Marseille Forum

Pandémonium

caramentran · 588 · 110856

hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7177


-Lever :   5h en hiver et 4 en été (comme quoi l’heure d’été existe depuis fort longtemps).
-Habillage puis rangement de la cellule.
-Ouverture des cellules.
-Prières en commun.
-Travail, physique pour les têtes de mules et moins fatigant pour celles qui affichaient un repentir (filature, couture…)
-Messe  en milieu de matinée.
-Re-travail.
-Déjeuner, précédé de prières dites à genoux et accompagné d’autres lectures édifiantes; la nourriture semble avoir été meilleure qu’aux galères des hommes mais comme vous le savez le pire n’est jamais certain. Pour certaines fêtes, un repas amélioré était servi.
-Re-travail
-Vêpres
-Diner
-Prières du soir et examen de conscience pratiqué sous la direction de la supérieure
-Fermeture des cellules à 21h.




Christiane Taubira était-elle déjà "garde des sots" (euuh...."des sceaux"...mon clavier a fourché  :cache: ) à l'époque ???? car c'était un joli programme de réinsertion qui lui aurait bien plu....je crois  8-)

=> mais qu'en pensaient les "bénéficiaires"  ??  :-k



Pour la petite histoire, place Victor Gelu,... le sculpteur Clastrier (1857 - 1925) à la demande des Félibres de Paris, fit un haut-relief en bronze de Victor Gelu, que l'on voyait déclamer, un bras tendu, l'une de ses célèbres chansons
( Comme lançât César à Panisse  à la partie de carte : "tu es beau....tu ressembles à la statue de Victor Gelu"  :smt005 )

- Mais les Marseillais voulaient penser que le bras tendu de Gelu indiquait la direction qu'il fallait prendre pour aller en visite chez les prostituées  :smt102

 


Edité le : 12 Septembre 2013 à 10:36:00
Pour approvisionner ton compte numéroté à la Barbade...je reçois en se moment IRPP, taxe Foncière, bintôt taxe d'habitation.....alors tu attendras un peu

....à moins que tu ne veuilles partager avec moi ces jolies "feuille d'automne" quoique, cette année, ils ont quelque peu lésiné sur la qualité du papier...et supprimé les couleurs de la république  :roll:


Olympien

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4095
  • Marseille dans mon coeur...
Joli programme...je l'appliquerais si je n'étais pas feignasse! :smt082
Par exemple le fait de se lever à 5h00 ( :shock: ) ou (pire) à 4h00...argh!
Donc je vais pas adhérer! :smt082


Dèdou

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1821
  • C'est nous les gars de la marine...
Olympien,

Dans la marine il y avait un quart terrible le 04h - 08h quand je naviguais... :-''

Dur dur de descendre à la machine quand la mer était démontée...!!! :cache:



Hottuna

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5076
Oh Olympien, je ne t'emmènerai jamais à la pêche  :smt005


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8919
  • Le seul le vrai !!!
Ou alors aux calamars à la tombée de la nuit !!!  :smt005


Hottuna

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5076

 :smt005

Encore faut il que Môssieur ne craigne pas l'encre  :smt005


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8919
  • Le seul le vrai !!!
Et qu'il sache se servir d'une turlute !!!! :smt005


Hottuna

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5076

Olympien

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4095
  • Marseille dans mon coeur...
Je vois qu'ici on n'a pas suivi les conseils de Caramentran qui disait de boire une bonne tisane pour se calmer!
Donc je ne vois qu'une seule solution: on va vous "embarquer" de force sur le 54!

(ps: pour me forcer à me lever à 4h00-5h00 il me faudrait une bonne raison...par exemple aller à Marseille!Alors là je crois que je me lèverais même à 3h00! :mrgreen: )


caramentran

  • Chourm(o)/(ette)
  • **
    • Messages: 291
Oui un tantinet bazarettes pour de soit disant pescadous…
Et Fanny qui parle de turlute …

