Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Le coin des artistes : photos et créations


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Poèmes choisis

1 2 3 4 5 ... 10 Bas de page
ladytapenade - #40 - 15 Juin 2007 à 16:45:27
Marius/Fanny du Forum
***
Messages: 339


Sardin'Killer / Ici et maintenant, face à la mer




 Smile

Mis à part qu'il a été écrit par un sage amérindien c'est tout ce que j'ai trouvé.

Il me fait penser au fameux si ... tu seras un homme mon fils . de Kipling.

Merci encore et continue de faire tourner Marianne 
« Dernière édition: 15 Juin 2007 à 17:45:41 par ladytapenade »

Moi j'voulais les sorties d'port à` la voile,
La nuit barrer les étoiles
(A Souchon)

« Si une lady dit non, ça signifie peut-être, si elle dit peut-être, cela veut dire oui et si elle dit oui, ça n’est pas une lady. » G.B.Shaw
Marianne21 - #41 - 15 Juin 2007 à 16:50:43
Invité


et si tu trouves plus tu me dis parce que depuis le temps je n'en sais pas plus !
et à vrai dire... l'essentiel est là non ? Wink

oui.. tu seras un homme serait à ajouter à cette série de textes !

je fais tourner, je fais tourner Wink
et surtout, je m'en inspire encore parfois quand ça va mal...
rester debout, ne pas fuir le chagrin, dire OUI à la lune, continuer malgré tout... et le reste aussi !
fanette - #42 - 15 Juin 2007 à 17:04:01
Invité


Parfois il y a des phrases qui te marquent plus que d'autres, qui t'interpellent, te choquent, t'inspirent ! Une phrase, là, maintenant, m'a "bousculée", c'est :


Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu me dis est vrai.
Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester vrai avec toi-même
et si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton âme.


Dire pourquoi elle m'a bousculée, serait me raconter un peu trop ! Mais j'ai tellement besoin d'espace en ce moment, besoin de ne plus avoir à composer pour ne pas peiner, ne pas avoir besoin de mentir pour ne pas perdre que, je crois bien être prête maintenant à décevoir les autres pour être moi-même !
Et pourtant, comme c'est dur de décevoir, d'être (même pas accusée) suspectée de trahison ! Mais je veux enlever les chaînes, une à une de mon âme ! La libérer complètement. Je crois quà ce moment-là, seulement, je connaîtrai la sérénité.
Ce texte est magnifique Marianne ! Pourquoi sommes-nous si loin de ces préoccupations ?
Marianne21 - #43 - 15 Juin 2007 à 19:31:19
Invité


Fanette,

Tu souleves tellement de choses dans ton message pourtant pas si long que ça !
Risquer de se voir accuser de trahison pour rester fidele à soi-même.. je crois que bien des gens vivent cela et n'osent pas... j'en fais parfois partie.
Sauf que... sauf que pour ne pas décevoir on va jusqu'à des limites qu'un jour on ne peut plus repousser et là, on déçoit !
On deçoit pourquoi ?
Parce que dans le regard de l'autre on devient soudain un autre justement !
Mais un autre que qui ? Un autre que ce "faux moi" auquel on jouait pour un peu de paix, d'amour, de reconnaissance !...

Alors quoi ?

Continuer de jouer faux pour un pseudo amour (besoin légitime mais dont on n'est pas reellement nourrit puisqu'il n'est pas basé sur des choses justes) ?
Ou arreter ce cinéma involontaire et apprendre à devenir soi petit à petit en acceptant de s'etre égaré un moment, toute sa vie peut-etre, mais il n'est jamais trop tard pour devenir soi...
Et qui nous aime (reellement) nous "suive"... sinon d'autres amours, d'autres relations remplaceront naturellement, plus en phase avec ce début de "vrai soi" que l'on devient..

Fanette,

me voila qui m'emporte par ce petit bout de texte que tu as souligné et qui fait écho aussi en moi.. qui souleve colères et envie de me relever pour etre qui je suis et rompre ces chaines dont tu parles qui m'empechent et me freinent et que, tacitement, mon inconscient a accepté jusqu'ici (fameuse complaisance de la victime..).

La liberté ne vaut que dans le respect de soi et de l'autre,
Mais le respect de l'autre n'est en rien dans le fait de se trahir...

Citation
Pourquoi sommes-nous si loin de ces préoccupations ?

Il parait que pour mieux se trouver il faut s'etre tellement égaré que les retrouvailles deviennent une necessité vitale... puis un bonheur sans nom...

