Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Actualité locale et blah blah


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Pandémonium

1 2 3 4 5 ... 30 Bas de page
hermine - #40 - 18 Juin 2013 à 00:00:12
Fada(de) du forum
*******
Messages: 4817


Marseillaise.




J'aime beaucoup la manière de peindre de ce monsieur Katsuaki Sato, que je ne connaissais pas, encore merci  .

"C'est véritablement utile puisque c'est joli."
Saint-Exupéry, Le Petit Prince
Camille13 - #41 - 18 Juin 2013 à 13:14:36
Marius/Fanny du Forum
***
Messages: 505





Allons bon ce n’est pas clair ?
Non, non Camille ce n’est pas ça !
Pourtant j’avais pris la précaution d’expliquer le but de ce fil dès le début.
Je serai un éternel incompris

C’est une vision artistique au sens large de Marseille au travers des œuvres
De peintres,
De chanteurs
De poètes
Et d’écrivains
Une sorte de musée virtuel où l’on (re)découvre Marseille vue par d’autres.

De temps en temps je demande où se trouve se situe telle scène de tel tableau, juste pour mettre un peu d’animation (le monologue est lassant à force), mais il n’est pas question que j’aille marcher sur les plates-bandes fleuries d’un fil déjà existant qui torture les méninges des pauvres lecteurs pour leur faire avouer où telle photo a été prise.

Je n’ai pas non plus pris l’option photo car le site regorge déjà de fort belles photos et  les miennes qui datent de l’an pèbre, n’apportent pas grand-chose d’autant plus que je n’habite plus Marseille depuis des lustres.
Si, j’aurai pu accrocher une photo de la Canebière avec cette jolie boudeuse aux longs cheveux noirs bouclés, vêtue d’une splendide robe de velours bleu mais vous n’auriez pas compris pourquoi mes parents n’avaient constitué qu’un trousseau de fille à ma naissance.
Moi non plus d’ailleurs. Et puis on aurait pu de reconnaître… mais j’ai des doutes … une seule personne en serait capable.

Tiens, en parlant de pissotières (ce qui est normal dans un musée), j’adorai celles qui se trouvaient  à la buvette du jardin de Pharo avec sa cascade et ses mousses qui goutaient.
Au passage si vous pouviez me dire qu’elle existe toujours j’en serai ravi.
Voilà justement quelques vues du Pharo du même Katsuaki Sato

Je trouve ébouriffant de venir du Japon pour peindre Marseille



Merci! vraiment désolée!je ne connais pas bien le forum, cependant c'est magnifique! je vais suivre ce fil avec beaucoup de plaisir!  Que de belles découvertes!
caramentran - #42 - 18 Juin 2013 à 16:22:23
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 291





Allez, on va faire un petit tour dans l’antiquité.
Hier j’ai suivi le beau reportage sur les calanques et j’y ai appris que  la belle Gyptis avait accueilli son marin grec à la source de (i)Voire avec un verre de flotte.
Amère déception.
Moi qui avait en mémoire la scène mythique de la rencontre qui ornée la couverture les cahiers fournis à la communale, j’ai été profondément choqué.
J’avais imaginais Gyptis toute vêtue de blanc descendant la Canebière au milieu des youyous des carthaginoises en exil portant un verre de boisson anisée, à consommer avec modération, à son Protis de marin qui avait jeté l’ancre à l’endroit même où se trouve la plaque commémoratrice tandis que Camille, qui avait finalement lu la première page, portait la couronne de fleurs d’oranger des vierges et qui ne savait pas qu’ « Aimer c'est ne jamais avoir à dire qu'on est désolé. »
En vérité Camille (celle qui étend les bras sur le tableau) était tombée, elle aussi, amoureuse de Protis mais elle ne n’avait pas encore lu  qu’il fallait offrir une coupe à son amoureux.

Tout faux.

TOUT FAUX (je le dis deux fois de peur que Lapinou soit enfermé dans un clapier des Baumettes pour diffusion de fausses nouvelles susceptibles de troubler les devoirs de chères têtes blondes venues ici pour recueillir de substantifiques informations sur la fondation de la nouvelle Phocée.


