Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Le coin des artistes : photos et créations


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

La vie de château, çà vous tente ?

1 ... 15 16 17 Bas de page
Charito - #320 - 16 Octobre 2014 à 20:52:53
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 12034





Bonjour,
Je sais que ce post remonte à loin, mais je suis tombée par hasard dessus. Je sus originaire de Marseille et j'effectue des recherches généalogiques sur ma famille. J'aimerais savoir ou Coco a obtenu les infos concernant la demeure La Baronne ayant appartenu à Zenon Esmiol. Je fais des recherches sur cette personne et ses descendants. Si vous avez des infos je suis preneuse.
Par avance merci

Coco ne vient plus sur le forum depuis plusieurs mois... hélas  Sad

Mais peut-être que Titidegun lui fera passer le message 
bruno saurez - #321 - 16 Octobre 2014 à 20:57:51
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 203



WWW

bonsoir,
sur la photo de la dame,
j'ai vu des photos de Villatta en Corse,
que de souvenirs, j'y ai travaillé en 1972 au snack sur la dune, comme plongeur /serveur
malgré cela, ça été mes plus belles vacances
@+

  

Puisqu'on parle de Villata et qu'on est sur un forum marseillais. Sait tu que ce camping a été créé en 1957 par un marseillais ? Le santonnier René Fize mais je ne sais pas à quelle date précise, il a quitté la direction du centre.

Bon, c'est peut être pas une info super intéressante pour tout le monde ici, mais si on excepte les projets de Cavallo et du désert des Agriates, projets qui n'ont pas duré, Villata a été le premier centre naturiste créé en Corse et c'était un marseillais !  Dancing

 

Bruno
Grenouille - #322 - 16 Octobre 2014 à 22:03:28
Frit Confit du forum
********
Messages: 5203

L'amour comme bouclier. L'humanisme comme étendard


CelineEstaque celine13016 celine13016


A côté de Porto Vecchio, tu as le Camping "la Chiappa" qui est naturiste Bruno  Cool
jipé_du_34 - #323 - 16 Octobre 2014 à 23:09:46
Longo mai !
*****
Messages: 1925


Make Love not War




Rhôôôô cooment le passé me rattrape sur ce forum, et par hasard, truc de ouf' !

que de souvenirs, j'y ai travaillé en 1972 au snack sur la dune, comme plongeur /serveur
On était voisins ! : 71, 72, 73, la saison à Golfo di Sogno (baie de Porto-Vecchio) en tant que disc-jockey, et oui !

malgré cela, ça été mes plus belles vacances
Tout pareil pendant ces trois années... Qu'elles sont loin...


Bon, c'est peut être pas une info super intéressante pour tout le monde ici,
Si si, la preuve !
Puisqu'on parle de Villata et qu'on est sur un forum marseillais. Sait tu que ce camping a été créé en 1957 par un marseillais ? Le santonnier René Fize mais je ne sais pas à quelle date précise, il a quitté la direction du centre.
Rhôôô, mais je l'ai connu, lui, quand j'étais tout minot ! Avec mes parents, tous les dimanches, qu'il pleuve ("la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin" chantait mon père), qu'il vente ou qu'on crève de cagne, c'était direction les pierres tombées !
Et je me souviens être allé chez Fize (me semble pas qu'on disait "René", de ce temps-là) et oui, je me souviens encore de ses santons... Où habitait-il ? Peut-être du côté de Mazargues ou par là : j'ai le souvenir d'une petite maison de banlieue, sympa, jardinet, etc...
Bon je vous parle là de 1950 --> 1963-4 environ.

Et Villata j'ai connu aussi (1959-60), et Tropica un peu plus haut, et Montalivet du côté du 33, et le CNIM d'Agde avant qu'il ne devienne ce qu'il est devenu...

Fouhhh, le passé qui revient...
« Dernière édition: 16 Octobre 2014 à 23:12:14 par jipé_du_34 »

goldwing - #324 - 17 Octobre 2014 à 07:58:51
Collègue qui boulègue
****
Messages: 861




Bonjour,

quand j'y ai travaillé,
à cette époque on travaillait très jeune,
c'était la famille Guidicelli.

Golfo Di Sogno je connais aussimais sans y avoir travaillé.

Villata c'était vraiment la "perle de la Corse",
mais comme dirait l'autre, ça c'était avant!

J'y suis retourné voir,
- première surprise le long chemin de sable et de terre pour accéder au portail n'existe plus, il y a des lotissements
- ensuite avec l'obligation de démaquiser, de la poussière de partout, même le fond de l'eau en est recouvert,
étouffant toutes les algues multicolores qu'il y avaient et leur multitude de poissons.
Il n'y a plus que cette genre de salade verte et de la terre.

C'est vraiment dommage.

@+

recherche anciens de l'école de garçon et du Ceg du Queylar à Saint Marcel
jipé_du_34 - #325 - 17 Octobre 2014 à 11:35:47
Longo mai !
*****
Messages: 1925


Make Love not War




Cadeau :


goldwing - #326 - 17 Octobre 2014 à 13:38:49
Collègue qui boulègue
****
Messages: 861




merci

si je ne me trompe pas de nom,
Tropica était la propriété du cousin de mon ami Michel de Linguezzeta,
il est décédé avec sa femme, il y a 3/4 mois environ,
percuté sur la nationale par une voiture dont le chauffeur s'est endormi au volant.
J'avais mangé et dormi chez eux peu de temps auparavant.

Profitons, qui sait de quoi est fait le lendemain.

@+


recherche anciens de l'école de garçon et du Ceg du Queylar à Saint Marcel
bruno saurez - #327 - 17 Octobre 2014 à 18:08:01
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 203



WWW

Comme on dévie du sujet initial et afin de ne pas froisser ceux qui veulent rester sur le sujet d'origine, j'ai ouvert un lien sur le sujet "Villata, la corse et le passé naturiste".

https://www.marseilleforum.com/forum/31698_0-villata-la-corse-et-le-pass-naturiste.htm

Je réponds à tes message et ensuite on migre vers le sujet que je viens d'ouvrir   



Edité le : 17 Octobre 2014 à 17:39:46
A côté de Porto Vecchio, tu as le Camping "la Chiappa" qui est naturiste Bruno  Cool

Oui Grenouille, je sais. J'y suis allé et d'ailleurs ce fut mon tout premier camping naturiste. Mais ma femme n' aime pas ce centre (ah les femmes !  Shocked  , elle lui reproche qu'il y a trop de gens habillés et ne s'y sent pas à l'aise).

Il y a d'autres centres naturistes en Corse, ce n'est pas le seul. Ce qui manque en Corse, ce ne sont pas les structures mais le nombre de plages naturistes autorisées, bien sûr il y a plein de plages sauvages mais on est pas à l'abri d'un énervé ......et les femmes seules ne s'y sentent pas en sécurité.

Amicalement,
Bruno



Edité le : 17 Octobre 2014 à 17:48:19
Rhôôô, mais je l'ai connu, lui, quand j'étais tout minot ! Avec mes parents, tous les dimanches, qu'il pleuve ("la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin" chantait mon père), qu'il vente ou qu'on crève de cagne, c'était direction les pierres tombées !
Et je me souviens être allé chez Fize (me semble pas qu'on disait "René", de ce temps-là) et oui, je me souviens encore de ses santons... Où habitait-il ? Peut-être du côté de Mazargues ou par là : j'ai le souvenir d'une petite maison de banlieue, sympa, jardinet, etc...
Bon je vous parle là de 1950 --> 1963-4 environ.

Et Villata j'ai connu aussi (1959-60), et Tropica un peu plus haut, et Montalivet du côté du 33, et le CNIM d'Agde avant qu'il ne devienne ce qu'il est devenu...

Fouhhh, le passé qui revient...

 Shocked  Shocked  Very Happy  Very Happy  Very Happy  OOOooooh YESSSS !!

C'était le but premier de mon inscription sur ce forum : rencontrer des gens qui ont connu le passé naturiste marseillais !!!  oh punaise bingo ! Voilà ce que j'ai écrit sur Fize dans mon projet de livre sur le passé naturiste. N'hésites pas à commenter.

René Albert Fize, né à Béziers le 14.08.1904, habitera tout d’abord au Bd Leau dans les années 30, pour déménager au Bd des Neiges en 1956. Bien que déjà présent sur Marseille, nous n’avons pas réussi à savoir s’il était adhérent des Naturistes de Provence au temps du Dr Fenouil. En fait, on sait peu de choses sur lui, malgré une durée au poste de Président des NdP de 1947 à 1966. Tout d’abord représentant, il est devenu santonnier à son mariage en 1934. A la fin de la guerre, c'était déjà un santonnier réputé, le sérieux et la précision de son travail lui avait octroyé une excellente notoriété auprès de ses confrères. Robuste et musclé et constamment de bonne humeur, il représentait le naturiste prenant soin de son corps par l’exercice régulier au grand air. Il nageait par tous les temps, y compris au cœur de l’hiver, avec pour seule combinaison sa peau totalement dénudée. Il pratiquait régulièrement le sport par plaisir, pour se maintenir en forme, sans aucun but de compétition. Redoutable volleyeur au smash foudroyant, il allait parfois jouer sur le terrain des Catalans, en textile, en apportant son casse-croûte du midi. Toujours souriant et plein d’humour, sa compagnie était recherchée de tous. Fin amateur de musique, son oreille musicale, lui avait permis d’apprendre en autodidacte de la trompette et du piano. Il aimait transmettre sa passion de ces instruments à sa sœur ainée en lui expliquant les fondements du solfège.

En 1933, il tombe sous le charme d’une charmante demoiselle à l’allure excentrique et insouciante, Melle Jeanne Brette. Ils envisagent de se marier mais Jeanne est enceinte avant leur mariage. Peu de temps avant la naissance de Liliane, elle décide de mettre un terme à leur relation. Seulement, la moralité publique voulait qu’on ne pouvait pas avoir d’enfant sans être marié, honnête et droit, il ne fuit pas ses responsabilités, il se marie avec Jeanne. Malgré l’espoir de la reconquérir, elle le quitte quelques années plus tard, ses relations avec sa fille Liliane seront distantes car la garde partagée n’était pas encore à l’ordre du jour. Souvent lunatique, son ancienne épouse l’empêche de voir sa fille. Malgré les difficultés, il ne faillira jamais à ses fonctions de père car il répondra présent à chaque fois qu’on aura besoin de lui. En 1955, il donne son accord pour que Liliane se marie avec Armand car tous deux n’étant pas majeur (majorité fixée alors à 21 ans), l’accord des deux parents était obligatoire.

De l’aveu de sa propre fille, Liliane, Jeanne ne sera pas une bonne épouse mais aura brisé le cœur de Fize pour de nombreuses années. La malhonnêteté et l’hypocrisie l’insupportaient. Il plaçait la fidélité et le respect comme étant les principales qualités que ses contemporains se devaient d’avoir. Bien qu’il n’ait rien à se reprocher dans cette histoire, à de nombreuses reprises, il se sentira coupable de cette séparation car le déroulement de sa relation est en contradiction avec les valeurs qu’il défend.

Pudique sur ses sentiments, alors que de nombreuses revues naturistes parlent d'éducation sexuelle, lui déclarera « Je crois que cette question n'a aucun rapport avec le naturisme. Nous devons chercher en dehors des préjugés, la liberté, la simplicité et la bonté . Dans la partie de notre vie que nous laisserons intime, nous nous conduirons seulement suivant notre tempérament et ...notre délicatesse »


Edité le : 17 Octobre 2014 à 18:08:01
merci

si je ne me trompe pas de nom,
Tropica était la propriété du cousin de mon ami Michel de Linguezzeta,
il est décédé avec sa femme, il y a 3/4 mois environ,
percuté sur la nationale par une voiture dont le chauffeur s'est endormi au volant.
J'avais mangé et dormi chez eux peu de temps auparavant.

Profitons, qui sait de quoi est fait le lendemain.

@+


Je me suis renseigné auprès du responsable de l'Union Régionale Naturiste PACA/Corse car je n'ai pas entendu parlé de cet accident dramatique... Sad  Sad


Amicalement,
Bruno
1 ... 15 16 17 Haut de page
  •  
Aller à:  

anything