 Wink
maximus_falco - #44 - 17 Juin 2007 à 06:40:31
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 221





L' Invitation...

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre.
Je veux savoir ce qui brûle en toi et si tu oses rêver la réalisation de ce que tu portes dans ton coeur.

Je ne suis pas intéressé par ton âge.
Je veux savoir si tu prends le risque de passer pour un fou au nom de l'Amour,
de tes rêves et de l'aventure qu'est ta vie.

Je ne suis pas intéressé à savoir quelles planètes sont carrés avec la lune,
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse,
si tu as été ouvert aux trahisons de la vie
ou si tu es devenu endurci et fermé par la peur d'une prochaine peine.

Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur,
la mienne ou la tienne sans bouger pour la cacher, l'amoindrir ou l'arrêter.

Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la tienne,
si tu peux danser avec ferveur et laisser l'extase te remplir complètement,
jusqu'au bout de tes doigts et de tes orteils, sans nous dire de faire attention,
d'être réaliste et de ne pas oublier les limites de l'être humain.

Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu me dis est vrai.
Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester vrai avec toi-même
et si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton âme.

Je veux savoir si tu peux être fidèle et donc digne de confiance

Je veux savoir si tu peux voir la beauté même lorsque ce n'est pas tous les jours bien joli,
et si tu peux sentir que la source de ta vie réside en SA présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec les échecs, les miens ou les tiens,
et pourtant continuer à te tenir debout au bord du lac en criant à la pleine lune argenté "OUI".

Je ne suis pas intéressé à savoir ou tu vis et combien tu gagnes.
Je veux savoir si tu peux te réveiller après une nuit de chagrin et de désespoir,
de lassitude et de douleur et de faire ce qui doit être fait pour les enfants.

Je ne suis pas intéressé à savoir qui tu es et comment tu es venu jusqu'ici.
Je veux savoir si tu peux te tenir debout au milieu du feu avec moi et ne pas te dérober.

Je ne suis pas intéressé à savoir ce que tu as appris, où tu l'as appris et qui te l'a appris.
Je veux savoir ce qui te nourris de l'intérieur lorsque tout s'effondre autour de toi.

Je veux savoir si tu peux rester seul avec toi-même,
et si tu jouis vraiment de ta propre compagnie dans les moments de vide.

Le Rêveur d'Oriah

je suis capable du meilleur comme du pire...mais c'est dans le pire que je suis le meilleur Wink
Sauvez un arbre !.....bouffez un castor
Marianne21 - #45 - 17 Juin 2007 à 13:47:22
Invité


 Very Happy

reste à appliquer maintenant... !

je ne vais pas fort du tout ce we et ce matin, meme les larmes aux yeux je suis sortie pour prendre la lumiere un peu, marcher, etre un peu vivante en somme..

assise à la terrasse d'un café, je me suis soudain dit que oui, le bonheur ça se choisi, rester debout ça se choisi, voir le beau ça se choisi, reçevoir de bonnes ondes ça se choisi...
alors j'ai décidé de laisser s'evacuer ce qui est "sans vie" en moi et d'accueillir les bonnes ondes de la vie.. regarder un couple d'amoureux et me dire que cet amour c'est aussi un peu d'amour que je peux ressentir en moi, regarder un bébé dans les bras de sa mere et me dire que ce bonheur est aussi un peu pour moi...

je suis parite un peu n'importe où dans les rues de paris... j'ai vu de jolies choses, fais des photos... j'ai trouvé un marchand de paniers bio, j'ai passé commande et discuté un peu... je suis tombée sur un fameux marché dont on m'a beaucoup parlé et suis revenue les bras chargés de fruits, de légumes, de bon pain... manque que mon bon fromage mais y'avait trop de monde !

je suis en panne de café.. tant pis, j'irai sonner chez la voisine au cas où..
je meurs d'envie d'aller à la campagne mais il fait soleil et je vais aller me repromener dans les jardins parisiens, c'est mieux que rien !

tout ça pour :
1/ parler un peu car ça me fait du bien Embarassed
2/ rappeler que malgre la tourmente on peut choisir d'y rester ou se relever coute que coute.. et continuer de dire OUI à la vie... meme un kleenex entre les mains !
ladytapenade - #46 - 17 Juin 2007 à 14:56:31
Marius/Fanny du Forum
***
Messages: 339


Sardin'Killer / Ici et maintenant, face à la mer




Bouh Marianne, je ne savais pas que tu étais à Paris. Moi qui espérais te rencontrer lors d'une IRL.
Tu fais peut être des allers retours fréquents ?

