Marseille Forum

hommage à brassens

batjeanne · 16 · 3088

batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
et oui ! 25 ans que le bonhomme à moustache, le pote de todos, le pére brassens, s'est fait la malle ... ses chansons toujours d'une incroyable actualité, sincérité et simplicité continueront je pense à être reprises jusqu'à la fin des temps ;-)
un p'tit lien pour l'occasion http://superwiki.marsnet.org/weblog/index.php?2006/11/01/349-georges-brassens-25-ans-deja


Marseye

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1968
  • Marseye grrr by Nikon
    • MARSEYE
Ha c'est sur que ça manque de Brassens aujourd'hui...[Mode vieux grincheux off]
Merci bat pour ce peit rappel et cet hommage
Je me souviens d'une instit' geniale Melle Morizzio qui nous faisait des explications de textes sur ses textes au cm2.


chris06

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 824
  • mieux c'est pire!
8)
il y a 25 ans j'étais né déjà!!!
 dis donc? j'ai eu la même chose en CM2  avec en plus expression vocale!!!z'avaient peur de rien à l'époque!!
 l'etait pas dans l'programme le moustachu?... en tout cas il vit encore dans nos mémoires de punk anarchiste! :lol:


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Non ce n'était pas le radeau de la méduse ce bateau............. :smt034

ah Brassens.......quel poète !


ermione

  • Invité
:smt034 gorille gorilleeeeeeeeeeeeeeeee iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii EEEEEEEEEEEEE  :smt034
Pas élevée à Bledina mais à Brassens, Brel, Ferré, Régiani, Barbara, Moustaki, Le Forestier....  :P


fanette

  • Invité
J'écoutais à France Inter la semaine dernière un gars qui racontait l'époque des Vian, Brassens etc... Il racontait que lorsqu'une chanson était interdite d'antenne, des gars de la censure, allaient dans les radios, les boîtes de nuits...et ils rayaient sur les disques la chanson interdite. Le gars disait qu'il avait vu ainsi les disques "Le déserteur" de Vian", "Gare au Gorille" de Brassens ou même "Je veux faire l'amour avec toi" de Polnareff, complètement rayés.
Mais enfin, est-ce à dire que la liberté d'expression est totale aujourd'hui. A mon avis, nos hommes politiques ont réussi ce qu'ils voulaient : tuer toute révolte, toute contestation, car à part Renaud (que je conteste parfois) et peut-être un peu Sansévérino, qui de nos jours est capable de pousser une gueulante, de crier à l'injustice ? QUIIIIIIIIIIIII ????


higgins2a

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 90
oui mais voilà, les artiste ne sont plus les mêmes... j'ai vu la nouvelle emission de fogiel (il est toujours infect d'ailleurs!) il y avait eddy mitchell, bigard et henry salvador. ils ont parlé d'insécurité dans les transports (c'était avant le drame de ces derniers jours) et plus largement des problémes de banlieues. mitchell disait qu'il n'était qu'un saltimbanque (pas sùr de l'orthographe) et qu'il n'avait pas vraiment d'avis sùr la question mais que c'était evidemment pas bien, que ça pouvais pas continuer.
alors, certes, c'est pas son métiers de résoudre les problémes d'un pays mais il à quand même un avis sùr la question!
la majorité des artistes disent que c'est pas bien la faim dans le monde, la précarité, la guerre en afrique, les animaux qu'on tue, la guerre au moyen-orient, les trafiques d'enfants, les animaux qu'on nourrit trop gras, la guerre des étoiles, le chocolat qu'est moins bon, ma tante lilianne qu'à des cors au pieds...... :smt015

mais quand il faut s'engager ou prendre position clairement, la MAJORITE d'entres eux vous répondent : "ah mais oui, mais non, mais moi je suis un artiste, chanteur, acteur, comique, saltimbanque, troubadour, ménéstrel (rayer les mentions inutiles) mon travail c'est de faire rever les gens pour qu'ils oublient tout ça!"

okay, c'est pas leur boulot, c'est une attitude que je comprend tout à fait, mais faut pas qu'ils aillent dans les talk-shows pour dire que ça va mal, parce qu'on le sait déja que ça va mal!

bon.

voilà.

moi calmé.

et je me rend compte que je suis aussi hors sujet. :oops:
la honte pour un nouveau.

je m'excuse.

mais quelque part il me manque beaucoup brassens...


ermione

  • Invité
Citation de: "higgins2a"

et je me rend compte que je suis aussi hors sujet. :oops:
la honte pour un nouveau.

je m'excuse.
...


ouaich, rougit rougit  :oops:  :oops:  Bel enfant, car ici personne n'est jamais hors sujet, moi la prems  :lol:  :lol:  :jesuisdehors:  :fuite2:

 :smt020 Gare au gorillllllllllllllllllllllllllllllllllllle ;-)


higgins2a

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 90
et pis celui qui me manque le plus c'est nougaro d'abord!

 :smt010


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Citation de: "higgins2a"
et pis celui qui me manque le plus c'est nougaro d'abord!

 :smt010


euh, moi je préfère le nouganoir !!!!!   :fuite2: :jesuisdehors:


higgins2a

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 90
kesski chante déja ?
(j'ai fais pire que toi!)


#-o


nikki

  • Invité
hooooooooooooooo touuuuuuuuuuuuuulouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
arff dsl j'suis fan de claude  :oops:  :oops:


higgins2a

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 90
une vraie de vraie?

passke 'tention! faut pas rigoler là!

claude c'était le dernier artiste de la chanson française qui me faisait rever!!!


(euh..! AVANT-dernier, aznavour est pas encore mort! :oops: )


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846
 :mrgreen: C'est quoi ce sujet sorti des tréfonds de MF ?!! :smt082

Bref, je vous annonce une jolie expo à l'Alcazar sur laquelle je suis tombée par zazard .... :smt102

Du 6 au 24 septembre du mardi au samedi de 11h à 18h

Exposition,  projections et concert, samedi 10 septembre à partir de 13h.
 En 2011, Georges Brassens, mort il y a tout juste 30 ans, aurait eu 90 ans...

Journée Brassens samedi 10 septembre :
à 13h projection du concert à Bobino, 80 min.. Version intégrale du concert inédite à la télévision et en DVD !
A 14h30 - Les géants du MusicHall d’André Flédérick, Coproduction Ina/La Cinq/CAMCO, 75 min.
A 16h - Le regard de Brassens de Sandrine Dumarais, Coproduction Ina/Comic Strip Production, 52 min
17h - Brel, Brassens, Ferré, trois hommes sur la photo, de Sandrine Dumarais, Coproduction: Ina/Comic Strip, 52 min .
A 18h30 - Concert Brassens, par Dominique Lamour, J.M Gallizio (guitare mélodique), A. Lamour (guitare rythmique), J.C Gautier (contrebasse).
"Brassens ou la liberté" exposition, musique, photographies, projections du 6 au 24 septembre allée centrale et département musique. Après avoir rencontré un grand succès à la Cité de la musique à Paris jusqu’au 21 août dernier, l’exposition Brassens ou la liberte s’installe à Marseille. Joann Sfar, dessinateur et réalisateur (Gainsbourg vie héroïque, le Chat du Rabbin) et Clémentine Deroudille, journaliste, commissaires de l’exposition transmettent leur passion pour Brassens à travers de nombreux documents inédits.
L’exposition invite à reconsidérer sa puissance libertaire dans la France des années 50 à 80 et s’efforce de corriger quelques-unes des idées reçues qui perdurent 
encore sur le chanteur. On le disait piètre musicien et il fut pourtant admiré des plus grands jazzmen on l’accusa de misogynie mais fut l’auteur de textes magnifiques sur les femmes. Celui dont on railla parfois l’absence d’engagement en mai 68 fit preuve dans ses textes aussi bien que dans sa vie personnelle d’une liberté qui fait écho aux mouvements politiques qui traversèrent la France de l’après-guerre.
Le parcours explore d’abord le versant intime de Brassens au travers de documents prêté par sa famille et ses amis : de ses origines à Sète à son installation à Paris, sa formation littéraire en autodidacte, son ascèse au travail. Il dévoile un univers très personnel, assez visuel, dans lequel se détache la figure d’un poète libre et original, se consacrant à l’écriture et à la composition.
Ensuite le parcours vous emmène sur les traces du Brassens public : les débuts timides et difficiles du chanteur sur scène, puis le rituel des grandes salles de l’époque, le rythme et la répétition des tournées, la révolution du disque, le succès auprès du public et l’ascendant pris sur toute une génération de jeunes artistes. L’entourage du chanteur et les amitiés indéfectibles créent le lien permanent entre ces deux versants du chanteur et révèlent la constance du chanteur, qui passa du souffre à la consécration.
Un parcours audiovisuel riche et varié Les chansons de Brassens, plusieurs textes inédits mis en musique à cette occasion, des interviews radiophoniques exceptionnels - dans lesquels il a une parole libre et livre ses souvenirs, son rapport à la musique et ses méthodes d’écriture - une sélection d’archives télévisuelles emblématiques ou inédites : du deuxième passage télévisé de Brassens en 1954 à sa « bibliothèque de poche » où il raconte avec passion et flegme sa très grande connaissance de la littérature, Brassens étonne par ses positions anarchistes sur le plateau de Chabrol, fait rire avec les militaires chez Bernard Pivot et nous
émeut en duo avec notamment Charles Trenet ou Tino Rossi...
Ces matériaux visuels et sonores sont consultables dans leur intégralité sous forme de modules multimédia pour compléter l’exposition.


Miette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5653
    • Les Fioupélans
Merci de faire revivre Brassens les vieux sujets de MF CocoB  :mrgreen:


Mildiou

  • Administrateur
  • Empégué(e) du forum
  • **********
    • Messages: 8737
    • Marseille Forum ;-)

 

SMF spam blocked by CleanTalk