Marseille Forum

"Entre les murs"

sin prisa · 37 · 7641

sin prisa

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 703
  • Un pas devant l'autre ...
 :D Un petit mot sur "Entre les murs" le film qui a obtenu la palme d'or.

J'ai bien apprécié, je trouve qu'il s'agit d'une bonne "photographie" de la classe et ses enjeux aujourd'hui. :smt045
"Photographie" en ce sens qu'il n'y a pas de discours ou de jugement des uns et des autres.

D'après ce que j'ai compris, l'acteur principal est lui-même prof et auteur du livre qui a inspiré le film.

Troublant d'imaginer les conditions de tournages, les ados sont extrêmement crédibles et justes dans leurs rôles. =D>  =D>  =D>  :smt023

Ils ont des choses à nous transmettre! Le ciné est un bel outil d'expression.


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
:smt023
Je l'ai pas vu, mais d'après ce que tu en dis, çà m'a l'air génial !


Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
J'ai regardé les critiques sur Cityvox, rubrique cinéma.
Pour résumer : les profs ou toutes les personnes qui ont un lien avec le domaine de l'éducation sont quasi unanimes pour dire que c'est un film formidable. Il semble que ça décrive parfaitement le quotidien des enseignants. Comme c'est une profession souvent dénigrée  et qui doit un peu souffrir de ce manque de reconnaissance, c'est normal que ce film leur plaise je crois.
Les autres personnes qui ont vu le film semblent avoir beaucoup moins appréciés et ne comprennent pas toujours "ce" qu'ils ont vu. Fiction, documentaire, document tout court ? Ils y voient souvent la description d'un quotidien difficile et de situations extrémements complexes à gérer. Mais rien de plus. Ni explication, ni commentaire. Donc un sentiment de vide au final.
Et en tout cas, un film qui ne méritait pas sa consécration à Cannes.

 :smt102   :-k  :-k

Pour ceux qui le verront, profs ou pas ;) , je suis curieux de vos commentaires.  ;)


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12131

Et en tout cas, un film qui ne méritait pas sa consécration à Cannes.

Pour ceux qui le verront, profs ou pas ;) , je suis curieux de vos commentaires.  ;)


Pour la consécration à Cannes je ne sais pas mais pour le "spectacle" que le consommateur est en droit d'espérer j'ai peur que ce ne soit pas bien reçu. Pour moi (je me base sur les quelques extraits qui sont passés) c'est avant tout un bon documentaire.

De toute manière, ce qui se passe "entre les murs" d'une classe c'est toujours très intense et parfois douloureux.

En ce moment, je me fais beaucoup de soucis pour les difficultés de concentration que les élèves manifestent, chaque jour plus importantes.


Mirage

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1498
:D Un petit mot sur "Entre les murs" le film qui a obtenu la palme d'or.

J'ai bien apprécié, je trouve qu'il s'agit d'une bonne "photographie" de la classe et ses enjeux aujourd'hui. :smt045
"Photographie" en ce sens qu'il n'y a pas de discours ou de jugement des uns et des autres.

D'après ce que j'ai compris, l'acteur principal est lui-même prof et auteur du livre qui a inspiré le film.

Troublant d'imaginer les conditions de tournages, les ados sont extrêmement crédibles et justes dans leurs rôles. =D>  =D>  =D>  :smt023

Ils ont des choses à nous transmettre! Le ciné est un bel outil d'expression.

Les acteurs sont issus de collèges difficiles également.

Moi j'attends sa sortie DVD: le cinéma c'est toujours trop cher!


Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
En ce moment, je me fais beaucoup de soucis pour les difficultés de concentration que les élèves manifestent, chaque jour plus importantes.

Ah oui ? Tu veux dire que c'est vraiment une tendance que tu vois évoluer et s'accentuer au quotidien ?

