Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Cinéma, télévision, musique


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Article sur le rock marseillais

1 Bas de page
Marielabeille - 10 Septembre 2017 à 15:31:30
Frit Confit du forum
********
Messages: 5452


Si tu veux que Marseille soit belle, fais ta part



https://tarpin-bien.com/y-a-t-rock-a-marseille/

Citation
Si notre cité phocéenne est célèbre pour avoir enfanté un courant rap majeur à la fin des années 90 avec en tête de gondole IAM et la Fonky Family, il est beaucoup plus difficile de citer un groupe ou un artiste rock avec une position équivalente dans la musique française. La 2ème ville de France n’a pas fourni son « Noir Désir » au paysage musical français. Pourtant il existe bien une scène rock locale méconnue du grand public qui ne manque ni d’énergie, ni de créativité et que le Tarpin Bien vous propose de découvrir à travers 10 groupes qui ont fait et font toujours vivre Marseille au son des guitares saturées en France et à l’étranger.
 
1.       Quartiers Nord
Commençons par le classique mais incontournable groupe Quartiers Nord mené par le charismatique et délirant Robert Rossi. Pour ceux qui ne les connaissent pas, Quartiers nord et l’un des plus vieux et plus prolifiques groupe de Rock Marseillais avec 16 albums à leur actif depuis 1977. Si leur style a évolué vers l’opérette avec des concerts-spectacles humoristiques, ils ont gardé en eux l’esprit 100% marseillais qui leur a valu le soutien d’une vraie communauté d’inconditionnels dans toute la région. Rendez-vous pour le concert exceptionnel de leurs 40 ans début 2018 !
Je vous propose de découvrir l’emblématique Tombé du camion qui traite avec humour un sujet bien connu à Marseille. Avé l’accent bien sûr :

 
2.       Oaistar
Oaistar est né de l’échapée rock de deux MC des Massilia Sound System : Gari Greu et le regretté Lux B. Le projet leur a permis d’exprimer toute leur énergie et leur agitation et surtout d’aboutir en 2004 à l’album Oai Star qui en plus d’être une tuerie emmènera les deux compères sur une série de concerts festifs et remarquables par l’énergie déployée sur scène par le groupe. Les titres Mets les watts, Match de gala et Comme un fumigène on retourné les scènes à Marseille et partout en France. Le Oai Star a depuis connu plusieurs formations, la dernière en date étant composée de Gari, Kayalik (le DJ des Massilia Sound System) et le rappeur Dadoo. L’album « Foule Color » est l’un des plus aboutis du groupe musicalement. Un conseil : guettez les concerts et aïolisez vous avec le Oai Star !


 
3.       Dagoba
Du côté métal de la force, Dagoba est un groupe marseillais qui a gagné ses galons dans l’underground du métal français avant de se faire un place solide sur la scène internationale. Déjà sept albums enregistrés, le dernier « Black Nova » est disponible depuis août 2017. En fouillant sur youtube on trouve aussi une vidéo d’un « Wall of death » du public lors q’une représentation au Hellefest 2014 : impressionnant même lorsqu’on a pas les codes des métalleux 🙂


 
4.       Eths
Restons dans le métal avec un autre groupe bien connu de la scène marseillaise. Eths s’est distingué notamment par le fait qu’ils avaient deux chanteuses à leur tête, alternant des parties mélodiques et gutturales. Après plusieurs formations, le groupe s’est séparé en 2016 mais les amateurs peuvent réécouter leur morceaux notamment grâce à « The best of Eths », compilation sortie en 2017.

 
5.       Nevchehirlian
Dans un style totalement différent qu’il définit lui-même comme du rock poésie, Nevchehirlian alias « Nevché » prend des libertés face aux styles musicaux imposés et propose un rock décalé, parfois proche du slam. Dans un style parfois un peu intello, on décèle de nombreuses influences francophones, notamment par le soin apporté aux textes. A découvrir si vous n’en avez pas encore entendu parler.

 
6.       Qúetzal Snåkes
Difficile à définir musicalement, , ce groupe Marseillais composé de 5 membres dont trois guitaristes fait un peu figure d’OVNI rock aux influences old school. Le groupe n’existe plus, mais ils ont mis à disposition leurs 3 EP de 6 titres en téléchargement gratuit sur bandcamp : https://quetzalsnakes.bandcamp.com/

 
7.       Malakwa
Dans un style punk/rock/electro Malakwa joue un son puissant qui prend toute son ampleur sur scène où le groupe assure un show dynamique et survolté. Ils ont eu l’occasion d’exporter leur son hardcore de Marseille partout en Europe et même jusqu’en Chine !

 
 
8.       The Hatepinks
Séparé depuis 2009, The hatepinks se distingue par son style punk à l’ancienne avec un son crado et un univers complètement délirant. Très jouissif pour les fans de punk old school.

 
9.       Blazing War Machine
Fondé par Franky Costanza (ancien batteur de Dagoba), Blazing War Machine est un groupe d’ « Industrial & symphonic Xtreme Metal » avec une demoiselle (Irina) au chant. Groupe à surveiller pour tous les fans du genre car il pourrait bien sortir quelques classiques dans les mois et années à venir.

 
10.   Lazybones
Lazybones est un groupe marseillais de punk-rock californien qui ressemble un peu à NoFX et Greenday, pour parler à ceux qui étaient fans du genre dans les années 90. On trouve 2 albums diponibles sur bandcamp : https://lazybonesband.bandcamp.com/ ainsi que 2 clips sur youtube qui valent le coup l’un pour entendre une reprise punk-rock de T’as le look coco et l’autre pour les voir faire les cons au Duke 😀 😀
 


 
11. (Bonus) Nitrate R.U.
A la fin des années 70, un groupe marseillais est en passe de rentrer dans la légende du rock français. Leur nom est tagué sur tous les murs à Marseille. Nitrate se fait remarquer grâce à une série de concerts qui se terminent mal, et ils vont garder cette réputation de voyous qui va leur fermer bien des portes. Ils enregistreront une maquette qui ne sortira jamais sous forme d’album. Ils se reforment en 2017 pour un concert unique au Poste à Galène le 29 septembre, alors si vous voulez les voir c’est l’occasion inespérée.

 
Cet article a simplement pour but de faire découvrir au public des groupes de rock Marseillais. Si l’histoire du rock marseillais vous intéresse je vous encourage à lire Histoire du Rock à Marseille (1960-1980) de Robert Rossi (Chanteur de Quartiers Nord) édité chez Le mot et le reste paru en mai dernier.
Marseille Forum - le 10 Septembre 2017 à 15:31:30

 Journalisée
1 Haut de page
  •  
Aller à:  

anything