Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Livres, revues, sites internet sur Marseille


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Geneasud. Histoire et Généalogie, à Marseille, en Provence et dans le sud

1 2 Bas de page
jipé_du_34 - #20 - 16 Novembre 2015 à 01:02:41
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Ça alors !

Merci pour cet ours, c'est bien la première fois que je vois tant d'oublis d'accents dans si peu de mots, surtout en ces temps-là !
Bon, du coup c'est vicieux, comme attitude à avoir, pour nous : reproduire à l'identique le plus possible, ou en profiter pour corriger les fautes ? Parce que quand même, un coup la préposition "à" a son accent, et un coup non.

On dirait presque que ce cartouche a été donné à composer à un stagiaire qui n'avait que trois mois de boîte et pas beaucoup de culture -- mais qu'est-ce que je raconte, là ? On n'est pas au XXIe, à peine au milieu du XVIIIe  LOL

Ce qui est intéressant, concernant la lettre "elle", c'est ce que je lis dans mon Histoire de l'écriture typographique -- le XVIIIe siècle tome I/II du regretté Yves Perrousseaux, page 13 : Le l minuscule est doté d'un ergot (on dit aussi une « sécante ») positionné à gauche du fût, à la hauteur de l'œil du caractère (la hauteur d'x). Cet ergot sur le l minuscule devint, par la suite, une caractérisqtique des caractères exclusifs de l'Imprimerie nationale.
(C'est moi qui met en gras les 5 derniers mots) Cet ergot, on le trouve dans les polices Romain du Roi et Grandjean.
Et je n'ai pas ça dans ma machine...  

Les chiffres "minuscules" sont magnifiques.

Merci pour ce "tiré à part"  Mr. Green
« Dernière édition: 16 Novembre 2015 à 10:41:51 par jipé_du_34 »

jipé_du_34 - #21 - 16 Novembre 2015 à 10:41:01
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Ce qui est intéressant, concernant la lettre "elle", c'est ce que je lis dans mon Histoire de l'écriture typographique -- le XVIIIe siècle tome I/II du regretté Yves Perrousseaux, page 13 : Le l minuscule est doté d'un ergot (on dit aussi une « sécante ») positionné à gauche du fût, à la hauteur de l'œil du caractère (la hauteur d'x). Cet ergot sur le l minuscule devint, par la suite, une caractéristique des caractères exclusifs de l'Imprimerie nationale.
(C'est moi qui met en gras les 5 derniers mots) Cet ergot, on le trouve dans les polices Romain du Roi et Grandjean.
Et je n'ai pas ça dans ma machine...  

Correction : les polices Romain du Roi et Grandjean ont des empattements doubles au bout des hampes pour les lettres en étant munies (b,d,h,k,l), ce qui n'est pas le cas ici.
J'ai fait un petit montage qui permet de bien s'en rendre compte, en haut Grandjean, dessous un extrait du cartouche, avec en bas un zoom sur les fameux empattements simples et doubles :


Si on note également la finesse du "e" par rapport au Grandjean (dont la police numérique est totalemnt introuvable, propriété exclusive de l'Imprimerie nationale, numérisée par F. Jalleau -- les boules !), on va dire que la police utilisée pour ce cartouche est une pré-Didot : si ce n'était l'ergot du "l", on aurait pu s'en sortir avec une Bodoni.
Bref, c'est la misère à essayer de refaire à l'identique...  

Ou alors, tout refaire en Bodoni, puis transformer en bitmap et remplacer les "l" par ceux qu'on découpera ici (image trouvée sur le web, Dieu seul sait où...), en pensant bien à faire sauter l'empattement supérieur de droite, un boulot de fou  Wink  :

« Dernière édition: 16 Novembre 2015 à 10:43:35 par jipé_du_34 »

jipé_du_34 - #22 - 17 Novembre 2015 à 00:39:28
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Bonsoir,

un dernier mot (que je remarque ce soir) : puisqu'il est question d'un plan, et qu'il est dédié à Messire..., il devrait logiquement être vectorisé au masculin par... !  

Et sinon, j'ai regardé un peu avec mes polices, et ça ne sera pas possible... J'ai de l'approchant, mais il y a toujours un truc qui ne va pas : par ex., le C est bien en Garamond italique (non utilisé, dommage) mais pas en romain et ce n'est pas le même dessin en Bodoni, alors que le E ou le T vont bien en Bodoni, mais pas le A...
Bref, une horreur.
Pas de bol...

