Accueil > City guide > Notre-Dame du Mont et Cours Julien > La place Jean Jaurès dite la "Plaine"

La place Jean Jaurès dite la "Plaine" *

C'est depuis le 23 décembre 1919 que cette esplanade bien connue des marseillais s'appelle la place Jean Jaurès.

Mais bien peu de marseillais utilisent ce nom pour la désigner !

En effet, autrefois appelée le plan Saint-Michel, elle est familièrement surnommée "la plaine".

la plaine

L'origine de ce nom "plan" est à prendre au sens d'un lieu plat et dégagé situé en hauteur, un plateau en fait !

Le nom de Saint-Michel semble venir d'une chapelle située à cet endroit, à l'emplacement du couvent des Minimes.

Mais pour un petit retour dans l'histoire, il nous faut savoir qu'au 13ème siècle, le plan de Saint-Michel était un Champ de Mars. C'est là que se situait le camp des croisés qui s'embarquaient de Marseille, et qui ne pouvaient pas prendre la mer tout de suite en raison de vents défavorables. C'était à l'époque, un plateau désert qui ne s'animait que les jours d'exercice militaire ou de visites royales.

Car le plan a aussi été le témoin de visites exceptionnelles comme celles de Robert d'Anjou, roi de Naples et comte de Provence en 1319, qui lors d'une visite des reliques de son frère exposées dans l'église des Frères Mineurs, fut reçu par le viguier de la ville et les syndics en cet endroit, les corporations de la ville et cinquante gentils-hommes chargés de l'accompagner s'étant réunis en ce lieu assez vaste pour les contenir. Puis le 22 janvier 1516, c'est l'arrivée de François 1er triomphant après la bataille de Marignan : un cortège municipal alla à sa rencontre jusqu'au plan Saint-Michel. Et le 6 novembre 1564, c'est la venue de Charles IX accompagné de sa mère Marie de Médicis : un trône avait été élevé sur le plan Saint-Michel, sur une estrade couverte de riches étoffes et entourées de tous les corps de métier. Enfin, ce sera la réception de Louis XIII le 7 novembre 1622 : un trône surmonté d'un dais de velours bleu avait été élevé au même endroit que celui de Charles IX, un demi-siècle auparavant.

Bref, ce n'est qu'à compter du 18ème siècle que des immeubles commencèrent à border le plan qui prit alors le nom de place Saint-Michel. C'est alors qu'un nouveau quartier commença à naître autour. Mais son urbanisation comme on peut la voir aujourd'hui, date du 19ème siècle. La place s'ordonne alors autour de ces fameuses maisons dites "trois fenêtres" : trois étages sur rez-de-chaussée, chacun composé de trois fenêtres, ce modèle d'habitat typiquement marseillais, né au 17ème siècle et qui a perduré tout au long du 19ème siècle.

Elle devient une des places les plus bourgeoises et les plus paisibles de la ville.

Et c'est en 1883 qu'elle devient encore une fois le théâtre d'un grand évènement : son sous-sol est percé d'un tunnel de 700 mètres de long pour donner passage au premier tramway, en fait, un train à vapeur qui reliait le centre de Marseille au cimetière Saint-Pierre.

Et comme un destin qui le pousserait à encore et toujours se transformer, aujourd'hui, le quartier a bien changé : ses cafés, boites de nuit et nombreux pubs attirent une population jeune et festive qui anime fortement les nuits de la Plaine.

Voilà, presque tout est dit, alors pour terminer sur quelques anecdotes :

  • C'est de cette place que Louis Capazza et Alphonse Fondère se sont envolés vers Appietto en Corse le 14 novembre 1886 sur le ballon Le Gabizos et un vaste bas-relief de 1930 dû à Louis-Marcel Bottinelly, situé au n°28 de la place, commémore l'évènement.
  • C'est aussi sur cette place que se tient depuis 1892, le marché maraicher le plus populaire de la ville.
  • C'est enfin sur cette place qu'en 1953 fut inauguré par Gaston Defferre le premier feu tricolore.
GPS (Lat N/Long E) : 43.295090 / 5.386541
13006 Marseille


Texte : Coco / Photos : bakka-ohka