La Treille

Situé entre Aubagne et Marseille, le petit village de La Treille, édifié sur les premiers contreforts du massif de Garlaban est un hameau paisible. Mais c'est aussi et surtout le théâtre des souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol.

panorama depuis Grosibou

Si vous vous souvenez du quartier des Bellons, si vous avez tremblé en passant devant le chateau de ma mère, si vous avez pleuré avec Manon des sources, et si vous rêvez de planter des Lotentiques, n'hésitez pas à aller visiter ce charmant petit village si tranquille.

Et passé le village au-delà du hameau des Bellons, pour les plus courageux, les collines encensées dans les œuvres de Marcel Pagnol, vous offriront des parfums chers à nos cœurs tels que le thym et la résine de pins, et vos yeux éblouis découvriront dans la lumière du calcaire blanc, le vert des oliviers, le rose de la bruyère et l'or du genêt.

Car le village est le point de départ de randonnées mythiques : la grotte du gros hibou, Tête Ronde, le Vallon des Escaouprès, la Baume Sourne, Tête Rouge, Aubignane, la Bastide Neuve, le Taoumé, le Garlaban... que de noms étranges et poétiques pour des ballades merveilleuses, d'une heure ou à la journée.

Mais si on est un peu paresseux et qu'on ne veut pas marcher, on peut aussi se rendre à la treille pour déguster une cuisine traditionnelle provençale sur la terrasse ombragée du Restaurant Le Cigalon qui rappelle le film de Marcel Pagnol, dans lequel un cuisinier acariâtre refuse de servir à manger à ses clients. Rassurez-vous, on y est bien mieux accueillis et servis que ce qu'on le voit dans le film.

GPS (Lat N/Long E) : 43.314156 / 5.512390
Marseille


Texte : Coco / Photos : bakka-ohka