De manière plus générale, je pense que ça peut être attribué au mode de fonctionnement de notre société contemporaine, dite "de zapping" : les choses évoluent très vite, ce qui plait aujourd'hui et rejetté le lendemain, si on n'aime pas ou qu'on ne veut plus de quelque chose on le zappe.
Ce qui n'aide pas à la concentration nécessaire à l'apprentissage  #-o

Mais si ça s'accélére de jour en jour, y a sûrement autre chose... :-k


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12131

De manière plus générale, je pense que ça peut être attribué au mode de fonctionnement de notre société contemporaine, dite "de zapping" : les choses évoluent très vite, ce qui plait aujourd'hui et rejetté le lendemain, si on n'aime pas ou qu'on ne veut plus de quelque chose on le zappe.
Ce qui n'aide pas à la concentration nécessaire à l'apprentissage  #-o

Mais si ça s'accélére de jour en jour, y a sûrement autre chose... :-k


On ne va pas trop développer ici  .. ça risque de tomber dans le hors sujet mais je pense comme toi que les ados sont influencés par cette société de "zapping" comme tu dis qui se traduit non seulement par une difficulté de concentration mais aussi de compréhension des consignes et de "flemme" face à la lecture. Ce qui se retourne toujours contre eux !  :smt102


sin prisa

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 703
  • Un pas devant l'autre ...

De manière plus générale, je pense que ça peut être attribué au mode de fonctionnement de notre société contemporaine, dite "de zapping" : les choses évoluent très vite, ce qui plait aujourd'hui et rejetté le lendemain, si on n'aime pas ou qu'on ne veut plus de quelque chose on le zappe.
Ce qui n'aide pas à la concentration nécessaire à l'apprentissage  #-o

Mais si ça s'accélére de jour en jour, y a sûrement autre chose... :-k


On ne va pas trop développer ici  .. ça risque de tomber dans le hors sujet mais je pense comme toi que les ados sont influencés par cette société de "zapping" comme tu dis qui se traduit non seulement par une difficulté de concentration mais aussi de compréhension des consignes et de "flemme" face à la lecture. Ce qui se retourne toujours contre eux !  :smt102

Concernant le problème de concentration, je plussoie la mention de la société du "zapping".

Les avancées technologiques plus la société de consommation entraînent que lorsqu'on appuie sur un bouton, il peut se passer beaucoup de chose. Les élèves et les ados expérimentent de la frustration avec les processus de l'apprentissage qui sont plus lent et à plus long terme.

Je comprends qu'ils soient perdus.


*celine*

  • Invité
:D Un petit mot sur "Entre les murs" le film qui a obtenu la palme d'or.

J'ai bien apprécié, je trouve qu'il s'agit d'une bonne "photographie" de la classe et ses enjeux aujourd'hui. :smt045
"Photographie" en ce sens qu'il n'y a pas de discours ou de jugement des uns et des autres.

D'après ce que j'ai compris, l'acteur principal est lui-même prof et auteur du livre qui a inspiré le film.

Troublant d'imaginer les conditions de tournages, les ados sont extrêmement crédibles et justes dans leurs rôles. =D>  =D>  =D>  :smt023

Ils ont des choses à nous transmettre! Le ciné est un bel outil d'expression.

Les acteurs sont issus de collèges difficiles également.

Moi j'attends sa sortie DVD: le cinéma c'est toujours trop cher!

ça te fait peut être loin, mais vers chez moi il y a un ciné ou la séance est à 4 €... le seul truc c'est que les films arrivent un peu "tard" et ne sont visibles que certains jours (1 seule salle de projection) : http://www.alhambracine.com/index.html


sin prisa

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 703
  • Un pas devant l'autre ...
J'ai regardé les critiques sur Cityvox, rubrique cinéma.
Pour résumer : les profs ou toutes les personnes qui ont un lien avec le domaine de l'éducation sont quasi unanimes pour dire que c'est un film formidable. Il semble que ça décrive parfaitement le quotidien des enseignants. Comme c'est une profession souvent dénigrée  et qui doit un peu souffrir de ce manque de reconnaissance, c'est normal que ce film leur plaise je crois.
Les autres personnes qui ont vu le film semblent avoir beaucoup moins appréciés et ne comprennent pas toujours "ce" qu'ils ont vu. Fiction, documentaire, document tout court ? Ils y voient souvent la description d'un quotidien difficile et de situations extrémements complexes à gérer. Mais rien de plus. Ni explication, ni commentaire. Donc un sentiment de vide au final.
Et en tout cas, un film qui ne méritait pas sa consécration à Cannes.

