Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Théatre, Spectacle


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Le cabaret des hérétiques

1 Bas de page
Coco - 06 Décembre 2009 à 08:53:19
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Allez, zou, ambassadrice officieuse sur MF des commentaires de spectacles en tout genre, je suis de retour pour vous commenter un évènement exceptionnel, dirais-je !!!

Alors, déjà, certains d'entre vous doivent se rappeler de "Soulomi rouge", un spectacle joué par les saltimbanques du Théâtre du Maquis pour rendre hommage aux mineurs de Provence ?

Ben, là, on est allé voir leur nouveau spectacle intitulé le Cabaret des hérétiques ! Angel

Nos artistes résument le thème en une phrase => 1209-2009 : huit siècles de mauvaise foi !
Voyons, qu’en dire de plus ?
Déjà, cette troupe de pitres-musiciens réunit sur scène des comédiens doués et une formation musicale étonnante, avec de grands talents aussi bien au niveau de la gestuelle théâtrale que des instruments, du grand Art à mon humble avis !
Ensuite…
Ben, c’est une création contemporaine pour le théâtre musical, avec un penchant bien avoué pour l’humour (surtout quand le sujet est grave).
Plantons le décor quand même, bon nombre nous diront que certains sujets ne prêtent vraiment pas à rire, que ce n’est pas convenable...
Et d’ailleurs, souvenez-vous, il me semble bien vous avoir fait un sujet là-dessus, si je me rappelle bien du titre, c’était : L'humour est-il vraiment un moyen de rendre supportable l'insupportable ?
Et bien, on est en plein dans mon sujet, si j’ose dire !
En effet, le Théâtre du Maquis célèbre à sa façon le huitième centenaire de la croisade des Albigeois… dans un cabaret décadent, un brin nihiliste, rebelle et flamboyant !
Le public reçoit une leçon d’histoire déjantée.
Ce n’est pas toujours fidèle aux faits, c’est parfois truffé d’idéologie, mais franchement, c’est toujours hilarant.

Evidemment, çà vous annonce la couleur ?
Alors, pour mieux comprendre le spectacle, il faut revenir sur l’Histoire…
Tout commence (ou plutôt pour certains tout finit) en 1209 !
En effet, souvenez-vous : il y a exactement huit cents ans commençait la croisade contre les Albigeois !
Quelques historiens discourtois disent que sous prétexte de la lutte contre l'hérésie cathare, la croisade devient rapidement une guerre de la papauté et de la France contre l'Occitanie !
Loin des querelles religieuses invoquées, cette lutte pourrait bien être tout simplement l’anéantissement programmé d’une région qui avait bien trop de richesses et bien trop d’indépendance pour séduire les pouvoirs politiques en place à l’époque....
Qui croire ? Aujourd’hui vous êtes libres de choisir… Le thème a été beaucoup développé, il vous suffira de chercher et ce sera votre décision à vous !
Et n’oublions pas qu’à la même époque et peut-être quelque part lié, un grand mouvement littéraire apparait, celui des troubadours, qui fait souffler sur l'Europe un vent nouveau, révolutionne le statut de la femme, réinvente l'amour (la "fin'amor"), et diffuse ses "sirventès", des poèmes satiriques dirigés contre le clergé et les puissants. Là, franchement, vous vous en doutez, le succès est au rendez-vous, le pouvoir politique et religieux en place en est fan(atique) et n’a de cesse de les approcher, une belle poursuite, on dira !!! Anxious

Pour résumer en une phrase, c'est cette culture magnifique qui est écrasée par la longue croisade menée contre l'Occitanie.
Et c'est pour extirper les hérésies dans ce genre que fut créée la Sainte Inquisition...
Et voilà, la Sainte Inquisition… Et bien, on est en plein dans notre spectacle !!!
La joyeuse et talentueuse troupe du Théâtre du Maquis a OSE !
Ils ont osé évoquer les bûchers de l’Inquisition sur fond de ritournelle scout du genre « Monte, flamme légère… », ils ont osé aussi punir tout sacrilège d’une fessée du Cucu-Clan (tiens, vous y retrouvez un fil sur la fessée qu’on connait bien sur MF ?) et, puisqu'on y est, tiens, un autre détail parlant : quand la troupe ridiculise le nabot qui siège alors à Rome, le fameux pape « Innocent » III, d’autres « petits » hommes de pouvoir se profilent à l’horizon...

Bref, derrière ce jeu de massacre à l’emporte-pièce, l’histoire rejaillit jusqu’en ses plus petits détails : de la papauté alliée à la couronne de France, à l’abbé de Cîteaux et les dominicains (qui deviennent dans le spectacle ces domini canes, soit les « chiens du Seigneur ») , tous unis en un seul combat, anéantir d’un seul coup un courant religieux, une organisation politique et une culture unique.

Alors, il faut bien dire quand même que ce n’est pas un spectacle d’occitanisme militant, ils sont très loin du point de vue régionaliste d’aujourd’hui, ils ne sont pas dans le combat mais juste dans la dénonciation et perpétuent plutôt l'héritage universel des troubadours, dans un spectacle théâtral et musical aussi bien burlesque que satirique et franchement déjanté : mélange d’humour détonnant et d’humanisme, c’est çà tout simplement le cabaret des hérétiques (lo cabaret dels eretges, en vieil occitan).

Derrière le loufoque, c’est tout l’univers de l’Occitanie médiévale qui resurgit, mis en couleurs par des costumes plus délirants les uns que les autres, à ce titre, faut voir ceux du Cucu-Clan…
Puisant dans les textes en langue d’oc de Beatriz de Dia, Pèire Cardenal et Guillem de Tulède, trois des troubadours les plus exceptionnels à plus d’un titre, le Maquis ressuscite ces chantres de l’amour courtois et contestataires du pouvoir. Libertaire et irrévérencieuse, la troupe de Pierre Béziers se place dans leur sillage, avec des mots, des musiques et instruments pleins de surprises.

Voilà, tout cela dit, je vous présente la troupe :
Florence HAUTIER
Pierre BEZIERS
Jeanne BEZIERS
Martin BEZIERS
Isabelle DESMERO
Stéphane DIAMANTAKIOU
Stéphane DUNAN BATTANDIER

Bref, si je devais résumer en un seul mot ?
Je choisirai Régal !
En effet, je me suis tout bonnement régalée, un plaisir inouï devant tant d'insolence et de talent !

Voilà, tout cela dit, vous aurez compris que ce spectacle n’est pas convenable.
Bien sûr, on finit par rire au moindre calembour et on trouve délicieux ce qui est le plus vulgaire mais un conseil, âme sensible, oreille chaste et esprit bien pensant s’abstenir : vous aurez été averti, c’est un brin impertinent…

Alors, si malgré tout, cela vous tente, j'ai vu sur leur programme qu'ils repassaient à la salle des fêtes de Trets le 19 mars 2010 à 20h30 !

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
Charito - #1 - 06 Décembre 2009 à 12:01:49
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 12055





Merci pour ce retour Coco  Wink

Huit siècles de mauvaise foi ?   Razz Tout un programme que les saltimbanques du Théâtre du Maquis ont su bien exploiter dans ce spectacle, d'après ce que tu en racontes !  Wink
Born_to_be_Marseillaise - #2 - 06 Décembre 2009 à 22:47:21
Invité


merci pour le retour 
1 Haut de page
  •  
Aller à: