Accueil > City guide > Vieux-Port > Abbaye Saint-Victor

Abbaye Saint-Victor *****

Si vous faites une visite de Marseille, du vieux port, en levant les yeux, vous ne manquerez pas d'apercevoir les fortifications médiévales de l'abbaye de Saint-Victor et de vous poser des questions sur ce site insolite qui domine la rive Sud du Vieux Port et fait face à la vieille ville sur la rive opposée ...

L'abbaye vue de la rue de l'Abbaye

Une ancienne carrière est devenue le réceptacle d'un culte funéraire privilégié dont les origines restent mal connues et seraient martyriales. Un premier monument est construit au 5° siècle : la basilique paléochrétienne donne lieu à des légendes, des récits peu à peu amplifiés qui attirent les pèlerins et favorisent les inhumations auprès des corps saints.

Un véritable parcours de dévotion est aménagé. Le culte du martyr Victor y est attesté à la fin du 6° siècle : des textes anonymes rédigés à l'intention des pèlerins tentent d'expliquer la raison d'être de ce grand complexe monumental et l'origine des reliques qui y étaient conservées. Ces textes successifs prirent appui sur le récit de la passion d'un certain Victor, racontant le supplice d'un soldat chrétien refusant de combattre et de verser le sang.

Son corps supplicié et broyé sous une meule aurait été jeté dans le Lacydon, puis dérobé par des chrétiens qui l'auraient inhumé sur la rive opposée de la ville "dans le rocher entaillé" selon les textes et donc, dans la carrière à ciel ouvert. La légende fut enrichie au cours des temps avec des "péripeties" rajoutées.

C'est alors une basilique , lieu de pèlerinage ouvert sur le monde qui ne devient un monastère, lieu de clôture fermé, que vers 790. Clercs, pèlerins et moines cohabitent à cette époque... Il s'ensuit une période traversée d'invasions et de troubles politiques : le monastère s'appauvrit et se replie sur lui-même. En 977, la vie monastique renait sous l'impulsion de l'évêque Honorat qui introduit la règle bénédictine et en 1005, le monastère gagne son autonomie. Sous l'abbé Isarn vers 1040 une première réorganisation architecturale a lieu. C'est alors seulement qu'est attribuée à Jean Cassien, moine du 5°s, la fondation du monastère de St Victor afin de le rattacher à une grande tradition monastique et lui donner des origines capitales pour son succès.

L'abbaye gagne en prestige et en richesses permettant au 13° siècle l'achèvement de l'ensemble de l'église supérieure et la construction des bâtiments conventuels. Au 14° siècle, sous l'impulsion d' Urbain 5, abbé de St Victor et pape en Avignon, l'abside de l'église est reconstruite et l'ensemble est fortifié. Ces travaux de grande ampleur ont peu à peu modifié les anciens bâtiments paléochrétiens et les ont transformés en cryptes.

Le cloitre et les bâtiments à l'usage des moines sont detruits pendant la Révolution. L'église devient un dépôt de fourrage et des forçats sont emprisonnés dans les cryptes. L'abbaye est rendue au culte en 1804 mais entre temps les cryptes ont été dépouillées de nombreux sarcophages et colonnes que l'on retrouve dans certains jardins de Marseille. Aujourd'hui, l' église est le seul vestige conservé de l'ensemble monastique et elle entre à l'Inventaire des monuments historiques en 1997. Malgré plusieurs campagnes de fouilles entreprises dès Juillet 1943, certaines parties du site restent inexplorées.

Aujourd'hui, lieu de culte et lieu culturel (on peut y assister à des concerts), l'Abbaye conserve tout son passé dans ses murs et si l'on sait tendre l'oreille, elle nous chuchote son histoire... A vous donner des frissons...

GPS (Lat N/Long E) : 43.290299 / 5.365598
Adresse/Address3 rue de l'Abbaye 13007 Marseille Tel0496112260 Fax0496112261
Bus81, 61, 59

Texte : Coco, CocoB / Photos : Mildiou, CocoB, darcussia