Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Livres, revues, sites internet sur Marseille


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Question sur « Marseille 1942 – 1944 Le regard de l’occupant », éd. Temmem

1 ... 29 30 31 32 33 Bas de page
Renato - #600 - 09 Février 2019 à 15:46:04
Tranquille collègue
*
Messages: 50




Je n'ai pas connu ces Vieux Quartiers. Je suis né après leur destruction.
Oui les Pierres plates, mon père nous en parlait, il allait s'y baigner, c'était la "plage" pour eux.
A. Terris avait eu le temps de photographier les rues qui allaient disparaître pour le percement de la rue Impériale.
Là les conditions n'étaient pas les mêmes, c'est le moins qu'on puisse dire.
Donc pas de photographes pour immortaliser les rues qui allaient disparaître. Ils avaient autre chose à faire, malheureusement  !
Oui on peut vivre sans, mais ce serait mieux de vivre avec  Laughing  !
thilucmic - #601 - 10 Février 2019 à 09:45:53
Oh jeune !
*
Messages: 5




Bonjour à tous

Je suis encore nouveau sur ce forum, mais je pourrais apporter quelques documents utiles…
J'ai en effet scanné pour ma documentation personnelle (pas de diffusion publique  Wink ) quelques livres (empruntés à l'Alcazar) sur l'histoire de Marseille. Quelques couvertures ci-dessous. Si quelqu'un cherche une information particulière, m'envoyer un message par le forum.
Attention, je n'incite pas au piratage : ce sont des documents que je garde pour ma propre information et parce que souvent ils sont difficiles à trouver dans le commerce, même d'occasion (ou alors hors de prix !)…

Thierry














Renato - #602 - 10 Février 2019 à 15:58:48
Tranquille collègue
*
Messages: 50




Bonjour
Merci pour votre message. Si dans un de ces livres vous trouvez une photo de la rue Négrel et/ou une de la rue de la Roquette, alors je suis preneur ! Je ne pense pas, mais sait-on jamais ? Un miracle ...  Laughing
Renato - #603 - 17 Février 2019 à 13:44:49
Tranquille collègue
*
Messages: 50




 
J'étais hier au théâtre du Lacydon où j'ai revu toujours avec la même émotion le documentaire de Michel Ficetola sur la petite Naples marseillaise. J'ai récupéré ce flyer, si ça intéresse quelqu'un ?



Bon dimanche
jipé_du_34 - #604 - 17 Février 2019 à 14:13:46
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Ah dommage, je crois que mes origines sont plutôt d'au-dessus de la Toscane, carrément de l'autre côté, mais c'était plus facile pour passer en Corse, de là  

fanny13 - #605 - 17 Février 2019 à 15:56:52
Empégué(e) du forum
*********
Messages: 8806


Le seul le vrai !!!





J'étais hier au théâtre du Lacydon où j'ai revu toujours avec la même émotion le documentaire de Michel Ficetola sur la petite Naples marseillaise. J'ai récupéré ce flyer, si ça intéresse quelqu'un ?



Bon dimanche


Ce sont bien tous des noms des gens du quartier, il y a encore l'esprit d'avant convivial, les gens se parlent sans se connaitre, ici j'ai retrouvé les quartiers de mon enfance et je ne le quitterais pour rien au monde !

C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier les autres !!!

Boris Vian
laplaine - #606 - 22 Février 2019 à 17:04:39
Figure du forum
******
Messages: 3214


me to est le chouf et ses galons !!!




pour la famille Esposito, de la belle de Mai, mon beau père ,  avant les esposito , c'était les enfants abandonnés , à qui on donné ce nom

à suivre LOL
Renato - #607 - 23 Février 2019 à 23:22:58
Tranquille collègue
*
Messages: 50




pour la famille Esposito, de la belle de Mai, mon beau père ,  avant les esposito , c'était les enfants abandonnés , à qui on donné ce nom

C'est bien ça, c'est ce que dit Wikipedia :
Le patronyme a pour origine la région de Naples où il signifie « enfant trouvé » (esposto signifie littéralement « enfant exposé »).

Esposito est aujourd'hui le nom de famille le plus diffusé dans la province de Naples (il est le premier patronyme porté dans les villes de Naples, Portici, Castellammare di Stabia, San Giorgio a Cremano et Somma Vesuviana).
Il est également le 4e patronyme le plus porté d'Italie après Rossi, Russo et Ferrari.

Esposito, désignant un enfant trouvé (enfant exposé sur la "ruota degli esposti", en français le tour d'un couvent).



Dèdou - #608 - 24 Février 2019 à 10:06:17
Longo mai !
*****
Messages: 1806


C'est nous les gars de la marine...




Un pote qui s'appelle Roux me disait que ça venait de Rossi...

