Marseille Forum

Camping Sauvage

Nikon · 25 · 15672

Nikon

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5782
  • j'vous aime pô !
Aller, un fil pour tout dire sur cette chose merveilleuse qu'est le camping sauvage ... astuces, bons plans, souvenirs ... etc ...
 :wink:

Je commence ... c'est un peu long ... c'était parti d'un délire ...



Faire son feu soi-même

A priori, faire un feu soi-même, n’est pas une chose qui semble forcément aisée dans nos civilisations occidentales et modernes, de plus en plus urbanisées et éloignées de Mère Nature ! Le profane en la matière ira jusqu’à dire que c’est plutôt compliqué qu’c’tt’affaire là ! Alors voyons comment y parvenir assez facilement !

Avant toute chose, il va nous falloir du combustible ! Sans lui, point de flamme !
Il m’apparaît alors essentiel de préciser que même décrépite et fortement desséchée, la belle-mère ne doit pas être utilisée comme combustible ! Il existe des textes de loi, certes absurdes, je vous l’accorde, mais qui nous l’interdisent formellement ! Peut-être qu’un beau jour cela changera, mais d’ici là, convenez qu’il faut être sacrement con, à la base, pour emmener sa belle-mère en camping ! Laissez là donc à la maison, ça vous évitera d’être inutilement tenté !

Ce qu’il nous faut, comme matière combustible, c’est du bois !
Allez ! Tout le monde s’y met et ramasse ce qu’il trouve ! Et oui, vous l’avez compris, il faudra arpenter les alentours, autrement dit marcher, pour en trouver, voire marcher un peu plus que ça Nincy ! Il va falloir s’éloigner du campement, des copains et de la bière, s’enfoncer dans des sous-bois toujours plus obscurs ! … Tout seul ! … au milieu des cris étranges d’animaux qui … … hum, oui bon, il faut donc du bois, alors pas question de rentrer bredouille et d'être la risée du campement !

Choisissez, de préférence, les branches les plus grosses, mais ne négligez pas pour autant le bois plus fin ! En  effet, il va nous en falloir de toutes les tailles pour le faire partir ! … et du sec !

Attention, ne prenez que celui que vous trouvez à terre ! N’allez pas coupez du bois vert sur un arbre vivant ! Hey non, pas ce… … et bin oui, Nincy, c’est une fourmilière ! Observez bien avant d’essayer de mettre un énorme tronc sous le bras ! S’il est là depuis longtemps, il sert très probablement d’habitat à une colonie d’insectes ! Alors reposez la bûche délicatement où vous l’avez dégotée. Allez un peu plus loin, ça n’va pas vous tuer, et laissez les tranquilles !

Bien, maintenant que tout le monde est revenu et que le bois est ramassé en quantité suffisante, faites-en un joli tas. Ou mieux encore, faites deux ou trois tas en séparant les grosses bûches du bois moyen ! Oui, Nincy, il est très joli ce morceau de bois ! Oui, tu peux le garder si ça t’fait plaisir !

Pour faire démarrer notre feu, il nous faut également des brindilles, des touffes d’herbes sèches, du papier … Oui, le carton du pack de bières peut faire l’affaire ! Mais non, Nincy, t’es pas obligée de les finir pour prendre l’emballage ! … Le journal marche très bien aussi, ou à défaut, quelques pages du magazine de Nincy, celui qu’elle tente de dissimuler maladroitement depuis qu’elle a entendu que l’on cherche du papier ! Ne lui prenez que les pages de pubs, ça en fera déjà plus que nécessaire ! Certaines écorces, comme celle du bouleau, peuvent servir aussi. Bien entendu, il faut qu’elles soient parfaitement sèches et ramassées par terre : on n’arrache surtout pas d’écorces sur un arbre vivant ! Euh … oui, Nincy, les bouses de vache peuvent aller au feu, mais … hum … pas celles-là, prend plutôt les sèches alors …

Sinon, faut savoir qu’en général, le petit bois est plus sec sous un arbre, car mieux protégé de la pluie ou de la rosée matinale, qu’au milieu d’un pré. Les plus costauds d’entre vous pourrons briser une brindille pour faire un test : si elle se casse facilement, c’est que c’est suffisamment sec pour le feu.

Notez que certains petits joueurs n’hésitent pas à emporter dans leur poche, des allume-feu pour barbecue. Oui, vous avez bien lu ! Alors, s’il vous plaît, si vous vous laissez tenter par de telles pratiques honteuses, veillez au moins à les fabriquer vous-même ! Il suffit de tremper du papier journal, roulé serré, dans de la cire fondue et de laisser sécher ! Euh, non, Nincy, on ne va pas allumer un feu pour faire fondre les bougies et fabriquer des allume-feu maintenant : on les prépare à la maison, longtemps avant !

Bon, bin là, je suis désolé, mais il va falloir déplacer les tas de bois ! Vous avez fait ça très bien et à un bel endroit, mais c’est surtout le coin idéal pour faire le feu là !

Mais non je ne suis pas chiant, c’est qu’un feu ne se fait pas n’importe où ! Il faut choisir l’emplacement avec beaucoup de soins ! Vous avez tous entendu parler des feux de forêts qui chaque été ravagent notre beau sud ? Vous ne voudriez pas être à l’origine d’une telle abomination ? … Alors nous sommes d’accord !

On va le faire ici ! Vous voyez comme elle est large et belle cette clairière ? On va l’installer bien au milieu, le plus loin possible des arbres et des tentes !

Maintenant, il va nous falloir un sol parfaitement propre !
Oui, à l’aide de branches, on improvise un balaie et on nettoie tout ça ! Nincy ? … Niiinncyyy ? Bin où elle est passée ? … Le sol doit être minéral et on n’arrête pas de balayer tant que ce n’est pas le cas ! Il faut que se soit du sable, de la terre ou des cailloux ! Une fois le coin dégagé et débarrassé de ses brindilles, de ses feuilles mortes, des écorces et autres pignes de résineux, on s’attaque aux herbes sèches qu’on arrache impitoyablement ! Et on les met de coté parce qu’elles vont nous servir pour le feu !

Certains outils, même s’ils ne sont pas indispensables, peuvent tout de même vous faciliter énormément la vie ! Je parle notamment d’une scie égoïne et d’une pelle-bêche ! Si vous vous décidez à emporter ces outils, optez pour une vraie et bonne scie à bois, ainsi que pour une pelle-bêche de petite taille et très solide, pas d’outils branlants et émoussés ! En effet, mieux vaut se débrouiller sans outillage plutôt qu’avec de mauvais outils inadaptés qui vous desserviront plus qu’autre chose ! Mais non Nincy, j’ai parlé de pelle-bêche, pas de pimbêche !

Bien, passons à la suite des préliminaires !
Vous avez balayé consciencieusement le coin, vous avez enlevé les herbes sèches … il nous faut maintenant aménager le foyer du feu à proprement parler ! Vous pouvez également dire à Nincy de revenir et d’arrêter de faire la gueule !

Il est bon de creuser légèrement ! S’il y a un vent léger qui souffle, ceci permettra de mettre un peu votre feu à l’abri et surtout de lui permettre de démarrer plus aisément ! Evidemment, si le vent souffle réellement, n’essayez même pas de penser qu’éventuellement il serait peut-être question on ne sait jamais qu’une allumette … stooooop ! Vous êtes fous ! On n’a pas déjà parlé des risques d’incendie juste un peu plus haut ? Pas de connerie, hein !?! Si le vent souffle, pas de grillade en camping sauvage ! Vous vous contentez du petit réchaud à gaz pour chauffer vos aliments à l’abri d’un auvent de tente !