Moi j'voulais les sorties d'port à` la voile,
La nuit barrer les étoiles
(A Souchon)

« Si une lady dit non, ça signifie peut-être, si elle dit peut-être, cela veut dire oui et si elle dit oui, ça n’est pas une lady. » G.B.Shaw
Marianne21 - #47 - 17 Juin 2007 à 15:04:25
Invité


[parenthese ON]
Oh mais heu Embarassed ça me fait rudement plaisir ça Very Happy !
Je compte revenir sur Marseille pour un temps (inconnu) et dans... ça aussi c'est inconnu Laughing !
Je concocte un saut courant juillet pour faire une surprise à une amie qui fait sa premiere expo dans le coin et profiter un peu de la région et de vous justement Wink
Et probablement fin aout, debut septembre aussi... faut que j'organise tout ça !
On aura donc l'occasion de se voir et ça me fera bien plaisir à moi aussi !
Je préviendrai dans ma petite rubrique du forum "Marianne21 le retour" ou qq chose comme ça..!
 Wink
Je suis à Paris "par erreur"
[parenthese OFF]
ladytapenade - #48 - 17 Juin 2007 à 15:24:51
Marius/Fanny du Forum
***
Messages: 339


Sardin'Killer / Ici et maintenant, face à la mer




J'aime mieux ça.  Very Happy


Moi j'voulais les sorties d'port à` la voile,
La nuit barrer les étoiles
(A Souchon)

« Si une lady dit non, ça signifie peut-être, si elle dit peut-être, cela veut dire oui et si elle dit oui, ça n’est pas une lady. » G.B.Shaw
Marianne21 - #49 - 18 Juin 2007 à 10:27:47
Invité


 Wink
sabalix - #50 - 18 Juin 2007 à 11:36:49
Invité


Very Happy

... et me dire que ce bonheur est aussi un peu pour moi...


Tou le monde a droit au bonheur ! y compris toi marianne21! c'est tout le mal que je te souhaite  Wink

Pour que la vie soit un conte de fées, il suffit peut-être tout simplement d'y croire !
Marianne21 - #51 - 18 Juin 2007 à 11:42:41
Invité


Oh beh merci sabalix Very Happy

Mais tu as raison de souligner qu'il faut y croire aussi...
Quand on a pris la mauvaise habitude de plutot croire à l'échec par la force des choses depuis petit, c'est un nouveau programme à installer qui demande un peu de taf Laughing
Shadow - #52 - 02 Juillet 2007 à 21:30:32
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 144


Retrouver la pureté de l’être authentique.


WWW

J'veux du Soleil, des Papillons, et des Fleurs de Lys, dan un Jardin de Joie et de bonne Humeur : Mon Jardin du Bonheur...
Y'aura des Fées, des Elfes et des gentils Lutins, tous plein de Couleurs et de Magie, et de la Vie, et de la Poudre de Perlimpinpin...
Y'aura des gens, tout le Monde se connaîtra, et tout le Monde s'aimera, et la vie ne sera qu'Amour et Joie.
Dans mon jardin du Bonheur, tout le monde aura le droit des Cadeaux...Avant Noël.
Y'aura des rivières de Chocolat au Lait, des Fraises en Sucre sur des Arbres en Pain au Lait...
Y'aura des Sucette qui sortiront de la Terre, et des Meringues, et des Chewing-gums, et des Oiseaux, et des Pissenlits...
Je suis-tu au ciel ? Shocked  Angel


Edité le : 02 Juillet 2007 à 21:30:32
Je ne suis qu’une nomade
J’ai depuis bien longtemps
oublié que je marche

Mon ombre est un gouffre
qui sans distinction engloutit
tout ce que je laisse tomber
derrière moi
par choix ou par mégarde
Un gouffre que creuse chaque pas,
et que chaque pas scelle.

