Marseille Forum

Contes et Légendes de Ballonie

Invité · 5 · 2465

Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
En classant mes fameux papiers, j'ai retrouvé deux textes que j'avais écrits lors des facheux évènements qui ont suivi  et précédé la victoire de l'OM en coupe d'Europe...je vous les partage, voici le premier


Paris, le 15 mai 1993

URGENT

Club de football français sur le point de jouer finale C1, quasi-champion de France 92/93 et disposant d'un des meilleurs effectifs de la planète,

CHERCHE


joueur(s) minable(s), évoluant dans club relégable D2, pour corruption inutile. Il leur sera demandé de jouer moyennement, c'est à dire au moins aussi bien que ce qu'ils en ont l'habitude.
Offrons en échange, sous enveloppe, semis à planter pour jardin Sud-Ouest de la France

Si vous êtes petit joueur mais bon jardinier, cette annonce vous colle à la peau



Pour renseignements complémentaires, contacter :

- PSG
- FFF
- UEFA
- FIFA

NB : cette annonce, formulée comme un canular, entre dans le cadre d'une grande campagne correspondant à un vaste complot.
L'anonymat de votre interlocuteur devant etre respecté, son nom de code, à rappeler pour tout contact, sera JEAN PIERRE BERNES


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Contes et légendes de Ballonie


Il était une fois, un roi dont le royaume s'appelait Fédération Française de Football. Ce roi était très puissant et ses sujets lui faisaient confiance car il avait l'air d'un bon vieux monsieur.

Or ce roi était un félon qui ne songeait qu'à l'argent des caisses de son Royaume. Cest ainsi qu'un jour, ses sujets découvrirent avec horreur le vrai visage de leur souverain.

Une grande fête avait lieu dans un de ses fiefs du Sud, au cours de laquelle deux équipes devaient s'affronter, à sa gloire. Ce qui devait être un moment de liesse devint un véritable cauchemard. Quinze personnes périrent et des centaines furent atteintes, parce que leur souverain n'avait pas daigné sortir le moindre centime de ses caisses afin d'assurer la sécurité de ses sujets.

Tout le monde pensa alors que ce roi incompétent et vénal abdiquerait devant l'ampleur de sa faute. Il n'en fut rien : se substituant à Dieu, il s'absolût de ses crimes.

La vie reprit son cours, tout au moins pour ceux qui ne l'avaient pas perdue, lorsqu'en l'an de grâce 1993, un des grands Seigneurs du Royaume ramena au pays le grand trophée que le Royaume convoitait depuis toujours. Quelle joie partout dans le Royaume ! A tel point que ce Seigneur en devint dangereux pour le roi. "Mieux vaut prévenir que guérir" se souvint ce dernier.
Le roi alla alors tout faire pour abattre le grand Seigneur et pour le balayer de son Royaume, par tous les moyens dont il disposait. Achetant les silences, les aveux, les témoins, la justice, il fit pourtant croire pendant longtemps en sa mansuétude, en évitant de prendre de sanctions contre les sujets du fameux Seigneur.

Il révéla une des facettes de sa lâcheté en laissant, à l'étranger, l'empire de l'Union Européenne de Football Association prendre, à sa place, des sanctions iniques contre le grand Seigneur.

Maintenant que l'empereur avait sévi contre ce Seigneur, le "roi" pouvait l'achever !

Mais ce qui importunait ce dernier, c'est que le peuple du Seigneur n'avait pas encore commis l'erreur de prendre les armes pour lutter contre les injustices qui s'étaient accumulées. Ce peuple faisait honneur à son Seigneur et méprisait l'ignominie de son roi.

"C'en est assez de ces croquants qui nous donnent des leçons de conduite" lança le roi, "il va falloir frapper un grand coup ! Il n'y a qu'à appeler le bourreau, Maître Anton*" ajouta-t'il.

Arriva Anton, dans le domaine du grand Seigneur du Sud. Détruisant tout sur son passage, mettant tout le monde à l'amende et multipliant les exécutions, il mit très vite le feu aux poudres et déclencha la révolte du peuple du Sud.

Le bourreau Anton courut en informer son roi :"Victoire Majesté, vos vassaux ont enfin libéré leur violence, il va vous être possible de les condamner, de sévir et de déchoir leur Seigneur".

Un grand soupir de soulagement s'échappa de la bouche du roi, car ne disait-il pas : "Maudits soient ces Seigneurs qui me ridiculisent de leur classe et de leur grandeur d'âme. Mais je les écraserais, car c'est à vous et à vous seul que reviendra un jour le trône, mon cher Baron de Nisot !


Traces d Huile

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 13444
  • En route pour l'aventure...
    • Concentration motos et motards à Marseille Plan de Campagne
En parlant de ferveur populaire, j'aurais jamais cru prendre une leçon de supporteurisme et de chant par des fans d'une équipe de basket ball et là pourtant j'avoue... Chapeau bas les mecs !!!

http://www.youtube.com/watch?v=oEcO3DYrHr0

La même chose au Vel' ça serait absolument énorme !


Yogi_OM

  • Invité
euh t'as pas l'impression qu'on fait mieux avec plus de monde ???? :)
surtout que les mecs qui repondent sont à maxi 25 metres... avec la vitesse du son sur le terrain de foot bein faut etre balaise pour etre aussi synchrone :)


Traces d Huile

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 13444
  • En route pour l'aventure...
    • Concentration motos et motards à Marseille Plan de Campagne
Franchement ? J'ai jamais entendu dans un stade de foot un chant  durer aussi longtemps ! (pas une succession de chants, hein, non, un seul, si tu écoutes bien en + t'as par moments des variations avec ou sans percus et le chant varie alors légèrement)

Clair qu'au foot ça pourrait marcher que si la partie gauche d'un virage répondait à la partie droite (ou bien Les Ultras répondant aux SW ça serait bien fun aussi ! :D ) Repris des deux virages ça serait un exploit à cause de la distance et du délai de transmission du son... (on le voit bien sur les Aux Armes, quand on a fini de le crier, il se passe presque une seconde pleine avant qu'en face ça reprend alors qu'en fait on répond dès qu'on entend que l'autre a fini - je sais je suis pas clair :P )


 

SMF spam blocked by CleanTalk