EDIT :
ci-dessous un ours à exactement la même taille que celui posté le 16, avec la dernière ligne revue et corrigée et adaptée et traficotée et toutes les autres un peu resserrées et voilà  Very Happy
Je ne peux pas faire mieux 


Une dernière question, que j'aurais pu poser avant, mais bon : vectorisé en 2014, really ?
« Dernière édition: 17 Novembre 2015 à 11:02:54 par jipé_du_34 »

Geneasud - #23 - 19 Novembre 2015 à 09:04:46
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Bravo pour toutes ces précisions typographiques et autres. Je possède deux logiciels de création de polices TTF et j'essaierai de (re)créer les Grandjean au besoin.

Pour répondre à la dernière question: oui, j'ai bien vectorisé la carte de Delagrive, mur par mur, couloir par couloir, marche d'escalier par marche d'escalier. Il y a des milliers de segments. J'espérais avoir le retour, le feedback d'un géographe, d'un historien, d'un urbanisme, d'un parisien, mais que dalle Razz Sauf ici Smile

Pour vectoriser, j'ai utilisé Open Office 3.3 Draw, avec un calque de fond (bloqué) comportant le plan d'origine de 1754 (alors difficilement trouvable sur le Web), puis un calque 'bâtiments", un calque "nom de rues" et je ne sais plus quoi Smile

Un travail éprouvant (quelques nuits rabotées, pendant 7 semaines) mais bon, je suis arrivé au bout.

Je ne sais même pas pourquoi j'ai écrit "vectorisée"... Sans doute la fatigue, ou le grand âge Smile

Encore merci pour les analyses pertinentes et précieuses.
jipé_du_34 - #24 - 19 Novembre 2015 à 10:02:44
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Bonjour Éric,

et merci pour le retour.
Bravo pour toutes ces précisions typographiques et autres. Je possède deux logiciels de création de polices TTF et j'essaierai de (re)créer les Grandjean au besoin.  
À moins d'être un spécialiste de ces logiciels (à une époque j'y ai jeté un œil mais je suis vite parti en courant !), je pense que ça serait vraiment beaucoup de boulot.
Il serait sans doute plus simple de partir d'une police Didot-Bodoni (je viens encore de regarder à l'instant, avant de répondre : les empattements sont vraiment les mêmes) et de simplement rajouter cet ergot caractéristique sur le fût du "elle" (difficile de parler de cette lettre qui est symbolisée par un bête trait qui peut se confondre avec un "i" majuscule...).
Mais avant d'attaquer, bien vérifier que la police choisie propose les chiffres minuscules.

Pour répondre à la dernière question: oui, j'ai bien vectorisé la carte de Delagrive, mur par mur, couloir par couloir, marche d'escalier par marche d'escalier. Il y a des milliers de segments. J'espérais avoir le retour, le feedback d'un géographe, d'un historien, d'un urbanisme, d'un parisien, mais que dalle Razz Sauf ici Smile
Ah, poster sur Internet c'est envoyer des bouteilles à la mer...
Et sinon, quel boulot, non mais, quel boulot que cette numérisation ! Toutes mes félicitations  Applause

Je ne sais même pas pourquoi j'ai écrit "vectorisée"... Sans doute la fatigue, ou le grand âge Smile
Sans doute parce que c'est le format d'enregistrement par défaut du logiciel ?
C'est vrai que je n'ai pas percuté, sur le coup : une image vectorisée dans un fichier jpeg,  LOL
Faudrait remplacer par "Version numérique", mais y a pas de "q" dans les lettres disponibles pour le copier/coller  
"Version numérisée", ou "Numérisé" tout court ?
EDIT : allez hop !


Sinon, ma question portait sur la date car pourquoi publier en fin 2015 un travail de 2014 ? C'est quand j'ai travaillé sur la date que le point d'interrogation a surgi dans mon cerveau,  Mr. Green
« Dernière édition: 19 Novembre 2015 à 10:53:23 par jipé_du_34 »

Geneasud - #25 - 21 Novembre 2015 à 10:07:33
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Bonjour Jipé,

Petites précisions:

1) Sortie fin 2015 sur Geneasud, mais cette image avait déjà été publiée sur un autre blog que j'ai supprimé il y a quelques jours, après 7 ans de bons et loyaux services. Mais la carte était aussi sur Geneasud.com Elle a bien été réalisée début 2014... Smile Open Office Draw est un logiciel vectoriel (comme Corel Draw ou Illustrator), contrairement à Photoshop.

