Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Théatre, Spectacle


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

La compagnie Eclats de Scènes

1 Bas de page
Coco - 27 Décembre 2006 à 14:39:16
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Depuis trois saisons, le Théâtre de Lenche donne carte blanche a une compagnie de la région. Le principe est simple : sur une période d’un mois, une programmation définie permet au public de connaître la démarche de la compagnie, et de découvrir ses projets, ses coups de cœur, ses spectacles passés, ses créations !

Cette année, c'est la compagnie Eclats de Scènes et à mon avis, la programmation est excellente ! Ok, mon message est long mais çà vaut le coup, j'ai envie de tout voir, jugez plutôt :

Du 9 au 13 janvier au Théâtre de Lenche :L’indigestion
C'est une farce politique où des valeurs boursières font le yo-yo et d'un coup, c’est le spectre de la faim qui resurgit : des hordes viennent dévaliser des supermarchés. Une famille entière se retrouve dans un immeuble en situation d’immense précarité. Plus d’eau, des denrées rares et chères, des misères et l'exclusion à tous les étages. Sur les conseils d’une amie, Nico a enlevé un homme politique pour demander une rançon. On s'y croirait ?
Et oui, les personnages de cette farce politique, chacun les connaît, pour les avoir entendu tenir des lieux communs sur la politique.
Mais ce que produisent tous ces raisonnement à la petite semaine, c’est une forme de monstruosité. Face à des conditions extrêmes des questions se posent : la politique à quoi ça sert ? Et les religions, et la science, comment se positionnent-elles ?

Du 9 au 20 janvier à la Friche du Panier : De la poussette à la poussière
Derrière cet étrange titre, voici un spectacle utile à ceux qui doutent. Cela commence ainsi…. Un vieil homme, très riche mais sur le point de perdre son cœur à force d’abuser des bonnes choses de la vie, passe une annonce pour acheter un cœur en vue d’une greffe ! Et oui, aujourd'hui, l’argent roi peut sembler avoir emporté la partie mais il restera toujours un cœur sain et sincère pour donner corps à ses utopies. Vous allez voir ! Car dans cet étonnant décor de bar sud-américain à l’intérieur duquel s’installent les 49 spectateurs, un vieil homme à la Hemingway savoure sa réussite sociale en même temps qu’il pleure sa jeunesse et ses illusions perdues. Face à lui, un jeune homme désargenté, désabusé, reprendra peut-être, sans doute même, goût à la vie...

Du 16 au 21 janvier au Théâtre de Lenche : Le 3ème dessous
Spectacle tout public à partir de 10 ans
Cela parle "des gros et des maigres", au sens métaphorique bien sûr, à savoir ceux qui ont beaucoup et ceux qui ont peu, les anciens émigrés et les nouveaux, les sans papiers et les citoyens, les gardiens de prison et les détenus…
Il s’agit d’une comédie décapante, un spectacle mosaïque dans lequel s’enchaînent sept pièces courtes sur un rythme endiablé. Comme au cirque, les six comédiens font et défont l’espace scénique où vont se succéder une trentaine de personnages masqués dans des situations cocasses, voire désopilantes.
Ici comme ailleurs, les histoires avec un tout petit h se confondent avec la grande Histoire du monde.

Du 26 et 27 janvier au Théâtre de Lenche : Occident’scène R.A.P.H.
Concert : ce sera un mélange de rap, de chant, de sampler, de percussions, avec une touche de théâtre au service d’une musique riche que nous aurons le bonheur de jouer. Les mots que nous défendons sont imprégnés d’amour , de rage et de convivialité ! Il s’agit de l’homme vu par l’homme , de la vie face au monde…

Du 13 au 18 février au Théâtre de Lenche : La part du gâteau
Marat, acteur au chômage, hérite avec sa femme d’un bien immobilier. Il décide d’abandonner son métier pour se lancer dans les affaires. Pour tromper un investisseur immobilier, il choisit de se faire passer pour un rentier et parfait son personnage en louant pour un week-end un manoir et une limousine. Toute la famille se voit associer à cette comédie : chacun, distribué dans un rôle de domestique, doit tenir son emploi devant l’investisseur qui va arriver. Mais vous vous en doutez, juste un petit grain de poussière grippera la machine mise en place entraînant les personnages dans la folie.

