Marseille Forum

INSOLITES des Calanques et Collines

stokofish · 20 · 9908

stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
"si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin" (marcel Pagnol, merci "la Provence du 21/03)

En attendant de nouvelles photos avec ce beau printemps qui démarre, je vous propose un nouveau fil spécial INSOLITES qui nous (vous) permettra d'apprendre tout plein de choses peu connues sur les collines et les calanques, les plantes, les animaux, insectes...Anecdotes, descriptions,aspect original des infos dans ce fil pour y penser lors de vos balades, à raconter à vos enfants, à épater vos amis ou même les instits de vos enfants !!
avec ou sans photos (attention aux copyrights) racontez toutes vos connaissances originales persos et trouvées par-çi par-là sur des bouquins ou le net !

et si vous êtes motivés, je démarre par une reprise d'une photo d'un Genévrier de Phénicie (photo stoko libre de tous droits pour tous kilenveulent), prise recemment (à ne pas confondre avec le genévrier de Cade, qui lui a des feuilles piquantes).



 Son nom est tiré du mot celtique juniperus, signifiant « âcre », du fait de la saveur de ses baies...
Les baies de genièvre avaient au Moyen-Age un immense succès, elles "produisaient" des guérisons miraculeuses.
Au XVIe siècle, elles étaient considérées comme un antidote universel.
Recemment j'ai pu voir dans un livre de vieilles cartes postales d'anciens métiers sur Marseille "une marchande de genièvre", et utilisé comme condiment bien connu pour les civets et autres marinades provençales ! On en trouve aussi souvent dans les patés de gibiers.

Il faut 2 ans pour que les baies arrivent à maturité, 3 ans même dans certaines régions plus tempérées (et à mon avis 15 jours en été chez nous  :smt005 )

Au moyen-age encore, les branches étaient accrochées aux portes pour éloigner les serpents par leur odeur.
Depuis l’Antiquité, les fumées des brulis de branches et de baies du genévrier-cade étaient utilisées comme antiseptique et moyens de prévention contre les épidémies de peste, choléra et variole.
On en faisait brûler sur les places publiques, dans les rues et les habitations . Hippocrate protégea ainsi Athènes d'un de ces fléaux, de même à Marseille contre l'épidémie de peste en 1720 (résultat plutôt désastreux sur les conseils avisés d'un médecin...) et on fit de même dans les hôpitaux de Paris pendant l'épidémie de variole de 1870.
Dans les pays scandinaves, ses rameaux sont brulés dans les séchoirs (fumeries) à charcuteries et viandes.

et enfin, Les baies du genévrier commun fermentées puis distillées produisent le célèbre gin en Angleterre, ou la Chartreuse en France. J'ai essayé une liqueur mais c'est fort, fort, fort... :-''

« Modifié: 21 mars 2009 à 11:17:45 par stokofish »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764

Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Oui super..et grâce toi l'autre jour j'ai su qu'il existait une autre variété de genevriers que celle que je connaissais  :D

Mais pourquoi intituler ton topic "insolites...." ?  :-k


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
bin le but n'est pas de décrire "froidement" tel ou tel animal ou plante, mais de trouver quelques anecdotes qui sortent de l'ordinaire sur ces descriptions, sinon c'est trop simple et trop proche de n'importe quel guide.
l'idée m'est venue de ti'mars (qui fait sortie géocaching et qui était avec nous balade à l'Escu, et qui a remis en ligne quelques unes de ces anecdotes que j'avais pu vous raconter ce jour là)
le but n'est pas non plus de ressembler au fil "photos insolites de Marseille" ce qui compte içi ce sont surtout les mots, et moins les photos (quoi que...)

j'aurai donc pu le nommer aussi "incroyables mais vraies, des calanques..." ou alors sous forme de quizz dédié aux collines et calanques.
je peux changer le titre si vous pensez que c'est mieux ?
« Modifié: 21 mars 2009 à 10:01:41 par stokofish »


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité

hermine

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4817
  • Marseillaise.
En tout cas, quel que soit le nom c'est un super topic, merci. :smt023


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
Personne ne prends le relais ?
Bon je continue alors...

Lors de notre virée vers Cortiou, l'Escu, nous sommes passés via le vallon de la Melette et le cirque des Walkyries.
Je vous ai alors parlé de cet endroit extraordinaire, l'un des plus sauvages et reculé des calanques où vit le MOLOSSE de CESTONI.
Que's aco ?   :shock:  ont répondus les randonneurs en choeur

Et bien ce n'est pas un chien, malgré son nom faisant référence à son faciès canin, mais une chauve-souris, et en l'occurence la plus grande chauve-souris d'Europe !
Nommée scientifiquement la TADARIDA TENIOTIS.
Son nom scientifique vient de ses oreilles (Tenuis = mince, et Otos = Oreille).


