Accueil > City guide > L'Estaque

L'Estaque

Les gourmands connaissent bien l'Estaque pour ses Chichi frégi (beignets) et ses panisses.

En bref

Mais l'Estaque a aussi attiré de nombreux peintres : Cézanne, Braque, Renoir entres autres ont immortalisé le port et la lumière de l'Estaque. Aujourd'hui encore, ce quartier de Marseille est considéré comme un village à part entière.

Localisation

A voir, à faire

Port de l'Estaque *****

On pourrait dire que l'Estaque est un village de Marseille qui n'est pas à Marseille ; tout d'abord en raison de l'éloignement géographique du quartier par rapport au centre-ville mais aussi pour l'at...

Place Maleterre ***

Anciennement Place de l'Eglise de l'Estaque.

Viaduc de l'Estaque ***

Le début du bouleversement d'un village de pêcheurs...

Notre-Dame-de-la-Galline **

A partir de l'Estaque Gare, en suivant le Chemin de la Nerthe, à la sortie du village, on peut apercevoir encore quelques vestiges des anciennes carrières Lafarge.

Château Fallet **

C'est une belle bastide, dont la terrasse bénéficie d'une vue exceptionnelle sur la mer mais qui est ceinte d'un grand mur et n'est donc visible vraiment que du port ou de la mer.

Les courées de l'Estaque. **

La construction des courées s"échelonne sur un peu moins d'un siècle (milieu 19°/guerre 14/18). C'est une forme d'habitat très particulier que l'on ne retrouve que dans les cités ouvrières telles que ...

Jardin de Corbière **

Il est situé au bout de l'Estaque, à la sortie de la ville à l'endroit où l'anse de Corbières offre un point de vue exceptionnel sur toute la rade de Marseille, au point que de nombreux peintres de la...

Les tuileries de l'Estaque. **

Le paysage actuel ne revele pas que l'Estaque a été un grand producteur de tuiles et briques exportées dans le monde entier des années 1880 jusque dans les années 1960... Il ne reste pas de traces si ...

Villa Palestine *

A la sortie du village, quand on prend la route du Rove, on peut voir de la route la très surprenante villa dénommée La Palestine.

Curiosités

Les tartanes malonnières. ***

La tartane était le bateau le plus répandu sur la côte méditerrannéenne. Les tartanes de l'Estaque étaient dites "malonnières" car leur lest permanent était composé de terres cuites appelées "malons".

Le four sous la cuve du "chaudron".

Le Chaudron **

Jusqu'au début du XIXe siècle le petit village de l'Estaque est centré autour de la pêche. Mais l'essor industriel des tuileries permettra à une trentaine de tartanes de vivre du transport de marchan...

Les fronts de taille.

La Carrière Lafarge... et la "Coloniale". *

De grands arcs visibles à partir de la digue du port dominent le quartier des Riaux ... Derrière ces vestiges de "la Coloniale" (1913) se trouve la carrière Lafarge, exploitée depuis une trentaine d'a...