Marseille Forum

La folie

odabs · 68 · 14202

odabs

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 649
  • réalisateur de séries addictes
Bonjour tout le monde !
En fait je voulais répondre au sujet sur la bipolarité et puis je me suis dit que ce serait mieux de créer un fil à part pour débattre de ce qu'on appelle la folie.
Je voudrais notemment vous faire part de mon expérience sur le sujet. A la fois mes réflexions et ce que j'ai appris pendant ma formation et mon boulot.
A quel moment est on atteint d'une pathologie psychiatrique et qu'entend on par degré de la maladie ?
Tout le monde s'accorde à penser que nous sommes tous névrosés sans forcément être atteint de dépression.
Nous présentons tous, à mon avis, également des signes de psychose.
Par exemple :   :smt090  Trouble obsessionnel compulsif (TOC). Qui n'est jamais retourné à sa voiture vérifier que sa voiture était bien fermée ? Se demander s'il avait coupé le gaz ou éteint la machine à café de son travail en imaginant le pire ?
                       8-[ Paranoïa. Qui n'a jamais pensé en regardant quelqu'un, qu'il lui voulait du mal ou que son compagnon en rentrant plus tard n'avait pas fait une charmante rencontre ?
                        :smt102  Schizophrénie. Qui n'a jamais entendu des bruits de pas dans sa maison ou vu une ombre bougé ?

etc... Parce que des exemples y'en a à la pelle.

Tous ses signes sont des manifestations normale de notre cerveau.
Ca devient une pathologie lorsque la vie en communauté est largement altérée et devient finalement impossible.

Par exemple quand les TOC  :party:  deviennent des rituels obligatoires dans la vie et que ceux ci soient complètement disproportionné. Ouvrir et refermer 7 fois chacune des 3 serrures de sa porte d'entrée en comptant jusqu'à 143 pour quitter son domicile. Et si le rituel n'a pris exactement les 143 secondes on recommence à 0, en se relavant les mains et en changeant de vêtements.

Par exemple quand la paranoïa  :rules:  est telle que tous les matins l'heure du départ de son domicile est différente pour tromper l'ennemi et acheter 1 bouteille d'eau minérale différente dans 4 supérettes en jetant chaque bouteille dans un endroit différent pour enfin étancher sa soif, avec la quatrième bouteille, car quand même faudrait être sacrément fou pour avoir penser  à empoisonner cette quatrième bouteille.

Par exemple quand le schizophrénie  :police: est telle que l'on se sent obligé, sur ordre du serpent qui vit dans notre ventre, de foncer tête baisser sur un camion de pompier pour casser les phares de ce véhicule pour que le diable devienne aveugle.

Ne pensez pas que ces exemples sont le fruit de mon imagination débordante...  :malades:


Si je vous raconte tout ça, c'est pour que vous compreniez que nous sommes tous fou.
Fou oui mais à des degrés différents. Ce n'est pas parce qu'un jour on a envie de repeindre entièrement sa maison et que le lendemain on ne trouve même pas la force de passer un coup de fil que l'on est forcément malade. Et que l'on est pas forcément "atteint" par une maladie.
Je pense que notre cerveau est si complexe que pour des raisons de protection inconsciente,  ça peut dérailler pour tout le monde.

Voilà j'arrête là parce que quand un post est trop long je le lis en diagonale, ce qui peut paraître complètement fou ? :smt100

Et excusez moi pour le ton professeur d'école  #-o  , que je remarque en me relisant, ce ne sont pas des vérités établis, juste ma façon d'appréhender la folie.  :cache:
« Modifié: 25 juin 2007 à 21:59:51 par odabs »


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
ben moi je sais que je suis parano :cache:
j'ai des tocs, je verifie toujours ma porte avant d'aller au lit, pourtant je sais que je l'ai fermer en rentrant :cache:
Schizo aussi je le suis :cache:
je pense que aussi que on est tous un peu zinzin des fois, on a tous des moments de petage de durite ](*,)
mais souvent on arrive a se modérer, se resonner,on essaie de se dire que on a tort, on a craqué.

mais certains n'y arrivent pas, d'ou ils ont besoin d'aide soit medicamenteuses( plus ou moins forte), soit par une hopitalisation :oops:

si je dis des betises, faut le dire :cache:


fauvette des jardins

  • Invité
Tout à fait d'accord avec toi Odabs, bien sûr qu'on a tous un brin de folie, sympathique ou, franchement gonflante selon les cas. Je pense que ça relève de la pathologie quand il n'est plus possible d'avoir une vie sociale, même infime.


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12126
Odabs je m'en suis doutée .. la folie à des degrés divers bien sûr s'installe de temps en temps dans notre cerveau .. et on comprend justement que c'est sa complexité qui veut ça .. c'est déjà bien beau je trouve que l'on ne déraille pas plus souvent ! :D

D'ailleurs on a toujours eu beaucoup de mal à définir les limites d'un esprit sain, d'un génie et d'un névrosé.

N'empêche c'est achement intéressant tout ça !



Born_to_be_Marseillaise

  • Invité

Marianne21

  • Invité
trop sommeil pour repondre mais je vais suivre  :wink:


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Bon sang, même un peu plus long, Odabs, je l'aurai lu ton post...
Super intéressant, et quand même rassurant !
C'est bien de savoir qu'on est tous un peu fou, çà rassure quelque part...

Et du coup, si je peux me permettre une question, il semblerait donc si j'ai bien tout compris (hum... c'est pas gagné, ok !) qu'on est tous des névroses et des tocs.
Ce qui est curieux, c'est qu'on arrive à en vaincre certains par sa propre volonté en se raisonnant, et que d'autres, on y arrive pas malgré tous les efforts du monde !
C'est bizarre, non ? Surtout que desfois, c'est pas ceux qu'on arrive pas à vaincre qui semblerait le plus dur !
Hum... j'ai du mal à l'expliquer : pourquoi a t-on une peur irraisonnable d'une chose qui vraissemblablement ne pourra jamais arriver, pourquoi sait-on que çà n'arrivera pas, et pourquoi continue t-on à avoir peur ?
Pfffttt... j'arrête là, c'est de plus en plus embrouillé !!!
 #-o




Mildiou

  • Administrateur
  • Empégué(e) du forum
  • **********
    • Messages: 8735
    • Marseille Forum ;-)
Ca serait sympa de pas tout ramener à la politique :smt015 parce que sinon les discussions vont souvent ressembler à  :smt084


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12126
Ca serait sympa de pas tout ramener à la politique :smt015 parce que sinon les discussions vont souvent ressembler à  :smt084

Ok Grand Chef .. je retiens la leçon .. désolée mais la politique ça me passionne .. tant pis !


odabs

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 649
  • réalisateur de séries addictes
Bon sang, même un peu plus long, Odabs, je l'aurai lu ton post...
Super intéressant, et quand même rassurant !
C'est bien de savoir qu'on est tous un peu fou, çà rassure quelque part...

Et du coup, si je peux me permettre une question, il semblerait donc si j'ai bien tout compris (hum... c'est pas gagné, ok !) qu'on est tous des névroses et des tocs.
Ce qui est curieux, c'est qu'on arrive à en vaincre certains par sa propre volonté en se raisonnant, et que d'autres, on y arrive pas malgré tous les efforts du monde !
C'est bizarre, non ? Surtout que desfois, c'est pas ceux qu'on arrive pas à vaincre qui semblerait le plus dur !
Hum... j'ai du mal à l'expliquer : pourquoi a t-on une peur irraisonnable d'une chose qui vraissemblablement ne pourra jamais arriver, pourquoi sait-on que çà n'arrivera pas, et pourquoi continue t-on à avoir peur ?
Pfffttt... j'arrête là, c'est de plus en plus embrouillé !!!
 #-o


Alors pour le rassurant en effet, c'était l'objectif premier du post donc ça tombe très bien !

Pour les névroses et les tocs, non on classifie les pathologies psy en 2 groupes : les Névroses et les Psychoses. Les tocs ( troubles obsessionnels) compulsifs sont une maladie ou des signes, de plus je les ai mis dans les psychoses mais je suis plus très sur en fait.
Cette classification a en fait des limites car on pourrait penser que les psychoses sont plus graves que les névroses alors qu'en pratique on ne souffre que très rarement d'une seule pathologie psychiatrique. Par exemple un patient maniaque ou même schizophrène, qu'il se rende compte ou pas qu'il soit malade, va se sentir exclu de la société et va très souvent souffrir de dépression lié à sa maladie. Les diagnostics mêmes des médecins vont souvent cumuler, en pratique, plusieurs pathologies du style schizophrénie paranoïaque à tendance mégalomaniaque... etc

Pour le reste, la peur de quelque chose qui n'a pas de raison de se produire genre se lever le matin et se dire que c'est son dernier jour. Ben tout ce qu'on a dans la tête n'a pas forcément un nom et la psychothérapie dont la pychanalyse sert aussi à ça, essayer de comprendre ce qui fait que l'on souffre, démasquer le truc refoulé par notre conscience. Des fois on croit savoir pourquoi on agit de telle façon parce qu'on a été traumatisé par un évênement et quelque fois ça n'a absolument rien à voir, c'est bien plus profond en soi.
De toute façon moi je me dis que quand on présente un signe de folie, c'est un moyen de protection que notre cerveau a déclenché pour éviter de trop souffrir, se rassurer. Donc si ça nous oblige à passer 12h dans une salle de bain,ben  c'est ennuyeux mais si c'est relativement peu handicapant, je pense que les autruches nous montre un bon exemple de ce qu'on peut faire.
De même entendre une voix dans sa tête qui dit: "t'es le meilleur, t'es beau, t'es super vas y fonce" et " tu pues, t'es moche, tu vaux rien" ben y'a une nette différence je trouve.

Bon après je suis pas toubib, c'est juste des trucs que j'ai remarqué en pratique et qu'on m'a expliqué. Mais j'ai des potes qui travaillent en psy, à l'occasion je leur dirais de venir faire un tit tour ici si ça vous intéresse.
« Modifié: 27 juin 2007 à 14:10:21 par odabs »


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094

CelineChris13016

  • Invité
On a tous un petit grain de folie, c'est bien connu :lol:


Juliette

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2986
  • (g)rêve général(e)
Odabs, ça m'intéresse énormément le thème de la folie. J'ai lu (un tout petit peu parce que c'est super dur) du Foucault.
Et sinon tu connais San Clemente le documentaire de Depardon ? C'est un documentaire sur un HP au large de Venise.


odabs

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 649
  • réalisateur de séries addictes
Odabs, ça m'intéresse énormément le thème de la folie. J'ai lu (un tout petit peu parce que c'est super dur) du Foucault.
Et sinon tu connais San Clemente le documentaire de Depardon ? C'est un documentaire sur un HP au large de Venise.

Non je connais pas, mais vas y raconte  :-k


Juliette

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2986
  • (g)rêve général(e)
Ben ça se raconte pas trop  :smt005   !!! Je vais sûrement l'acheter un jour ou l'autre et je te le passerai, sinon si ça t'intéresse tu le trouves très facilement en DVD, collection MK2.


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Ben tout ce qu'on a dans la tête n'a pas forcément un nom et la psychothérapie dont la pychanalyse sert aussi à ça, essayer de comprendre ce qui fait que l'on souffre, démasquer le truc refoulé par notre conscience. Des fois on croit savoir pourquoi on agit de telle façon parce qu'on a été traumatisé par un évênement et quelque fois ça n'a absolument rien à voir, c'est bien plus profond en soi.
De toute façon moi je me dis que quand on présente un signe de folie, c'est un moyen de protection que notre cerveau a déclenché pour éviter de trop souffrir, se rassurer.
De même entendre une voix dans sa tête qui dit: "t'es le meilleur, t'es beau, t'es super vas y fonce" et " tu pues, t'es moche, tu vaux rien" ben y'a une nette différence je trouve.

J'ai sélectionné ce passage exprès, je suis pas sure que tu es la réponse !
Mais suite à une discussion avec un ami sur le compte d'une personne qui présente des troubles genre souffrance, introversion, et même un peu bipolarité, il a conclu que le mieux serait un gros électrochoc genre rupture ou abandon...
N'est ce pas un peu dangereux ?
Doit-on réellement soigner le mal par le mal voire le pire quand on ne peut plus aider par les mots et que la personne refuse de voir un psy et se considère pas malade, juste par égoisme pour se protéger soi ?
Comment faire pour que la personne puisse écouter et comprendre des mots comme t'es super, fonces, alors qu'elle ne veut qu'entendre et se conforter dans tu vaux rien ?
Est-ce vraiment le séisme qui fera changer les choses, ou pas ?

Pffftttt... comme c'est compliqué le cerveau humain !
Et comme on voudrait faire le bonheur des gens malgré eux, çà ne suffit pas !
« Modifié: 03 juillet 2007 à 19:42:23 par Coco »


Marianne21

  • Invité
quand tu es persuadé d'etre nul, c'est profond et aucune parole ne peut rien y changer.
Il n'y a qu'une prise de conscience de pourquoi on a choppé ça et un eventuel travail pour s'en liberer qui peut aider au besoin. Et apres... apres on peut realiser qu'on vaut quelque chose, petit à petit.

je ne sais que penser d'un electrochoc emotionnel.....
je sais juste que parfois la vie s'en charge pour nous quand rien d'autre ne marche mais qu'au fond on veut s'en sortir (c'est la base et tout le monde n'en est pas là).
je viens de me prendre couche sur couche de "rejet", déni de qui je suis.. la premiere couche m'a atteinte, à la deuxieme je me suis rebellée et à la troisieme je suis choquée de decouvrir ce comportement mais je me dis qu'ils me percoivent à travers leurs filtres et projections non réglés... je retrouve ma valeur. Le dernier coup ne m'a pas atteinte dans le respect que je commence tout juste à avoir de moi.
Donc, oui, un choc peut reveiller mais volontaire j'ai un doute... la vie fait tres bien ça pour nous :lol:


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Merci, Marianne, pour ta réponse !
Je ne sais pas ce que c'est que d'être persuadé d'être nul, comme je l'ai dit, et comme tu l'as répété, et du coup, j'arrive pas à comprendre... Mais comme tu l'as souligné : c'est sans doute plus profond !

Que c'est dur de ne pas comprendre, et j'imagine du coup, comme çà doit être dur pour la personne de se trouver face à cette incompréhension !

Et cette façon que tu décris d'être vu à travers des filtres, c'est peut-être tout simplement la façon dont se manifeste cette incompréhension ?
 :? 


Marianne21

  • Invité
Tu sais, on peut se trouver nul pour mille raisons...
mais generalement, cela vient comme d'hab de l'enfance ou selon moi, d'un héritage venant de plus loin et dont il faut se liberer.

je suis en train de me renseigner sur la "douance".. on amalgame les termes "surdoués", précoces, haut potentiel... je suis en train de me reconnaitre dans la définition du "haut potentiel" et ce n'est pas facile d'etre ainsi (ça ne se limite pas aux seules facultés intellectuelles par contre)... il y a un tel décalage avec la plupart que ça isole, ça marginalise et ça finit par me faire perdre pieds. Et je peux parfois me sentir "nulle"... nulle pour faire face emotionnellement à la vie, m'intégrer à une société malade et dysfonctionnelle en grande partie selon moi, etc... et en qq sorte, ça peut rendre dingue ](*,)

Alors est-ce folie ?
Non, c'est différence et pas d'accompagnement adapté pour aider.
Je ne connais pas la personne dont tu parles mais il suffit que pour une difference ou une autre elle se soit entendue repeter souvent qu'elle etait bonne à rien, qu'elle "peut mieux faire", etc et voila, le tour est joué pour casser qq'un des l'enfance. Et pour rattraper ça, bonjour....

Je ne sais pas si c'est tres à propos ce que je dis là mais heu.. tant pis :mrgreen:


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Je crois que sans le savoir, tu viens de tomber juste avec des mots à toi !
Mais... Je réfléchis plus ce soir, je souligne juste les mots que tu as écrit, ils sont peut-être la source de la réponse !

il y a un tel décalage avec la plupart que ça isole, ça marginalise et ça finit par me faire perdre pieds. Et je peux parfois me sentir "nulle"... nulle pour faire face emotionnellement à la vie, m'intégrer à une société malade et dysfonctionnelle en grande partie selon moi, etc... et en qq sorte, ça peut rendre dingue !


 

SMF spam blocked by CleanTalk