(photo Muséum de Bourges)


Et içi encore on va en apprendre d'insolites...

D'abord donc,  elle est la plus grande et peut atteindre quasiment 50 cm d'envergure...incroyable non ? et avec une trés longue queue qui dépasse largement à l'arrière lorsqu'elle vole, des oreilles longues et larges pouvant atteindre l'extrémité du museau, et de grands yeux...
imaginez venir pécher avec le stoko la nuit dans l'anse de la Melette et vous retrouver avec cette bestiasse vous tournant autour... :smt088 (le nono...)
C'est une espèce rare et protégée aussi bien au niveau international (conventions de Berne et de Bonn) mais aussi national (protection intégrale, liste des mammifères protégés en France), malheurement souvent dérangée dans les sites d'escalades.
Elle adore les grandes falaises, les gorges, le cirque des walkyries pour qui connait est certainement un paradis pour cette belle bête.
D'autant plus qu'elle possède sur ses poignets des genres de pelotes adhérentes, ce qui lui permet non seulement de coller aux falaises, mais surtout d'avancer sur ces roches lisse et totalement verticales.

En effet, savez-vous qu'elle sait aussi marcher et courir sur 4 pattes pour aller attraper sauterelles et autres insectes ? (et pescadous isolés sur les rochers des calanques...)
Et lorsqu'elle est en vol, elle chasse sur plusieurs dizaines de kilomètres, gueule grande ouverte.
On peut même entendre ses cris stridents en vol alors que pour les autres espèces de chauve-souris ce sont souvent des ultra-sons inaudibles pour l'homme.

Elle ne fait qu'un seul petit par an.

Encore une spécificité: contrairement aux autres espèces , elle n'hiberne qu'une semaine par an, et peut-être pas du tout dans nos micro climats de ces zones de calanques, tant qu'il ne fait moins de 5°.

Enfin il parait qu'elle a une forte odeur...de lavande  :smt023

« Modifié: 24 mars 2009 à 15:14:25 par stokofish »


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité

Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Ho, la jolie bestiole !!!
 :mrgreen:
N'empêche que j'ignorais totalement tous ces détails, merci Stoko !


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
personne ne reprend la suite de ce fil ? quand même vous avez bien quelques infos insolites, étranges, originales à partager ?
bon..... :smt102 ........je continue alors

elles sont là, grouillantes, grasses, irritantes au propre comme au figuré, en grosse grappes débordantes de leur nid hivernal ou bien en longues files indiennes sur nos chemins de randonnées...on peut les trouver originales, mais elles représentent aussi un danger dans nos collines et calanques !

ce sont les CHENILLES PROCESSIONNAIRES DU PIN



Quel est leur cycle de vie ?
En été, le papillon, qui ne vit qu'une journée (une nuit en fait, papillon nocturne) ponds des œufs par centaines en grappe sur les aiguilles des pins. Cela ressemble à un manchon gris recouvert d'écailles et long de 2 à 5 cms. Environ 1 mois plus tard, les chenilles éclosent et commencent à dévorer les aiguilles de pin. Puis en l’automne, elles tissent et se préparent un bon nid pour passer l'hiver au chaud... Au printemps, ayant bien grandies et grossies, elles quittent les nids et descendent s’enfouir dans le sol à une profondeur de 5 à 20 cm en faisant de longues files en procession. Chaque chenille est relié à la précédente par un fin fil de soie. Puis la chenille va alors tisser son propre cocon dans lequel elle se transforme en chrysalide. Dès l'été revenu, en juillet et aoùt, les papillons émergeront au crépuscule...et tout recommencera.
Ces chenilles créent des dégats considérables sur les jeunes pins, que nous pouvons constater complètement dépouillés de leurs aiguilles, et qui vont mourir par affaiblissement (combinés à la secheresse de nos collines).

L'entomologiste français Jean Henri Fabre a écrit un livre sur ces chenilles processionnaires . Il a fait avec elles des expériences amusantes, comme les faire tourner en rond sur le bord d'un vase ; elles tournent pendant des jours.  :-k  :smt082