 :smt102   :-k  :-k

Pour ceux qui le verront, profs ou pas ;) , je suis curieux de vos commentaires.  ;)

"Entre les murs" est un film clairement classé "art et essais", rien d'étonnant qu'il ne rencontre pas un "grand public". Le fait qu'il n'apporte ni explication, ni commentaire c'est ce qui en fait sa force et sa singularité. Ce n'est pas un film qui peut être taxé de "partisan". C'est un travail honnête sur ce qui se passe à l'école et qui ne valorise pas forcément le métier d'enseignant mais en souligne toute la complexité. Un film où on ne nous embobine pas, où on ne nous raconte ni une belle histoire, ni un drame, un film qui réussit à être un témoignage du réel.
Je pense qu'effectivement le public est dérouté en ce sens qu'il découvre une réalité qui le dérange.

Et puis pour moi ce film n'est pas "noir", il me donne envie de m'impliquer davantage dans mon métier. Il est difficile de s'ennuyer, il faut sans cesse inventer, penser et repenser notre rapport aux autres ; c'est vrai, ça pompe de l'énergie ... mais c'est vraiment un chouette métier. Tous ces mômes en valent vraiment la peine et ils savent tous nous le rendre à un moment ou à un autre.

C'est sûr, on a parfois l'impression d'être sur "le front", car le mal-être des jeunes est le miroir de notre société qui fabrique des consommateurs (la culture de consommer-jeter, du click sur l'ordinateur, etc...), crée des inégalités profonde, de l'insécurité (précarité des emplois, expulsion des sans papiers et l'obligation de se cacher, etc...), qui criminalise certaines franges de la population (ces chômeurs qui ne veulent pas travailler, ces délinquants qui peuplent les banlieux .... la fameuse "racaille", etc...).
« Modifié: 30 septembre 2008 à 16:00:57 par sin prisa »


Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
"Entre les murs" est un film clairement classé "art et essais", rien d'étonnant qu'il ne rencontre pas un "grand public". Le fait qu'il n'apporte ni explication, ni commentaire c'est ce qui en fait sa force et sa singularité. Ce n'est pas un film qui peut être taxé de "partisan". C'est un travail honnête sur ce qui se passe à l'école et qui ne valorise pas forcément le métier d'enseignant mais en souligne toute la complexité. Un film où on ne nous embobine pas, où on ne nous raconte ni une belle histoire, ni un drame, un film qui réussit à être un témoignage du réel.
Je pense qu'effectivement le public est dérouté en ce sens qu'il découvre une réalité qui le dérange.

Sur le côté "grand public", on est bien d'accord. Et à part une grossière erreur d'aiguillage à l'entrée du ciné, les gens qui sont allés le voir ne devaient pas s'attendre à un voir "Star Wars"  ;)

J'ai l'impression que c'est surtout l'aspect "brut" du film qui a été mal reçu : 1h30 dans la vie d'une salle de classe. Point.
Pour ceux qui n'avaient pas idée de ce que ça pouvait être, c'est une découverte et c'est bien. Mais je crois qu'on comprend vite de quoi il s'agit, non ? Alors apparemment, ça devient vite long.
Et pour ceux qui savaient déjà ce que c'était, rien de nouveau. Donc c'est long aussi.

Et puis pour moi ce film n'est pas "noir", il me donne envie de m'impliquer davantage dans mon métier. Il est difficile de s'ennuyer, il faut sans cesse inventer, penser et repenser notre rapport aux autres ; c'est vrai, ça pompe de l'énergie ... mais c'est vraiment un chouette métier. Tous ces mômes en valent vraiment la peine et ils savent tous nous le rendre à un moment ou à un autre.

