Accueil > City guide > La Canebière, 5 Avenues > Musée Grobet-Labadié

Musée Grobet-Labadié ***

Le Musée Grobet-Labadié est l'ancienne maison de famille des Grobet-Labadié. C'était des marchands aisés qui ont accumulé une phénoménale collection de meubles variés, de porcelaines diverses et d'œuvres d'art. Représentants d'une riche bourgeoisie, les collections enrichies au fil des ans par les héritiers, ainsi que l'hôtel, furent donnés à la ville de Marseille en 1919 par Marie Grobet, fille d'Alexandre Labadie.

Et c'est ainsi que ce musée abrite, dans un bel hôtel particulier du XIXe siècle, les très riches collections d'une famille de négociants marseillais pour notre plus grand plaisir.

En effet, témoignant de l'art de vivre de l'époque, mobilier, orfèvrerie, tapis, pendules, et objets d'art ornent les dix salons, chambres, boudoirs et bibliothèque de cette demeure ainsi que toute une collection de faïences françaises de Marseille ou de Moustier entre autres, et européennes (Italie, Espagne, Turquie) et aussi des porcelaines de la Compagnie des Indes à ne pas rater.

Ensuite, tout particulièrement prisées par la donatrice sont exposées des tentures murales qui viennent aussi bien des manufactures de Tournai, des Flandres , de Bruxelles et Beauvais comme des Gobelins et d'Aubusson et qui constituent un ensemble unique en Provence. Et tout particulièrement pour les passionnés de l'iconographie de la cornemuse (sisi, çà existe), on peut y admirer une tapisserie de la Manufacture Royale d'Aubusson représentant une scène champêtre d'après Jean Baptiste Huet où on distingue une musette à deux hautbois parallèles (je le sais parce que je suis allée la voir !).

Bon, les collections de peinture sont elles aussi très variées. Je ne peux pas toutes les citer mais les tableaux des Ecoles du Nord et de l'Ecole Italienne des XVe et XVIe siècles occupent une place privilégiée. Toutefois, il faut accorder aussi une attention particulière à un ensemble d'oeuvres et de portraits de Fragonard, Lagrenée, Natoire ou Trinquesse et aux paysages de Daubigny, Bonington, Constable, Dupré, Diaz, Guigou, Casile, Ziem ou Monticelli. Et aussi, les presque 1200 études, esquisses et croquis qui constituent la collection de dessins font se côtoyer aussi bien Guerchin, Cambiaso, Orsi, Puget, Boucher, Watteau que Ingres, Daumier, Delacroix ou encore Corot et Millet.

Enfin, sont également présentés des instruments de musique baroques et romantiques ainsi qu'une collection importante de ferronnerie de diverses provenances couvrant une époque allant du XIIIe au XIXe siècle quand même.

Pour les érudits, il ne faut pas rater la bibliothèque qui est ouverte au public sur rendez-vous, et contient notamment et entre autres choses :

  • deux manuscrits médiévaux : un Evangile de Marie et Mathieu, et un Almanach, tous deux sur parchemin et enluminés.
  • ainsi que de nombreux fonds musicaux (imprimés et manuscrits) avec 440 partitions musicales des XIXe et XXe s., programmes de concerts, albums et livrets, dont un dossier regroupant les partitions imprimées et manuscrites du donateur, Louis Grobet, professeur de violon et compositeur.

Voilà, à mon avis, c'est un musée à privilégier et dans lequel il fait bon flâner comme dans une bastide !

GPS (Lat N/Long E) : 43.303461 / 5.392796
Adresse/Address140 boulevard Longchamp 13001 Marseille Tel0491622182 Fax0491956031
Metro/UndergroundM1-Cinq Avenues TramwayT2-Longchamp

Texte : Coco / Photos :