Verduron

Le nom du quartier viendrait directement du provençal "verduro" qui signifie bien sûr verdure.

L'église de Verduron

Et pour bien débuter, une anecdote un peu bling-bling, c'est dans ce quartier qu'Yves Montand s'installa avec sa famille à son arrivée d'Italie de 1924 à 1927 !

Sur les hauteurs du quartier, à flanc de colline, se trouve le site celto-ligure du même nom, avec un oppidum datant du 3ème siècle avant JC et qui se distingue par la présence de blocs de pierre gravés assez exceptionnels. L'oppidum du Verduron, situé sur un petit promontoire de garrigue, à 200 mètres d'altitude, domine toute la rade de Marseille et constitue avec les oppida de Saint-Marcel, des Mayans et de Marseilleveyre, un exemple de ces habitats du 3ème siècle avant notre ère, occupés par des populations celtes installées à l'écart de la ville grecque. C'est donc un habitat préromain qui contrôlait une voie protohistorique menant à Saint-Blaise et à l'étang de Berre. Découvert et presque entièrement fouillé entre 1906 et 1911, le site présente un plan original, unique en Provence puisqu'il s'agit d'un site de plan régulier, caractérisé par un enclos rectangulaire de 40 mètres sur 24 dans lequel sont étagées quatre séries de cellules disposées le long des côtés et dans l'axe, séparées par deux voies parallèles donnant au sud sur une rue desservant l'entrée du site et son chemin d'accès. Une importante collection d'objets en fer dont une importante collection de catapultes en fer et de javelots ainsi que des pierres gravées a été réunie. Les chercheurs pensent que c'était une ferme fortifiée ou une caserne occupée vers 200 avant JC. Ces vestiges sont aujourd'hui propriété de la commune et la parcelle contenant les vestiges de l' oppidum a été classée aux monuments historiques par arrêté du 24 août 2004.

On rencontre également dans le quartier, la chapelle Saint-Jean de Verduron. Cette chapelle, bénite le 2 février 1930, a été batie grâce à Monsieur et Madame Court de Payen. L'entrepreneur Cadenel l'a construit sur les plans de l'architecte Barlatier. Elle est appelée paroisse Verduron Saint-Jean Baptiste le 29 juin 1932. On y admire un tableau du 18ème siècle, classé monument historique en 1979, "la pêche miraculeuse" aquis en 1932 à un brocanteur par l'ancien curé de cette paroisse.

C'est un très joli quartier, à la limite de la ville, avec vue sur la mer et les collines, et où il fait bon vivre !

GPS (Lat N/Long E) : 43.370367 / 5.345879
13015 Marseille


Texte : Coco / Photos : Coco