Marseille Forum

Des provencaux dans la grande Histoire : ce qu'on ne sait pas toujours !

Coco · 60 · 13346

Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Aussitôt dit, aussitôt fait !
Je vous avais averti dans mon sujet/commentaire du documentaire "le complexe du santon" de Christian Philibert que je viens d'avoir encore une idée folle de nouvelle rubrique qui va vous faire réflechir !

Et banco, la réflexion, c'est en plein dans mon sujet car ici, si vous le voulez bien, j'aimerais qu'on échange ce que vous savez ou ce que vous allez rechercher sur des faits historiques qui ont caractérisé ou mis en valeur des provencaux ou des marseillais et qui pourtant restent méconnus de la grande histoire...
Il y en a beaucoup, dans l'autre topic, je vous ai donné des pistes : 1851, le 15ème corps, Gaspard de Besse... et il y en a d'autres...

Je commence, moi, et je choisis le 15ème corps !

Aussi étrange que cela puisse paraître, si çà vous dit rien cette partie de l'histoire, c'est un peu normal, elle est pas glorieuse, et pas pour nous, pour la République !!!

Pourtant, elle est revenue dans notre actualité, récemment avec un spectacle d'André Neyton, "la légende du soldat O" qui raconte l'affaire scandaleuse du XVème Corps, ce corps d'armée provençal injustement accusé de lâcheté en 1914 et le destin tragique du soldat Odde, fusillé pour l’exemple.
Pour l'histoire de la pièce, voir le lien ci-dessous :

http://creo-mp.chez-alice.fr/DP_soldatO.pdf

Pour la part de l'Histoire, voilà comment commence l'affaire, par une calomnie contre les provencaux et la recherche d'un bouc émissaire à une défaite !

Pour rappel, le 3 août 1914, c'est la déclaration de guerre entre la France et l'Allemagne.
La stratégie de l'Armée repose sur "l'attaque à outrance" contre un ennemi solidement retranché sur les frontières de l'Alsace et de la Lorraine depuis 1870.
Mais çà se passe pas du tout comme ils le veulent nos généraux de l'époque !
Et le 20 août 1914, c'est la retraite générale avec des pertes énormes, l'échec de cette stratégie est total et face au peuple mécontent, l'Etat Major cherche alors un bouc émissaire.
Le 24 août 1914, paraît dans le journal Le Matin un article éloquent :


Citer
…Un incident regrettable s'est produit.
Une division du 15ème corps composée de contingents d'Antibes, de Toulon, de Marseille, et d'Aix, a lâché pied devant l'ennemi.
Les conséquences en ont été celles que les communiqués officiels ont fait connaître : toute l'avance que nous avions prise au delà de la Seille sur la ligne Alaincourt-Delme et Château-Salins, a été perdue.
Tout le fruit d'une combinaison stratégique longuement préparée a été momentanément compromis, malgré les efforts des autres corps qui participaient à l'opération et dont la tenue a été irréprochable.
La défaillance d'une partie du 15ème corps a entraîné la retraite sur toute la ligne.
Le ministre de la Guerre, avec sa décision coutumière, a prescrit les mesures de répression immédiates et impitoyables qui s'imposaient…


Par cet article, l'affaire du 15ème Corps vient de naitre  !

Et naturellement, cet aveu public n'est pas anodin. Il permet de constater (en toute fausseté, bien sûr) que la réputation des provencaux n'est plus à faire : cette impardonnable faiblesse de la part des troupes de Provence, dont on dira qu'ils sont trop futiles, trop fainéants et trop rieurs, trop habitués à faire la sieste au soleil et à ne rien faire de grave et d'important, qu'ils ne peuvent pas prendre au sérieux les affaires de la guerre et ont donc été surpris par les effets terrifiants de la bataille et ont été pris d'affolement.
Ce sont bien des mots horribles qui sont prononcés à l'encontre de tout une population... mais ils sont malheureusement prononcés, il nous reste les archives pour preuve !
Comment pouvaient-ils être fondés ?
Personne ne s'est posé la question...
Tout le monde voulait y croire et trouver enfin une raison à la défaite, tant pis ou tant mieux si c'est la faute des Cigales !