Pour ceux qui n'ont pas la phobie des vers et larves (papillons ou vers à soie) il est néanmoins trés fortement déconseillé de toucher les cocons de soie et les vers qui peuvent provoquer de fortes réactions épidermiques et démangeaisons, ainsi que cardiaques et neurologiques ! =;
En effet, ces chenilles possèdent des poils urticants dangereux pour le système respiratoire de l'homme et animaux (chiens...); Chaque poil est relié à une glande contenant du venin. Si le poil est rompu le venin va se diffuser, et c'est un venin qui va détruire les tissus (nécrose tissulaire  :smt088 )
De même des lésions oculaires trés grâves peuvent être provoquées (enfants qui se frottent les yeux après avoir manipulé une chenille). Rincage urgent et obligatoire bouche-yeux si contact et fissa chez le médecin !
De nombreux cas d'oedèmes lingual et de langues nécrosées ont été constatés chez des chiens ayant malencontreusement "léché" ces chenilles. Avaler une de ces chenilles peut être mortel pour un chien !  :smt102

Ces chenilles ont peu de prédateurs naturels (quelques oiseaux) et ont a vu se développer ces insectes jusque désormais dans nos régions alpines depuis des années (réchauffement du climat ?).

Il existe un insecticide biologique Bacillus thuringiensis, bactérie qui détruit le tube digestif des chenilles. Ce produit est inoffensif pour l’homme, les insectes et les oiseaux. Il est pulvérisé par hélicoptère au printemps ou en fin d’été, quand le niveau d’infestation est jugé trop important.

Alors lors des sorties printanières dans les collines, surveillez vos enfants et attention en manipulant des branches de pins dans les sous-bois !



« Modifié: 01 avril 2009 à 13:28:58 par stokofish »


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12118
Merci Stoko !  :smt023

Nous en avons dans les collines plantées de Pin du quartier de St Marcel.


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
je complète ce fil avec la photo  bien dans la sujet des chenilles des pins, de "loulou la cigale" prise lors de notre rando du 29 mars (plus de photos sympas içi:https://www.marseilleforum.com/forum/20396_120-dimanche-29-mars-randonnee-sportive-premiere-partie-de-marseille-cassis-cal.htm)



 superbe photo d'un insecte devenant relativement rare (liste rouge mondiale espèces protégées) et qui est le seul prédateur connu (hormis quelques espèces d'oiseaux) en tout cas le seul insecte qui s'attaque et mange les chenilles processionnaires du pin: il s'agit du CARABE
variété de scarabée, c'est donc içi le Calosoma sycophanta ou "Grand CALOSOME"
il grimpe aux arbres et se nourrit de ces chenilles dès le printemps.
« Modifié: 21 avril 2009 à 10:21:48 par stokofish »


Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
je complète ce fil avec la photo  bien dans la sujet des chenilles des pins, de "loulou la cigale" prise lors de notre rando du 29 mars (plus de photos sympas içi:https://www.marseilleforum.com/forum/20396_120-dimanche-29-mars-randonnee-sportive-premiere-partie-de-marseille-cassis-cal.htm)



 superbe photo d'un insecte devenant relativement rare (liste rouge mondiale espèces protégées) et qui est le seul prédateur connu (hormis quelques espèces d'oiseaux) en tout cas le seul insecte qui s'attaque et mange les chenilles processionnaires du pin: il s'agit du CARABE
variété de scarabée, c'est donc içi le Calosoma sycophanta ou "Grand CALOSOME"
il grimpe aux arbres et se nourrit de ces chenilles dès le printemps.


Belle bête, mais pouirk :cache: C'est gros comment en réalité ?


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !

nono13

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1662
c'est bien ça dans les 5 cms ! je me disais bien qu'il devait manger n'importe quoi pour être aussi enveloppé ce carabe !  :mrgreen:


Bouchi

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 51

stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
bon, je reviens vers ce fil car je voulais faire des fiches avec mes histoires en vue de l'asso avec titi, peut être une sortie "insolites des collines et calanques" à prévoir ???

donc j'en profite parce que vous êtes bien sages  :-''  pour vous narrer un peu des histoires, té d'une plante cette fois !

à tout seigneur, tout honneur...

l'ASPHODELE (un Asphodèle)
je voulais donc vous préparer une balade "sur les chemins (ou la légende) de l'asphodèle"
dans des coins secrets où elle pousse, connus de nono, loulou et titi je crois aussi !
vous aurez donc içi un avant goût, bien évidemment le but du fil c'est de montrer l'originalité et le coté insolite, pas simplement décrire une plante.

pour ceux qui n'ont pas suivi nos fils de photos de plantes des collines(içi plein de pages plein de plantes https://www.marseilleforum.com/forum/15815_80-les-fleurs-et-plantes-de-chez-nous-et-d-ailleurs.htm):

(phono nono, içi asphodelus ramosus, variété aux fleurs blanches)

L'Asphodèle, cette magnifique plante vivace, avec ses hampes florales de plus d'1 m de hauteur, est certainement l'une des plus célèbre dans la mythologie antique des Grecs et Romains.
En effet, Pline l'appelle "HEROÏON" pour ses vertus diététiques et thérapeutiques (ne pas confondre avec la traduction de ce mot en anglais= héroïne...pas de rapport à priori !).
Homère dans l'Odyssée l'associe aux Champs-Elysées, dans lesquels se baladent et s'épanouissent les morts, en se nourrissant de la racine des asphodèles: "ils eurent vite atteint la prairie d'asphodèles où les ombres habitent, fantômes des défunts"....(plusieurs passages parlent des asphodèles). Les morts sont içi des héros, des morts heureux !
C'était aussi un contrepoison universel pour les Grecs.
Ainsi cette plante a rapidement été vénérée comme ayant une puissance magique, et les anciens mettaient cette plante autour des tombeaux pour donner nourriture aux morts.
En effet, il fallait ainsi nourrir les "revenants" mal passés dans le monde des morts qui revenaient chercher leur nourriture.....brrrrrrrrrrrr !! :shock:

Ainsi, les racines (entre autres) de l'asphodèle sont consommables, elles contiennent de l'amidon et une fois séchées-pilées et diluées, elles pouvaient être panifiées (servaient aussi à faire de la poisse pour les cordonniers). On pouvait la mélanger avec un peu de farine de blé pour en faire un pain, disons...acceptable, en cas de disette, de famine.

En résumé, les morts pouvaient se nourrir des racines de cette plante, les pauvres, mais aussi...les Dieux !!
Elle est l'aliment de ceux qui ne sont pas "du commun des mortels".
Les nourritures des Dieux sont pures et parfaites et l'asphodèle en fait partie comme le blé, l'orge et le millet .
Les mortels qui se nourrissaient d'asphodèle mangeaient la même nourriture que les Dieux et donc se rapprochaient de ces derniers en devenant "immortels".

L'saphodèle est une plante divine car elle pousse spontanément, elle est la plante du paradis perdu, car elle pousse sans le travail de l'homme et peut être consommée directement !
Mais cela n'est pas sans poser problème...
en effet, dans "le banquet des sept sages" (Plutarque) les philosophes parlent de cette plante, de cette nourriture parfaite; Si on en consommait trop, cela ruinerait l'agriculture, les hommes n'auraient plus rien à faire, plus à travailler pour récolter et se nourrir ! Manger l'asphodèle, c'est manger comme les Dieux sans travailler ! Les hommes retourneraient alors vers l'age d'or, et puis vers la sauvagerie. Il faut donc éviter une consommation excessive, on en fera donc un usage avant tout thérapeutique, voilà la solution...
En gros d'après Pline, cette plante guérit TOUT (je vais pas vous faire la liste...les racines, le suc, cuits ou frits, les graines, les bulbes...contre les scorpions et serpents jusqu'aux dents douloureuses, en passant par la calvitie et les crevasses des pieds, j'en passe et des meilleurs...) :mrgreen:

aujourd'hui encore, dans quelques pays mediterranéens et régions "reculées"  :mrgreen:  :-'' , par exemple (je ne dénonce personne...) la Corse, l'asphodèle est encore présente dans de nombreuses fêtes, notamment la st Jean et la Toussaint où on allume les épis floraux trempés dans l'huile d'olive pour des processions et ensuite déposer prés des tombes ces flambeaux (candellu ou luminellu).

Alors, j'espère qu'au printemps prochain vous serez avec nous dans les collines pour dénicher l'asphodèle...mais attention c'est sur le "plateau de l'homme mort" ...tiens tiens tiens  :-k  :-k



Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Jolie histoire !!!  :smt023

Faut absolument que je me procure de cette plante si elle guérit tout selon les philosophes, çà peut marcher pour ma trachéite...
 :-k Mais ce qui m'intéresse surtout dans ton post c'est quand même "manger comme les Dieux sans travailler "...


stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
alors pour la toux il semble que ce soit les racines préparées avec du vin et prises en boisson.

c'est pas la plus mauvaise manière de se soigner !
sinon ya aussi recettes pour les écrouelles, la lèpre et les inflammations des testicules.....


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12118
Booz ne savait point qu'une femme était là,
et Ruth ne savait point ce que Dieu voulait d'elle.
Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèle,
Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala.


Booz endormi - Victor Hugo  :-P

En tout cas, Coco et moi nous retenons l'essentiel : en cas de crise systémique apocalyptique, on pourra toujours aller voir Stoko au mille ressources avant de mourrir de faim !  ;)

l'Asphodèle a la propriété ( en plus de toutes celles évoquées par Stoko ) de résister au feu ( pyrophite).
« Modifié: 13 août 2009 à 15:41:34 par Charito »


 

SMF spam blocked by CleanTalk