Bien, la pause est terminée, vous reprenez la pelle !
Il faudra également faire très attention lorsque vous creuserez, à ne pas atteindre des racines, surtout s’il s’agit de racines d’un arbre mort. En effet, outre le fait que ce n’est jamais très bon pour l’arbre, des racines pourraient couver le feu sous terre, se consumer très lentement, et ressortir bien plus loin des heures, voire des jours plus tard ! C’est un réel danger auquel on ne pense jamais !
Si vous êtes sur une plage, certaines questions ne se posent pas et les choses sont bien plus simples ! Mais ça n’exclut pas la prudence ! Je vais littéralement vous gonfler avec ça, mais un feu, aussi délicieux soit-il, n’est pas une chose anodine que l’on fait à la légère !

Allez, on continue !
Après le bois, il vous faut maintenant ramasser des pierres ! Arrêtez de les lancer sur Nincy ! Si elle vous dit qu’elle s’est perdue pendant que vous balayiez, c’est sans doute vrai ! Ces cailloux auront deux utilités et il en faudra une certaine quantité.

D’abord, il vous en faudra suffisamment pour obtenir un lit sur le fond du foyer que vous avez creusé ! Oui, après avoir jouer de la pelle-bêche à la sueur de votre front et au prix de maintes ampoules aux mains, voilà qu’il vous faut en combler une partie avec ces pierres ! C’est bien fait, on vous a dit de creuser légèrement ! Une vingtaine de centimètres de profondeur, pour un cercle d’une cinquantaine de centimètres de diamètre, faisaient amplement l’affaire. Il ne fallait pas remonter de plusieurs millénaires dans les couches géologiques ! Oui, Nincy, elles ressemblent un peu à des fossiles, mais arrête de nous prendre tous les cailloux, tu seras gentille !

Utilisez les pierres les plus plates et les plus petites pour cette nappe minérale. Ce lit de caillasses va parfaitement isoler le feu de l’humidité du sol. Il s’agit là d’une précaution qui va s’avérer extrêmement utile, notamment si la pluie est tombée récemment ou bien si votre foyer est proche d’une étendue d’eau, rivière, lac ou mer.
Enfin, grâce aux pierres les plus grosses, délimitez votre foyer ! Ce périmètre servira autant à votre sécurité, qu’à poser votre grille pour les grillades ou à maintenir vos piques. C’est bien pratique, croyez-moi ! Veillez à ce que ce soit harmonieux ! En camping sauvage comme au restaurant, on mange aussi avec les yeux !

Et bien, c’est pas mal ! On a bien avancé là ! Oui, sans l’aide de Nincy, mais ce n’est pas très sympa de le faire remarquer ! On a ramassé notre bois, choisi un bel emplacement, nettoyé le coin, ramassé nos pierres, disposées de sorte à obtenir un fond pour notre foyer et enfin, on a bâti une magnifique muraille haute d’au moins quinze centimètres tout autour de ce qui ne va plus tarder à devenir notre feu de camp !

Pour suivre la méthode que j’appellerai duvet … ! Oui, subtil petit jeux de mot puisqu’il s’agit de réaliser, avec le bois, un V … donc, méthode du V … et duvet pour le couchage ! Vous avez compris le jeu de mot ? Trop fort, hein ? Oui, après je t’expliquerai à nouveau Nincy !

Alors, il vous faudra former une base constituée de deux grosses bûches disposées en parallèle. Vous pouvez également utiliser une seule de vos grosses bûches si vous avez avec vous de quoi la fendre dans sa longueur !
Notez que beaucoup, dont moi, se passent de cette étape !!! Par dessus, si vous avez utilisé les grosses bûches, ou à même le lit de pierres dans le cas contraire, il vous faudra poser deux gros bois, disposés cette fois-ci en V. D’où le nom de méthode duvet … euh, du V !!! Ce V ainsi formé canalisera le vent, ou votre souffle, pour l’amener vers la flamme !!! Oui, on parle enfin de flammes !
Une fois de plus, je vais signaler que beaucoup, dont moi, se passent également de cette étape !!!
C’est donc soit sur ces branches en V, soit à même le lit de pierre, que vous allez maintenant placer votre papier en boule et pas trop serré, vos herbes sèches, vos petites brindilles, … bref, tout le petit matériel qui va servir au démarrage du feu ! Ah je sens votre excitation monter là ! Par dessus, disposer de très fines branches de sortes à former une espèce de tente en bois. Comme une pyramide ou un tipy indien, si vous préférez, et qui enfermerait vos herbes sèches, boulettes de papier, etc … ! Tout ça doit être très aéré !