C'est sûr, on a parfois l'impression d'être sur "le front", car le mal-être des jeunes est le miroir de notre société qui fabrique des consommateurs (la culture de consommer-jeter, du click sur l'ordinateur, etc...), crée des inégalités profonde, de l'insécurité (précarité des emplois, expulsion des sans papiers et l'obligation de se cacher, etc...), qui criminalise certaines franges de la population (ces chômeurs qui ne veulent pas travailler, ces délinquants qui peuplent les banlieux .... la fameuse "racaille", etc...).

La suite de ton message confirme l'impression générale et l'appréciation partagée sur ce film : les profs apprécient grandement, les autres non.
Les profs apprécient qu'on montre leur quotidien, avec tout ce qui le constitue, sans jugement, sans artifice. C'est une première et pour une population qui est généralement très décriée, c'est certainement bien qu'un tel témoignage existe.
Les autres :
- découvrent parfois une réalité inconnue jusqu'alors
ou
- s'ils la connaissait déjà, la voit en images pour une fois.

Mais dans les 2 cas, n'y voit rien de plus.

Bon, je n'ai pas du tout envie de lancer une polémique. J'espérai juste recueillir des témoignages de spectateurs....parce que ce film est l'un de nos 2 choix possibles pour la séance de ce soir  :mrgreen: Et comme les avis de Cityvox ne m'ont pas permis d'affiner un choix, je venais chercher ici. Tout ça parce que j'ai peur de m'embéter pendant 1h30 à voir un truc que je connais (et sans l'avoir vu de mes yeux, je l'imagine très bien). 8-[


sin prisa

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 703
  • Un pas devant l'autre ...
Tu as raison penses-y ... c'est pas 1h30 de film mais 2h10  :smt005  :smt082  :smt082  :smt082

... mais ça fait jamais qu'une toute petite partie de l'année scolaire ... et je te l'ai dit plus haut... on n'a pas de quoi s'ennuyer.

Et puis on a des occasions de bons rires durant le film, les joutes verbales sont sportives et bien vues parfois.  ;)

Maintenant j'aimerais bien que tu te fasses une opinion ....  :-k il ne s'agit peut-être finalement que de notre "petit monde à nous" sans plus d'intérêt.

Edité le : 30 Septembre 2008 à 17:01:31
J'ai l'impression que c'est surtout l'aspect "brut" du film qui a été mal reçu : 1h30 dans la vie d'une salle de classe. Point.

J'ai toujours aimé l'aspect "brut" dans les films, je pense aux documentaires de Raymond Depardon par exemple (effectivement ça plaît ou pas) mais pour préciser sur le film dont on parle : il s'agit malgré tout d'une fiction et les 2h10 sont étalées sur toute une année scolaire. C'est sûr on est durant tout le film dans le collège et on en sort pas.


Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
C'est sûr on est durant tout le film dans le collège et on en sort pas.

Ah ouais ? C'est que moi, tout ce que j'aimais au collège, c'était la cantine et le cours de GRS des filles...  :mrgreen:

Et puis moi, j'aurai préféré voir "Wall E". Mais ça passe pas le soir :smt102


Et pour ne pas faire que dans le comique :
:-k il ne s'agit peut-être finalement que de notre "petit monde à nous" sans plus d'intérêt.

D'un côté, oui c'est votre monde à vous, enseignants. Mais l'intérêt de savoir comment ça se passe dans une école, je le vois clairement. Un jeune passe la majorité de son temps à l'école. C'est quoi qu'on en dise et sans entrer dans les débats sur le rôle de l'école, le lieu où il se "forme", dans beaucoup de domaines (connaissances, culture, relations avec les autres, avec l'autorité, avec le sexe opposé, avec toutes les "différences", etc...). L'enseignant, qui est acteur et aussi spectateur de tout ça, a un rôle très important. J'en suis bien conscient.
Et je suis conscient que tout le monde ne l'est pas (conscient) !


Juliette

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2986
  • (g)rêve général(e)
Je n'ai pas, pas encore, vu ce film pour lequel je ressens une attirance teintée de rejet. Le jour où il a obtenu la Palme au festival de Cannes, je m'y serais ruée si cela avait été possible, d'autant que j'avais vu et trouvé remarquable Ressources Humaines du même auteur. J'ai donc ressenti à cette annonce une vraie joie politique comme notre époque en procure bien peu ...