Du 13 au 17 février à la Friche du Panier : Vie de rêve ou rêves de vies
Spectacle jeune public dès 6 ans
Une mère et ses cinq enfants vivent les uns sur les autres dans un modeste appartement. Un matin comme les autres, un collecteur de rêves trouble leur quotidien, il est en quête de rêves pour écrire un livre. Tous les membres de la famille se prêtent au jeu et donnent des rêves au collecteur. Tous sauf le petit dernier, Théo. Théo n’a pas de rêve. Mais l’heure tourne et Théo doit aller à l’école ! Le collecteur a besoin du rêve de Théo. Théo doit trouver un rêve…

Du 20 au 24 février à la Friche du Panier : Liberté
jeune public dès 8 ans
C’est à une réunion secrète à laquelle assistent les spectateurs. Là on parle de Liberté. D’un monde qui d’abord idyllique, devient un enfer par la seule volonté d’un Tyran. Ce spectacle mêle jeu de comédien et marionnettes pour aborder des thèmes récurrents dans l’histoire de l’homme : la domination, le fascisme, la lutte.

Du 20 au 25 février au Théâtre de Lenche : Le trésor des chemises noires
Comédie policière
Tout public dès 14 ans
Un commissaire de police sicilien, Salvatore Vilasseta, mandaté pour retrouver un trésor de l’état italien volé en 1940 par d’anciennes chemises noires, donne rendez-vous dans un théâtre de Palerme à des personnes soupçonnées par la police marseillaise d’avoir tué Floriana Di Prima, infirmière. Jouant avec la duplicité, avec les choses non dites, le commissaire crée un jeu de miroirs, parfois déformants, parfois grossissants où chacun se reflète, dévoilant malgré lui sa part d’ombre.

Enfin, les mardi 13, vendredi 16, samedi 17, mardi 20, vendredi 23, samedi 24 février à 19 heures (en avant spectacle, entrée libre sur réservation), à l'annexe du Théâtre de Lenche : Marseille-Palermo : aller simple
Les amateurs de polar vont adorer ces monologues.
Tour à tour, Salvatore, Gaëlle, le chirurgien et les autres se confient. Et au fil de ces cinq monologues, par petites touches, on comprend ce qui les relie les uns aux autres : amour, argent, affaires douteuses. Le spectateur, tenu en haleine, souhaitera en savoir plus.

Voilà, si vous voulez plus de  renseignements encore :
Les lieux :
Théâtre de Lenche, 4 place de Lenche, 13002 Marseille
Friche du Panier, 96 rue de l’Evêché, 13002 Marseille

Les renseignements et réservations :
04 91 91 52 22
lenche@wanadoo.fr

Le site internet :
www.theatredelenche.info

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
Coco - #1 - 12 Janvier 2007 à 11:12:53
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Bon, je suis allée voir l'indigestion hier soir !
Petit un : très bien la séance de 19h, le jeudi pour ceux qui vivent dans  l'arrière-pays, çà nous permet de rentrer à des  heures correctes !
Petit deux : je me suis régalée  !

Alors, plusieurs points !

1) Tout d'abord, le théatre est petit : 90 places environ, répartis sur une quinzaine de rangs, ce qui fait qu'on est très proches des artistes ; en plus, comme il y avait très peu de monde (on devait être une  trentaine à tout casser), nous on était au deuxième rang !
On avait l'impression que les acteurs, ils nous faisaient la conversation, en fait, et on pouvait les regarder dans les yeux ! C'est l'avantage des petits théatres et des spectacles peu médiatisés !
Bon, en plus, ils étaient tous bons et certains d'entre eux, excellents même !

