Le Cours Saint Louis *

Si chacun connaît la grande avenue qui va jusqu'au bout de la terre, ainsi que Belsunce, symbole de la splendeur marseillaise des 17 et 18ème siècles, le cours Saint-Louis, en revanche, situé au croisement de la Canebière et du cours Belsunce, et qu'on appelait le "petit cours", et notamment le personnage qui lui a donné son nom, sont beaucoup plus obscurs dans la mémoire des marseillais.

Et pourtant, Louis d'Anjou, car c'est bien de lui qu'il s'agit ici, eut une vie mouvementée, et une mort bien curieuse, qui n'auraient pas mérité cet oubli.

En effet, fils de Charles II le Bouteux et petit neveu du roi Saint Louis, il vécut une enfance ballottée de château en château avant d'être enfermé avec ses deux frères en 1288 au château de Moncade, près de Barcelone, puis à Tarragone en lieu et place de leur père. C'est d'ailleurs cette aventure de géôle qui lui vaudra d'être consacré saint patron des prisonniers et des otages.

Libéré en 1295, il est nommé évêque de Toulouse par le pape boniface VIII mais meurt à Brignoles deux ans plus tard, à peine âgé de 24 ans, alors qu'il se rendait à Rome.

C'est là que commence son aventure marseillaise !

Selon son voeu, sa dépouille est ramenée à Marseille en 1318 et inhumée au couvent des Frères Mineurs, rue du Tapis Vert, proche du cours qui prendra son nom.

Mais le périple de Louis est loin d'être terminé. On s'arrache ses reliques. Sa tête ira au couvent de Santa-Chiara à Naples, sa mitre et ses gants à Brignoles, le reste à Marseille. Et quand Alphonse d'Aragon, en 1423, envahit et pille la ville, il s'empare bien sûr de la chaîne qui ferme le port et des reliques de Louis ! Voilà qu'il retourne en Espagne ! Et pour un moment ! Mais les Espagnols rendent en 1956 deux vertèbres du Saint qui seront exposées dans l'église Saint-Ferréol, sur le quai des belges, avant d'être volées en 1997. On ignore aujourd'hui ou se trouvent les vertèbres de ce saint qui semble être condamné à ne jamais reposer en paix !

Pour nous autres marseillais, il nous reste ce cours qui porte son nom !

On peut aussi se rappeler que sur le cours, au 19ème siècle déjà, la vie était animée grâce à ses marchés, notamment la première foire aux santons qui eut lieu le 4 décembre 1803 sur le cours, et tout aussi réputés, et ses petits pavillons construits d'après les plans de l'architecte Pascal Coste où on vendait des fleurs.

Aujourd'hui, même si on ne se souvient plus de l'Histoire, le Cours Saint Louis n'en demeure pas moins un lieu de passage et les travaux de rénovation qui ont suivi la réinstallation du tramway ont permis de lui donner une nouvelle jeunesse.

Enfin, il est important de noter qu'à l'angle du Cours et de la Canebière, on trouve un bel immeuble qui abrite l'Espace Culture, lieu par excellence pour trouver de bonnes idées de sorties et faire ses réservations pour nombre de spectacles sur Marseille.

GPS (Lat N/Long E) : 43.296090 / 5.378006
13001 Marseille


Texte : Coco / Photos :