Accueil > City guide > Vieux-Port > Les sarcophages de Saint Victor

Les sarcophages de Saint Victor. ****

Seule Rome conserve davantage de sarcophages que la Provence. L'abbaye Saint Victor est le second site, après le musée de l'Arles antique à offrir autant de témoins de l'art funéraire du 4° au 5° siècle après JC. Rappelons que "sarcophage" signifie : "mangeur de chair" ... Tremblez en découvrant les cryptes !!

Sarcophage des Compagnes de Ste Ursule.

On sait que le site de l'abbaye est occupé dès le 5° siècle avant JC par une nécropole gigantesque qui s'étendait du Pharo aux Arcenaulx (repères actuels). Les archéologues ont retrouvé des inhumations dispersées sur ce territoire qui permettent de dresser le portrait du marseilllais de l'époque : on sait par exemple, que l'espérance de vie était de 36 ans et que les femmes avaient autant de force que les hommes , ce qui sous entend qu'elles travaillaient aussi dur qu'eux !

Sur le site de Saint Victor ont été retrouvés des dizaines de sarcophages dont certains sont de véritables oeuvres d'art qui n'ont rien à envier à ceux de Rome. Certains n'ont pas été ouverts car ils sont coincés sous d'autres ou bien encore servent de fondations à des constructions ! Il faut savoir que les sarcophages se juxtaposent parfois sur plusieurs niveaux : rappelons que les morts étaient enterrés au plus près des corps saints et donc, l'espace autour des saints était très recherché ... quitte à empiler les sarcophages dans un certain désordre !

Le message de la sculpture funéraire chrétienne ne s'adresse pas aux vivants : les pièces étaient enterrées et non exposées à la vue et donc, leur discours figuré est un message à Dieu. Nous trouvons soit un témoin de la foi du défunt, soit une prière pour son Salut, soit des symboles chrétiens que nous devons interpréter. Par exemple : l'Agneau représente le Christ ; les brebis souvent au nombre de 12 sont les apôtres ; et les cerfs, ce sont les fidèles ... Il y a toute une imagerie qui vient rappeler que le défunt est chrétien. Pour les premiers sarcophages que l'on date du 3° siècle, les symboles sont parfois des symboles païens réemployés : par exemple, des scènes de chasse qui dans l'antiquité était un des passe temps favoris de l'aristocratie et que l'on peut interpréter à l'époque chrétienne comme un combat moral que doit livrer l'homme s'il veut être assuré de son Salut. Rappelons que le christianisme est devenu religion d'état au 4° siècle sous Constantin ... avant cette date, symboles païens et chrétiens se mêlent.

La collection de sarcophages de Saint Victor est un témoin capital de l'évolution de la foi chrétienne à Marseille : ce premier art chrétien s'inscrit dans la culture de l'antiquité tardive qu'il a progressivement investie et enrichie de ses propres thèmes.

GPS (Lat N/Long E) : 43.290319 / 5.365705
Marseille
Metro/UndergroundM1-Vieux Port

Texte : CocoB / Photos : CocoB