La (fausse) rencontre de Gyptis et Protis par Joanny RAVE

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. HENRI MICHAUX
Olympien - #43 - 18 Juin 2013 à 18:11:31
Fada(de) du forum
*******
Messages: 3756


Marseille dans mon coeur...




Ben voyons...la Canebière n'existait pas encore à l'époque de Gyptis et Protis...le jaune non plus...et...l'OM on devait encore l'inventer!
En somme...il y avait du boulot à faire pour "faire" Marseille!
(et quant à la plaque...je savais que pas mal d'historiens ont des doutes que ce soit le Vieux-Port le lieu où les phocéens débarquèrent)   

"En ces temps troublés, où l'ambiance tendue, est attendue... je préfère toujours la main tendue, au bras tendu..." Akhenaton

Je suis un Marseillais d'ailleurs

Me revoilà en Provence !!!!!
Protis - #44 - 19 Juin 2013 à 01:44:21
Oh jeune !
*
Messages: 2


MARSEILLE LA VILLE OU ARTHUR RIMBAUD EST MORT




Merci de ces deux oeuvres de Raoul DUFY, et du partage de vos connaissances, artistiques, historiques, ect, qui élèvent un peu le niveau, car l'image réductrice de Marseille au pastaga, à l'OM, à l'accent (quoique ce soit une richesse culturelle, comme le parler marseillais, les mots inventés, ...), à la pétanque, à une presque débilité légère revendiquée pour être intégré, ..., et bien basta, et c'est faire fi de 2000 ans d'une riche histoire, politique, artistique, industrielle, politique, ... de cette ville qui FUT la porte  entre l'Europe et l'Orient, PAS RIEN tout de même ! ...
Pour sortir de cette catalepsie dans laquelle elle est engluée aujourd'hui, il faut se débarrasser  de tous ces clichés qui paralysent sa résurrection.
Donnons la parole aux industriels, car Marseille était à la fois un grand port, passagers et marchand,  mais aussi grouillait d'industries, d'usines, d'armateurs commerçant avec tous les pays de la Méditerranée, favorisant les échanges culturels, et de populations, bien avant que l'on nous radote les discours d'intégration de populations vouées au chômage, et à la misère avec tout ce que cela engendre.
Les quartiers nords de Marseille, dans mon enfance, étaient un véritable tissus industriel fourmillant : réparation navale, usines de sucre, de pâtes, de frites, d'huiles, de minoteries, de riz, une multitude d'ateliers mécaniques, bd Plombières par exemple, ou le quartier d'Arenc, où fut faite l'hélice du France, ..., enfin j'en passe, bref toute ces activités qui permettaient
à la population ouvrière de vivre dignement de leur travail, sans les illusionner de cultures de pacotille, ( le rap ou l'OM entre autres,  pour les jeunes, puis pole emploi plus tard. Bel avenir, avec les ravages du désespoir !...
 Marseille fut le refuge de beaucoup d'intellectuels pendant la seconde guerre mondiale. Aussi le lieu d'inspiration de tant d'artistes( l'Estaque dont les vues par Cezanne sont accrochées dans les plus grands musées du monde )
 Le port marchand à Marseille même est moribond, et celui touristique auquel on nous demande de croire ne sera jamais plus qu'une escale furtive pour croisières, mais jamais une industrie touristique occupant les hordes de chômeurs des quartiers nords, faut être réaliste.
Lorsque j'ai vue la nouvelle Joliette, j'ai trouvé cela bien beau, bien propre, aseptisé, mais j'y ai cherché la vie !
Bien sur il faut cesser de regarder en arrière, aller de l'avant, mais quand même pas se jeter les yeux fermés dans un avenir illusoire qui s'avèrerait être le puits de la mort, comme dans le jeu de l'oie. help
Autre point essentiel, et qui mérite absolument d'être non seulement évoqué, mais SOLUTIONNE, une bonne fois pour toutes, cesser de faire l'autruche en l'occultant,  c'est le cancer de la violence, qui a miné la vie des quartiers, et de la vie nocturne de la ville,... DESOLE, une grande partie de la génération des 25 - 50 a fuit la ville, ...il faut donc en parler ouvertement, pas en catimini,... Whistle
 Faire un reportage sur France 5, sur la visite des anciennes savonneries dans les quartiers nords, (démarche culturelle exeptionnelle en soit) en donnant rendez-vous aux visiteurs à 20 m d'un immeuble, où un gamin de 10 ans fut tué pour des histoires de trafic de drogue, une personne âgée tuée pour lui prendre ses maigres économies, et les derniers autres vétérans âgés, acculés à fuir,  en pleurant,  le quartier dans lequel ils ont passé 50 années de leur vie, élévé leurs enfants, en bradant le prix de l'appartement. Voila un exemple d'une tristesse affreuse,  révoltant à hurler, illustrant malheureusement si bien un des handicaps (immense) à la renaissance de cette Marseille que nous aimons tant, vers un avenir plus ensoleillé !  ∑S