A cela, à cette terrible humiliation de toute une population, s'ajoutera la rigueur des châtiments militaires avec des fusillés pour l'exemple bien sûr mais aussi le rejet des soldats provençaux qui dans les batailles suivantes ne sont même plus soignés pour certains dans les infirmeries militaires, et d'autres lourdes brimades aux conséquences dramatiques...

Bien sûr, aujourd'hui, on a réhabilité le XVème Corps et amende honorable a suivi, il y a même des places publiques qui portent leur nom comme à Nice entre autres, mais cela effacera t-il un jour les effets d'un racisme anti-méridionnal ambiant de l'époque ?

« Modifié: 09 février 2008 à 08:34:42 par Coco »


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
pinaise Coco mais change de métier !!!!!!!  :smt007  :smt007  :smt007 va monneyer ton talon de conteuse, rapporteuse, journaliste, écrivain !!!!! Tu es douée !!!!!!!


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Merci !!!
 :oops:
Mais si j'en fait mon métier, çà sera plus un loisir, çà me plaira moins !!!
Et puis, mon métier actuel, il me plait aussi !!!

Maintenant, j'attend vos histoires !!!
 :wink:


fanette

  • Invité


Année 1934, Louis Barthou est aux affaires étrangères ! Barthoux veut isoler l'Allemagne nazie ! Il essaie de rallier l'Angleterre, l'Italie (alors sous le gouvernement de Mussolini) et les pays de l'Est à sa politique isolationniste !!

En cette période, la Yougoslavie est divisé : Serbes, Croates, Slovènes se battent !! Le roi Alexandre est Serbe et veut réformer le pays mais les Serbes refusent le partage du gouvernement, alors que les Croates et les Slovènes demandent plus de justice ! Ils vivent dans une très grande misère ! L'Italie fait double jeu et soutient les Croates et les Slovènes qu'elles laissent rentrer chez elle impunément, quand ils commettent des attentats !!

Barthou invite Alexandre en France ! Après bien des hésitations, Alexandre accepte de venir et de signer le pacte d'alliance et décide de passer à Marseille avant de monter sur Paris !!

Alexandre doit défiler sur la Canebière le 9 octobre 1934 avant d'aller à la Préfecture prendre juste un petit rafraichissement et de repartir sur Paris où sa femme l'attend !

Le préfet des Bouches du Rhone, Jouhanneaud est chargé des préparatifs ! Il commande une voiture vitrée ! Barthou s'y oppose : ""il ne faut surtout pas cacher le roi au peuple marseillais !!"
Il mobilise toute la police pour protéger le roi, mais le gouvernement s'y oppose aussi !!!
Pourtant la police parisienne a reçu des avertissements : des révolutionnaires croates sont venus à Marseille préparer l'assassinat d'Alexandre de Yougoslavie.

La police marseillaise a reçu, elle, des photos des terroristes ! Elle le signale à la Sureté à Paris ! Mais en haute instance on pense que ce sont de fausses informations pour créer un malaise !!

De Paris, on demande au préfet Jouhanneaud de ne pas installer autant de policiers sur la Canebière ! Cela peut inquiéter le roi et lui faire craindre le pire ! Des sbires du gouvernement (le contrôleur général qui gère l'organisation des voyages officiels : Sisteron ; et le directeur de la Sureté Nationale Jean Berthoin) descendent sur Marseille, prennent des décisions, s'opposent à Jouhanneaud qui craint le pire !!

Et puis le 9 octobre après-midi, dans la foule, il y a 2 ou 3 Croates ! L'un d'eux, tire sur le roi Alexandre ! Un policier veut riposter et blesse Louis Barthou au bras ! D'autres personnes sont blessées !! C'est l'affolement général !!
On s'occupe du roi Alexandre et on oublie Louis Barthou ! Un policier et un passant s'occupent de lui et le transportent dans un hôpital où il attend plusieurs heures avant d'être pris en charge (version officielle, mais certains pensent qu'il a été volontairement abandonné pour ne pas dire "tué" afin d'éviter tout conflit avec la Yougoslavie, si seul le roi mourait) ! Il meurt d'une hémorragie !!

Paris prend conscience de sa légèreté et limoge le préfet Jouhanneaud et Berthoin qui est rappelé quelques jours plus tard pour être Préfet de la Marne, dont il est originaire !! Jouhanneaud, tombe malade et ne se relève pas !!

Paris s'arrange de façon que les autorités marseillaises soient montrées du doigt et les journaux parisiens s'en donnent à coeur joie ! Le maire de Marseille, leur envoie une mise au point :

"Les autorités locales n'ont participé d'aucune manière à l'organisation du service d'ordre.
La sureté nationale n'est jamais entrée en rapport avec la municipalité.
Le maire n'a jamais été invité ni convoqué pour régler les détails de la réception.
Aucune place n'était réservée au maire de Marseille dans le cortège......"

Les assassins s'enfuient en passant par la Suisse qui ferme les yeux, l'Allemagne qui les accueille fraternellement puis l'Italie où ils sont accueillis à bras ouverts !! La France demande leur extradition ! Mussolini refuse et propose cyniquement à la France de noter sur un feuillet les questions qu'elles veut poser aux deux oustachis ! Mais quelques semaines plus tard, la France reçoit un feuillet vierge ! L'Italie prétend que les oustachis ont refusé de répondre aux questions !!

Le gouvernement de Belgrade, lui, craint que les oustachis soient extradés en France et témoignent des tortures et des meurtres qu'ont subi des milliers, voir des millions de Croates et de Slovènes !!!

Bref ! L'Allemagne, la France, l'Italie, la Yougoslavie, mais aussi la Hongrie et la Suisse (de façon plus souterraine pour eux), préparent de façon "éhontée" la guerre 39/45 !!

Et ce pauvre Barthou est mort d'avoir rêvé de paix et de fraternité !
Laval le remplace et l'on connait la suite !!


La statue qui est à l'angle de la place de la Préfecture et de la rue de Rome, commémore cet évènement !!!

(réf. "La mort d'un roi" de roger Colombani et Jean-René Laplayne)





Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Et nous, de cette terrible histoire, on garde la réputation de grande insécurité, pays où règne la pègre et les tueurs de roi ?

En tout cas, merci Fanette de ta participation à mon fil !
 :wink:
« Modifié: 08 février 2008 à 20:59:23 par Coco »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Une autre ?

Et pourquoi pas : La grande révolte du Midi en 1907 ?

Le 9 juin 1907, à l'appel de Marcellin Albert, un simple vigneron, 800 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Montpellier.
Mais ce n'est pas tout : le même jour, ils sont 8 000 à défiler dans les rues de Brignoles venant de tout le Var...
C'est presque une fête, c'est surtout un rendez-vous : les propriétaires récoltants veulent défendre le droit de vivre de leur terre, ils font de la résistance, vont jusqu'à rêver de l'indépendance du Midi...

Mais d'où est venu l'étrange conflit ?

Ben, à cette date, c'est tout le Midi viticole qui hurle sa misère !
Depuis trop longtemps, le vin se porte mal.
Et à l'époque, chez nous, quand le vin va mal, tout va mal car la vigne, ce n'est pas qu'un métier, c'est une culture, dans tous les sens du terme.

En effet, du Var aux Pyrénées, on cultive la vigne depuis l'antiquité (on en a discuté dans un autre topic, nous, c'est les phocéens qui nous l'ont apportée), c'est dire si on y est attaché, on ne peut pas accepter de tout laisser tomber !

Mais tout commence en 1885 quand le phylloxera ravage le vignoble et met fin à 50 années d'âge d'or de croissance économique et de démographie galopante dans nos contrées.
Les vignerons replantent avec courage, mais c'est très dur de s'en sortir, ils demandent des aides...
Dès 1892, ils réclament la suppression du sucrage officiel et le rétablissement des droits de douanes pour lutter contre la concurrence étrangère et sauver leur production malmenée.
Le gouvernement de Paris plus proche des intérêts des riches betteraviers du Nord que du petit peuple du Midi, fait la sourde oreille.
Avec la misère, la colère et la révolte montent à travers les villages.
Cela conduit à la plus grande manifestation jamais vue.
On envoie l'armée pour réprimer !
Mais les hommes du 17ème régiment d'infanterie refusent de tirer sur la foule, mettent crosses en l'air et fraternisent avec les émeutiers et la troupe mutinée au coté du peuple va jusqu'à entonner l'Internationale.
Vous imaginez la scène ?
Cà pouvait pas passer à Paris !

Car c'est le gouvernement de Clémenceau !
C'est pas pour rien qu'on le surnomme le Tigre !
Lui s'en moque du nombre, et l'euphorie des grandes journées de manifestations solidaires se transformera rapidement en torrent de larmes et de douleurs...

Les soldats mutinés seront envoyés en Tunisie, la révolte sera maitrisée dans le sang et la manipulation et nombre des paysans de l'époque finiront étrangement dans le 15ème corps dont je vous ai parlé plus haut !

Mais cette révolte des "vignerons" n'a jamais disparu des mémoires, où elle reste le symbole du combat de tout un peuple contre un centralisme aveugle et despotique venu du nord.
« Modifié: 09 février 2008 à 08:35:58 par Coco »


fanette

  • Invité


Clémenceau ??? Bien qu'il fut militaire, d'après ce que j'en ai lu, je le croyais profondément à gauche et incapable d'agir de la sorte !!!

C'est vrai que les grosses fortunes (minerai, charbons....) étaient surtout dans le Nord de la France au XIX° et début XX° siècle !! Ce qui explique très certainement cette grande misère qu'il y avait aussi dans le peuple !!

As-tu des références de livres sur cette révolte du Midi en 1907 ?

Sais-tu que le metteur en scène de ton article précédent cherchait des femmes avec un fort accent marseillais et grassouillettes ( :smt005 ) pour un tout petit rôle dans la pièce "la farandole de la liberté" (pièce sur l'insurrection de 1851 en Provence) ! Un copain conteur lui a donné mes coordonnées ! Il m'a contacté un soir ! Il m'a parlé du thème de sa pièce ! Je lui ai dit non ! J'étais "mouillée" de peur ! Mais je lui ai quand même parlé de Paul Arène qui a écrit un très joli sur cette insurrection ! Il était ravi ! Il aimait beaucoup Paul Arène et on a parlé plus d'une demi-heure de cet écrivain !! J'en garde un beau souvenir et je regrette un peu d'avoir refusé !!!

C'est un pan de notre histoire que l'on ne devrait pas oublier !!!

En as-tu d'autres ??   :smt007


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Je n'ai pas de références de livres pour cette période !

Par contre, il existe des sites internet en pagaille, je te mets quelques liens, à toi de voir pour poursuivre :


http://www.jeantosti.com/histoire/vignerons.htm

http://www.thezandescorbieres.com/revolte1.htm

http://www.jeantosti.com/musee/vignerons.html

http://1907larevoltevigneronne.midiblogs.com/archive/2006/03/21/1907-la-revolte-des-vignerons.html

PS : le plus désolant, ma pauvre Fanette, c'est qu'on vient de rater un spectacle organisé par le théâtre Mazenod qui s'intitulait "1907, batailles dans le Midi" !
Si jamais j'entend reparler de ce spectacle, je te le dis, mais si tu le vois avant moi, tu fais pareil, çà me fait râler de l'avoir manqué mais c'était le week-end de l'Opéra + chandeleur à Saint Victor et voilà encore une fois l'illustration qu'on peut pas être partout à mon plus grand désespoir, j'en peste encore !

Re-PS : tu parles de Neyton ? Et de 1851 ? T'aurais pas dû refuser, çà a dû être grandiose, il est très engagé et reste à suivre, j'ai une amie qui le connait et qui a participé au spectacle mais j'ai quand même réussi à le rater et aussi le spectacle du soldat O !

Mais j'ai vu : 1851, la flor de libertat par Daniel Daumas et c'était aussi génial !
D'ailleurs, dans cette rubrique, il faut que quelqu'un se lance pour 1851, c'est un des pans de notre histoire dont on peut être fier, et plus encore, on doit garder la mémoire de 1851 car on a été dans les rares qui ont défendu la république contre l'Empire naissant, on l'a payé du prix du sang mais nombreux écrivains et historiens l'ont raconté et si vous cherchez sur le net, on trouve beaucoup sur cette insurrection !

Et t'inquiètes pas pour d'autres histoires, j'en ai en pagaille mais je vous les distillerai au fur et à mesure si vous participez !
Au fait, je viens de m'acheter le livre de Alessi Dell Umbria intitulé Histoire universelle de Marseille et là des faits, il y en a, il raconte Marseille de l'an mille à l'an deux mille, t'en veux des anecdotes ?
 :wink:

« Modifié: 09 février 2008 à 09:26:31 par Coco »


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Ce fil est très intéressant mais je ne puis y participer qu'en lectrice assidue ma Coco...je ne suis pas très culturée  :mrgreen:


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Douce Born, du moment qu'il vous intéresse, c'est déjà beaucoup !

Il me semble que c'est important de lancer une perche historique, il y a certains faits dans notre histoire qui peuvent faire oublier le fameux joueur de pétanque plein de pastis, mais on nous laisse dans la caricature de Tartarin ou de César...
Je les aime bien moi, Tartarin et César, mais il ne font pas le Midi, on a été noble aussi, et si on peut s'en rappeler et partager nos émotions, c'est pas plus mal, non ?
Pas la peine d'être de grands hérudits pour en discuter et échanger, le reste, c'est l'affaire des historiens, ils font bien leur travail (pour certains comme René Merle ou Jean-Yves Royer que j'ai beaucoup écouté, mais il y en a pleins d'autres), et comme ils communiquent, nous, on peut puiser dans ce travail pour se souvenir et je suis contente que tu y participes par ta lecture et ta réflexion...

 :wink:

On va continuer avec Fanette, j'espère, et d'autres encore ?

A ce propos, Fanette, tu veux te lancer dans 1851, ou t'as peur ?
 O:)
Je pourrais le faire parce que j'adore cette période, mais j'aimerais que ce soit quelqu'un d'autre qui en parle pour plus de neutralité peut-être, et au moins pour de l'échange !
 :-''

« Modifié: 09 février 2008 à 09:40:25 par Coco »


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Douce Born, du moment qu'il vous intéresse, c'est déjà beaucoup !
Il me semble que c'est important de lancer une perche historique, il y a certains faits dans notre histoire qui peuvent faire oublier le fameux joueur de pétanque plein de pastis, mais on nous laisse dans la caricature de Tartarin ou de César...
Je les aime bien moi, Tartarin et César, mais il ne font pas le Midi, on a été noble aussi, et si on peut s'en rappeler et partager nos émotions, c'est pas plus mal, non ?
Pas la peine d'être de grands hérudits pour en discuter et échanger, le reste, c'est l'affaire des historiens, ils font bien leur travail (pour certains comme René Merle ou Jean-Yves Royer que j'ai beaucoup écouté, mais il y en a pleins d'autres), et comme ils communiquent, nous, on peut puiser dans ce travail pour se souvenir et je suis contente que tu y participes par ta lecture et ta réflexion...

 :wink:

 :smt023  :D


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
bravo bravo coco
j'adore ce sujet et les histoires évoquées, j'attends la suite, mais ...je pense je vais chercher aussi ce livre....encore merci
 =D>  =D>  =D>


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Stoko ?
Lances-toi aussi !!!
Je vous donne des pistes !
Cela peut être :
- Gaspard de Besse que j'ai cité plus haut,
- des grandes familles qui ont fait l'Histoire comme la famille d'Albertas ou les Cabres...
- l'incursion des troupes de Charles Quint en Provence en 1524,
- comment et d'où est parti l'hymne de la Marseillaise... (çà tu peux, je le sais !)
 :wink:
Il y a tant d'histoires à raconter...

Bon, maintenant, je file, j'ai piscine (et c'est pas un mensonge) et nombre de choses à faire dans l'après-midi, mais je vous relirai ce soir avec plaisir, dans cette rubrique ou dans une autre !

 :wink:
« Modifié: 09 février 2008 à 09:48:29 par Coco »


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
Ce fil est très intéressant mais je ne puis y participer qu'en lectrice assidue ma Coco...je ne suis pas très culturée  :mrgreen:
pareil que btbm :cache:  j'suis pas trés culturée mais avec ce topic j'apprend pleins de choses :smt007  :smt007


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
:-k
Alors, vous avez eu un bref aperçu du fait que l'absence de mémoire ne signifie pas l'absence d'histoire ?
Bon, allez, on continue !
Et cette fois, on va partir très loin !
On est au Moyen Age, au 12ème siècle pour être précis, en pleine époque de chrétienté, sous des gouvernements de droit divin et dans la grande magnifiscience et dominance des papes de Rome !

Or, il existe une zone de turbulence politique et culturelle : les pays de langue d'Oc !
Ce n'est pas encore la France !
La Provence est sous l'Empire Romain Germanique et des Alpes aux Pyrénées, le pouvoir se distribue essentiellement entre puissantes et riches familles de langue d'Oc.
Le territoire et le pouvoir y sont partagé entre des contes et des vicontes, on connait notamment les maisons de Barcelone, de Toulouse et de Forcalquier mais aussi les contes ou vicontes des Baux et de Marseille entre autres.

Et c'est dans ce contexte que le pouvoir vers la fin du 12ème siècle va s'émietter, car comme on peut aisément le comprendre, il y avait trop de seigneuries, trop de motifs de rivalité pour que le pouvoir féodal qui régnait partout ailleurs puisse s'exercer ici correctement : la dispersion du pouvoir seigneurial va jouer en faveur de l'émancipation communale.
Dans les villes, les individus s'organisent et se groupent, et choisissent parmi eux quelques membres pour les représenter face aux seigneurs : C'est la naissance des consulats !
Et comme on est en pleine période d''essor du commerce avec l'Orient, viennent rapidement les confréries, ce sont des groupements entre gens de métiers qui iront quand même jusqu'à constituer une organisation juridique par corps.
C'est là que commence le début d'une grande aventure collective !
Et dans l'Histoire, Marseille notamment se distinguera allant du simple consulat et des diverses confréries jusqu'à la République !

Marseille au 13ème siècle : République de 1212 à 1257.

D'une, La ville dispose d'un sceau et d'un étendard, la bannière d'argent à croix d'azur, seule autorisée à flotter sur le mât des navires marseillais.
Et puis, elle dispose aussi d'un système politique unique, des réglements qui aujourd'hui seraient considérés comme des codes aussi bien pénal, que civil ou administratif.
En 1221, pour que les affaires courantes gagnent en cohérence, les marseillais décident d'engager un podestat (contrat renouvelable chaque année), qui sera assisté de deux consuls et dirigera l'exécutif : le gouvernement était né !

Ces gens qui se donnent des statuts et s'érigent petit à petit en République sont conscients que c'est une lutte pour se dégager de toute ingérence seigneuriale, mais aussi une lutte contre l'Eglise, seule puissance hégémonique de l'époque.
C'est peut-être une lutte pour conserver les richesses que la ville produit.
Mais ce qui cimente tout cela, c'est surtout un très fort sentiment d'appartenance collective.
A côté de la noblesse d'épée et d'une bourgeoisie négociante, le peuple et les gens de métiers se sentent très impliqués dans la chose publique et cette spécificité génère une culture assez égalitaire.
A cette époque, ce n'est pas banal et aujourd'hui, on dirait que cela ressemble à une quatrième dimension mais ce qui est incontestable, c'est que cela a fonctionné plus de 40 ans !

Mais tout a une fin !
La République de Marseille est finalement trahie par les négociants, quand Charles d'Anjou devient comte de Provence.
Aux élections de 1257, une faction pro-angevine l'emporte et c'est la fin, s'ensuit une réddition et la domination de Charles d'Anjou.
L'extraordinaire développement politique de Marseille est brisé en plein élan... mais on gardera juste une réputation de frondeur qu'on s'attachera par la suite à encore illustrer mais là, c'est une autre histoire pour un autre jour !
 :wink:


lamortvientdeloin

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1009
  • à vaincre sans perils, nulle gloire!!!
    • mes photos et mes passions
nikki et moi on s est penche sur notre arbre genealogique et on as decouvert que notre ancetre commun etait celui qui a cree le systeme de distribution de la ville de marseille
 :smt023


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
C'est génial, çà faire son arbre généalogique mais le système de distribution ? de quoi ?


lamortvientdeloin

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1009
  • à vaincre sans perils, nulle gloire!!!
    • mes photos et mes passions
C'est génial, çà faire son arbre généalogique mais le système de distribution ? de quoi ?
le systemede distribution en eau potable de la ville de marseille! l ancetre etait ingenieur hydrolicien! il a meme participe a la construction du canal du midi avec paul riquet


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
:smt023
J'en étais sure que c'était l'eau !

Ben, voilà une parfaite histoire pour cette rubrique :
- tu as un nom,
- tu as une belle aventure,
- tu as des dates,
donc, en quelques phrases, tu peux nous raconter comment un marseillais rentre bien dans la grande Histoire, tu te lances ?

 \:D/


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
ca y est ! on a à MF le plus important marseillais sans qui paul Ricard ne serait rien !


 

SMF spam blocked by CleanTalk