Accueil > City guide > Le Panier > Les caves de Saint-Sauveur

Les caves de Saint-Sauveur *

Elles sont situées sous la place de Lenche et des moulins.

C'est un ensemble vouté d'une contenance d'environ 5000 mètres cubes.

Elles ont été classées monument historique en 1840.

Elles sont connues depuis longtemps puisque elles ont été décrites par l'archivaire de Marseille, Antoine de Ruffi, dans son livre "Histoire de la ville de Marseille" publié en 1696.

C'est un bien curieux édifice souterrain sur lequel a été bâtie l'abbaye des religieuses de Saint Sauveur mais qui semble être bien plus ancien que l'abbaye.

A ce sujet, les avis des historiens divergent quant à leur origine : est-ce les citernes de la ville antique ou bien tout simplement les caves d'un monastère du 17ème siècle ?

En fait, les historiens pensèrent tout d'abord à des vestiges romains. Mais des fouilles plus récentes permettent d'établir que les caves étaient en pierre rose de la Couronne, de la même facture que le rempart grec retrouvé au jardin des vestiges.

Plusieurs indices :

  • D'une part, leur contenance déjà, 5000 mètres cubes, cela correspond aux besoins de la ville antique.
  • De plus, ces caves ressemblent bien par de nombreuses caractéristiques à des citernes de l'époque grecque retrouvées sur le pourtour méditerranéen.

Elles auraient pû être alimentées à la fois par de l'eau de pluie ruisselant dans les galeries creusées sous les buttes et par un aqueduc.

Toutefois, on détient une description très précise faite par l'historien Jean-Baptiste Grosson qui visita le dispositif en 1722. Selon sa description, il s'agissait à l'époque d'un monument qui s'étend sur une longueur de près de 50 mètres, avec un large couloir voûté qui dessert sept salles également voûtées de dix mètres sur cinq pour une hauteur de huit mètres et longées par une galerie où débouche l'aqueduc. Un détail surprenant : le couloir qui entoure les salles semble avoir reçu le jour par des soupiraux perçés dans la voute, ce qui fait penser que ce n'était pas qu'un réceptable pour l'eau et la fonction du couloir pourrait être au contraire, de protéger les salles justement de l'humidité !

A ce moment-là, les caves ne seraient pas des citernes mais plutôt une sorte de grenier souterrain de la ville pour entreposer matériaux et denrées divers, nourriture et pourquoi pas gréement ?

Le mystère aujourd'hui reste entier.

Dans tous les cas, ces caves pourraient donc bien dater du 2ème siècle avant notre ère, seraient alors de la période hellénistique et donc un des plus anciens vestiges de notre ville.

Malheureusement, les caves aujourd'hui sont en partie détruites et le lieu n'est bien sûr pas public donc ne se visite pas !

GPS (Lat N/Long E) : 43.297659 / 5.365705
13002 Marseille


Texte : Coco / Photos :