Marseille Forum

la traque des allocataires du RMI dans les bouches-du-rhône

batjeanne · 24 · 7270

batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
si vous n'avez pas entendu vos potes gronder, voici pour vous un aperçu extrait du monde.fr

Le conseil général des Bouches-du-Rhône fait la chasse aux "profiteurs"


Article paru dans l'édition du Monde du 26.07.05


Le conseil général des Bouches-du-Rhône a entrepris une réorganisation complète de son action en direction des allocataires du RMI, avec pour objectif de mieux contrôler les parcours d'insertion des 69 200 bénéficiaires recensés dans le département.

Lisette Narducci, conseillère générale (PS) chargée de l'insertion, explique que le département doit dépenser 406 millions d'euros en 2005 pour le RMI, dont 53 pour l'insertion. A la fin 2004, le paiement de l'allocation enregistrait un déficit de trésorerie de 14 millions d'euros. Et il devrait croître : pour le premier trimestre 2005, l'écart entre le montant payé aux allocataires et les recettes perçues de l'Etat s'élevait déjà à 13 millions d'euros. Selon Mme Narducci, qui insiste sur "la responsabilité du gouvernement" , il devenait urgent de mettre en place "une réorganisation en profondeur pour contenir le nombre de RMistes et accélérer les sorties du dispositif vers l'emploi".

Dans cette perspective, une convention a été signée en janvier avec l'ANPE afin d'intégrer dans le monde du travail 2 500 personnes cette année. Parallèlement, le conseil général a créé une direction de l'emploi et a rationalisé son dispositif externe : on est passé de 17 commissions locales d'insertion (CLI) à 10 pôles territoriaux.

A cette "insertion améliorée" , annoncée comme la "priorité des priorités" par le président du conseil général, Jean-Noël Guérini (PS), s'ajoute une volonté de contrôle plus strict des allocataires. "Je serai intransigeant avec les profiteurs" , a-t-il déclaré. D'après le département, seulement 23 000 RMistes sont inscrits à l'ANPE. Un deuxième tiers de bénéficiaires n'est pas apte au travail pour diverses raisons (santé, âge...). Quant aux autres, le conseil général souhaite être mieux informé sur leur situation.

Ses services se sont penchés sur la liste des personnes inscrites dans le dispositif. Ils ont pu ainsi connaître tous les RMistes et s'attaquer aux "situations anormales". Celles de 1 300 personnes âgées de plus de 65 ans ou de 6 000 étudiants qui ne peuvent bénéficier du RMI, et que le conseil général a commencé de contacter pour les "orienter vers les aides qui les concernent" . Celles de personnes inscrites dans le dispositif depuis sa création en 1989, à peu près jamais revues depuis et dont le courrier revient barré de la mention "NPAI" -n'habite pas à l'adresse indiquée-. Selon Mme Narducci, il y en aurait plusieurs milliers. Trois lettres recommandées successives leur seront adressées et, en cas de non-réponse, le versement du RMI sera suspendu.

"ARGENT PUBLIC"

Cette réforme a provoqué la colère de l'association de défense des chômeurs de la CGT. Son porte-parole, Charles Hoareau, parle de "la radiation pure et simple de dizaines de milliers de RMistes" et s'insurge que "le conseil général cherche à faire des économies sur le dos des plus défavorisés" .

Choqués par le fait que cette réforme ait été préparée depuis plusieurs mois "sans concertation interne de leur service" , les syndicalistes CGT-FSU du conseil général s'interrogent sur les analyses de la direction du département : "Sur quelles études le conseil général s'appuie-t-il pour découper en tiers "récupérable" ou pas les bénéficiaires du RMI et cautionner leur stigmatisation ?"

Ils s'insurgent aussi du changement de nature de leur mission avec cette formule : "Trente créations de postes pour 30 000 contrôles en 2005, mais aucune création de postes de travailleurs sociaux pour accompagner les usagers et des moyens de plus en plus réduits pour les actions d'insertion."

Un collectif de travailleurs sociaux, créé à l'automne 2004, s'était inquiété des orientations du département, estimant qu'elles "mettaient en cause le principe fondamental du droit à un revenu minimum et à la solidarité nationale en ce qu'elles font abstraction de la réalité socio-économique et des conditions de vie des allocataires".

Mme Narducci réfute ces critiques en énumérant une longue liste de réunions préparatoires à la refonte du système. Et elle ajoute "qu'être de gauche, c'est faire en sorte que l'argent public soit géré dans la rigueur pour qu'il profite à ceux qui en ont réellement besoin" .

Michel Samson
Article paru dans l'édition du Monde du 26.07.05


luciole

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1328
toute la copie est à revoir... s'il n'y avait que le RMI... mais la tâche est lourde, notre pays est un panier percé, l'argent n'est visiblement pas bien utilisé. Nous payons toujours plus et les déficit sont toujours plus grands  :shock:
Problème... Où part l'argent des contibuables :?:
Les gens apprenent à dévier les régles et à profiter du système en place... au détriment effectivement de ceux qui en ont vraiment besoin...
A suivre  :-k


patrick

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4349
  • Roy d'Espagne
    • Site sur le Roy d'Espagne
Voir les dépenses somptuaires pour les déplacements à l'étranger de nos représentants sociaux, qui partent à plus de 200 personnes, quand d'autres délégations ne sont qu'une dizaine!!
Voir les bâtiments loués par la sécu sur paris, inutilisés, quand par ailleurs on veut nous réduire les remboursements pour combler le "trou" qu'ils creusent jour après jour !!!


pantone375

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 64
:? malheureusement vu la conjoncture actuelle, tout est histoire de calcul et il est vrai que quelques fois meme si l on veut travailler , vu les aides que l on nous octroyent a certaines périodes de notre vie, ne nous incites pas.
cesttoute  une mentalité aussi a revoir, ainsi que tous les fondements de notre sociét...pour l équilibre de chacun


Gizmo

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 691
Totalement d'accord avec Luciole.
Beaucoup profitent du système malheureusement.
Quelquepart je trouve normal de mieux contrôler les flux sortants en ce qui concernent notamment les RMI, et les Assedics... Je suis sûr qu'on y découvrirai pas mal de trés belles combines !


patrick

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4349
  • Roy d'Espagne
    • Site sur le Roy d'Espagne
Le problème, c'est que c'est tellment ancré dans les moeurs que l'on ne sait plus comment cela "devrait" marcher !!!

A certains guichets de la sécu, il y a même des conseils pour détourner toutes ces difficultés administratives!!!!

Un gars qui a des enfants de plusieurs mariages les prénomme tous pareil pour n'avoir qu'une carte pour plusieurs !!!!
Véridique !


batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
la combine de réussir à vivre correctement avec le RMI c'est quand m^me pas tout l'monde qui la trouve ...


Gizmo

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 691
1 RMI + 1 boulot non déclaré + APL + aides sociales + pas d'impots
J'connais quelqu'un qui s'en porte trés bien, et qui n'est pas pret de d'y bouger.

Mais c'est sûr que c'est déjà moins simple que ceux qui tirent leurs Assédics jusqu'au bout.... et ceux la, yen a des masses !


patrick

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4349
  • Roy d'Espagne
    • Site sur le Roy d'Espagne
Chacun de nous en connaît un, multiplié par le chiffre de ce qu'ils touchent indûment, ça en ferait des impôts en moins!!!!


fabien

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1070
Citation de: "Gizmo"
1 RMI + 1 boulot non déclaré + APL + aides sociales + pas d'impots
J'connais quelqu'un qui s'en porte trés bien, et qui n'est pas pret de d'y bouger.

Mais c'est sûr que c'est déjà moins simple que ceux qui tirent leurs Assédics jusqu'au bout.... et ceux la, yen a des masses !


Exactement. J'ai une ancienne collègue de boulot qui touchait plus aux Assedic qu'en prennant un taf de m***e... Elle est pas de ce genre là, donc elle préférait bosser que se faire chier chez elle et céder à la faciliter. M'enfin ça laisse songeur  :(


batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
m'ouis c'est sure que ça arrive ...

mais je pense vraiment que ce n'est pas la majorité de toutes ces personnes (c'est comme les gens en recherche d'emplois sauf que pour les allocatires du RMI on les stigmatise cash!)

et le piége, c'est qu'aprés tu es enfermé dans des emplois réservés aux gens qui sont dans la précarité (réf aux nouveaux emplois) et là j'te jure que c'est pas la joie (voilà les gens qui sont concernés en tout pour info http://www.lemonde.fr/web/vi/0,47-0@2-3226,54-628300@51-651719,0.html)


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Aucune société en ce bas monde n'est parfaite, cependant il faut reconnaître que nous avons certaines palmes dans beaucoup de domaines..

la Sécu : comme l'a dit notre ami la Cigale, qu'ils commencent à arrêter les dépenses inconsidérées, qu'ils mettent en place une vraie politique de contrôle des arrêts maladie et autres abus (opération d'un membre de la famille non couvert sous l'identité d'un assuré, abus de certains personnels qui savent qu'ils ont droit à 3 mois par an d'arrêt maladie entièrement payés alors ils les prennent ces 3 mois, etc.)

et puis entre nous..........le trou de la sécu, c'est un gros pipeau monté par les lobbies d'assurance.......moins la sécu remboursera alors que l'on paye toujours plus cher, plus on aura tendance à aller vers le privé...

oui, on est en train d'essayer de tuer la sécu....

le RMI : si, à la base, il est juste pour une société de soutenir les plus démunis et de les aider à se réinsérer dans la société, la formule actuelle n'est qu'un moyen de maintenir une paix sociale sur le dos des travailleurs. Comme le soulignait Patrick, nous connaissons tous, quelqu'un qui s'arrange avec la loi....un boulot au noir, un concubinage pas déclaré, etc....sans compter ceux qui font des trafics...vous seriez surpris de voir le nombre de jeunes qui roulent dans des voitures haut de gamme et qui touchent le RMI....

Bien sûr, il y a toujours les gens honnêtes, désireux de s'en sortir, de ne pas être une charge pour la société et qui, souvent, se heurtent à des débilités telles qu'ils pourraient se dire...ben autant pas travailler.....et si je peux comprendre, car je sais combien on peut être découragé par ce système (dès que tu bosses, tu perds 20 % d'ALF, alors que si ça se trouve, le salaire sera tout juste supérieur à ce que tu avais comme prestations, tu devrais payer la redevance et la taxe d'habitation et les transports en commun)..........mais là où je ne suis pas d'accord c'est avec ceux qui trichent impunément pour vivre mieux sur le compte des autres.

Oui au RMI, mais avec l'imposition d'une réinsertion. Et ceux qui physiquement ne peuvent pas doivent être prise en charge par un autre système, tel l'allocation adultes handicapés ou une pension d'invalidité si tel est le cas...

Nous devons soutenir les plus faibles d'entre nous, nous ne devons pas être la vache à lait de profiteurs du système......et le nettoyage devrait commencer par les hautes sphères qui accumulent privilèges et passe-droit !


excusez-moi, j'ai été un peu longue, mais c'est un sujet qui vraiment me touche.......


batjeanne

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 3042
  • j'habite au sud mais j'perds pas l'nord ,-)
    • http://superwiki.marsnet.org
oui l'idée d'une contrepartie commence à faire son chemin pour les compléments de revenus,

c'est comme le truc de ne pas payer d'impôts, c'est absurde ! à partir du moment où c'est proportionnel à ce qu'on a, tout le monde devrait participer et contribuer au systéme d'aide, ça ferait moins marronner il est juste que tout l'monde participe

enfin, je pense que le systéme actuel effectivement ne motive pas à travailler et que les effets de chiffres à effacer les gens demandeurs d'emploi dés qu'ils passent dans un dispositif spécifique est pervers
il y a trop de dispositifs, m^me les gens de l'anpe ils s'y retrouvent plus !
on n'y comprend rien et sincérement je pense que ça arrange bien du monde !!


Gizmo

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 691
Quelle éloquance, et quelle lucidité B2BM !
Ce qui m'énerve le plus dans ce système, c'est à jusqu'à quel point il peut nous conforter dans une espèce d'assistanat perpétuel.
Moins on en fait, plus on reçoit de l'état.
Forcément, ça donne pas toujours envie de bosser, surtout quand on voit la précarité de certains emplois.
Facile à dire vous me direz, pour quelqu'un comme moi qui n'est pas vraiment concerné... mais ce n'est pas les RMIstes que je critique, mais plutôt le système qui devrait inciter à bosser plutot qu'à les conforter dans leur situation.

Ca me fait penser à un sketch de Coluche qui disait "les étrangers viennent chercher du chomage en France"...
Forcément, quand tu penses que même en travaillant nuit et jour, un pauvre chinois dont le boulot est de faire des vêtements pour l'europe, ne pourra jamais atteindre le niveau de vie d'un chomeur RMIste français qui passe ses journées à rien faire devant sa télé, ou derrière son ordinateur internet haut débit qu'il s'est offert le luxe d'avoir.... ça fait réfléchir.


patrick

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4349
  • Roy d'Espagne
    • Site sur le Roy d'Espagne
Au tribunal, il passe des centaines de gens par jour dont le métier est "Rmiste", qui travaillent "au black", "comme tout le monde", sont habillés en Lacoste, Nike, ou Adidas et que le parquet ne poursuit pas faute de temps et de moyens !!!!

Certains sont même étrangers en situation irrégulière, on croit rêver: comment obtiennent - ils cela? Ils n'y ont même pas droit !


Ca fait râler de voir qu'ils ont un niveau de vie bien supérieur à ceux qui, même en France bossent comme des malades!!!


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Le système est vérolé et certains en profitent...

Ma fille comme tous les jeunes, aiment bien certains vêtements...mais une paire de bascket, c'est 150 €, un jean Temps des..., c'est 120 €..et ses copines au lycée ont ce type de vêtement...mais pas ma fille...nous, nous n'avons pas droit à la bourse et nous payons la cantine plein pot...et quand je me suis étonnée que les copines de ma fille puissent avoir de tels vêtements alors que leurs parents touchent la bourse et que moi je n'y ai pas droit malgré mes bas revenus (ce qui veut donc dire qu'ils ont des revenus inférieurs au miens)...ma fille m'a répondu, mais maman, c'est la Bourse... :-k

en dehors de la malhonnêteté évidente, nous ne pouvons condamner ces gens qui profitent du système pour "améliorer" leur ordinaire souvent bien maigre...mais c'est un puit sans fond, un serpent qui se mord la queue...bref on tourne en rond et on marche sur la tête....

c'est de travail dont l'homme devrait vivre pas de dons...malheureusement, le travail n'est pas encouragé, sauf dans les hautes sphères....je comprends qu'un gars à qui on va demander de bosser le midi, le soir, le week-end, les jours fériés, tout ça pour le SMIG alors que le patron, lui, roule en 4X4 BMW, se paye des vacances sous les tropiques, se dise, je préfère rien faire...


maïtéchou

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4000
  • Four solère
:roll: Moi je suis très surprise par certaines personnes qui connaiseent toutes les ficelles pour berner l'administration et récolter ainsi un maximun d'argent c'est à croire que c'est leur boulot! et ils se disent  comme tout travail mérite salaire, ils ne se privent pas.

je connais quelqu'un qui depuis 15 ans travaille au black, par contre il n'a jamais voulu ni pris aucune aide pour lui (rmi, chomage, formation).