On respire un bon coup et … tadaaaaammmm … on gratte la première allumette ! Ah vous l’attendiez celle-là, hein ? Je suppose que vous connaissez tout de même l’usage de l’allumette ! Avec ça, vous allez enflammer l’intérieur de votre petite pyramide ! Ici, et aussi ici, et encore ici ! Multipliez les foyers pour multiplier vos chances de faire partir le feu ! Pour vous faciliter la tache lorsqu’il s’agit d’atteindre l’intérieur de la pyramide, et éviter également de vous brûler les doigts alors que le feu n’est même pas encore allumé, ce qui serait un comble, vous pouvez fixer l’allumette sur une brindille ou bien enflammer directement cette brindille. Il faudra alors prendre soin de la positionner régulièrement flammes vers le bas afin qu'elle ne s’éteigne pas immédiatement !

Bien, ce n’est pas encore gagné, loin de là, mais des flammes apparaissent déjà !!! Même Nincy semble ravie alors que ce sont les pages de son magazine qui partent en fumée !

On se concentre s’il vous plaît, car il faut maintenant éviter d’assister à ce qu’on appelle un feux de paille ! C’est à dire une jolie flambée de quelques secondes seulement et qui s’éteint aussitôt ! Pour cela, à peine votre feu aura pris, toujours en conservant cette architecture pyramidale, vous ajouterez des branches. Progressivement, avec douceur, en aidant autant que possible votre bois à s’enflammer ! Il ne s’agit pas non plus de l’étouffer ce pauvre feu ! Je le précise au cas où, pour ce qui est des branches, prenez-les fines dans un premier temps, puis de plus en plus épaisses, jusqu’à l’apothéose de la grosse bûche cerise sur le feu ! Ce sont ces grosses bûches qui vont faire le superbe lit de braises indispensable à la popote de ce soir !

Si vous disposez de bois de résineux, utilisez-le avant le reste ! En effet, ce n’est pas là le bois idéal pour obtenir des braises, mais en revanche, ils s’enflamment beaucoup plus rapidement que les autres essences !

D’autre part, alimenter le feu en bois ne suffira pas au début ! Il va vous falloir également lui fournir de l’oxygène, autrement dit souffler pour attiser la combustion ! C’est à ce moment là que les gros … poumons de Nincy vont s’avérer utiles ! Bien entendu, on ne souffle pas n’importe où ! C’est à la base de ces belles flammes qu’il faut faire parvenir votre souffle ! Pas trop éthylique, hein, ce souffle ! On ne sait jamais !
Je ne perdrais pas de temps à vous expliquer qu’il est parfaitement possible d’improviser un éventail, comme, par exemple, avec le chapeau qui vous aura protégé du soleil, ou une assiette en carton, ou bien encore l’emballage en carton du troisième pack de bières que vous n’êtes toujours pas obligés d’engloutir avant d’en utiliser l’emballage, voire même un sèche-cheveux électrique branché sur l’allume-cigares de votre 4x4 que vous aurez garé juste à coté ! Non, j’déconne là !

Voilà !
Il est bien parti ! Il est beau votre feu ! Autant à voir qu’à entendre crépiter !
Et vous aussi vous êtes beaux éclairés par lui ! Vous avez vu les yeux de Nincy, avec ces reflets de braise qui dansent une fol .. comment ? … Je vous les brise menu avec ma poésie exécrable ? Mais je peux faire pire, comme par exemple revenir une fois de plus, sur la sécurité !

Oui, et entre autres, sur un point qui est primordial ! Les enfants ! Ces derniers, en règle générale, sont littéralement fascinés par le feu ! Alors il importe de leur apprendre très tôt à maintenir une certaine distance entre le feu et eux ! Ne laissez jamais un enfant sans surveillance à proximité d’un feu ! Nincy non plus d’ailleurs !

De toutes manières, dites-vous bien qu’il ne faudra jamais laisser votre feu sans surveillance, enfants ou pas ! Il faudra que vous restiez en permanence sur le qui-vive, que vous évitiez qu’il ne se disperse. Faites très attention à ce que des escarbilles ne s’envolent trop loin. En fait, pour résumer, prenez soin à ce qu’il conserve une taille adaptée aux conditions climatiques (vent, sécheresse … ) et à ce qui vous entoure (bois mort, broussailles sèches, résineux, …) !
Faites gaffe à tout ça et votre plaisir n’en sera que plus grand, n’est-ce pas Nincy ? … mmmhh ? … comment ça « gros con » ?! … bin qu’est-ce que j’ai dit moi ?

Arzack


CelineChris13016

  • Invité
Moi je ne sais pas anser autour d'un feu, ni même tout court
Je n'ai pas de gros poumons

Mais c'est quand ton grand feu de JOIE ?


coeur51

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1129
 =D>  =D>  =D> Là, je me suis bien marrée, tu as un vrai talent de romancier !!! Super  :smt023  :smt023

J'attends la suite avec impatience sur "comment éteindre le feu "  :smt005  :smt005
Remarque je m'en doute au vu de la consommation de bière ça ne devrait pas être un problème pour l'équipée sauvage  :ptdr:  :ptdr:


NATH

  • Invité
le camping sauvage , j' en ai fais toute mon enfance sur les plages des " salins de giraud" en camargue. Maintenant je crois que c' est interdit  sur cette plage :roll:
On arrivait à 4 familles, les plus riches avaient leur caravane , les moins  une simple toile de tente avé les matelas à même le sol pour 3 semaines de vie en plein air ! qu' est ce que c' etait bon !!!!!! :smt023
On plaçait le campement en rond près des dunes de sables ( qui servait de brise vue au pipiroom  :mrgreen: ) ,en prenant soin de creusé dès notre arrivée une tranchée tout autour en vue de l' annuelle montée de la mer ( souvent en pleine nuit )  :?  il y avait la grande tablée à l' abris sous les auvents , les feux de joie du soir...pour nous les gamins, c' etait la liberté totale de l' espace , baignade à gogo, chateau de sable , bronzette, jeux de ballons, cerf volant,pêche aux tellines pour la salade du soir :manger:  ( j' adore !  :smt007 )
Et plus tard dragouille à gogo avé les cousines, ben vi , ce mode de vacances etait propices aux rencontres de garçons pubère qui jouaient les surfeurs ! :mrgreen
De mon enfance, ce fût mes meilleurs souvenirs de vacances  :smt007  :smt007  :smt007


titidegun

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 10597
  • Nostalgique !
 :smt104 fan de chichourle, Nikon, qu'est-ce que tu es calé en "feumologie" toi !

 :smt005 mouarf, on va pouvoir faire Kolhanta maintenant ....

.... ou oublier les allumettes à Beauduc :mrgreen:


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
le camping sauvage , j' en ai fais toute mon enfance sur les plages des " salins de giraud" en camargue. Maintenant je crois que c' est interdit  sur cette plage :roll:
On arrivait à 4 familles, les plus riches avaient leur caravane , les moins  une simple toile de tente avé les matelas à même le sol pour 3 semaines de vie en plein air ! qu' est ce que c' etait bon !!!!!! :smt023
On plaçait le campement en rond près des dunes de sables ( qui servait de brise vue au pipiroom  :mrgreen: ) ,en prenant soin de creusé dès notre arrivée une tranchée tout autour en vue de l' annuelle montée de la mer ( souvent en pleine nuit )  :?  il y avait la grande tablée à l' abris sous les auvents , les feux de joie du soir...pour nous les gamins, c' etait la liberté totale de l' espace , baignade à gogo, chateau de sable , bronzette, jeux de ballons, cerf volant,pêche aux tellines pour la salade du soir :manger:  ( j' adore !  :smt007 )
Et plus tard dragouille à gogo avé les cousines, ben vi , ce mode de vacances etait propices aux rencontres de garçons pubère qui jouaient les surfeurs ! :mrgreen
De mon enfance, ce fût mes meilleurs souvenirs de vacances  :smt007  :smt007  :smt007

tu décris Beauduc là  :smt007  :smt007  :smt007


titidegun

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 10597
  • Nostalgique !
le camping sauvage , j' en ai fais toute mon enfance sur les plages des " salins de giraud" en camargue. Maintenant je crois que c' est interdit  sur cette plage :roll:
On arrivait à 4 familles, les plus riches avaient leur caravane , les moins  une simple toile de tente avé les matelas à même le sol pour 3 semaines de vie en plein air ! qu' est ce que c' etait bon !!!!!! :smt023
On plaçait le campement en rond près des dunes de sables ( qui servait de brise vue au pipiroom  :mrgreen: ) ,en prenant soin de creusé dès notre arrivée une tranchée tout autour en vue de l' annuelle montée de la mer ( souvent en pleine nuit )  :?  il y avait la grande tablée à l' abris sous les auvents , les feux de joie du soir...pour nous les gamins, c' etait la liberté totale de l' espace , baignade à gogo, chateau de sable , bronzette, jeux de ballons, cerf volant,pêche aux tellines pour la salade du soir :manger:  ( j' adore !  :smt007 )
Et plus tard dragouille à gogo avé les cousines, ben vi , ce mode de vacances etait propices aux rencontres de garçons pubère qui jouaient les surfeurs ! :mrgreen
De mon enfance, ce fût mes meilleurs souvenirs de vacances  :smt007  :smt007  :smt007

tu décris Beauduc là  :smt007  :smt007  :smt007

 :-$ chuttttt pas de lieu cité en dehors du topic réservés aux inscrits du forum ma chère BTBM ou le jour J nous serions alors 2.000 dans notre jardin secret


baseth

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1277
Excellent Nikon!!!

Bravo....Mais c'est qui cette Nincy? :mrgreen:


nouche

  • Invité
le camping sauvage , j' en ai fais toute mon enfance sur les plages des " salins de giraud" en camargue. Maintenant je crois que c' est interdit  sur cette plage :roll:
On arrivait à 4 familles, les plus riches avaient leur caravane , les moins  une simple toile de tente avé les matelas à même le sol pour 3 semaines de vie en plein air ! qu' est ce que c' etait bon !!!!!! :smt023
On plaçait le campement en rond près des dunes de sables ( qui servait de brise vue au pipiroom  :mrgreen: ) ,en prenant soin de creusé dès notre arrivée une tranchée tout autour en vue de l' annuelle montée de la mer ( souvent en pleine nuit )  :?  il y avait la grande tablée à l' abris sous les auvents , les feux de joie du soir...pour nous les gamins, c' etait la liberté totale de l' espace , baignade à gogo, chateau de sable , bronzette, jeux de ballons, cerf volant,pêche aux tellines pour la salade du soir :manger:  ( j' adore !  :smt007 )
Et plus tard dragouille à gogo avé les cousines, ben vi , ce mode de vacances etait propices aux rencontres de garçons pubère qui jouaient les surfeurs ! :mrgreen
De mon enfance, ce fût mes meilleurs souvenirs de vacances  :smt007  :smt007  :smt007

 :smt023  j'avais oublié ! je me rappelle qu'on vous avait rejoint  avec notre vieux camping car vert :smt005  c'était génial; la soupe au pistou ............merveilleux souvenirs pour moi aussi .
ah oui, mes jeunes cousines allaient draguer pendant qu'on faisait la vaiselle à l'eau de mer  :roll:  :roll:

Nikon , c'est génial , j'ai ri de bon coeur . Tu nous mettras la suite  hein ! trop fort Nikon   =D>
« Modifié: 09 mai 2007 à 00:01:56 par patrick »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764

pauwan

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 754
  • Vous me manquez mes coeurs
trop fort !!! Nikon a mis le feu !!! ... non ce n'est pas un potin les filles et Agui  !!!  :smt005
Merci nikon, c'était un régal de te lire !!!


faga

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8574
  • Soyez heureux !
Merci pour cette jolie histoire Nikon  :D

A la prochaine IRL, tu nous la racontes au micro ?  :-''



Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Merci pour cette jolie histoire Nikon  :D

A la prochaine IRL, tu nous la racontes au micro ?  :-''



pffffffffffff......il os'ra jamais.....ces anarchistes, que de la gueule  :mrgreen:


stefo

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 587
Trop fort Nikon...  :smt023
ça réveille tellement de bon souvenirs.....


vanillabluz

  • Invité
 [-o<  [-o<  [-o<  [-o< butagaz priez pour nous pauvre randonneurs !


Nikon

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5782
  • j'vous aime pô !
Alors, j'avoue que vous m'impressionnez : j'ai bien essayé de me relire, avant de poster ce texte, mais j'ai trouvé ça trop long !  :mrgreen: ... me suis fait confiance (ça date bien d'un an) et ai croisé les doigts !  :mrgreen:
... promis, les (éventuels) prochains, seront plus brefs !  :mrgreen:


coeur51

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1129
NON, la longueur passe super bien quand c'est bien mené et là il n'y a aucune monotonie dans tes écrits, encore  =D>  =D>

Alors, j'avoue que vous m'impressionnez : j'ai bien essayé de me relire, avant de poster ce texte, mais j'ai trouvé ça trop long !  :mrgreen: ... me suis fait confiance (ça date bien d'un an) et ai croisé les doigts !  :mrgreen:
... promis, les (éventuels) prochains, seront plus brefs !  :mrgreen:


maïtéchou

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4000
  • Four solère
 =D>  =D>  =D> Chapeua bas :chapeau: Bien écrit!! quel régal meme si c'est un peu long, on va jusqu'au bout , c'est dire si ton histoire est accrocheuse! :smt023

Je me souviens quand j'étais scoot, le feu de camp c'était aussi tout un rituel!! :wink:  :lol:

A+ :smt026  :smt026


fanette

  • Invité


je remonte ce topic que je trouve passionnant ! Je l'avais lu à l'époque, d'un bout à l'autre, sans oser intervenir (j'étais jeune forumeuse et timide !!  :cache: )

Certains connaissent-ils des coins dans la région ou ailleurs, où l'on peut faire du camping sauvage ?

J'étais allée au Lac de Salagou (dans l'Héraut), voilà quelques années. J'étais hébergée dans  un ancien presbytère qui se trouvait à 100 mètres de la plage. Il y avait des gens qui faisaient du camping sauvage ! Des amoureux de la nature, car ils ne salissaient pas du tout !!  :smt023
C'était génial !!





Nikon

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5782
  • j'vous aime pô !
C'est un peu comme les coins à champignons hallucinogènes ou les coins poissoneux ça : ça ne se transmet que par l'occasionquifaitlelarron, lors de l'organisation d'un camping sauvage par exemple !  :mrgreen:

Je te filerai quelques spots !
Mais sinon, si tu lèves le camps en matinée, y'a peu d'endroit où tu ne trouves pas un petit coin où t'installer ! Faut juste passer quelques semaines d'entrainement pour avoir le ton le plus crédible possible lorsque tu dis "QUOIIII ? ... INTERDIT VOUS DITES ??? ... C'EST PAS VRAI !!!!!!!!"  :mrgreen:


 

SMF spam blocked by CleanTalk