Marseille Forum

Petite histoire de la cigale de mon quartier. ( Conte)

fanny13 · 15 · 3687

fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8901
  • Le seul le vrai !!!
Vu qu'elles recommencent à chanter, je vous présente cette petite histoire que j'ai pondu un jour de grande chaleur.

                                           L'assassinat de la Cigale.

         Je suis Marseillaise depuis la nuit des temps et fière de l’être. Au coin de ma rue se trouve un bar où tous les petits vieux viennent jouer aux cartes et parler de tout et de rien. L’été, ils prennent plaisir à rester dehors, à boire un pastis bien frais à l’ombre des deux grands arbres qui les abritent du soleil. En cette canicule 2003 qui nous est tombée sur la tête et nous a  tous aplatis comme des panisses ces charmants arbres sont remplis de cigales, symbole de notre chère Provence.
 Crincrin Crincrin, ce chant mélodieux charme la vie de mon quartier, tous les habitants se croient en vacances. Seulement voila, un beau jour ce concert commença à énerver les habitués du pastis de midi, chacun allant de la sienne afin de trouver une solution pour mettre fin à ce tintamarre intempestif. Ces pauvres bestioles inoffensives étaient en danger de mort ; la chaleur et le bruit incessant des voitures ils acceptaient, mais pas  les cigales.
                 Un beau matin de Juillet une de ces divas des platanes eut la mauvaise idée de rentrer dans le bar, peut être avait- elle soif nul ne le saura jamais. Accrochée au plafond elle donna la plus belle sérénade de sa courte vie. Affolement général, à croire qu’un lion venait de faire irruption dans le sanctuaire des cartes. Aussitôt sortis de nulle part, des torchons, des casquettes, j’en passe et des meilleures volèrent dans l’établissement pour tuer la cantatrice culottée et sans vergogne. Les Tartarins Marseillais avaient enfin trouvé de quoi occuper leurs loisirs en les sortant de leur torpeur. Pour un peu l’intrusion de ce monstre chantant allait nécessiter l’intervention des pompiers, dont la caserne se trouvait à 100 mètres à peine.
 Tout à coup un silence de mort s’abattit sur ces excités, ils réfléchissaient à la façon dont ils pouvaient sauver le quartier de cette terrible menace. Quand les méninges travaillent, par un système de vase communiquant la gorge devient vite très sèche, et seul un pastis bien frais peut remédier à ce dramatique problème.
 Notre cigale effrayée par tout ce remue ménage avait perdu l’envie de faire des vocalises,  cramponnée au plafond comme une chauve souris elle s’était tue. Mais, le calme revenu elle reprit de plus belle son concert accompagnée par le bruit des verres et le glouglou de l’eau glacée qui tombait sur le nectar jaune. Après tout, cette chasse Pagnolesque pouvait attendre un moment, il n’y avait pas péril en la demeure.
L’heure du dîner étant  venue, tous regagnèrent leurs foyers où une bonne soupe au pistou les attendait, accompagnée de tomates à la provençale. Ce soir à la fraîche, on aviserait de la suite du combat à mener afin de libérer la population de cette intrusion. Pendant ce temps, ignorant le drame, les copines de la cantatrice continuaient à s’époumoner dans les platanes agités par une douce brise.
           Vers les 17 heures, après la sieste, les chasseurs firent leur apparition à la terrasse du bar ; notre amie fatiguée par la canicule avait elle aussi fait un petit sieston réparateur. Donc, le calme régnant dans l’établissement, tous crurent qu’elle était partie et des cris de joie fusèrent à l’unisson. Mais, réveillé en sursaut par ce tintamarre, l’insecte maudit reprit de plus belle son chant mélodieux ; effarés par cette agression auditive, ils décidèrent d’un commun accord de passer à l’acte afin de lui clouer définitivement le bec. Un conseil de guerre fut décidé sur le champ, chacun donnant son idée sur la façon d’intervenir pour sauver la situation.
 De palabres en conseils, 18 heures, l’heure du pastis était arrivée, et c’est l’esprit un peu embué que tous décidèrent que demain aurait lieu la mise à mort du monstre. Mais comment ? Chacun disant le sien il fallut voter pour choisir le mode d’extermination ; finalement, la bombe insecticide fut choisie à l’unanimité.
 Casino étant tout proche, un membre du commando contre les cigales fut désigné pour acheter les outils du meurtre, car une seule bombe étant insuffisante pour l’action du lendemain, il fallait prévoir des munitions conséquentes pour mener à bien l’opération punitive.
 Sur cette décision mûrement réfléchie l’eau fraîche coula à nouveau dans les verres sur le nectar jaune. Notre cigale ignorant tout de cet acte criminel chantait à tue tête toujours cramponnée au plafond. Sa dernière heure était venue, mais elle l’ignorait, toute contente d’avoir trouvé un endroit chaleureux pour passer la nuit ; pauvre innocente sans cervelle, son amie la fourmi lui aurait été d’un grand secours.
Les estomacs commençant à s’impatienter et gargouillant à qui mieux mieux, le conseil de guerre se replia vers ses pénates, il fallait une bonne nuit de repos pour être en forme le lendemain, jour de l’attaque surprise. Une dernière goutte pour la route et tout ce petit monde rentra chez lui excité à l’idée de la bataille prochaine.
Parmi ces farfelus, un l’étant moins que les autres, il avait eu son certificat d’études dans sa lointaine enfance, fut désigné pour aller chercher les munitions à Casino. Il traversa la rue, tout fier d’avoir la confiance de ses amis.  Lorsque la caissière le vit passer le chariot plein de bombes insecticides, sa première réaction fut d’appeler le vigile, mais après tout si les moustiques avaient envahi sa maison, c’était son problème et pas le sien. Son retour au bar fut salué par les applaudissements de ses compères.
 Il était midi, une heure de retard sur l’apéritif traditionnel, cette lacune fut vite comblée par le patron de ce lieu de perdition. Ils décidèrent d’un commun accord que l’attaque serait pour 17 ou 18 heures, après la sieste traditionnelle. Ils regagnèrent leurs chaumières où les attendaient leurs épouses qui ignoraient tout de cette situation rocambolesque. Pendant tout ce temps, notre cigale n’avait pas arrêté de chanter à gorge déployée, mais sachant sa mort imminente nos loustics l’avaient totalement snobé.
L’heure fatidique arriva ainsi que les chasseurs, ils avaient tous une casquette vissée sur la tête, un air de conspirateur sur le visage et les bombes dans leurs mains tortueuses, on se serait cru au Kenya pour une chasse aux fauves. Devant l’entrée du bar, ils stoppèrent net leur élan ; comment procéder et qui allait commander l’assaut ? Grave dilemme : le moins idiot de tous, celui qui avait acheté les munitions fut désigné pour être le chef de l’attentat. C’est bien beau de tuer cette satanée bestiole, mais comment l’atteindre, collée à un plafond de 5 mètres. L’échelle qui servait à nettoyer ledit plafond tous les 20 ans fut amenée sur le champ.
 Le Tartarin en chef, avec des airs de conspirateur, commença à gravir les échelons rongés par les vers, et ce qui devait arriver arriva, il se retrouva le cul par terre 5 mètres plus bas dans la sciure du bar. Décidément, l’assaut commençait bien mal ; qu’à cela ne tienne les pompiers voisins tout proches allaient sûrement  les dépanner.
Une délégation fut désignée pour aller demander de l’aide aux soldats du feu.  Lorsqu’elle arriva à la caserne et exposa son problème, un éclat de rire général résonna dans le quartier, qui réveilla en sursaut notre cigale ainsi que ses copines de la place qui dormaient bercées par le doux gazouillis de la fontaine. Qu’à cela ne tienne.
 Puisque personne ne veut nous venir en aide, nous allons nous débrouiller tout seuls. La solidarité n’étant plus ce qu’elle était, tous les habitants du quartier furent mis en exil définitif.
 
Dans le bar, il y avait des tables et des chaises, tout ce qu’il fallait pour construire un bel et haut échafaudage, la construction idéale pour parvenir jusqu’au plafond. Branle bas de combat général, tous mirent la main à la pâte afin d’ériger cet engin infernal. La tour de Babel enfin installée, l’ascension reprit, c’était un peu bancal mais le courage du Tartarin en chef causa l’admiration de tout le peuple rassemblé. Arrivé en haut une bombe dans chaque main, il se retourna vers ses compères, eux aussi armés jusqu’aux dents et prêts à faire feu de tous bords au moindre mouvement de l’insecte.
       Au signal,  tous en même temps tirèrent sur le monstre qui s’envola à tire d’ailes sur le platane le plus proche, mais un des chasseurs devant cette victoire eut l’idée malencontreuse d’allumer une cigarette : le bar étant plein d’insecticide, une déflagration monstrueuse se fit entendre dans tout  le quartier affolé, et détruisit l’établissement.
Heureusement que les pompiers n’étaient pas loin car ce sont eux qui nous ont tous  sauvés d’une mort certaine.

      Si vous passez par chez moi, mais je n’ose pas vous dire où j’habite, vous entendrez toujours des cigales chanter dans les arbres, car c’est le seul endroit épargné par cette chasse aux cantatrices. Depuis cette aventure rocambolesque, la petite fontaine qui se trouve sur la place à l’ombre des platanes s’appelle « La fontaine aux Cigales »

                    J’espère que cette petite histoire vous aura fait passer un bon moment dans cet été caniculaire 2003.

« Modifié: 05 juin 2009 à 18:00:49 par fanny13 »


fanette

  • Invité


 :smt005  :smt005  :smt005  :smt005

C'est vrai cette histoire ?? Dis-moi que tu l'as inventée ??

 :smt005  :smt005  :smt005  :smt005



vinnie

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5293

fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8901
  • Le seul le vrai !!!
Un peu inventée mais un peu vraie, devant ce bar il y avait effectivement des cigales dans le platane, et tout le monde se plaignait de leurs chants, alors comme j'écris des poèmes, des nouvelles et des contes la tentation a été trop forte, mais personne n'a tué notre héroïne heureusement pour elle. :smt005
« Modifié: 05 juin 2009 à 17:26:24 par fanny13 »



fanette

  • Invité


Bravo Fanny !  =D>  =D>
Je m'attendais presque à ce que tu nous parles de Blavette, Poupon, Charpin, Delmont.....
 :smt005  :smt005



fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8901
  • Le seul le vrai !!!
J'en ai plein d'autres sur différents sujets, les amours contrariées d'une Girelle et d'un Gobi aux Pierres Plates, mais elle est un peu triste. :smt005


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12146
On se régale Fanny !  :smt023

Qui de la cigale ou du pastis sont le véritable héros de l'histoire ?  :-P

C'est très bien fait ! encore bravo  =D>  =D>


hermine

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4817
  • Marseillaise.
C'est extra, fanny. :smt023

Tu nous mettras celle des poissons aussi steuplé? ;)


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8901
  • Le seul le vrai !!!

Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Un régal !!!  :smt023
J'ai même éclaté de rire à la fin, quand la fine équipe a fait sauter le bar !!!  :mrgreen:
Bravo, Fanny ! =D>


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8901
  • Le seul le vrai !!!

Flamby

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5237
Super Fanny, j'ai tremblé pour la pauvre cigale et éclaté de rire à la fin...  :smt023  :smt007


Tlène

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2393
  • sans la musique la vie serait une erreur
Comme quoi faut jamais embeter les bestioles ;)

C'est bien vrai ça Vinnie !!

 :insecte  :insecte  :insecte  :insecte


Excellent Fanny ! J'aime beaucoup ! Un peu trop subtil pour mes petitous peut-être je le garde pour plus tard avec eux.  :smt023


sourire

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4997
ON se croirait au bar des platanes............

même faune.même Massilia..........
ou au bar des cacous..côté mairie :smt005

enfin dans tous les estaminets de Marseille..........
d'une certaine époque...................et le monstre............et la cigale........

que de beaux souvenirs ........"la poëtesse" ""la grande dame"Fanny en un prénom, tu me fais revenir à la mémoire...............Merci :smt007


 

SMF spam blocked by CleanTalk