Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mail d'activation perdu ?

Expositions, musées, conférences


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Les expos de la Vieille Charité

1 Bas de page
Coco - 01 Avril 2007 à 13:59:52
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Lu sur le site de l'office du tourime : Gérard ALARY : Les trois vies de ma Mère
C'est une expo qui se déroule du 24 mars au 3 juin, du mardi au dimanche (sauf jours fériés), de 10h à 17h et c'est à la Vieille Charité (cour et chapelle).

Voici ce qu'en dit l'office du tourisme, çà a l'air franchement bien :

Citation
La peinture de Gérard Alary trouve dans l'architecture baroque de la Chapelle de la Vieille Charité, un cadre d'expression exceptionnel. Peinture gestuelle, s'installant parfois sur un dessin qui la structure comme un fond, comme un premier niveau d'inscription, elle s'écoule sur la surface des toiles comme un flot de déploration. L'ampleur des gestes, la générosité des formats sont soutenus par une vision héroïque de l'acte de peindre. Accompagner “ la mère ” dans les terres oublieuses de la mémoire perdue est toujours une épreuve. Avec la mémoire de la mère c'est sa propre mémoire que l'on perd. Gérard Alary semble dire dans son dispositif de scénographie picturale, dans l'image vidéo et les chuchotements sonores, qu'il ne s'agit pas seulement de pleurer et de déplorer, mais qu'il faut, à la mémoire, organiser des grandes et petites fêtes, des célébrations. Au sein de l'architecture de Pierre Puget, dans la gravité de cet espace de pierre, Gérard Alary renverse les éléments symboliques qui nous émeuvent dans la représentation de La Piéta, pour, fils et peintre, porter dans une célébration héroïque, la présence effective d'une vie dont la mémoire s'est apparemment absentée. “ Pourquoi ne rien faire ? ”, semble dire Gérard Alary quand la peinture peut enchanter ce qui est aussi un désastre.
Extrait d'un texte de Michel Enrici.
« Dernière édition: 08 Juin 2007 à 21:44:48 par Coco »

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
Coco - #1 - 08 Juin 2007 à 21:47:26
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





C'est du 28 avril au 22 juillet au Centre de la Vieille Charité (2, rue de la Charité 13002).
Et c'est une expo intitulée ARMENIE : LA MAGIE DE L’ECRIT.

Elle regroupe un ensemble de manuscrits richement enluminés, de livres anciens uniques, de tapis,
de céramiques, tous supports où se manifeste l’écrit, prêtés par des musées français et étrangers ou issus de collections particulières. Ils permettent d’apprécier la maîtrise technique et la maturité artistique de leurs auteurs, fruits d’une longue pratique autant que d’une tradition ancestrale. Les pièces maîtresses, le célèbre Evangile de Lvov datant de 1198 disparu puis retrouvé en Pologne en 1995, et le plus ancien tapis signé et daté de 1699, sont offerts à l’admiration du public pour la toute première fois.

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
Mildiou - #2 - 08 Juin 2007 à 23:05:39
Administrateur
Empégué(e) du forum
**********
Messages: 8723



forum.marseille mildiou marseilleforum
WWW

J'y suis allé lors de la nuit des musées... On y a apprends quelques trucs sur la langue arménienne. Jolie expo mais qui manque un peu d'explications parfois Eh?
Coco - #3 - 17 Juillet 2007 à 21:18:52
Forumeu(r)/(se) aïolisé
**********
Messages: 29744





Bon, voilà la nouvelle exposition :
Guiseppe Caccavale = La pesanteur et la Grâce
C'est du 7 juillet 2007  au  15 septembre 2007

Et çà m'a l'air bien !
Voici ce qu'on lit sur la page de la Ville :
Citation
C’est sous la double inspiration de l’écrivain et philosophe Simone Weil et de la Chapelle baroque de Pierre Puget, que l’artiste Giuseppe Caccavale a réalisé au sein du Cirva (Centre International de recherche sur le verre), cette œuvre.

Informations pratiques et renseignements au 04 91 14 58 52

S'inventer une cause à sa mesure et la défendre hautement... quitte à en mourir mais gaiement !!! (Jean RASPAIL)
1 Haut de page
  •  
Aller à: