Accueil > City guide > Vieux-Port > La cure du Port

La cure du Port [non visible] **

Le Vieux Port est le berceau de l'histoire de Marseille. On le dit "vieux" par rapport aux nouveaux ports de la Joliette créés au milieu du 19°. Jusqu'à cette date, ce fut le seul port utilisé ...

De tous temps, le vieux port a souffert de l'envasement. D'une profondeur d'environ 6 mètres au nord (coté vieille ville donc ), on devait regulierement procéder à "la cure du port". En effet, celui-ci recevait tous les écoulements de la ville ! De plus, les pluies transformaient les rues en torrents et lui apportaient décombres, boues, et immondices ! Les ruisseaux qui suivaient le tracé de la Canebière, en particulier, le Jarret appelé "lou vallat dei cougourdo" (le ruisseau des citrouilles !) lui amenaient tous les residus des jardins ! Sans compter les navires en stationnement qui déposaient leurs offrandes !!!

On installa donc des "barquiou", réservoirs spéciaux, au bas des rues à forte pente pour retenir les détritus ... mais avec l'augmentation de la population, il est devenu l'égout de la ville ... Milieu 19°, le poète local Bénédit nous dit : "Je me souviens du port à l'odeur embaumée qui tue nuit et jour les mouches à la volée !" ...

Une grande amélioration fut apportée avec l'arrivée de l'eau de la Durance (1000 litres d'eau propre par seconde déversés dans le Vieux Port ) puis après l'ouverture des bassins de la Joliette qui reduisait le trafic des navires dans le Vieux Port. Le système de curage n'en fut pas moins maintenu par ce bateau dragueur que l'on appelait la "Marie Salope" !! Cela a donné naissance à une expression qui qualifie une femme qui n'est pas très difficile dans le choix de ses partenaires ... et qui organise "la cure de son quartier" !!

GPS (Lat N/Long E) : 43.294419 / 5.368967
Marseille


Texte : CocoB, Mildiou / Photos :