2) Je préfère le terme "vectorisé" car mon travail de base peut être agrandi à l'infini, transformé en PDF zoomable également à l'infini. Je n'ai sorti qu'un Jpeg (donc non zoomable à l'infini) car certains de mes travaux ont été pompés par des rigolos (y compris des associations ayant pignon sur rue) qui ont ensuite eu le culot d'y apposer leur propre copyright ! Voler mon travail pour interdire aux autres de l'utiliser alors que j'ai offert ce travail à tout le monde, c'est surréaliste... Tout ce que je fais est librement copiable, réutilisable, même sans me référencer, mais je n'aime ni les escrocs, ni les plagiaires Razz

Encore merci pour les encouragements.

Je vais essayer de bricoler la police Bodoni (on dirait un sketch d'Alex Métayer Wink ).

Amitié.
jipé_du_34 - #26 - 21 Novembre 2015 à 12:03:48
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Je vais essayer de bricoler la police Bodoni (on dirait un sketch d'Alex Métayer Wink ).

Amitié.
Courage  Wink

De mon côté, en début de semaine j'avais contacté le Musée de l'imprimerie de Lyon, suite à mon premier élan vers une police Grandjean, et j'ai reçu ça, que je partage (par curiosité, car on sait maintenant [deux autres différences : habituellement, le 5 est aligné en bas, comme ici, et sur le plan il est aligné en haut, chose que je n'ai jamais vue dans mes catalogues, et qu'il vous faudra prendre en compte si traficotage, tout comme le 1 qui est représenté habituellement, dans le cas des chiffres minuscules, par un i romain en petite majuscule, et sur le plan c'est un vrai 1 en petit, jamais rencontré non plus...] que ce n'est pas une Grandjean qu'a utilisée l'abbé) :

Bon week-end,

Geneasud - #27 - 05 Décembre 2015 à 08:35:25
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Je patauge un peu avec Fonteforge, le logiciel de création de polices TTF... A suivre pour une vrai police libre de droits.

En attendant, petit travail sur l'Italie, avec Noicattaro dans la région de Bari, en 1809...

http://geneasud.20minutes-blogs.fr/archive/2015/12/04/matrimoni-a-noicattaro-puglia-in-1809-924324.html

Geneasud - #28 - 31 Mars 2016 à 20:20:18
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Après 4 mois de silence, un nouvel article, toujours que l'Italie, Noicattaro, d'où sont originaires de nombreux Marseillais, et qui fut le village qui abrita, pour son malheur, la dernière épidémie de peste en Europe, entre le 23 novembre 1815 et le 7 juin 1816... Il y eut 716 morts sur une population de 5600 habitants. J'ai essayé de reconstituer cette liste et les familles touchées, avec l'état-civil de l'époque, rédigé à l'arrache, vu les circonstances... geneasud.20minutes-blogs.fr/archive/2016/03/31/tutti-i-morti-della-peste-di-noja-1815-1816-927492.html
jipé_du_34 - #29 - 31 Mars 2016 à 23:53:04
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Bonsoir,
[...] J'ai essayé de reconstituer cette liste et les familles touchées, avec l'état-civil de l'époque, rédigé à l'arrache, vu les circonstances...
je peux dire un truc horrible, à propos de ton travail et du pdf que tu fournis gracieusement ?

Je ne suis pas concerné, d'un point de vue familial, donc je pourrais me taire, mais je pense que ce que je vais dire pourrait être utile à beaucoup, alors voilà :
en général, quand on parcourt ce genre de liste, on est à la recherche de noms (de famille), or là, tout est classé par dates, ce qui oblige celui qui cherche quelqu'un en espérant (ne pas) le trouver, à éplucher toute la liste, avec tous les risques d'erreur et/ou d'oubli que ça comporte...
Scénario : je cherche un nom, je parcours toute la liste et au bout je n'ai rien trouvé : le nom n'y est vraiment pas ou je ne l'ai pas vu ? Donc je relis tout...

Il me semble vraiment qu'une liste classée par ordre alphabétique avec dans une colonne la date du décès serait plus pratique.
Enfin, c'est mon avis.

Et pour ceux qui ne connaissent pas du tout, c'est où, ce bled, Noicattaro ? Just curious  Mr. Green
« Dernière édition: 31 Mars 2016 à 23:57:11 par jipé_du_34 »

Geneasud - #30 - 01 Avril 2016 à 01:00:34
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Je suis preneur de toutes les remarques utiles. En fait, cette liste est avant tout un outil de travail chronologique pour mesurer l'évolution  de la maladie, au jour le jour. Toutes ces données sont par ailleurs exploitées sous formes d'arbres, de listes alphabétiques...etc mais je ne voulais pas trop charger la barque sur mon blog, ou ici...

Exemple:


(le cadre rouge pour mentionner les morts de la peste)

Sinon, Noicattaro se trouve au sud-est de Bari, dans les Pouilles... Juste à côté de Gioia del Colle, le village des ancêtres de Sylvester Stallone, et de Giovinazzo, village des ancêtres de John Turturro...

Pour l'anecdote, mon arrière grand-mère Chiara ANELLI était originaire de ce village. Elle vivait à Marseille avec son mari, Savino CORVASCE, en février 1943, au 62 de la rue Saint Laurent, quand les Allemands les ont expulsés pour les envoyer au camp de la Lègue, près de Fréjus. A cette époque, trois de leurs fils se battaient auprès de De Gaulle, dans les FNFL (l'un d'eux, le plus jeune, mourra quelques mois plus tard en opération dans la Manche). Elle est décédée en 1947, rongée de chagrin, quelques mois après avoir appris le décès de son gamin. Elle était très pieuse, et l'une de ses soeurs avait travaillé au Vatican. Le village de Noicattaro est d'ailleurs réputé pour sa religiosité, sans doute liée à ce passé douloureux en 1815-1816...

Amitiés
« Dernière édition: 01 Avril 2016 à 01:09:35 par Geneasud »
jipé_du_34 - #31 - 01 Avril 2016 à 10:18:56
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Yop !
Pour l'anecdote, mon arrière grand-mère Chiara ANELLI était originaire de ce village. Elle vivait à Marseille avec son mari, Savino CORVASCE, en février 1943, au 62 de la rue Saint Laurent *, quand les Allemands les ont expulsés pour les envoyer au camp de la Lègue, près de Fréjus.

Hé bien si ça se trouve ils y ont croisé mon père (qui habitait rue des Gassins, même quartier, quoi)...
Tout petit extrait d'un journal quotidien, qu'il tenait entre 40 et début 45 - à la date du 24 janvier 43 on peut lire :
Citation
[...] On nous distribue un repas froid assez copieux. Vers midi, le train part. Nous arrivons à Fréjus à la nuit tom­bante après un long et pénible voyage. Nous sommes transportés au camp de la Lègue. [...] Nous sommes séparés tous quatre [il était parti avec son père, sa mère, et sa jeune sœur]. Je suis avec les célibataires dans une chambre misérable. Je lie quelques conversations. Je m’allonge sur ma paillasse. À 1 h, on nous apporte à manger. À 2 h, couché.

C'est curieux ces coïncidences, je trouve 

* : ah, c'est pour ça que cette parcelle est en vert sur la plan cadastral qui traîne sur le web, alors :

 
 

Geneasud - #32 - 02 Avril 2016 à 14:26:07
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Je serais très intéressé pour connaître un peu plus le travail de ton père... Ce doit être une mine d'informations épatante... Ce serait formidable que des Marseillais puissent rassemble les souvenirs de ceux qui ont connu le Marseille des années 30 à 40, papiers, photos, vidéos, audio...etc On peut rêver... Il y a tellement de souvenirs qui partent à la poubelle tous les jours. Marseille est une ville au passé très riche, mais à la mémoire très pauvre...

Mon arrière grand-père, Savino CORVASCE, était né en 1885, à Barletta (Italie). Il travaillait sur les docks, comme chef d'équipe, fréquentait les milieux italiens, corses et arméniens... Il était tatoué sur tout le corps, avec avait des amis dans l'entourage de Carbone et Spirito, puis des Guérini. Pendant la guerre de 14, il était en prison, pour avoir blessé ou tué deux gars qui l'avaient attaqué dans une ruelle du Vieux-Port. Il s'est alors engagé volontairement dans l'armée italienne, pour aller combattre les Autrichiens dans les Alpes. A la fin de la guerre, il a été gracié pour faits de guerre, et a repris son travail. Plus tard, il tenait un stand de babioles en bas de la rue d'Aix, à Marseille, et a même eu les honneurs d'un petit article dans le Provençal ou la Marseillaise. Il est décédé à l'hôpital, en 1967, après s'être arraché toutes les perfusions pendant la nuit. Après 1944, il a vécu quelques temps à Allauch, avant de retourner à Marseille chez sa petite-fille, Mme PAZÉ-ALFONSI.

Pour le 62 rue Saint-Laurent, tu as vu juste Wink
jipé_du_34 - #33 - 02 Avril 2016 à 15:39:49
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Je serais très intéressé pour connaître un peu plus le travail de ton père... Ce doit être une mine d'informations épatante...

Boahhh, pas sûr que ça passionne les foules... Officier mécanicien de 1re classe de la marine marchande, malade lors des voyages au long cours (!), a repris "son sac" et est rentré aux remorqueurs lors de ma naissance, fan de cinéma mais du côté technique (il avait des diplômes), le genre à construire un projecteur 9,5 m/m double poste de ses petites mains sur son temps libre, et tous les dimanches toute la famille à Sugiton et voilà, quoi...

Et contrairement à ce que tu crois, j'ai très peu de photos, papiers, "matériel documentaire"... 
J'ai des films mais c'est vraiment orienté "famille" et donc totalement inintéressant pour qui n'en fait pas partie.

Ce serait formidable que des Marseillais puissent rassemble les souvenirs de ceux qui ont connu le Marseille des années 30 à 40, papiers, photos, vidéos, audio... etc. On peut rêver... Il y a tellement de souvenirs qui partent à la poubelle tous les jours. Marseille est une ville au passé très riche, mais à la mémoire très pauvre...
Question hautement philosophique : faut-il passer sa vie dans son passé ?
Prenez une feuille vous avez 4 heures  LOL

Geneasud - #34 - 13 Avril 2016 à 21:18:45
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Toutes les histoires familiales présentent un intérêt pour la collectivité, surtout avec la patine du temps. Ce n'est que mon humble avis... Smile

Bon, une liste définitive alphabétique:
http://geneasud.20minutes-blogs.fr/files/Morti%20della%20peste%20in%20Noja%20%281815-1816%29%20-%20%28Lista%20alfabetica%29.pdf

Amitiés
jipé_du_34 - #35 - 13 Avril 2016 à 23:05:03
Figure du forum
******
Messages: 2010


Make Love not War




Toutes les histoires familiales présentent un intérêt pour la collectivité, surtout avec la patine du temps. Ce n'est que mon humble avis... Smile
Bon bon bon, c'est en ligne depuis quelques jours, télécharge, fonce à la page 35 et dis-nous ce que tu en penses...

Bon, une liste définitive alphabétique:
Beaucoup plus confortable  

Geneasud - #36 - 15 Avril 2016 à 08:29:22
Tranquille collègue
*
Messages: 56




J'ai téléchargé le livre. Il est excellent. Avec une synthèse parfaite des analyses sur les rues disparues. Et pour le journal, c'est bien évidemment émouvant... La seule chose que je connaissais sur le camp de la Lègue, c'était le souvenir que mes arrières-grands-parents, Savino CORVASCE et Chiara ANELLI, 58 ans chacun, y avaient été internés avec leur petite-fille Isabelle ALFONSI alors âgée de 15 ans, et que mon grand-père Richard CORVASCE (alors recherché pour le STO, après avoir fait un camp disciplinaire dans la foulée d'un éphémère chantier de jeunesse), avec un copain corse du Panier (peut-être Jean DONATI), était allé jusqu'à Fréjus pour essayer de voir ses parents. Les policiers français lui avaient alors dit qu'il pouvait rentrer mais qu'ils ne le laisseraient pas sortir ensuite, car il était lui aussi du quartier Saint-Jean. Comme trois de ses frères étaient alors dans les FNFL avec DE GAULLE il a préféré garder sa liberté.

J'ai découvert par hasard, dans le JO du 26 novembre 1943, que Vichy devait le déchoir de la nationalité française, moins d'un mois avant la mort de son plus jeune frère Édouard CORVASCE disparu en mer, en opérations contre les Allemands, au large des côtes anglaises. Votre livre permet donc de connaître de l'intérieur ce qui se passait au camp de la Lègue, et ce que ressentaient les gens qui y étaient enfermés. Le fils de René BOUSQUET a évoqué l'intention première des Allemands de déporter tous les internés du camp de la Lègue vers un camp de concentration en Allemagne, dans l'idée que des opposants de MUSSOLINI pouvaient s'y trouver, et plus généralement en raison de la haine de HITLER vis à vis de Marseille.

Document: Avis de déchéance de la nationalité française de Richard CORVASCE (article 10 de la loi du 10 août 1927 et décret 9 septembre 1939):


Voir aussi: http://www.rene-bousquet.com/pdf/P2C4.pdf

Encore bravo et merci pour votre travail.
« Dernière édition: 05 Mai 2016 à 21:06:53 par Geneasud »
Geneasud - #37 - 07 Mai 2017 à 10:49:16
Tranquille collègue
*
Messages: 56




Nouvel article (un peu plus éloigné de Marseille, mais pas trop...
http://geneasud.20minutes-blogs.fr/archive/2017/05/07/plan-de-vernegues-en-1829-936427.html
1 2 Haut de page
  •  
Aller à: