Marseille Forum

[petit] Festival "sous l'étoile" 30 31 Mai St Julien

Mustruflu de Maskinefaille

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 499
Salut à tous,

Les Baltringueurs installent leur chapiteau "Sous l'étoile" le dernier week-end de Mai à Saint-Julien (sur les lieux du Festival des Collines 2003/2004) pour financer 2 projets naissants: Bourricot Prod (studio et local de répét de Montferrat) et l'association "Les Baltringueurs" (la varoise de spectacle).
Vous trouverez ci-joint toutes les infos utiles, je vous remercie par avance de faire circuler ce message dans vos réseaux.

Veuillez agréer, cher(e)s ami(e)s mes sincères salutations solidaires,
BoZZzo.
www.delacolline.org
--------------------------------------------------------------------------------


Bourricot Prod, Contact Sud Musique & Les Baltringueurs

présentent
"Sous l'étoile"

Concerts de soutien aux associations Bourricot Prod & Les Baltringueurs

à Saint-Julien-le-Montagnier (83)
[Saint-Pierre – "Camp de lutte", route de Gréoux]



Sous un chapito des Baltringueurs
Vendredi 30 Mai
Sam Karpienia // Lo Còr de la Plana
Samedi 31 Mai
Rit // Grosses Papilles // DeLaColline


8€/soir en prévente // 10€/soir sur place
(liste des points bientôt sur www.delacolline.org)







CONTACTS
site web: myspace.com/bourricotprod
email: prod@delacolline.org
Bozzzo: 06 79 28 49 64 // Aziz: 06 23 90 73 01

--------------------------------------------------------------------------------




« Sous l'étoile », la fête solidaire




Réalisé sans aucune trésorerie autre que les préventes et les prêts solidaires ces concerts sont une célébration de solidarité pour 2 projets associatifs au service de la musique: les chapiteaux des Baltringeurs et le local de Bourricot Prod.




De l'envie de bénévoles et professionnels de réaliser des concerts sous chapiteau est née l'association « Les Baltringueurs ».

Une sympathique alchimie entre une compagnie de cirque, « 3 petits tours », et une poignée de volontaires techniciens, régisseurs, cuisiniers et hommes-à-tout-faire dévoués à l'installation de ces salles de spectacle éphémères.

Lorsqu'à Montferrat le local de répétition du groupe DeLaColline s'ouvre aux groupes à la recherche d'un lieu pour travailler et enregistrer, l'idée ne tarde pas à germer. Sur fond de revival d'un certain « Festival des Collines », Bourricot Prod s'engage avec Les Baltringueurs pour organiser ce week-end « Sous l'étoile » à Saint-Julien-le-Montagnier.

Plus qu'une affaire de copains, c'est une affaire de passion commune avec le public et les artistes.

Sam Karpienia et sa nouvelle formation, Manu Théron et son Còr de la Plana, Rit, Les Grosses Papilles, DeLaColline ont tous pris le pari de cet événement placé sous le signe de la passion pour ces moments éphèmères de plaisir de partagé.


Biographies des groupes

Sam Karpienia

De Kanjar'oc à Dupain en passant par Gacha Empega, Sam Karpienia a transfiguré la musique marseillaise lui insufflant une intensité poétique, lui offrant une voix unique. Gemme polie par les forces telluriques qui parcourt la Méditerranée, son chant inoubliable renvoie à l'ivresse du rebetiko comme à la fièvre flamenco ou bien sur à l'insolence joyeuse de cette nouvelle chanson Provençale dont il est un pilier. Mais l'occitan affirmé se souvient de l'Occident et l'énergie de sa musique se rapproche de celle du rock, mais d'un rock affranchi des rythmes binaires et dans lequel les riffs du luth du chaabi algérois se substituent à ceux des guitares saturées.
Cet étonnant tremplin de sons, de rythmes et d’harmonies propulse la voix du chanteur et l’aide à franchir la barrière de pudeur qui le séparait de sa langue maternelle. Il suspend sa pratique de l’occitan pour l’usage du français, en extrait des mots limpides comme autant de symboles et leur offre des courbes mélodiques dont la beauté crue et sans apprêt exalte la vie à travers les thèmes du voyages, de l’aimée bienveillante, des paroles échangées ou du soleil rédempteur, Sam Karpienia décrit des expériences initiatiques éternelles où l’on reconnaît les instants magiques de nos propres existences.
Benjamin Minimum (Mondomix)
Album en cours

http://www.myspace.com/samkarpienia




Lo Còr de la Plana

Lo Còr de la Plana (prononcez "lou couar dé la plane") est un choeur d'hommes de Marseille, du quartier de la Plaine. Six chanteurs trépidants, accompagnés de percussions (bendirs et tamburello), "picaments" de pieds et "bataments" de mains. Fondée en 2001, la formation s'est adonnée à la re-création systématique du patrimoine populaire occitan. Chantant dans une fièvre inégalée tous les répertoires, du plus religieux au plus débridé, du plus répétitif au plus occasionnel, (et cela, bien souvent, en même temps !), lo Còr a cette volonté nouvelle et définitive d'en finir avec le chant "traditionnel", d'en découdre avec la musique vocale et la polyphonie, quitte à réveiller ceux qui rêvaient de voir mourir ces dernières dans leurs chapelles... De fait, nos chanteurs sont partout : dans les églises, les usines, les bars, les festivals ou les théâtres, n'hésitant pas à mêler au paganisme déroutant du vieux fonds occitan les préoccupations des musiciens marseillais d'aujourd'hui. Ils ne renient alors aucune influence, de Bartok au Massilia Sound System, aucune provenance, d'Oran au Rove proche, n'ayant pour unique prétention que de faire détonner, résonner et déraisonner dans leur musique tout ce que leur ville et le monde alentour leur donne à entendre. Une sirène de police, un nouveau-né, les restes d'un paradis ou d'un fantasme de paradis, une fête trop arrosée, des moutons, des loups, bref, la fureur paisible et enivrante du quotidien!

Album "Tant Deman" - sorti en mars 2007 (Buda Musique / Universal)
http://www.myspace.com/locordelaplana




Rit

Après le dépouillement de " Sans tambour ni trompette ", son deuxième album, la diversité de " Bric à brac " étoffe le répertoire de Rit d’un bouquet de nouvelles couleurs. Sans renoncer à la simplicité, ni à l’intimisme qui ont rendu jusque-là si précieuse la lumineuse douce-amertume de cet homme-orchestre marseillais, ce troisième opus s’épanouit au contact d’une fructueuse variété de styles et de musiciens.
Bien sûr, les fondamentaux demeurent. Le nonchalant troubadour des quartiers Nord a depuis longtemps prouvé - " Ailleurs man ", premier 4 titres en 2001, " Auprès de mon arbre ", premier album en 2003 - son goût mêlé du reggae, du folk, du blues et de la chanson, au service d’un humanisme de rebelle zen.
Son profil de baladin à guitare, il l’a construit au rythme d’une vie rétive depuis toujours à la hiérarchie et à l’autorité. Au moule de l’école ou à celui du service militaire, Rit a d’abord opposé la résistance du rêveur indigné avant de manifester celle de l’artiste. Ado, les chansons de Renaud éveillent une première flamme. Fan du rock des années 60 et 70 (Hendrix, Led Zep), il électrise ensuite sa six cordes et prend à l’occasion ses premières leçons de blues.
Titillé par ses premières envies d’auteur-compositeur, Rit délaisse la fée électricité pour la guitare sèche, compagne plus conviviale et propice aux flâneries. Au même moment - le milieu des années 1990 -, survient le choc fondateur de sa passion pour Marley. Avec le grand Bob, le Marseillais découvre que le reggae peut marier idéalement discours tranchant et sérénité, conscience et mélodies. A l’époque, la Canebière résonne souvent des humeurs festives de groupes sous influence jamaîcaine. Plus attiré par le parcours en solitaire, ce multi-instrumentiste cultivera une décontraction plus sensible à l’intimité des émotions.
Avec son petit chariot d’homme-orchestre, il se forme longtemps à l’école de la rue, apprend à faire un show avec trois fois rien, à capter l’attention avec de bons refrains; il joue de la batterie, de l’harmonica, de guimbardes, d’un petit clavier en même temps que de sa guitare. Séduit par ce talent atypique le Printemps de Bourges le désigne " Découvertes des découvertes 2001 ".
Voyageur - un album enregistré au Bénin, en 2007, sous le nom de Jawa Rit -, attentif au passé - estomaqué par le génie de Brassens -, au présent - les bricolages hip hop blues de G-Love ou de Beck, le folk balnéaire de Jack Johnson ou Xavier Rudd - et à l’avenir - les expériences dub et electro -, Rit n’a cessé de nourrir son reggae des garrigues d’influences extérieures. Jusqu’à ce " Bric à brac " assumant la pluralité des apports.
Album "Bric à Brac" - sortie 12 Mai 2008 (Buda Musique / Universal)

http://www.myspace.com/ritspace




Les Grosses Papilles

Les Grosses Papilles. 4 garçons dans le vent. Les 4 côtés d’un carré pas si V.I.P. que ça. 4 fantastiques auteurs, compositeurs, interprètes mus par cette volonté de n’appartenir à aucun courant. Ou peut-être un courant d’air qui insuffle la poésie, la dérision et la musicalité, l’amour de la vie, l’amour de l’amour... Mais si on leur dit « Rien n’est à qui ? » Ils répondront « A personne ! ». 4 langues bien pendues. Aux grands mots, les grands remèdes. Ils signent à grands cachets des textes d’humour grinçants et soignent la morosité des lundis au soleil en dimanches de trois jours. Les plumes s’envolent. Les langues se délient dans de flagrants poèmes. La musique s’électrise. Les sons se perdent dans des feedback chaotiques et laissent le chant libre qui vient se nicher au creux de l’oreille pour couver en douceur des mélodies de velours. Trêve de galéjades ! Spectacle total, artistes hors normes. Bienvenue dans le bon goût!

Album "Dans la langue" – sorti en Janvier 2007, nouvel album en préparation
http://www.myspace.com/lesgrossespapilles




DeLaColline

4 anciens membres reforment le groupe après une pause de 4 ans...
Tout repart à zéro, avec de nouveaux musiciens doués et motivés, eux-même musiciens dans d'autres groupes tels que SKUMP, USKUL, KING MEDOO, LES RATS S'CASSENT, UTILMA SATIVA, EROS PARJURE... échappés du conservatoire ou autres écoles de musique.
Issus du collectif Contact Sud Musique et fondateur du Festival des Collines, organisateurs de concerts et autres manifestations culturelles dans le Var.
De 1999 à 2004, 2 albums, tours en France (Paris, Toulouse, Bretagne etc..), Allemagne et Belgique.
Les morceaux changent d'univers comme de musiciens, laissant tantôt les guitares parler, tantôt les voix ou les cuivres, puis on slam furtivement, la section rythmique rappelle à l'ordre les non danseurs, une chanson tristounette d'une déception sentimentale veut rester gaie, on valse d'un reggae à un rock avec une bière, c'est du mental festif: mélodies mélodieuses mais mielleuses et des textes intello ma non troppo, de la rage, de la colère, de l'espoir et de l'amour toujours.

Album en préparation
http://www.myspace.com/delaco




Bourricot Prod

Afin de promouvoir le local, en assumer les charges, continuer son amélioration et envisager l'organisation de concerts, la jeune association qui ne perçoit (encore) aucune subvention compte sur une mobilisation du public à la hauteur de l'engagement des artistes...

L'association Bourricot Prod est une jeune structure créée en Décembre 2007.

La porte du studio du groupe DeLaColline situé à Montferrat s'ouvre depuis aux groupes souhaitant répéter dans un lieu calme et agréable, adapté à la création musicale.

Avec le savoir-faire de ses techniciens et autres partenaires, Bourricot Prod propose de réaliser vos maquettes/pré-prod, prises de son jusqu'au pressage de vos CD/DVD ou encore la réalisation de vos affiches, stickers etc...

Créée à Draguignan, l'association a également en projet d'y organiser quelques soirées... Une histoire à suivre sur son blog: myspace.com/bourricotprod.


[Fichier joint supprimé par l'administrateur]
« Modifié: 13 mai 2008 à 15:28:13 par cysco »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Merci pour l'info !
 :smt023
Pétard, je serais bien allée voir Sam Karpienia et Lo Còr de la Plana le vendredi 30, mais j'ai un doute sur mes dispos, en tout cas, je retiens !


*celine*

  • Invité
 :smt023 Pareil que coupine Coco...

Suis sur le site de "Lo Cor de la plana" c'est chouette ! En live ça doit être terrible...

C'est qui qui irait ?


 

SMF spam blocked by CleanTalk