Marseille Forum

Sexualité des femmes des 60 dernieres années.

CocoB · 33 · 6172

CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846
Suite à une émission fort  interessante et comme CocoA en fait la demande  :mrgreen: , je vous fais un resumé de ce que j'ai appris hier soir.
Des temoignages poignants de femmes de tout age : de 20 à 80 ans.

D'abord des choses halucinantes : les femmes ne parlaient pas de leur corps, ne le connaissait pas et seul le plaisir de l'homme comptait.
Les femmes faisaient "l'étoile de mer" : elle se mettait allongée sur le dos, les bras ecartés et les .... jambes aussi. Et ça formait une etoile et c'était "la" position la plus pratiquée. :tuba:
Beaucoup de femmes ne savaient pas ce qu'etait ce sang qui coulait chaque mois, leur maman evitait le sujet et pour certaines, cela signifiait qu'elles etaient  sales et souillées, impures. Elles avaient des "couches" en tissu qu'elles faisaient tenir avec une ceinture .... 8-[
Les femmes ne savaient même pas comment naissaient les bébés .... elles le decouvraient souvent le jour J. :shock:

Elles faisaient l'amour toujours avec la peur d'être enceinte et les hommes "sautaient" en marche systematiquement sauf si le but etait de faire un enfant.
Du coup, beaucoup d'actes etaient ..... sans saveur et etouffés. :smt102

Lorsque certaines apprenaient qu'elles etaient enceintes, elles tentaient de crocheter le foetus ..... :shock: Hemorragie, mort pour certaines. :smt102
La sexualité etait couverte d'une lourde chape : aucune "fantaisie".
Si ce n'est la fellation : une femme expliquait qu'à l'epoque, l'homme travaillait et ramenait l'argent qu'il distribuait cahque mois.
Quand elle n'avait plus assez d'argent certains mois (notamment celui de la rentrée des enfants à l'ecole), elle disait etre très "gentille" et ce mois-là, elle "suçait" .... je vous le dis tel que la dame de 82 ans l'a dit ! :smt045
J'ai trouvé ça touchant .... :cache: le fait qu'elle le dise ainsi hein ! :mrgreen: Pas le fait qu'elle le fasse ! :smt082
Bref, c'etait une sorte de plus, un marchandage .... :-#

Puis les années 60 : pillule et liberté.
On ne se rend pas compte de la liberté sexuelle acquise à cette epoque si on a pas en tete les temoignages des femmes d'avant ... 8-[
Les femmes deviennent aussi autonomes financierement et ainsi plus besoin d'être "gentille" si on ne le souhaite pas.
Les femmes s'"affirment et s'imposent.
Maintenant on rigole plus !! :mrgreen: Fini l'etoile de mer ! Faut le kamasutra et messieurs, faut assurer !! :mrgreen:
Une femme a dit qu'elle avait comme beaucoup gouté aux joies de l'homosexualité : cela leur avait appris leur corps mais aussi elles ont compris le regard des hommes, leur façon de se comporter avec els femmes sexuellement ... leurs experiences lesbiennes leur ont en fait ouvert les yeux sur la sexualité feminine et les relations hommes/femmes. :-''
Et surtout, elles avaient decouvert qu'il existait autre chose qu'un orgasme vaginal, celui après lequel tout le monde courait et qui etait si rare. :-''

Voilà ce que j'ai retenu en gros .... :smt023
Super interessant , et très joli. :smt023
Toutes ces femmes et surtout les vieilles .... =D> Qui parlaient sans tabous. :smt045
J'avais lu des trucs sur tout ça mais entendre de la bouche de ces dames leurs mots (maux), ben, j'ai vraiment trouvé ça "parlant" .... :smt023


fanette

  • Invité


A Espalion (dans l'Aveyron) il y a un musée très intéressant. L'une des pièces est surprenante : c'est une chemise de nuit, longue, blanche avec une fente au niveau du pubis et autour de cette fente, une petite phrase dont je ne me souviens malheureusement plus les termes exacts, mais qui dit en gros que c'est au nom de Dieu !  :?

A présent, les femmes ne font plus les étoiles de mer, mais les pieuvres ! Avec leurs longs bras, elles en prennent plusieurs !!  =D>  =D>  =D>



hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7146
"Les femmes faisaient "l'étoile de mer"  (CocoB)
une-etoile-de-mer-bien-gourmande   8-[  

http://www.linternaute.com/video/75784/une-etoile-de-mer-bien-gourmande/
 :bravebete:
« Modifié: 07 mai 2010 à 11:07:53 par hector »


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
quand j'ia eu mes regles la 1ere fois, ma mere ma felicité, et en a parler a sa mere qui elle apres ma raconter son histoire....

elle n'avait que 9ans, et travaillait comme nourrice chez une voisine,un jour alors qu'elle s'occupait du bébé de la patronne, elle senti un truc coulé entre ses jambes, elle vit du sang, elle pleura de toutes ses larmes, elle pensait qu'elle allait mourir........

c la patronne qui lui a expliqué ce que c'etait.........
ma grand mere a expliqué qu'apres elle mettait du coton dans sa culotte, car a l'epoque les "couches" n'exisitait pas :smt102


ma soeur ma raconter que la 1ere fois que sa belle mere( la mere de son mari) devait faire" la chose" elle avait mis son mari a un bout du lit( tjs habillé), et elle a l'autre bout, elle lui avait dit de fermé les yeux........

quand son mari lui demanda ce qu'il devait faire maintenant, elle lui repondit" ben on fait un bébé tu le voit pas??"



..................

elle aussi ne savait pas les choses de la " fabrication d'un bébé"


je suis heureuse de vivre au jour d'aujourd'hui ou ces femmes, se sont battu pour moi et mes soeurs femmes pour que nous puissions  nous connaitre une sexualité sans peur de la grossesse..........



merci a vous les filles =D>  =D>  =D>

Edité le : 07 Mai 2010 à 12:10:02


A Espalion (dans l'Aveyron) il y a un musée très intéressant. L'une des pièces est surprenante : c'est une chemise de nuit, longue, blanche avec une fente au niveau du pubis et autour de cette fente, une petite phrase dont je ne me souviens malheureusement plus les termes exacts, mais qui dit en gros que c'est au nom de Dieu !  :?


mon arriere grand mere paternelle ma montré un jour la sienne de chemise de nuit, et elle etait bien comme tu la decrit, par contre sur la sienne il n'y avait rien d'ecrit.


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Merci d'avoir accédé à ma demande, CocoB !!!  :mrgreen:

Et voilà un sujet très intéressant... C'est vrai qu'on ne se rend pas toujours compte qu'on ne parle pas du Moyen Age mais qu'il y a moins de cent ans, il fallait être bien gentille...  :?

Moi, le sujet m'a toujours interpellé car si aujourd'hui, çà semble rentré dans les moeurs, ce qu'on a appelé à la fin des années 1960 la "révolution sexuelle" recouvre des changements conséquents marqué par l'émancipation sexuelle des femmes bien sûr, mais surtout la reconnaissance des sexualités à but non procréatif et non conjugal, et le plus important, l'affirmation de l'égalité des sexes qui suivra.

Pétard, je pense toujours à Simone de Beauvoir qui s'est attachée au combat pour la condition des femmes.

Mais plus léger, qui se souvient-on de : "Et Dieu... créa la femme" ?
C'est le fameux film qui a rendu célèbre Brigitte Bardot. Punaise, ce film a suscité en son temps autant de passion et de coup de foudre des uns, que d'indignation, de colère, voire même de haine des autres.

Et aujourd'hui, on peut regarder tout à loisir Desperate Housewives autant qu'on veut, sans se cacher et sans honte...




Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12128
Mais .. .. une sexualité "libérée" a-t-elle fait une femme plus heureuse pour autant ?  :-k

Attention  =;  Je ne remets pas en cause la nécessité de cette libéralisation des mœurs, je me demande juste si (nous les femmes)  en avons fait un bon usage ?




Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
C'est une bonne question, Charito !
Mais comment répondre sans faire de généralité ?
Sans même remonter à la ceinture de chasteté bien sûr, rien que par rapport à la chemise de nuit trouée juste au bon (ou mauvais) endroit dont ont parlé les coupines, on y a gagné, rien que pour le choix du partenaire, le choix de le quitter aussi, le choix de travailler et d'être libre, de choisir son métier, le choix de ne pas demander des euros pour faire les courses... Bref, la liste est longue, mais moi, je répondrai que oui, on y a beaucoup gagné mais maintenant, à nous de savoir en faire bon usage, je crois que beaucoup de sagesse est nécessaire pour vivre pleinement cette révolution, c'est un héritage, mais il ne suffit pas de l'avoir, il faut en user avec conscience et savoir ce qu'on veut et où on va... Savoir assumer sa liberté est un autre débat, dans un autre fil justement, mais il répond un peu à la question, non ?
Mais maintenant, on peut, c'est ce qui est important à mes yeux !


Baobab

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 906
  • prendre un thé au calme
Tiens c'est très interessant....le magazine allemand Der Stern publie cette semaine un titre "5o ans de pillule". On peut lire des temoignages de 4 femmes, 80, 60, 50 et 20 ans et leur sentiments vis-à-vis de ce moyen de contraception qui a revolutionné la sexualité ... l'élement qui revient toujours n'est pas celui d'une la liberté soudainement trouvée de pouvoir s'éclater et de faire des folies, mais le sentiment que ces femmes pouvaient pour la première fois déterminer elles-mêmes ce qu'elle voulaient - et ce qu'elle ne voulaient pas ou plus.
Donc que la pilule leur ait apporté une sorte d'autodetermination inconnue jusque là.

Mais il faut dire aussi que avec l'apparition de la pilule, toute la responsabilité de la contraception s'est retrouvé d'un coup entre les mains de femmes, sans parler d'eventuelles conséquences pour le corps féminin après des années d'absorption d'hormones ...
 


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094


Mais il faut dire aussi que avec l'apparition de la pilule, toute la responsabilité de la contraception s'est retrouvé d'un coup entre les mains de femmes, sans parler d'eventuelles conséquences pour le corps féminin après des années d'absorption d'hormones ...
 
et pourtant beaucoup d'hommes pensent que " la contraception est une affaire de femme, et une responsabilité de femme" :smt102

pourtant( encore té) il y a aussi une pilule pour homme :smt102
mais pour eux( les hommes) c a la femme de prendre ses responsabilités, pas a eux [-X

exemple type" quoiiiiiiaaa tu es enceinte?? et la pilule tu connais pas?? "


 :smt102


hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7146
et pourtant beaucoup d'hommes pensent que " la contraception est une affaire de femme, et une responsabilité de femme" :smt102

pourtant( encore té) il y a aussi une pilule pour homme :smt102
mais pour eux( les hommes) c a la femme de prendre ses responsabilités, pas a eux [-X

exemple type" quoiiiiiiaaa tu es enceinte?? et la pilule tu connais pas?? "


 :smt102

Naméoww ! N'en rajoutes pas, toi

Paque
primo : c'est un homme qui vous a inventé votre pilule  :smt045
deuzio: depuis, vous rouspétez qu'il n'y a plus de vrais hommes

Alors maintenant, contentez vous des machos qui vous restent !

Naméoww !

« Modifié: 07 mai 2010 à 15:30:35 par hector »


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846
Mais .. .. une sexualité "libérée" a-t-elle fait une femme plus heureuse pour autant ?  :-k

Attention  =;  Je ne remets pas en cause la nécessité de cette libéralisation des mœurs, je me demande juste si (nous les femmes)  en avons fait un bon usage ?



Ben, j'essaie de me mettre à la place de ces femmes pour qui cela semblait être une corvée plutot que du plaisir et je me dis que quand même, à ce niveau là, je suis plus "heureuse" oui.
Ho et puis oui, ma foi .... 8-[ Oui c'est quand même plus "jouissif" de mieux se connaitre, de mieux profiter de ce qu'on nous a donné ! :mrgreen:
Franchement quelle angoisse avant, d'être une femme .... :?

En faire bon usage ..... :-k qu'entends-tu par là ? #-o  au fait ......... 8-[


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094


En faire bon usage ..... :-k qu'entends-tu par là ? #-o  au fait ......... 8-[
peut etre qu'a  trop vouloir etre libre on devient comme les hommes, c a d ,le sexe pour le sexe,pas de sentiments, on couche de suite, le soir meme, et dans la nuit une fois la chose faite, le mec doit partir :-k
c peut etre ca qu'elle a voulu dire :smt102


Salamèche

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2118


En faire bon usage ..... :-k qu'entends-tu par là ? #-o  au fait ......... 8-[
peut etre qu'a  trop vouloir etre libre on devient comme les hommes, c a d ,le sexe pour le sexe,pas de sentiments, on couche de suite, le soir meme, et dans la nuit une fois la chose faite, le mec doit partir :-k
c peut etre ca qu'elle a voulu dire :smt102

Et quand bien même, chacun(e) vit sa sexualité comme il l'entend. Celle qui couche pour le sexe n'est à mon sens pas plus à blâmer que celle qui se préserve pour son le prince charmant (surtout que par les temps qui courrent, cela se transforme souvent en désillusions). Et celle qui n'a pas envie que le mec dorme dans son lit, je la comprends aussi, c'est la même liberté.
Il ne faut pas comparer sexe et amour, pour moi ils ne pèsent pas la même chose dans la balance.

Ca me choque ces jugements où on tire à boulet rouge sur les femmes parce qu'elles assument (et assouvisseent) leurs désirs.  :oops:


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846


En faire bon usage ..... :-k qu'entends-tu par là ? #-o  au fait ......... 8-[
peut etre qu'a  trop vouloir etre libre on devient comme les hommes, c a d ,le sexe pour le sexe,pas de sentiments, on couche de suite, le soir meme, et dans la nuit une fois la chose faite, le mec doit partir :-k
c peut etre ca qu'elle a voulu dire :smt102

Houla ..... ben si c'est ça que Chari a voulu dire ?..... #-o
Etre libre sexuellement, ça veut pas forcément dire se comporter ....... comme un homme goujat !!! :shock:
Tu peux te sentir libre et être tout à fait correcte avec tes hommes et ne pas les considerer comme des torchons que tu jettes !! :roll: Quand même !!! :mrgreen:



Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12128
Pour préciser ma pensée j'ai recherché en quoi "l'amour libre" pouvait se retourner contre les femmes et j'ai trouvé ceci :

"Les libertins ont promu l'égalitarisme des sexes pour élargir leur tableau de chasse. Michel Brix amplifie ses thèses en montrant que la monogamie a été une victoire des femmes sur la possession des hommes.

    « En Occident, les femmes - car on ne voit pas pourquoi les hommes l'auraient fait de leur propre initiative - ont imposé le modèle de la monogamie et la proscription de la polygamie. Loin d'être une manifestation de l'oppression de la femme par l'homme, la monogamie est au contraire une victoire des femmes, à laquelle elles n'entendent pas, d'ailleurs, renoncer dans leur quotidien. Les véritables ennemis du mariage monogamique, ce sont les penseurs masculins de l'amour libre, qui voient les unions conjugales comme des barrages à la société qu'ils veulent établir »

http://www.sens-public.org/spip.php?article638


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Bien vu pour la monogamie, mais çà me parait simpliste en fait... Moi, j'aurais pas appelé cela une victoire, parce que si l'homme était heureux d'avoir bobonne à la maison, çà ne l'a pas empéché d'avoir des maitresses ailleurs !!! J'en reste que la liberté sexuelle est un bien pour la femme qui peut choisir son compagnon et sa vie sexuelle ! Et sans tomber dans la caricature ou le vulgaire, comme l'ont déjà dit les coupines, nombre d'entre nous, les filles, n'en n'ont pas treize à la douzaine ensemble des garçons, et ne s'en servent pas comme des kleenex mais c'est juste qu'on peut choisir quand on a envie, avec qui on a envie et si on veut un enfant dans une vie ou un par an...

D'autant plus qu'il ne faut pas réduire l’égalité des genres au seul domaine sexuel, il convient d'y ajouter les conséquences dans certains domaines majeurs : l’éducation, les fonctions politiques, les droits civiques...

Aujourd'hui, ce qu'il y a de bien, c'est qu'on peut s'indigner quand on lit Ménon : "Quant à la vertu de la femme, elle consiste d’abord à bien administrer sa maison pour l’entretenir en bon état, ensuite à obéir à son mari" !!!
Source : dialogue de Platon, dans lequel Ménon et Socrate essaient de trouver la définition de la vertu !


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12128
Bien d'accord avec toi CocoA.

Mais lorsque la libéralisation sexuelle fait croire à certaines femmes qu'il faut adopter une attitude masculine pour être épanouie ça risque d'être un piège.

" En termes de sexualité, « plus de sexe » ne rime pas avec « mieux ». Et tant que « pas du tout de sexe » ne sera pas accepté comme un choix non pathologique de vie sexuelle, autrement dit tant qu’il existera une pression sociale poussant les gens à avoir des relations sexuelles, nous ne serons pas complètement libres."


hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7146
mais c'est juste qu'on peut choisir quand on a envie, avec qui on a envie
C'est le grand "nouveau" privilège de la femme sur l'homme, qui,  lui, doit toujours se contenter de "proposer"  :smt088


Charito a posté entre temps :smt102 ...je maintiens
« Modifié: 07 mai 2010 à 20:00:34 par hector »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
@ Hector : pour une fois, je vais te contredire...  ;) Je crois que beaucoup d'hommes ne se contentent pas de proposer, bon nombre estiment pour mille et une raison que certaines choses sont dues et c'est pas toujours facile de faire changer les pensées !

@ Charito : pour te répondre, je choisis de copier plus ou moins Nikon dans le fil sur la liberté, en effet, cette dernière n'est pas facile à acquérir et il faut apprendre à penser par soi-même et éviter les pièges des miroirs aux alouettes, mais ceci ne vaut pas que pour la liberté sexuelle en fait, il faut tenter de subir le moins possible la pression sociale, mais certes, c'est difficile, c'est un chemin...  
« Modifié: 07 mai 2010 à 20:23:22 par CocoA »


 

SMF spam blocked by CleanTalk