Je viens du Sud, et par tous les chemins j'y reviens...
chris4 - #609 - 25 Février 2019 à 09:45:08
Collègue qui boulègue
****
Messages: 1188




Un pote qui s'appelle Roux me disait que ça venait de Rossi...

D'après le site Filae :


- Roux est un nom de famille très répandu surtout dans le midi. Il désigne une personne aux cheveux roux .

-  Rossi est un nom de famille très répandu en Corse et en Italie où il  représente une forme de roux, sobriquet qui s'est appliqué à une personne aux cheveux roux .

Donc les deux noms n'ont pas la même origine géographique, mais la même signification comme Blanc et Weiss (en  allemand).  
« Dernière édition: 25 Février 2019 à 09:52:35 par chris4 »
Dèdou - #610 - 25 Février 2019 à 10:03:42
Longo mai !
*****
Messages: 1806


C'est nous les gars de la marine...




Oui mais ce pote a de la famille en Italie et des Rooooossi...  Mr. Green

Je viens du Sud, et par tous les chemins j'y reviens...
chris4 - #611 - 25 Février 2019 à 15:42:40
Collègue qui boulègue
****
Messages: 1188




Oui mais ce pote a de la famille en Italie et des Rooooossi...  Mr. Green

Alors son nom d'origine , Rossi, a sans doute été traduit en français. 

laplaine - #612 - 26 Février 2019 à 11:33:19
Figure du forum
******
Messages: 3214


me to est le chouf et ses galons !!!




pour la famille Esposito, de la belle de Mai, mon beau père ,  avant les esposito , c'était les enfants abandonnés , à qui on donné ce nom

C'est bien ça, c'est ce que dit Wikipedia :
Le patronyme a pour origine la région de Naples où il signifie « enfant trouvé » (esposto signifie littéralement « enfant exposé »).

Esposito est aujourd'hui le nom de famille le plus diffusé dans la province de Naples (il est le premier patronyme porté dans les villes de Naples, Portici, Castellammare di Stabia, San Giorgio a Cremano et Somma Vesuviana).
Il est également le 4e patronyme le plus porté d'Italie après Rossi, Russo et Ferrari.

Esposito, désignant un enfant trouvé (enfant exposé sur la "ruota degli esposti", en français le tour d'un couvent).





merci Rénato,

en France c'est souvent Antoine , que l'on nomé les enfants abandonnés
Renato - #613 - 26 Février 2019 à 23:14:18
Tranquille collègue
*
Messages: 50




Citation
en France c'est souvent Antoine , que l'on nomé les enfants abandonnés

Je ne savais pas. Curieux j'ai demandé à internet et j'ai trouvé ceci :

https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?t=501914

On donnait souvent des prénoms, des noms de Saints.
Saint Antoine est invoqué pour retrouver les objets perdus. Perdu / trouvé ! Y aurait-il une relation ?  Laughing
« Dernière édition: 27 Février 2019 à 08:51:15 par Mildiou »
laplaine - #614 - 27 Février 2019 à 12:11:48
Figure du forum
******
Messages: 3214


me to est le chouf et ses galons !!!




oui exactement c'est à cause du saint Dancing
jipé_du_34 - #615 - 22 Septembre 2019 à 12:04:15
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Bonjour,

Longtemps que je n'avais pas parlé d'erreurs d'éditions, aujourd'hui j'en ai une belle (en fait ça fait un bout de temps que je l'avais sous le coude, mais les jours n'ayant que 24 heures, ce n'est pas suffisant, des fois…)
Alors, puisqu'on est dans les Journées du patrimoine, réhabilitons-le, lol !

Sur ces deux magnifiques cartes postales issues du livre "Les Rues du Célèbre Quartier dit RÉSERVÉ de Marseille",

j'ai bien l'impression que l'identification est inversée, ce qui est fort possible car ces deux rues étant parallèles (elles descendent de la rue Caisserie pour se terminer dans la rue Bouterie après avoir coupé la rue Saint-Laurent), rien n'est plus facile pour se tromper.

Démonstration avec un extrait du cadastre de 1820, où le Nord est en haut et le Sud en bas :


Dans la rue Bouterie, côté Sud, au débouché de la rue Lanternerie, se trouvent les immeubles 23 (1065) et 25 (1067).
Sur la photo de droite du montage (nommée "Rue de l'Amandier") on voit au fond deux bars, un à gauche et l'autre à droite, chacun de ces établissements appartenant à un immeuble différent, on voit nettement la différence de hauteur des plafonds en examinant les fenêtres, ce qui est confirmé par cette grande photo correctement identifiée :

Les deux bars à gauche (avec leurs "employées") doivent correspondre aux n° 4 et 2 du cadastre, la dernière façade plus ou moins visible serait le n° 18 (1096).

