Marseille Forum

Phobie scolaire

poupie · 28 · 4865

poupie

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 359
alors voilà je poste sur ce sujet car je me pose bcp de questions au sujet de la phobie scolaire qui est proche de la phobie sociale. je suis allée sur des blogs et forum spécialisés mais je me suis vite noyée dedans.

Un de mes proches souffre de ce mal, et ce n'est pas évident d'avoir la bonne attitude, j'ai à la fois peur de victimiser en voulant montrer que j'ai bien conscience du pb et que je le comprends et à la fois je veux pousser cette personne  vers la sortie !

peut être que certaines personnes connaissent cette pathologie et peuvent me donner de précieux conseils !

merci d'avance !


Traces d Huile

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 13444
  • En route pour l'aventure...
    • Concentration motos et motards à Marseille Plan de Campagne
"On demande un conseiller en hypnose relationnelle au rayon phobies, merci"


2 min + tard...
"Chriiiiiiiiiiiis ké tu fous ??!!!"

:mrgreen:


cocobarnabite

  • Invité
Non je sais pas peuchere .... Il est pas victime de quelque chose ? Il est pas raquetté ou je sais pas moi ...... ou bien il a peur du regard des autres ? ..... c'est un enfant ? C'est ça ? Il a quel age ?


luciole

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1328
J'ai été confrontée à ce problème, un de mes proche en a souffert pendant longtemps et tout le monde en souffre :!:

Toutefois tant que cela ne se transforme pas en phobie sociale (la peur des autres), il y a effectivement des choses à tenter mais attention rien de brusque car le problème est sérieux et si la personne ne communique pas, seuls, les spécialistes pourront arriver, avec le soutien des proches, à sortir la personne de son mal...

je te souhaite du courage!



poupie

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 359
il s'agit d'une ado de 15 ans, qui a peur du regard et jugement des ados et jeunes adultes ! elle ne va plus au lycée depuis qq mois, suit les cours par correspondance et travaille très bien, elle est suivi par un psy qui va l'aider à comprendre pourquoi, même si nous connaissons les origines du malêtre !

plutot que d'essayer de comprendre (ce qui est le rôle du psy), je me creuse la tête pour trouver des clés afin qu'elle aille mieux plus vite, car les médecins disent que ça peut durer des années voir toute la vie ! j'ai pensé notamment au théâtre, mais c à double tranchant



cocobarnabite

  • Invité

poupie

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 359
oui mais dans le sport il y a la compétition, et il faut éviter les situations ou elle risque de se trouver en échec ! elle fait tout de meme un sport, mais c pas toujours évident


cocobarnabite

  • Invité
Le sport t'apprend aussi à partager à avoir un esprit d'équipe ... et donc à te "socialiser".


luciole

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1328
Internet + copains à domicile et petit à petit... tout rentre dans l'ordre mais c'est terriblement long et frustrant...


poupie

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 359
oui cocob, mais on ne parle pas d'une personne qui a des difficultés à se sociabiliser mais d'une personne qui souffre d'une phobie. Quand j'en parle à des amis, ils ont ce conseil systématiquement.

C'est très gentil d'essayer de m'aider, mais pour le coup je pense avoir besoin d'un avis professionnel ou d'une personne qui a connu ce problème directement ou indirectement.
 C'est difficile à comprendre ce qu'est cette maladie, au départ je raisonnais comme si ct une ado en crise aggravée mais c bien plus compliqué que ça !

oui luciole, elle va bcp sur internet, elle n'a pas le regard des autres, ça reste difficile pour elle. de plus, elle rencontre des personnes qui sont en détresse, ça n'aide pas forcémment ... enfin je sais pas


cocobarnabite

  • Invité
Heu j'essaye juste de reflechir avec toi sur le probleme .... suis pas une professionnelle non ...c'est sur ....


poupie

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 359
cocob, excuse moi ct un peu limite comme remarque, je vais attendre un peu avant de reposter sur le sujet et lire effectivement les pensées de tout le monde. en plus c un peu lourd comme sujet mais je me suis dit que je pourrais recueillir de bons conseils... le sport en fait partie mais il faut encore réussir à l'amener vers ce désir


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12126
Puisqu'elle est suivie par un psy il me semble qu'elle est dans de bonnes mains.
La phobie scolaire peut cacher d'autres problèmes psychologiques plus importants et à mon avis tu ne devrais pas essayer de brusquer les choses en allant plus vite que ce qu'il faut.
Je sens que tu veux participer à sa guérison et c'est légitime mais il faut laisser aussi du temps au temps.
Si cela ne porte pas préjudice à sa scolarité et ça semble être le cas il faut s'assurer avant tout qu'elle est heureuse le plus souvent possible, la soutenir, l'entourer d'affection, lui parler comme à n'importe quelle autre ado de son âge sans la victimiser mais sans oublier qu'elle a un réel problème.


luciole

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1328
plus de 6 ans d'un difficile combat de mon côté... on sort à peine la tête de l'eau... mais çà dépend beaucoup de la personne elle même, tu auras beau vouloir tout tenter, si elle n'est pas décidée, rien n'y fera... la patience, encore et toujours de la patience dans ce genre de cas...


fauvette des jardins

  • Invité
Le psychologie comportementale a de bons résultats, parait t il, pour ce genre de phobie.


CelineChris13016

  • Invité
chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii on t'appelle ! On a besoin de toi ici ! Allez, zou !


lamartienne

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 46
J'ai connu plusieurs personnes dans ce cas...
Apparement ce qui est utile c'est d'écouter la personne quand elle a envie d'en parler. Elle aura certainement envie d'en parler à un moment ou a un autre, il faut être là ce jour là et surtout se rendre compte qu'elle dit "écoutes moi", parcequ'elle va pas le dire comme ça, c'est plus subtil, implicite. Beaucoup de patience, et prévoir de longs moments de discussions. Elle y verra elle même plus clair en expliquant ce qu'elle ressent.
Je ne pense pas que ce soit aux autres de la comprendre ou d'essayer de lui trouver des solutions mais plutôt à elle de trouver des réponses.

On va dire que c'est le rôle du psy tout ça... Hum, peut-être, mais c'est pas tout le monde qui arrive à parler avec son psy, il faut voir si elle ça lui convient.
« Modifié: 06 mars 2007 à 21:57:02 par lamartienne »


Marseye

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1968
  • Marseye grrr by Nikon
    • MARSEYE
le sujet est serieux et reel.
tres rarement abbordé dans notre société,je vais éssayer de donner non humble avis. ...plus tard.


ermione

  • Invité
Il faut rien bousculer Poupie.
Simplement lui faire comprendre que tu seras toujours là si elle en ressents le besoin; lui montrer que tu n'es pas insensible à la situation sans dramatiser non plus : phobie scolaire ne signifie pas pour autant échec dans la vie et pour la vie (les moyens parrallèles sont fiables).
Ne surtout pas non plus  lui mettre une pression sentimentale supplémentaire.
Si elle est dans les mains d'un bon professionel, il saura sur quelle voie l'engager....le reste appartient à elle.
enfin...c'est mon avis.


chrisDeFouRire

  • Invité
Hello,

Avant tout, je ne suis ni médecin ni psy, et je ne prétends pas pouvoir guérir qui que ce soit de quoi que ce soit, ce que seule la médecine sait faire (guérir)...

Ceci étant dit et compris :
- la phobie est un comportement inconscient et irraisonné : on ne peut pas l'influencer par la seule volonté
- il y a des symptomes à toutes les phobies : tremblements, transpiration, tétanie, angoisse...
- la phobie apparait souvent brusquement

Première étape : a-t-on bien affaire à une phobie, répond-elle aux critères ci dessus ?

Ensuite :
- les phobies sont purement psychologiques : elles peuvent venir soudainement, et partir aussi soudainement. On peut les induire simplement par l'imagination (simplement imaginer l'objet de la phobie déclence les symptomes)
- connaitre l'origine de sa phobie ne permet pas facilement de s'en sortir : la recherche de la cause n'est donc pas le seul moyen de s'en débarasser
- il faut vouloir se débarasser de sa phobie : elle peut présenter des "bénéfices cachés", inconscients. Il faut donc chercher ces bénéfices cachés éventuels et en tenir compte (pour ne pas les perdre, ou les remplacer s'ils sont toujours d'actualité)
- les phobies peuvent se soigner, c'est un mal bénin (pas par leurs conséquences, mais par la facilité de s'en débarasser)

Je suis persuadé que j'en ai déjà fait sursauter certains... mais ce qui peut vous avoir fait sursauter mérite recadrage. Si vous avez sursauté en entendant :
- purement psychologique : tout en étant sain d'esprit, notre psy (inconscient) nous joue à tous des tours... La phobie en est un.
- recherche de la cause insuffisante : Céline a le vertige depuis un instant très précis clairement connu, ca ne l'a pas aidé a s'en débarasser (et tant qu'elle ne me le demande pas, je ne chercherai pas a l'aider)
- bénéfice caché : l'apparition d'une phobie à une raison. L'inconscient est plein de bonne volonté, et une phobie vise souvent a nous protéger... En cela, ce n'est pas une malédiction...
- mal bénin : on parle de risque pour la santé, pas des conséquences handicapantes

Si on est toujours d'accord avec ce que je viens de dire, on peut avancer...

Certains thérapeutes (comportementalistes, PNListes ou hypnothérapeutes) s'accordent à dire que les phobies sont parmi les maux les plus simples à aider (encore, on ne parle pas de guérir, ce que seule la médecine peut faire).

Il existe des protocoles dédiés pour aider les phobiques, ils sont simples, rapides, et efficaces. Leur mise en oeuvre nécessite une approche respectueuse de la personne (des particularité de chacun, des bénéfices cachés, etc...). Ils peuvent même être appliqués par soi même et sont très peu intrusifs.
En gros, ils reposent sur un usage particulier de l'imagination (capable déclencher la phobie je le rappelle). L'inconscient envisage alors d'autres possibilités de gérer la situation.

Voilà ce que je peux en dire... Puis-je essayer d'aider cette personne : sans pouvoir me substituer aux médecins ou psychologues, oui, je peux essayer de lui parler.

Bien sûr, n'étant pas thérapeute moi même, je suggère qu'il est peut être préférable de s'adresser à quelqu'un qui a été spécifiquement formé à ces méthodes, qui a de l'expérience et dont c'est le métier.

Voilà... Il n'y a rien de magique à tout cela, il s'agit juste d'une méthode qui peut aider.

Vous aurez peut être remarqué que je ne fais aucune allusion au cas particulier de cette jeune fille : c'est voulu... toute déduction faite sans avoir la personne en face de moi ne serait que le produit de mon imagination :-''

Amitiés,
Chris

PS : je pourrais bien sur m'étendre sur le comment, mais cela ne lèverait pas le scepticisme. Il vaut probablement mieux essayer, puis en discuter après... C'est comme un plat jamais mangé : mieux vaut ne pas savoir tout ce qu'il y a dedans, sinon on risque de se l'imaginer mauvais, sans se laisser la possibilité d'aimer...
PPS : pour ceux qui vroudraient trouver ce protocole malgré tout, je ne doute pas une seconde qu'ils y parviendront avec google, ou dans tout bon bouquin sur la PNL ou l'hypnose Ericksonnienne.


 

SMF spam blocked by CleanTalk