Comble de malheur pour cette institution qui voulait redresser les mœurs, lorsque les condamnées ne jouaient pas des tours pendables, ne se battaient pas, ne se dénonçaient pas, elles avaient entre elles des amourettes (cf La religieuse de Diderot).
Coté encadrement tout n’allait pas pour le mieux, lorsque des religieuses, anciennes condamnées, n’aidaient pas les prisonnières à s’évader, elles « louaient » les plus jolies à quelques hommes riches.
Ouf, vous comprenez qu’avec un tel emploi du temps et une telle ambiance, certaines de ces jeunes et bien portantes luronnes n’aient qu’une idée en tête : se tirer fissa.
Tout était bon pour damer le pion aux religieuses geôlières.
Livraison, laverie, émeutes (les villageois venaient prêter main forte aux religieuses qui se faisaient parfois malmener car les détenues cachaient dans leurs paillasses et leurs vêtements des cailloux destinés à servir de munitions contre les religieuses et, éventuellement les archers du roi), ou transfert des (fausses) malades vers l’hôtel-Dieu, permettaient de recouvrer la liberté.
On cite le cas d’une fille qui fut emprisonnée 16 fois au refuge et réussit en s’en échapper 8 fois.
Les manquements graves à la discipline, les évasions, les rébellions et les mutineries étaient quasi-quotidiennes.
Les recluses quittaient l’habit de pénitence et paraissaient au chœur en habit de ville. Elles juraient, blasphémaient, s’entrebattaient,  se racontaient à haute voix leurs aventures lubriques, usaient d’un langage obscène, insultaient copieusement leurs geôlières, chantaient à pleine gorge des chants paillards, faisaient voler des objets à travers l’assistance…
Bref un véritable bordel au sens second du mot.
Il fallait agir et en 1735 un nouveau bâtiment vit le jour et l’ancien fut remanier afin de permettre de séparer le bon grain de l’ivraie.

En 1735, le Refuge neuf était mitoyen de l’Entrepôt et le couvent des Repenties, perpendiculaire à cet ensemble touchait l’Entrepôt.

L’organisation interne de la nouvelle bâtisse était rationnelle et divisait l’espace conformément aux souhaits répétés de toutes les autorités concernées. L’Entrepôt était le local dans lequel les femmes enceintes pouvaient venir gratuitement pour accoucher. Le Refuge comprenait trois étages et 213 « chambres » individuelles dont les portes fermaient à clef. Au rez-de-chaussée se trouvaient deux parloirs : un pour les condamnées et un pour les religieuses.
A partir de cette nouvelle disposition on ne s’évada plus.


(source : Le grand renfermement vu à travers le refuge de Marseille d’Annick Riani)


Hottuna

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5076
Ah, ben on y voit plus clair.
En effet, je m'en doutais, mais me posais quand même la question sur le comment elles apaisaient leur manque  :lol:


hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7177
…Et Fanny qui parle de turlute …

Bé.. koi..la turlute....c'est un hameçon à calamars, non ????

Je n'en connais, pour ma part, pas d'autre sens à ce mot (à part peut-être une marque de vin rosé de Bandol (ou Saint Tropez...je ne sis plus)...que j'avais emmenée à la dernière fête des voisins de ma résidence  :smt102

 :fuite2:


Hottuna

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5076
C'est une vin distribué par la Cagole ( véridique  :smt005 , le Jas de la Turlutte )


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8919
  • Le seul le vrai !!!
Déjà à l'époque les magouilles existaient, comme quoi à Marseille nous n'avons rien inventé, la différence c'est que les magouilleurs d'aujourd'hui ne vivent pas dans un couvent.  :smt005


Olympien

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4095
  • Marseille dans mon coeur...
Merci pour toutes ces explication, Caramentran...et surtout bravo pour avoir réussi à résister....à l'assaut du "groupe du 54" ( :mrgreen: ) qui a, vainement, cherché de...passer à autre chose!


caramentran

  • Chourm(o)/(ette)
  • **
    • Messages: 291

Petite précision : ce sont les édiles qui faisaient en général  incarcérer les personnes à St Joseph, la justice ne faisait que valider leurs propositions

Ah turlutte n’a qu’un seul sens ?
Moi, j’en connais un autre !
Et c’est pour cela que je m’étonnais que Fanny fasse la turlutte.
J’avais quelque mal à l’imaginer debout à la proue du navire, illuminée par les lamparos, imitant le chant de l’alouette pour attirer les calmars géants venus des profondeurs abyssales.

Bien, alors toujours dans la montée des Accoules, je vous propose de faire une halte au collège, afin au préau.
Au début du XVIIe siècle, les Jésuites font édifier l’église de Sainte-Croix et un collège qui prit le nom de Collège des quatre langues où les jeunes marseillais qui se destinaient au commerce venaient se former aux langues orientales.
En 1701, l’école qui fut transférée ailleurs (où ?) et le bâtiment devint un observatoire puis Louis XIV en fit un Observatoire Royal de la Marine.
La montée fut dénommée montée de …
C’est là que JL Pons d’abord concierge puis directeur de l’observatoire (comme quoi l’ascenseur social existait déjà) fit ses découvertes astronomiques sur les comètes ainsi que doit l’indiquer une plaque commémorative gravée par un imbibé gravement de pastaga.



Paulcool

  • Chourm(o)/(ette)
  • **
    • Messages: 126
Bonjour a tou(te)s !
Enchanté (comme disait Merlin) que mon -faux- proverbe vous ait fait rire !!
pour la turlutte moi je ne connaissais pas celui de l'hamecon...
Quoique "un hameçon à calamar" me laisse a penser que calamar peut designer autre chose que l'animal marin, un peu comme le 'muge' que les gamins employaient dans ma jeunesse (bon, j'avoue, moi aussi)
à moins que je n'ai pité sur une fausse explication??


hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7177



Bien, alors toujours dans la montée des Accoules, je vous propose de faire une halte au collège, afin au préau.
Au début du XVIIe siècle, les Jésuites font édifier l’église de Sainte-Croix et un collège qui prit le nom de Collège des quatre langues où les jeunes marseillais qui se destinaient au commerce venaient se former aux langues orientales.
En 1701, l’école qui fut transférée ailleurs (où ?)




Bon....j'ai la flemme de vérifier à cette heure....tardive pour Roxy qui a eu une rude journée  :mrgreen: (et là ...rale fort...réclame son coucher pour reposer ses vieux os  :oops: )

=> mais il me semble bien me souvenir que ce lieu fût aussi celui où se réunissait l' " Académie de Marseille"
...avant de s'installer au couvent des Bernardines (la fameuse chapelle du lycée Thiers )



La montée fut dénommée montée de …



Là....je Seiche  (autre céphalopode que l'on peut attraper aussi avec une Turlute  :smt005  :smt082  :smt005 )

Edité le : 14 Septembre 2013 à 21:46:58

pour la turlutte moi je ne connaissais pas celui de l'hamecon...



à moins que je n'ai pité sur une fausse explication??

 [-X  non non, Paulcool, c'est 'vrai de vrai'....Fanny, grande connaisseuse en la matière  :lol:

Edité le : 14 Septembre 2013 à 21:50:58


Olympien

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4095
  • Marseille dans mon coeur...
Mon livre magique me dit, à propos du préau des Accoules, qu'il fut bati en 1780 dans une salle de l'ancien observatoire et qu'il accueillit pour quelque temps l’Académie de Marseille. Sa construction est l’œuvre de l'architecte Joseph-Esprit Brun et, toujours selon le livre magique, la salle des séances présente la particularité d'avoir une voute...plate!Les académiciens quittèrent les lieux après la Révolution


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8919
  • Le seul le vrai !!!

Petite précision : ce sont les édiles qui faisaient en général  incarcérer les personnes à St Joseph, la justice ne faisait que valider leurs propositions

Ah turlutte n’a qu’un seul sens ?
Moi, j’en connais un autre !
Et c’est pour cela que je m’étonnais que Fanny fasse la turlutte.
J’avais quelque mal à l’imaginer debout à la proue du navire, illuminée par les lamparos, imitant le chant de l’alouette pour attirer les calmars géants venus des profondeurs abyssales.

Bien, alors toujours dans la montée des Accoules, je vous propose de faire une halte au collège, afin au préau.
Au début du XVIIe siècle, les Jésuites font édifier l’église de Sainte-Croix et un collège qui prit le nom de Collège des quatre langues où les jeunes marseillais qui se destinaient au commerce venaient se former aux langues orientales.
En 1701, l’école qui fut transférée ailleurs (où ?) et le bâtiment devint un observatoire puis Louis XIV en fit un Observatoire Royal de la Marine.
La montée fut dénommée montée de …
C’est là que JL Pons d’abord concierge puis directeur de l’observatoire (comme quoi l’ascenseur social existait déjà) fit ses découvertes astronomiques sur les comètes ainsi que doit l’indiquer une plaque commémorative gravée par un imbibé gravement de pastaga.



C'est la montée de l'observatoire actuelle montée des Accoules.  :smt039


 

SMF spam blocked by CleanTalk