Le début de la rue Lanternerie vu depuis la rue Bouterie :

on remarquera la façade gauche avec son ouverture assez carrée puis une gouttière puis, sur l'immeuble suivant, la lanterne d'éclairage public, à comparer avec l'image postée au début.


Toujours dans cette rue Bouterie côté Sud, au débouché de la rue de l'Amandier, se trouve l'immeuble 29 (1069).
Sur la photo de gauche (nommée "Rue Lanternerie") on voit au fond deux établissements côte à côte dans la même façade, confirmée par la disposition des fenêtres du 1er étage, à la même hauteur.
Dans cette rue côté gauche on voit deux portes, qui pourraient correspondre aux n° 2 (en vert) et 22 (1098), le côté droit étant occupé par la grande façade du n° 1 (919).

Ah, j'allais oublier cette comparaison :


je vous laisse examiner les lanternes d'éclairage public, ainsi que cette chose bizarre (qui ressemble à un volet déglingué) qu'on retrouve au même endroit sur les deux photos, et que j'ai rajoutée en incrustation.
Tirez-en les conclusions qui s'imposent.

Voilà.
Donc attention à vos identifications, pour ceux qui font des recherches.  

Un dernier mot : on constatera que les rues n'étaient vraiment pas larges en ces temps-là, pour se protéger des fortes chaleurs de l'été, certes, mais ça devait également favoriser les contacts humains,  Mr. Green
« Dernière édition: 22 Septembre 2019 à 12:36:46 par jipé_du_34 »

Renato - #616 - 07 Octobre 2019 à 21:08:30
Tranquille collègue
*
Messages: 50




 
Une question aux spécialistes : y a un truc que je ne comprends pas à propos de la rue Bouterie, aujourd'hui rue du Lacydon. Sur un plan des années 40, à la place de la rue Bouterie on lit rue du Lacydon, voir le plan :



La rue avait déjà changé de nom à cette époque ?
Merci !
jipé_du_34 - #617 - 08 Octobre 2019 à 00:24:40
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Salut,

la seule chose que j'ai trouvée c'est un livre paru en 1941, avant les destructions allemandes, donc, et où il est déjà noté "La trop célèbre rue du Lacydon (ex-rue Bouterie)."

On peut le feuilleter un peu là.

Si je rajoute que cette rue est parfois connue comme "rue Lacydon", on aura fait le tour.

Car pour savoir quand elle a changé de nom, à moins de faire le siège de la mairie, je ne vois pas trop.
Peut-être que fanny13 s'en souviendra, mais passe-t-elle encore par ici ?

+++
Ah, pendant que j'y suis, si quelqu'un trouve ces ouvrages, il fera surement une bonne affaire, j'ai trouvé l'info dans un pdf (où j'y ai vu quelques belles vieilles images, trop petites pour les mettre ici) qui traîne dans mes dossiers :
Citation
En 1929, Germaine Krull réalise à Marseille, un reportage pour
le journal « Vu » (n° 56 avril 1929) dont elle ramène des images
des Vieux quartiers, des types de la rue et des scènes du Port.
Des photographies de Marseille par Germaine Krull serviront
également à illustrer le livre « Marseille par Germaine Krull » -
textes d’André Suarès - Éditions d’Histoire et d’Art - Librairie
Plon, paru en 1935.
En googlant, on doit pouvoir trouver le pdf :  "photographies_coll-benarroche.pdf"

EDIT : on dirait (et je prends des pincettes), on dirait que Jeanne Laffitte  réédite des vieux livres, jetez donc un œil à ce catalogue -- et allez y faire un tour…

Edité le : 08 Octobre 2019 à 00:24:40
Sur un plan des années 40,
J'en ai trouvé un autre : Version complète du pdf, le plan en page 14.

Et cadeau, suite extraction de la page 14 :

 
« Dernière édition: 19 Octobre 2019 à 17:30:16 par jipé_du_34 »

Renato - #618 - 08 Octobre 2019 à 13:59:41
Tranquille collègue
*
Messages: 50




 
Merci Jipé
et j'en ai une autre où on voit le nom des deux rues (extraite du livre de Michel Ficetola La petite Naples Marseillaise, édition Massialote Culture) :



Pas grave, je mets les deux sur le site que je suis en train de faire.
Voilà ce que ça donne pour l'instant :

http://lesvieuxquartiers.free.fr/html/r__bouterie_lacydon.html

petit à petit j'ajouterai d'autres rues.
Renato - #619 - 15 Octobre 2019 à 18:50:43
Tranquille collègue
*
Messages: 50




 
OUF ! j'ai terminé mon petit site sur les Vieux Quartiers. C'est là :

http://lesvieuxquartiers.free.fr/

Merci à tous ceux à qui,  ici où là, surtout ici, j'ai emprunté des photos.
1 ... 29 30 31 32 33 Haut de page
  •  
Aller à:  

anything