2) Enfin, malgré le sujet difficile, ils ont réussi à nous faire éclater de rire plusieurs fois !
C'est quand même une belle prouesse quand on parle d'un sujet certes aussi  vieux que  le monde est monde, mais où malheureusement, on ne constate  toujours pas d'évolution depuis Platon (cité par la compagnie !)
cela s'intitule farce politique et çà décrit :
le pouvoir des riches,
la primauté de l'Elite et son mépris du monde populaire,
l'oppression des pauvres,
le bourrage de crane et les idées toutes faites, la manipulation de la part des institutions,
la futilité de l'humain, son inertie à entamer un combat tant il pense  que cela ne concerne que l'autre, même si l'autre, c'est le voisin,
et surtout la façon exemplaire de subir jusqu'aux pires excés sans révolte ni dénonciation (même en cas de viol, de meurtre, de guerre injuste où personne ne comprend les enjeux, de malaise dans les cités, de campagnes reculées et oubliées du progrés)
jusqu'à l'extrémité finale quand en privatisant les sociétés et en faisant donc subir une hausse faramineuse des prix qui ne permettent plus au peuple d'avoir accès à sa télévision et à son eau, on touche enfin la masse populaire qui se révolte enfin mais mal en se laissant aller à ses plus bas instincts juste pour la survie...
Bref, tout est connu, archi connu, rien n'est nouveau, et tout a été dénoncé mille et une fois, un seul remède est apporté par les artistes : un  combat au nom des autres et non de soi... une autre guerre mais au  nom  de l'humanité et pas de l'individu !
Mais attention, cela n'engage qu'eux, c'est leur avis, c'est tout, pas de  polémique !
et enfin et surtout, un rire contagieux qui évite de sortir écoeuré...

Voilà, c'est juste mon  avis !
PS : tout cela est très personnel, c'est du ressenti, méfiez-vous toujours de mes commentaires dans ces cas-là, j'ai une tendance facheuse et incontrolable : je n'aime que rarement ce que le grand public aime et j'aime à la folie ce que d'autres trouvent mauvais...
« Dernière édition: 12 Janvier 2007 à 11:16:08 par Coco »

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
chris06 - #2 - 16 Janvier 2007 à 19:31:23
Collègue qui boulègue
****
Messages: 824


mieux c'est pire!




 Cool l'intéret dans la répétition c'est de le dire d'une autre maniére; sensibiliser pour interpeller!! .... en tout cas tu en parles très bien; j'espére que tu vas aller à la friche du Lenche qui est une jolie petite salle en évolution.....encore une autre proposition! une autre alternative pour la diffusion pas obligatoirement dans la contestation mais plutot une ouverture à la communication, l!!!! Think
Coco - #3 - 16 Janvier 2007 à 20:11:07
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Hihi, merci !
par  contre, sais pas si j'aurais des dates dispos pour la friche, en tout cas, pour cette  compagnie !

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
ermione - #4 - 16 Janvier 2007 à 20:24:36
Invité


C'est vrai que ça donne trés envie d'y aller dans ces conditions  Laughing
Coco, je persiste : tu as des dons de narratrice !
Ce qui m'a toujours déplue au théatre (du côté spectateurs), c'est un peu le "m'a tu vu" tendance "masturbation intellectuelle" qui arrive à pervertir l'ambiance, notamment la sincérité des émotions entre les acteurs et les spectateurs (enfin, c'est mon avis aussi Wink).
Je devrais donc retenter mais dans des petites salles   Laughing
Coco - #5 - 16 Janvier 2007 à 21:00:34
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Vivi, faut choisir des petites salles et des acteurs simples !
Cà n'empêche pas qu'ils soient quand même très bons, et ils donnent plus de plaisir au public, car ils partagent leur talent mais aussi leur passion...
Pffftttt... Moi, je vais presque plus dans les grands pestacles, çà m'ennuie maintenant, cette prétention, ce côté tendance...
 Confused

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
1 Haut de page
  •  
Aller à: