Accueil > City guide > L'Estaque > La Carrière Lafarge... et la "Coloniale".

La Carrière Lafarge... et la "Coloniale". *

De grands arcs visibles à partir de la digue du port dominent le quartier des Riaux ... Derrière ces vestiges de "la Coloniale" (1913) se trouve la carrière Lafarge, exploitée depuis une trentaine d'année.

Les fronts de taille.

Il s'agit de la dernière usine de l'Estaque encore en activité. Dans la carrière Galland, le calcaire est extrait et acheminé vers la criblerie sous laquelle les silos sont placés. Les camions viennent charger directement au silo pour acheminer dans la region proche les granulats. Le site est composé de la carriere, zone d'extraction, puis de la partie traitement.

  • La Carriere

Elle est à ciel ouvert. Aucune installation permanente n'apparait : pas de constructions, pas d'électricité car le site est en constante mutation. Des camions arrosent regulierement les chemins d'accès pour contenir la poussiere. Ici, on procede à deux tirs de mine par semaine, puis la foreuse attaque la pierre qui est acheminée par les chargeuses.

  • La partie traitement

Les granulats sont deversés dans un premier concasseur, puis un deuxieme etc ... puis grace aux bandes transporteuses, ils parviennent jusqu'au tamis situé dans la criblerie au dessus des silos pouvant accueillir chacun jusqu'à 1000 tonnes de granulats !

La pierre que l'on a extraite ici a été utlisée pour la construction de la fameuse Tour CMA/CGM, notamment pour les travaux de terrassement.

Rappelons que les carrières de granulats sont souvent implantées au plus près des villes tout simplement parce que les villes sont de grandes consommatrices : le granulat est le deuxième matériau le plus utilisé après ... l'eau !!

=> genie civil, terrasssements, goudron pour les rues etc ...

D'autre part, la partie transport est la plus couteuse dans ce domaine et cela explique que les carrieres ne travaillent que dans un perimetre restreint allant jusqu'à 30 kilometres pour la Carrière Lafarge. Cette carriere ne defigure absolument pas le paysage et il faut saluer le respect avec lequel elle exploite le lieu : respect pour la nature (le site est remblayé puis reboisé ) et respect pour les habitants ( des rendez-vous, des consultations regulieres, des "portes ouvertes").

Nous ne pouvons quitter le site sans évoquer les vestiges de "La Coloniale", le nom de la premiere société exploitant le site dès 1913, n'existant plus depuis bien longtemps mais qui fait partie du vocabulaire du vrai estaquéen ! Demandez "la Coloniale" si vous cherchez votre chemin ! En montant le chemin de la Nerthe, on aperçoit de superbes arcades qui en réalité soutenaient les rails transportant les wagonnets ... Ces vestiges sont poignants et marquent à la fois le paysage et le voyageur qui se perd sur les hauteurs !

Na manquez pas cette balade absolument dépaysante .... mais attention, la carrière est fermée au public.

GPS (Lat N/Long E) : 43.375888 / 5.303349
Adresse/AddressChemin de la Nerthe. 13016 Marseille
Bus35

Texte : CocoB / Photos : CocoB