Maintenant le film est sorti ... et je traîne des pieds  :cache:  : sans doute parce que c'est la rentrée, que je suis prof moi-même et de français qui plus est ...  Je n'aurai donc pas la distance que j'ai en regardant un film sur le monde paysan. Je ne pourrai pas apprécier ce film en occultant l'image que je percevrai dans le miroir inévitablement tendu ... ? Et puis une énième représentation caricaturale du prof de Français (toutes plus insupportables et erronées les unes que les autres, hormis celle de l'excellent L'Esquive d'Abdellatif Kechiche) n'est-elle pas à craindre ? C'est aussi ce qui me freine ... mais j'irai ! Peut-être même le 7 octobre, après la manif' !  :-''  :-''  :-''


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Tiens, au centre de mon quartier, j'ai pris le "Sortir" et il y a un petit commentaire qui en dit du bien !

Je cite :


Citer
Une caméra, un professeur, ses élèves et une salle de classe.
Peu de décors mais beaucoup à dire dans un film qui témoigne autant qu'il interroge.
Un travail bien mené par Laurent Cantet qui a l'intelligence de faire de son film une source de questionnements plus que de réponses toutes faites !

Voilà, après, à nous de voir et de commenter, on se fera notre propre idée !


Mirage

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1498

Un travail bien mené par Laurent Cantet qui a l'intelligence de faire de son film une source de questionnements plus que de réponses toutes faites !

[/quote]

Ça c'est intéressant!

Je préfère les gens qui questionnent à ceux qui déclarent.


sin prisa

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 703
  • Un pas devant l'autre ...
Juliette a raison de rappeler la filmographie de Cantet, "ressources humaines" est un très bon film ... la palme d'or ne vient pas de nulle part  :D . Cannes a ceci de surprenant : sa capacité ponctuelle à récompenser des films d'art et essai qui le méritent vraiment.

Et pour tomtom, tu l'auras deviné  :mrgreen:, je n'ai pas pensé une seconde qu'il s'agissait de notre "petit monde" à nous  :mrgreen:  :mrgreen:  :smt005  :smt023

Mirage, +1 c'est tout ce qui fait la force et l'humilité de ce film.

Allez le voir, vous ne serez pas déçu!
« Modifié: 01 octobre 2008 à 07:40:23 par sin prisa »


Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
Je ne savais pas que c'était le même réalisateur que pour "Ressources Humaines". J'ai beaucoup aimé ce film et vu 3 fois (la dernière il y a 1 semaine environ, toujours avec plaisir). En + j'adore l'acteur qui joue le stagiaire en RH, dont je ne connais pas le nom.

Bon, finalement on a vu "Parlez moi de la pluie".... :?
Pfff, c'était pas terrible et bien conforme aux commentaires lus sur Cityvox, dans la même rubrique.
A savoir : ceux qui aiment Jaoui-Bacri ont aimés. Avec une touche de Jamel dedans en +.
C'est un peu mon cas.  8-[
Les autres, plus objectifs on va dire, on trouvait que ça part dans tous les sens, on ne comprend pas vraiment s'il y a un message, plein de sujets sont abordés (féminisme, rapport conjugaux, familiaux, réalisation de soi, etc...). Rien de bien clair.
Tout de même, plein de passages drôles.


Juliette

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2986
  • (g)rêve général(e)
Laurent Cantet est aussi l'auteur de L'Emploi du temps mise en film du fait divers passionnant dit de "l'affaire Romand").


chris3

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2308
  • Adiu a totes !
Zou, je suis allé voir le film hier soir.

Je suis enseignant comme Charito je partage ce qu'il a écrit.

Sur la véracité du film : oui, ça correspond à du vécu. Il y a des classes beaucoup plus studieuses, mais il y a encore pire.

Pour la technique de tournage : j'ai été gêné par l'abus de gros plans.


 

SMF spam blocked by CleanTalk