Je marche

Autour de moi, tout semble immobile et
ordonné, arrangé, agencé, solide, structuré,
comme une mécanique luisante et silencieuse

Je m’arrête
et le vertige me prend soudain
Je sens alors mon âme palpiter dans ma poitrine
comme un papillon fou,
un instant retenu prisonnier
dans une cage aux barreaux d’os

Ma peau, mes larmes, mon sang,
rien de m’appartient

J’ai pourtant essayé
de retenir le vent au passage
J’ai essayé d’empêcher
la source de quitter la montagne
le fleuve d’atteindre la mer
le soleil de faire pousser la feuille
le sable de s’écouler entre mes doigts…

Mais rien ne reste, rien ne reste
Et mes mains sont vides

Tout me sera repris

Je cherche quelque chose à garder

Tous ces baisers volés à ta bouche
L’air que je prends dans mes poumons
La pluie qui tinte
comme un collier de perles éparses,
jeté au cou des jardins
Le long frisson du vent
qui secoue les feuillages en guirlandes
et les étoiles pendues aux branches
comme des lanternes

La voix de celui que j’aime
Son sourire
Ma famille, mes amis,
tous les miens
Tout ce qui m’est cher
Tout ce qui a compté pour moi
Tout ce que j’ai
aimé
Et puis…

Tout ce que recueillent,
mon œil et mon oreille
Tous ces souvenirs
qui gonflent ma tête et mon cœur
Tous ces savoirs,
que j’ai accumulés et engrangés
amassés et empilés
enveloppés dans l’étoffe fine de ma mémoire

Mais le temps érode les souvenirs jusqu’à la corde
les liens se dénouent
les attaches se rompent
Et il ne reste bientôt plus rien
de tout ce que nous avons connu

Déjà nous parlons
la langue des fantômes

Nous construisons des villes de porcelaine,
où s’entassent des maisons de papier
dont les plafonds de verre  laissent apercevoir
la ronde des astres et leurs présages…

Le désert engloutira nos plus hautes tours,
nos plus hautes pyramides
Le vent balayera les traces
de ceux qui ont vécu ici
avant
Et les nouveaux venus
croiront qu’ils sont les premiers

Très vite on oubliera
qui détenait ces terres
qui tracèrent ces frontières
qui fondèrent ce pays

Nos os n’ont pas de nom
Et la mémoire de la pierre,
que l’on pensait fidèle,
s’usera elle aussi

Personne ne saura qui nous étions,
Ni ce qui nous a uni  Exclamation



Edité le : 04 Juin 2007 à 10:24:48
C’est assez drôle, cette impression
Qui me dérange, là, tout au fond,
Qui me gruge à l’intérieur,
Qui vide mon regard rêveur.

Maintenant que tu es promis,
Je n’en comprends pas le sens.
Maintenant que c’est dit,
Je suis prisonnière du silence.

Dans chaque bruit, je t’entends,
Y’a cette damnée abeille qui vient tout le temps.
Et le temps passe lentement,
Et lentement, il m’assassine.

Pourquoi ?
Pourquoi Moi ?
Pourquoi je me sens désunie et souillée ?
Comme jamais cela n’aurait dû se passer !

J’ai beau prier le ciel,
Le supplier de m’écouter,
Silencieux reste l’Éternel,
Et je n’en peux plus de pleurer.

Tu vois, je le savais que la vie,
N’est pas toujours joli,
C’est juste que je ne me doute pas
Stupidement…
Qu’elle serait aussi Vache que ça.


Edité le : 02 Juillet 2007 à 21:30:32
Reportée.

Elle est seule et elle s'ennuie… Fanée.
Et ses envies de tout partager,
Tous ses espoirs, tous ses projets... Balayés.

Il lui a dit : "Elle d'abord et toi après !"
Ce bel Amour, elle y croyait…
Même si la vie est difficile,
Grâce à l'échange elle est plus facile.

Vivre à deux, est-ce facile ?
Vivre à deux, est-ce pénible ?
Quand le silence prend trop de place,
Est-ce que le feu s’éteint et l'amour se glace ?

"Dans un grain de sable voir un monde.
Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
Faire tenir l'infini dans la paume de la main.
Et l'Éternité dans une heure."
William Blake.

vanillablue - #53 - 03 Juillet 2007 à 15:27:20
Invité


c'est ma coupine  Dancing
Shadow - #54 - 03 Juillet 2007 à 19:57:08
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 144


Retrouver la pureté de l’être authentique.


WWW

c'est ma coupine  Dancing

Que du bonheur d’avoir une copine comme toi. surfer  Dancing

Merci mille fois. Angel

Tu seras toujours la bienvenue, le Québec est à toi.

"Dans un grain de sable voir un monde.
Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
Faire tenir l'infini dans la paume de la main.
Et l'Éternité dans une heure."
William Blake.

vanillablue - #55 - 03 Juillet 2007 à 21:16:59
Invité


c'est ma coupine  Dancing

Que du bonheur d’avoir une copine comme toi. surfer  Dancing

Merci mille fois. Angel

Tu seras toujours la bienvenue, le Québec est à toi.


ben tu le sais que toi aussi tu as une invitation perpétuelle à venir ici , mi casa es tu casa. comme dirait le chef du restau mexicain , el manana !  Mr. Green
Shadow - #56 - 11 Juillet 2007 à 15:02:39
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 144


Retrouver la pureté de l’être authentique.


WWW

On me demande comment je vais.

Est-ce que je dirais ?
Je me sens comme l’enfer,
Le monde a perdu sa signification,
C'est la vie sans vie,
Je lis un livre sans mots,
Et je joue une chanson sans l'air,
Je me sens si petite et invisible,
 Comme une lettre sur une page,
Plus de substance pour me cacher dedans,
Enfin libre, mais est-ce la liberté ?
Ou juste la douloureuse réalité ?

Mais je réponds que,
"Je vais très bien…"

"Dans un grain de sable voir un monde.
Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
Faire tenir l'infini dans la paume de la main.
Et l'Éternité dans une heure."
William Blake.

yoyo13mars - #57 - 13 Juillet 2007 à 13:34:16
Invité


c'est toi qui ecrit ces textes shadow??

Edité le : 13 Juillet 2007 à 13:34:16
"Nomade " est empreint d'un vecu et de sentiments de vie,
déposé dans un espace temps bien defini , l'espace temps étant defini par les actions et mouvements des deux protagonistes dans le texte.
Cela laisse resortir pleins d'images totalement décalées, un univers de vie totalement irréel entre d'ou tu viens et ou tu veux aller
une sorte de jeu  d'opposition entre ton vécu et des images iréélles..mais tellement proches ...

MAGNIFIQUE

ps : je sais pas si ce que j'ai ecrit c'est clair lol ....
« Dernière édition: 13 Juillet 2007 à 13:47:44 par yoyo »
Shadow - #58 - 23 Juillet 2007 à 21:06:33
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 144


Retrouver la pureté de l’être authentique.


WWW

J’aime avoir les impressions des autres, ça m’aide à voir sous un autre angle. Merci

Je ne suis qu’une nomade.
Est une longue errance.
Le compte à rebours qui est commencé.
Je ne fais que passer et aujourd’hui est déjà du passé.
Il n’y a rien de statique, tout change autour de moi et en moi.
Ce que je croyais bon, n’est plus.
Ce qui était mal, n’est plus.
Ce qui est vrai ici, est faux ailleurs.
Petit être, petite poussière.
Cruel destin monstrueusement humain.
On transporte notre valise émotive.
Lourde, sale et vieille.
On voudrait la maudire, on lui tend la main.
Mais à quoi bon…
Les mémoires de cette chose qu’on appelle notre cœur.

Oui c'est moi Suis gênée...
« Dernière édition: 24 Juillet 2007 à 01:47:41 par Shadow »

"Dans un grain de sable voir un monde.
Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
Faire tenir l'infini dans la paume de la main.
Et l'Éternité dans une heure."
William Blake.

Shadow - #59 - 24 Juillet 2007 à 01:47:06
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 144


Retrouver la pureté de l’être authentique.


WWW

Vole ! Que ni peine, ni chagrin ne te freine.
Vole ! Vis tes rêves, détache-toi du matériel.
Vole ! Plus rien ne te retient que ta peine.
Vole ! Tu ne l’emporteras pas de tes ailes.
Vole ! Si la réalité est dure, le rêve est doux.
Vole ! Pense à toi, pas à cet ingrat.
Vole ! Lui ne pense plus à toi déjà.
Vole ! Ici que de vengeance tu bous.
Vole ! Ne fais rien que tu puisses regretter.
Vole ! Brise les amarres et hisse les voiles.
Vole ! Vois la terre de la douleur s'éloigner.
Vole ! Ne regarde plus en arrière, les nuages se dévoilent.
Vole ! Enfin ton avenir sera devant toi.
Vole ! Enfin ton passé sera derrière toi.
Vole ! Une nouvelle terre approchera vite.
Vole ! Plante tes graines avec bravoure.
Vole ! Ici rien ne pousse, tout périclite.
Vole ! Tu récolteras les fruits de ton amour.
Vole !


 

"Dans un grain de sable voir un monde.
Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
Faire tenir l'infini dans la paume de la main.
Et l'Éternité dans une heure."
William Blake.

1 2 3 4 5 ... 10 Haut de page
  •  
Aller à: