Marseille Forum

Homosexualité du point de vue des parents

faga · 84 · 14558

faga

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8574
  • Soyez heureux !
#edit admin : discussion en provenance du fil "le truc de malade que vous ayiez fait". Le début de la discussion a volontairement été laissée dans le fil initial ;-)

Avoir un garçon ou une fille homo, ce n'est pas une tare pour la famille, ce n'est pas l'un des parents qui a raté l'éducation de son enfant, ce n'est pas un enfant influencé par son milieu.

Mais cela a des conséquences qui ne sont pas forcément facile à accepter. Cela veut dire que l'on vieillira sans espoir de voir de petit-enfant. Et quand on voit le bonheur que les petits-enfants apportent dans la vie des grands-parents, cela fait chaud au coeur.
Dans mon cas personnel, mes parents ont été complètement anéanti par le décès de mon frère. Ils avaient vieillis de 20 ans en un instant. Et depuis que ti faga est né, ils revivent...

De plus, pour moi, avoir des enfants est un des plus grand bonheur du monde, et je serais peiné de penser que mon fils ne connaitra jamais ce bonheur  :-(



PS : je parle dans le cas des garçons homos, évidemment, vu que les filles homos peuvent donner naissance si elles le souhaitent...
« Modifié: 25 juin 2007 à 12:05:53 par Mildiou »


CelineChris13016

  • Invité
quel sujet délicat mais tellement poignant... je ne sais pas comment je réagirai si mon fils m'annonçait ça. Je crois que je penserais à son bonheur avant tout. Tant pis s'il ne fait pas de moi une grand mère... Je serai égoïste de réagir ainsi... Notre vie ne se borne pas à faire des enfants, les élever et ne pas accepter qu'ils se détachent du moule...  il faut savoir accepter qu'un jour, ils prennent un chemin différent que celui qu'on avait choisi pour eux, parce qu'ils sont maîtres de leur vie et de leur destin... L'essentiel n'est il pas qu'ils soient heureux quel que soit le chemin qu'ils ont choisi ?
Faga je fais juste part de mon avis... n'y vois aucun rebondissement sur ton post ;-)

J'en arrive à me demander si ce sujet ne mériterait pas d'avoir son fil à lui tout seul.
Qu'en pensez vous ?


faga

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8574
  • Soyez heureux !
Faga je fais juste part de mon avis... n'y vois aucun rebondissement sur ton post ;-)

No soucy. J'ai juste donné mon sentiment, mais je respecte tous les avis  :wink:
Le sujet est délicat  :oops:
Que chacun s'exprime  :D
Un topic spécifique serait peut-être une bonne idée  :oops:


Marianne21

  • Invité
J'en arrive à me demander si ce sujet ne mériterait pas d'avoir son fil à lui tout seul.
Qu'en pensez vous ?
C'est ce que je me suis dit aussi :wink:


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094

Tomtom

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4694
(+1 aussi pour un fil tout seul pour ce sujet)

Même si c'est extrémement compliqué, il est possible d'avoir un enfant pour un couple homo (hommes ou femmes).

Mais il est clair que de nombreux progrès sont à faire, afin de faciliter ça. Et un tel sujet est forcémment délicat, puisqu'il touche chacun dans ses convictions personnelles.


PLM

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 514
    • Voir mes photos
Désolé de répondre tardivement, cette semaine je bosse de nuit et dors de jour.

Tout d'abord, un grand grand grand merci à tous ! Sachez que j'avais fait un pavé deux fois plus long et que j'ai coupé avant de poster...

Le jour où j'ai fait mon "coming-out" auprès de mes parents, je me doutais bien qu'ils grimperaient pas aux rideaux de joie, mais vu les discours de tolérance, de respect, etc, dans lesquels j'avais été éduqué, je penserais que ça n'irait pas si mal... Ô rage, ô désespoir... Les homos, c'étaient très bien, mais chez les autres... Depuis 4 ans, j'ai ramené un "ami" à la maison, pour une présentation sans dire que ça en était une... Il a dormi dans mon lit, et moi sous la tente dans le jardin !!! Je vous jure... (Bon, il a fait le mur est m'a rejoins, ouf). A chaque occasion, ma mère cherche à me marier, j'ai bien dû rencontrer toutes les filles de ces copines, venues par hasard prendre le thé quand j'étais là bas, lol...
Je sais que le GROS problème, c'est les petits enfants... Ca va paraitre antinomique, mais moi j'aimerais avoir 2 enfants avec mon copain. Puis mon frère en veut 4 avec sa copine, donc ils seront pas privé de couches-biberons.

Encore merci de votre oeil attentif, et je désespère pas de participer à un IRL un jour...


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
et je désespère pas de participer à un IRL un jour...
ca sera avec beaucoup de plaisir  :smt023 vivement tu sois là.


NATH

  • Invité
PLM  :smt023

je n' avais pas lu ce post  :cache:  et je trouve formidable que tu fasses preuve de tant de sincérité et de confiance envers nous,et comme tu as eu raison !!!!!!
Je pars du principe que chacun trouve son equilibre et son bonheur où il veux....ca s' appelle de la tolérance........Au plaisir de te rencontrer en IRL !   \:D/


désolée les modos pour le hors sujet  :cache:


fanette

  • Invité
Désolé de répondre tardivement, cette semaine je bosse de nuit et dors de jour.

Tout d'abord, un grand grand grand merci à tous ! Sachez que j'avais fait un pavé deux fois plus long et que j'ai coupé avant de poster...

Le jour où j'ai fait mon "coming-out" auprès de mes parents, je me doutais bien qu'ils grimperaient pas aux rideaux de joie, mais vu les discours de tolérance, de respect, etc, dans lesquels j'avais été éduqué, je penserais que ça n'irait pas si mal... Ô rage, ô désespoir... Les homos, c'étaient très bien, mais chez les autres... Depuis 4 ans, j'ai ramené un "ami" à la maison, pour une présentation sans dire que ça en était une... Il a dormi dans mon lit, et moi sous la tente dans le jardin !!! Je vous jure... (Bon, il a fait le mur est m'a rejoins, ouf). A chaque occasion, ma mère cherche à me marier, j'ai bien dû rencontrer toutes les filles de ces copines, venues par hasard prendre le thé quand j'étais là bas, lol...
Je sais que le GROS problème, c'est les petits enfants... Ca va paraitre antinomique, mais moi j'aimerais avoir 2 enfants avec mon copain. Puis mon frère en veut 4 avec sa copine, donc ils seront pas privé de couches-biberons.

Encore merci de votre oeil attentif, et je désespère pas de participer à un IRL un jour...


Pour avoir vécu 3 ans à Paris en colocation avec deux filles et un garçon gays (que je remercie de m'avoir acceptée, car après tout, ils auraient très bien pu refuser ma présence dans leur appart !), je sais que je ne serais pas choquée si mon fils revenait avec un copain à la maison plutôt qu'une copine ! Je suis désolée, s'il y a des militaires sur MF, mais ce qui me choquerait, serait que mon fils s'engage à l'armée et ailleurs par monts et par vaux "faire régner la justice" !
Mais je croyais que tu habitais Avignon Plm ! C'est dommage que tu sois si loin de nous !
Faut venir !
En tout cas, je te souhaite de trouver vite, vite le grand Amour !  \:D/  \:D/



Aguilex

  • Invité
Tu sais Fanette, les militaires chez nous jouent maintenant plus les forces d'interposition et le secours humanitaire qu'à "faire regner la justice"...

PAr contre, c'est pas un sujet facile  :-k  J'avoue que si j'avais des enfants homo, je ne serais pas choqué, mais troublé c'est sur. J'ai des amis et collégues homo, y compris des hommes, et ca me pose pas pb. Mais j'avoue honnetement que chez mes enfants ca m'embeterait un peu... Desolé si je choque.
Mais ce qui compte, c'est qu'ils soient heureux avant tt ! Meme si c'est avec qq'un du meme sexe.


fanette

  • Invité
Tu sais Fanette, les militaires chez nous jouent maintenant plus les forces d'interposition et le secours humanitaire qu'à "faire regner la justice"...


Je sais Agui, mais même dans ce rôle là, ça ne me plairait pas !  :smt102
Je préfèrerais (conditionnel !) qu'Antonin dépense son énergie, son imagination, ses envies autrement ! Et il connaît mon opinion à ce sujet.

Cependant, quelque chose me surprend un peu. Certains d'entre vous disent que "c'est un sujet sensible". J'aimerais connaître l'opinion de Plm, mais à mon avis, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à dire : j'ai envie d'avoir des petits enfants et n'aimerais pas que mon fils soit homo !
Nous parlons librement politique (j'ai plus ou moins saisi les opinions de beaucoup de forumeurs), de relations amoureuses hétéros, de, de, de.... Je pense que ce thème abordé par Plm est un sujet comme un autre et que sur le forum les gens sont assez ouverts, assez respectueux pour en discuter sans agressivité, avec respect. Pour moi, celui qui accepterait mal d'avoir un enfant homo pour les raisons exposées par Agui, par exemple, n'a rien d'un rétrograde !

Mais bon! C'est pas le topic, parait-il !  :shock:



Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
je me suis jamais poser la question personnellement a savoir si ca me generai ou pas que mes enfants soient homos.ca me semble telement evident que non :roll: .
tout ce que je veux pour eux depuis leurs naissances, c'est simplement leurs bonheurs.


Lolaaa

  • Invité
tout ce que je veux pour eux depuis leurs naissances, c'est simplement leurs bonheurs.

+1 !

Mais à ce titre, ce serait plus simple pour eux d'être hétéros. Etre homo, c'est une part de personnalité parfois difficile à assumer et le chemin vers l'acceptation est souvent tortueux et difficile.

Mais si ça arrive, je serais avec eux sur ce chemin-là  :wink:


cappuccino

  • Chourm(o)/(ette)
  • **
    • Messages: 161
  • un chat peut en cacher un autre
    • lagraphiste on the web
Mon cousin est homo. Il a annoncé la nouvelle à ma tante et son père il y a envrion deux ans je crois. Ils ont pas sauté de joie mais ils voient bien qu'il est heureux avec son copain et pour eux c'est ce qui compte le plus. Quand je dis qu'ils n'ont pas sauté de joie c'est par ce que personne n'espère secrètement que son gosse va être homo, après on accepte ou pas la situation.
Je ne me suis jamais posé la question encore pr mes futurs éventuels enfants de savoir comment je réagirai s'ils sont homos. Je pense que le plus important c'est qu'ils aient la santé.

Le sujet est sensible par ce qu'il touche à la différence et la différence fait peur très sopuvent à cause de la désinformation ou par ce qu'on a peur du jugement des autres. Beaucoup pensent "mais que vont penser les autres ?" quand leur enfant leur annonce qu'il est homo.


Lolaa,
C'est plus difficile à cause du regard des autres je pense, mais le regard des autres on le subit tous. A partir du moment où tu est différent tu dois supporter le regard des autres. C'est surtout assumer qui doit être plus dur pour certains mais cela se vaut que tu sois gay, handicapé, déformé, gros, trop maigre...


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12126
J'ai trois garçons. J'aurai donc pu en avoir un des trois qui m'annonce son homo-sexualité.

Face à une situation pas facile de prime abord, nous réagissons toujours mal. Non pas par question de morale ou de préjugés, mais parce qu'on va penser tout de suite à l'avenir que notre enfant se prépare et on anticipe les problèmes possibles qu'il pourrait rencontrer. Avoir un enfant différent, pour quelque raison que ce soit, dans l'imaginaire des parents, c'est toujours un soucis.

Je crois que le mal vient de là .. notre capacité d'anticiper les problèmes.

En réalité, tout peut très bien se passer. De la diversité peut naître une richesse de vie tout à fait passionnante.

Personnellement j'ai toujours eu beaucoup de curiosité pour l'homosexualité, ça m'émeut, ça m'intrigue, ça fait partie de l'humanité depuis la nuit des temps et parfois j'aimerais que l'on en parle davantage.

Je suis heureuse que ce post soit lancé  :smt023



mouiiik

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 698
  • Sentir l'air chaque jour un peu plus
Je trouve excellent ce sujet vraiment
a parler de tout sur ce forum, il manquait ce sujet

perso je pense qu'un couple homo est autant apte à avoir un enfant qu'un autre couple hétéro
mais faut toujours qu'il y est un équilibre, un repère, homme/femme dans la vie de l'enfant,
parce que meme si c'est un couple homosexuel, l'enfant doit grandir dans un milieu varié, et ne pas voir que des hommes ou que des femmes autour de lui

j'ai bcp d'amies qui ont sauté le pas d'avoir un bébé, ça se passe nickel
apres c'est comme tout c'est une fois que l'enfant va à l'école c'est là qu'assumer devient plus dur, parce que les choses changent, mais je pense qu'a partir du moment ou on explique à l'enfant pour lui ça deviens naturel

apres c'est comme tout, un enfant de parent divorcé peut autant finir mal qu'un enfant d'un couple uni ou de parents homo, rien n'est automatique, contrairement à ce que pense certaine mentalité

enfin je pense qu'a partir du moment ou on est bien dans sa tête et qu'on assume ses choix.... tout est possible


j'ai fait mon coming-out un peu comme on pourrait voir à la télé, genre maman assis toi j'ai un truc important à te dire... lol j'en dirais pas plus... parce que voilà...

pour les parents c'est une remise en question, c'est se sentir coupable de quelque chose, c'est une cata, c'est terrible... parce qu'on a pas les réponses à leurs peine, c'est plus souvent dur pour les parents que pour celui ou celle qui est homo

je pense qu'avec du temps petit à petit, les parents comprendront, verrons que leurs progéniture est bien comme ça. faut beaucoup parler, mettre des mots sur des sentiments... expliquer les choses

c'est clair que c'est pas simple, mais etre bien dans sa tete c'est dejà un bon point pour pouvoir affronter la famille et leur montrer que ça ira

enfin dernière parole : être homo c'est pas un choix, c'est comme ça; et ça, a partir du moment ou on arrive à le comprendre....

hé bé j'ai bcp parlé lol

mais c'est parce que je maitrise le sujet lol :-p

voilà :-)
« Modifié: 23 juin 2007 à 19:50:16 par mouiiik »


vanillablue

  • Invité
Je crois que mon fils ou ma fille m'annonceront bien de leur décisions qui vont me laisser   :shock:  . surprise , interrogative , étonnée , contrariée. J'espère que je l'aurais juste assez bien élevé pour qu'il n'aient peur de me parler de rien. Qu'il n'ai jamais peur aussi de fonçer et de prendre ses décisions lui même , même si le voisin , moi , ou la terre entière s'oppose a ce qu'il veut faire.


Je donne mon avis dans un cadre général , pas forcément pour l'homosexualité. Je pense que si à la base on fait des enfants pour soi, on doit les élever pour eux. On est dépositaire d'une éducation qu'on juge bonne , mais on doit leur apprendre à penser et à vivre pour eux aussi, même si leur décision d'adulte ne correspondent pas à quoi que ce soit qu'on connaisse personnellement. Même si on est pas d'accord. Je pars du principe que je dirais que j'ai bien élevé mes enfants si se sont des personnes honnêtes , droite, ouvertes , tolérante et qui ont le courage de mener à bout leur vie.

Le reste ne m'appartient pas , on donne des bases en tant que parents , les adultes que deviendront les enfants composeront comme il pourront avec ce que la vie leur donnera. A part les soutenir et les encourager dans le bien , le reste ça nous échappe du jour ou ils sont adultes.

Si mon fils ou ma fille nait homo , ben il sera homo , c'est pas une tare aprés tout . Je pense que je me ferais juste plus de soucis parce que je sais que la société accepte ça mal. Et je me dis que la société ça commence par la cellule familiale. Alors si le rejet commence dans cette cellule , ma foi  , je me dis que ca serait bien stupide de me faire du soucis pour les difficultés qu'ils auront à assumer , à vivre cet état vis à vis des autres. Vis à vis d'eux même , je ne sais pas ce que ca peut donner.

Je me dis juste que si on leur rentre dans la tête jeune que l'homosexualité n'est pas normale , ou bizarre ou je ne sais pas , non seulement ils jugeront mal les autres , mais si c'est le cas pour eux , ils le vivront encore plus mal . Les parents doivent aider et soutenir leur enfants selon leur moyens , aussi bien qu'ils le peuvent. A part les soutenir , et ne pas les juger je ne vois pas ce que j'ai à faire de plus.

Le problème est simple , ce que j'en pense , à la limite on s'en fou , même si on a tendance à vouloir protéger ceux qu'on aime , on ne peut pas vivre leur vie à leur place .

Donc homo ou autre chose ma foi , on fera avec ce que la vie donnera au mieux comme on peut.

Mes sentiments , mes absolus en tant que mère c'est juste que mes gosses soient bien le moment venu en tant qu'adulte , le seul truc qui me décevrait c'est que j'accouche de cons  :?


batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
bé moi je pense que si on la chance d'avoir des parents qui nous aiment pour ce que leur enfants sont et bien meme si ça les chamboulent un peu et qu'ils ne sautent pas de joie, ils souhaitent avant tout leur bonheur et c'est ça qui compte
puis moi j'ai de la chance parce que mes parents sont formidables et quand on a pas de doute là dessus c'est plus facile d'annoncer des choses aussi surprenantes puissent elles paraitre en fonction de l'éducation reçu
apres je pense que ça doit être terrible de se sentir rejeté parce qu'on est différent ou qu'on ne répond pas à priori aux attentes de l'entourage
mais l'essentiel c'est de vivre ce que l'on ressent pleinement et de l'assumer soit ... peut être qu'on peut faire bouger les choses en montrant avec quelle simplicité elles se passent quand c'est naturel et que ça va de soit
pour finir une petite citation :
"N’attendons pas notre dernier soupir pour accepter qui nous sommes !
Ayons confiance en nous-mêmes et en notre humanité !
Choisissons la vie en vérité et en liberté !"

Jean Vanier


PLM

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 514
    • Voir mes photos
Ouh là là ! Je viens de lire tellement de choses que je sais plus trop ce que je voulais répondre. Au départ, ce que je voulais dire ne s'adressait à personne en particulier ! Je voulais juste dire : ne prêchez pas la tolérance si vous n'êtes pas capable de vous l'appliquer à la première occasion. Je conçois tout à fait que pour des parents, ce qui est hors-norme fasse peur, et donc on rejette ce dont on n'a peur. J'ai attendu très longtemps pour en parler à ma famille car je voulais être installé dans ma vie, qu'ils n'aillent pas imaginer que ma vie professionnelle pâtisse de ce que j'aime, ou pas... Et là je me dis que j'ai trop attendu, que c'est pour ça que c'est si difficile. Mais en fait, c'est difficile pour qui ? Pour les parents, qui se font du soucis pour leur enfant, pour l'enfant, qui se sent "mis à l'écart" (rejeté serait trop fort) et qui culpabilise de créer du soucis à ses parents. Je me dis que l'Humain est bien compliqué tout de même...
Dans le cas de l'homosexualité, de quoi les parents ont peur ? De ne pas avoir de petits-enfants ? C'est vrai qu'avec une Boutin au gouvernement, ça va pas aider, mais il y a des solutions, plus ou moins légales : l'adoption comme célibataire en cachant son petit ami, le mariage arrangé avec une afghane cherchant à se régulariser (véridique !), le couple de copine goudou en recherche d'un référant masculin pour leur progéniture, etc etc... Donc les petits-enfants, faux problème.
Ensuite il y a la peur du comment qu'y font, ou pire du "qui fait la femme" (quelle horreur, personne, puisqu'on aime les mecs, c pas pour singer les femmes, désolé les filles, c'est just pour expliquer). Là dessus, ne sachant pas qui peut me lire, BIIIPPPP, je saute.
Puis il y a la peur du SIDA, qui c'est bien connu, est la peste homosexuelle... Combien y en a-t-il, de ces hétéros mariés, la cinquantaine, qui trompent en douce bobonne entre midi et deux (on en retrouve jusque dans les saunas gays, quelle horreur, hihihi), sans capote bien sur, à leut age, plus rien peut leur arriver... Je pense que si il y a bien une communauté très informée sur le SIDA de nous jours, ce sont bien les homos. Certains sont peut être trop cons pour le faire sans capote, mais c'est en connaissance de cause... Qui ici, célibataire, se fait dépister régulièrement ?
Enfin, le pire, il y a la représentation sociale. Car c'est bien connu, les homos, se sont forcément de grandes folles qui arpentent le marais parisien avec des talons de 25 cm et un boa en plume rose... J'imagine bien que pour des parents, le phénomène "grande Zoa" qui débarque dans une réunion de famille, ça fait peur... Alors la semaine prochaine quand vous verrez la gay-pride de Paris à la télé, oubliez pas qu'il y aura entre 500 000 et 1 000 000 de personnes, et que l'on vous montrera que 5 ou 6 drag-queens...


 

SMF spam blocked by CleanTalk