PROTIS
p.jojo - #45 - 19 Juin 2013 à 11:24:13
Fada(de) du forum
*******
Messages: 3874






 Think

Bonjour  ...
caramentran - #46 - 19 Juin 2013 à 16:29:16
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 291





A cause de l’heure tardive Protis, l’étranger, avait oublié de se présenter selon l’antique coutume qui prévalait sur le forum
Humm bon d’accord "forum" fait anachronique  en ces temps grecs ce qui ne pourrait provoquer que sarcasmes martiens justifiés.
Alors on va dire se présenter sur l’agora.

Protis, le novi, et ses compagnons s’installèrent dans les quartiers nord.
Là aussi il faut bien préciser que nord signifie  la rive nord du Lacydon  donnée par beau papa Nan à sa fille chérie en guise de dot.

Marseille la grecque par Victor Coste vers 1910

Puis Massalia se dota rapidement d’une ville à la grecque ceinte de remparts avec agora, théâtre, stade où s’entrainaient les athlètes de l’olympique  de Massalia et deux  temples, l’un dédié à Apollon de Delphes et l’autre à sa sœur Artémis d’Ephèse sur la butte des moulins. 
Les grecs d’Asie mineure adoraient une Artémis multi mammaire qui a dû faire fantasmer un grand nombre d’hellénistes peu  au courant de l’anatomie féminine.
Les autres y voyaient un chapelet de couil … euh de bourses de taureau.
ou des oeufs.
Pour vous en faire une idée, le plus simple c'est d'aller à Ephèse voir le temple d'Artémis classé parmi les 7 merveilles du monde antique.
 
Et pour le moment pas de Bonne Mère bien entendu.



Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. HENRI MICHAUX
fanny13 - #47 - 19 Juin 2013 à 18:37:40
Empégué(e) du forum
*********
Messages: 8805


Le seul le vrai !!!




 Applause     

C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier les autres !!!

Boris Vian
hermine - #48 - 19 Juin 2013 à 20:14:44
Fada(de) du forum
*******
Messages: 4817


Marseillaise.




   J'ai adoré l'ensemble de ton texte, mais mention spéciale aux "quartiers nord du Lacydon" et aux "athlètes de l'Olympique de Massalia"  Mr. Green .

   Applause 

"C'est véritablement utile puisque c'est joli."
Saint-Exupéry, Le Petit Prince
Olympien - #49 - 19 Juin 2013 à 21:30:24
Fada(de) du forum
*******
Messages: 3756


Marseille dans mon coeur...