Il a trois enfants, ils ont toujours eu droit à la bourse et comme le soulignait B2BM, ils peuvent se payer des tas de plaisirs, alors que nos enfants sans nous( et parfois même avec nous) c'est impossible.
 
Aujourd'hui ils sont à la fac en face de chez eux,(donc aucun frais de transport ni repas)  avec l'argent de la bourse ils se sont payé tous les 3 le permis de conduire.(quant on sait que celui-ci revient à 1200€env).

tout le monde ne peut pas forcement payer un permis à son enfant, s'il a juste des revenus modestes.

 :twisted: Je trouve notre systeme bien curieux!!!


Marianne

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 797
Une brève intervention pour vous dire que j'ai accompagné sur un dispositif spécifique de "bilan de compétences" bon nombre d'allocataires RMI de longue durée qui vivaient du système et avaient oublié que le Revenu Minimum d'Insertion implique une volonté réelle d'insertion, donc une recherche d'emploi.

L'une des plus argentée de mes bénéficiaires RMIstes était strip-teaseuse dans des boîtes chics et gagnait en liquide par soirée ce que gagnait un smicard...

Le RMI n'est pas un revenu de substitution auquel à droit toute personne mais bien un revenu accordé en échange d'un véritable effort de réinsertion.
C'est exactement comme l'allocation chômage qu'on ne peut plus percevoir si on ne peut justifier de sa recherche d'emploi !


Nikon

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5782
  • j'vous aime pô !
Je crois qu'il faut bien garder en tête qu'un RMIste n'est certainement pas le seul à profiter de ce que son environnement met à sa portée.

J'ai souvenir de certaines personnes qui s'offraient des 5000 frs de viennoiseries au quotidien, ... d'autres à qui le gouvernement payait des loyers autrement plus conséquents que les aides sociales pour le logement, et ce pour des surface de 650m2, bien plus grand que le plus grand T5 en HLM dans la cité voisinne, ... d'autres qui se faisaient payer des sommes astronomiques pour des "rapports bourrés de fautes d'orthographe" !

Ce n'était pourtant pas des gens spécialement nécessiteux ! Ils ont profité et on a assumé de nos impôts !

Je crois qu'il faut également garder en tête que le boulot n'est pas une denrée en quantité suffisante pour tous ! Alors il est inévitable que si le boulot existant n'est pas partagé, et bien certains n'en auront pas ... ! Certains devront alors s'en passer et les autres devront s'habituer à vivre à leur coté ! ... du moins tant que nos sociétés seront organisées comme elles le sont actuellement !

 :?


Galinette

  • Chourm(o)/(ette)
  • **
    • Messages: 144
Je prends un exemple au hasard... l'Australie :wink: eh ben c'est un pays tres capitaliste contrairement a ce qu'on connait en France. Il n'y a pas ou tres peu d'aide style allocations chomage, allocations familiales et autres RMI. Comment font ceux qui ont du mal?

Deja on peut cumuler plusieurs boulots, c'est legal. Par exemple tu peux etre puericultrice pendant la semaine et prof de tennis le week-end.
Comme il n'y a pas d'aide, les gens travaillent beaucoup. Certes, il y a du taf en veux-tu en voila mais tu n'as pas la securite de l'emploi.

Le taux de chomage n'est pas tres eleve, c'est parce qu'ils ne sont pas nombreux ou alors parce que beaucoup de femmes ne travaillent pas? Quand je dis femmes, je veux dire mere ou pere au foyer. Car en effet, vu le prix des creches, si ton salaire n'est pas tres eleve, c'est vite vu ca revient moins cher d'arreter le travail plutot que de payer la creche! Du coup ca laisse du taf pour les autres!

Ce cote capitaliste a ses avantages et inconvenients et c'est different du cote socialiste europeen ou les gens sont aides, certes c'est tres bien mais ca ouvre la porte aux abus.


 

SMF spam blocked by CleanTalk