Oui c'est vrai...même le martien de bordeaux que je suis...apprécie! Mr. Green

"En ces temps troublés, où l'ambiance tendue, est attendue... je préfère toujours la main tendue, au bras tendu..." Akhenaton

Je suis un Marseillais d'ailleurs

Me revoilà en Provence !!!!!
caramentran - #50 - 20 Juin 2013 à 15:01:54
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 291






On va déserter l’antiquité pour contempler un peu dubitativement sans doute, deux tableaux, faits tous deux par des peintres de renommée internationale,
L’un français, l’autre d’origine russe
Le premier peint en 1870 et l’autre en 1954
Le premier représente l’Estaque et le second le Port de Marseille pris  on ne sait où.
Je préfère vous le dire car ça ne saute pas aux yeux de prime abord

En revanche ce que je ne vous dis pas c’est que ces tableaux ont point commun (y compris dans le titre)
Mais lequel ?
Après, je vous raconterai une petite anecdote parfaitement réelle qui a trait à ce point commun.


Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. HENRI MICHAUX
p.jojo - #51 - 20 Juin 2013 à 15:38:31
Fada(de) du forum
*******
Messages: 3874






La neige ...    le premier c'est Cezanne et l'autre De Stael
Olympien - #52 - 20 Juin 2013 à 17:46:40
Fada(de) du forum
*******
Messages: 3756


Marseille dans mon coeur...




Ben...Cézanne et l'Estaque!Dès son arrivée résida au château Bovis (en fait l’hôtel d'un marchand de bois), sans oublier la maison en face de l'église où il habita (et d'ailleurs...dans l'église il y a un crucifix sur une toile de Cézanne)...mais excusez-moi si je me suis un peu...éloigné de la discussion!

"En ces temps troublés, où l'ambiance tendue, est attendue... je préfère toujours la main tendue, au bras tendu..." Akhenaton

Je suis un Marseillais d'ailleurs

Me revoilà en Provence !!!!!
caramentran - #53 - 20 Juin 2013 à 19:47:01
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 291





Oui la neige, que P.jojo a fait tombée avec la rapidité de l’éclair, phénomène météo suffisamment rare pour avoir été immortalisé sur toile.

Non rien n’est hors sujet puisqu’on y retrouve un grand amateur de la Provence et de l’Estaque.
Pas plus que ce qui suit en tout cas.

En ce temps là je devais être en 5ieme au lycée Nord et je suivais un cours distillé par une jeune prof  toute fraiche arrivée de Paris.
Tout à coup un des potaches s’écria «Oh ! il neige ! » et toute la classe se précipita comme un seul homme vers les fenêtres au grand dam de la prof.
- Mais vous n’avez jamais vu de la neige de votre vie ? s’écria la prof estomaquée
- Ben non m’dame à Marseille, on ne voit que du soleil.


Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. HENRI MICHAUX
hector - #54 - 20 Juin 2013 à 23:04:47
Frit Confit du forum
********
Messages: 7097






On va déserter l’antiquité pour contempler un peu dubitativement sans doute, deux tableaux, faits tous deux par des peintres de renommée internationale,
L’un français, l’autre d’origine russe
Le premier peint en 1870 et l’autre en 1954
Le premier représente l’Estaque et le second le Port de Marseille


1954...c'est-il point la date du fameux "appel" de l'abbé Pierre ?

Je me souviens que j'allais au Lycée Mignet à l'époque, à Aix en Pce....toutes les canalisations gelées ou éclatées....car la T° avoisinait les - 20°C

=> la micheline qui nous y acheminait depuis la gare de Gardanne.....avait force mal à se frayer un passage à travers les congères de neige accumulées sur la voie ferrée..... mais nous étions stoïques...à l'époque  Laughing


Le monde est un endroit dangereux, il faut de la chance pour en sortir vivant....


  " Bienheureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
fanny13 - #55 - 20 Juin 2013 à 23:52:36
Empégué(e) du forum
*********
Messages: 8805


Le seul le vrai !!!




En 1954 moi aussi j'étais en 5°, moralité tous les deux nous ne sommes pas des perdreaux de l'année.   

C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier les autres !!!

Boris Vian
Dèdou - #56 - 21 Juin 2013 à 00:26:28
Longo mai !
*****
Messages: 1805


C'est nous les gars de la marine...




Et notre cher Caramantran qui était en 5ème au lycée Nord...: c'était en quelle année...

 

Je viens du Sud, et par tous les chemins j'y reviens...
Camille13 - #57 - 21 Juin 2013 à 12:20:56
Marius/Fanny du Forum
***
Messages: 505







vraiment remarquable à lire !  Applause
caramentran - #58 - 21 Juin 2013 à 13:23:41
Chourm(o)/(ette)
**
Messages: 291





Hummm je pense que le grand froid qui a frappé Marseille et sa région date de 1956 et non de 1954 dont je n’ai pas de souvenirs et même ceux de 1956 sont très flous, un bruit tout au plus : le craquement des pins que le froid faisait éclater.
Allez on ne va pas s'attendrir sur la vingtaine de pins qu'il a fallu couper et on va faire un tour dans un quartier qui doit son nom au grand Jules. (si ! si !)
Il y avait établi son camp lors de la bataille qui l’opposa aux massaliotes qui avaient accueilli la flotte de Pompée.
Massalia perdit un peu de son autonomie et en particulier la gestion de ses colonies comme Nikaia
Et oui à cette époque Nice dépendait de Marseille.
 



Voilà un tableau qui représente la porte d’accès en 1809 

PS Dèdou , on devait y être en même temps
« Dernière édition: 21 Juin 2013 à 13:37:17 par caramentran »

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. HENRI MICHAUX
hector - #59 - 21 Juin 2013 à 15:20:32
Frit Confit du forum
********
Messages: 7097





Hummm je pense que le grand froid qui a frappé Marseille et sa région date de 1956 et non de 1954 dont je n’ai pas de souvenirs et même ceux de 1956 sont très flous, un bruit tout au plus : le craquement des pins que le froid faisait éclater. 

Tu dois avoir raison, Caramentran, car en 1954...je n'avais que 10 ans....donc trop jeune pour aller au lycée  Think
En 1954 moi aussi j'étais en 5°, moralité tous les deux nous ne sommes pas des perdreaux de l'année.   
...et vlan!! dans les gencives à Fanny  Mr. Green   ...qui me ferait passer pour aussi vioque qu'elle....non mais !!    
tu m'en veux pas...hein Fanny pour cette boutade amicale 

Pour revenir à ce grand froid que tu situes en 1956....c'est l'appel de l'abbé Pierre " Mes amis, au secours…
Une femme vient de mourir gelée, cette nuit... " qui me l'a fait daté de 1954 

=> si je ne me souviens pas précisément de l'année...car j'ai très peu la mémoire des dates  Embarassed .....je me souviens par contre bien du froid :

- nous n'avions qu'une cuisinière à charbon, dans la cuisine, comme unique moyen de chauffage, avec un tout petit réservoir de 1,5 L maximum  pour la production d'eau chaude

=> le soir....on mettait des briques réfractaires à chauffer dans le four....qu'on entourait ensuite d'un torchon pour mettre au fond du lit à nos pieds ....et le matin....fallait ranimer la braise  Anxious

On n'en est pas mort     

Edité le : 21 Juin 2013 à 14:31:58
Ensuite mon père à acheté un poele a bois GODIN, qu'on alimentait avec les branches d'élagage des platanes  Razz

Edité le : 21 Juin 2013 à 15:20:32

Allez on ne va pas s'attendrir sur la vingtaine de pins qu'il a fallu couper et on va faire un tour dans un quartier qui doit son nom au grand Jules. (si ! si !)
Il y avait établi son camp lors de la bataille qui l’opposa aux massaliotes qui avaient accueilli la flotte de Pompée.
Massalia perdit un peu de son autonomie et en particulier la gestion de ses colonies comme Nikaia
Et oui à cette époque Nice dépendait de Marseille.
 



Voilà un tableau qui représente la porte d’accès en 1809 


C'est une aquarelle de Jean-Jérôme Beaugean...représentant la porte de la Joliette

- Je ne savais pas que ce quartier devait son nom au "au grand Jules"...j'en apprends tous les jours !

Le monde est un endroit dangereux, il faut de la chance pour en sortir vivant....


  " Bienheureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
1 2 3 4 5 ... 30 Haut de page
  •  
Aller à:  

anything