Marseille Forum

conseillers de quartier - démocratie de proximité

jeanmarie13000 · 3 · 1900

jeanmarie13000

  • Tranquille collègue
  • *
    • Messages: 40

Un article paru dans la Gazette des Communes du 23 mai 2008. Sur la démocratie de proximité.



Nord-Pas-de-Calais. 1.000 personnes tirées au sort pour devenir conseillers de quartier à Lille
Mille personnes ont été tirées au sort le 23 mai à la mairie de Lille pour faire partie des 100 conseillers de quartier appelés à donner leur point de vue sur les décisions municipales concernant les dix quartiers de la capitale nordiste, a-t-on appris auprès de la municipalité.Un article paru dans la Gazette des communes du 23 mai 2008 au sujet de l'expérience menée à Lille :


"On a décidé d'expérimenter cette idée de tirage au sort des habitants en se disant que chacun a quelque chose à dire sur les projets de quartiers, donc testons pour voir si cette expérience est concluante, voir si les habitants vont y gagner en citoyenneté", a déclaré à Martine Aubry.
"Les conseils de quartier ont de plus en plus de pouvoir dans la ville, ils ont même un budget et des tâches de gestion : suivi technique des équipements de la ville, propreté, fonds d'aide aux habitants, commissions d'attribution de logement", a ajouté Martine Aubry.

Mis en place à Lille à la fin des années 70 par Pierre Mauroy, les conseils de quartier étaient constitués principalement des représentants des groupes politiques. Lors du dernier mandat de Martine Aubry, ces conseils ont été formés pour moitié de politiques et pour une autre moitié de "forces vives (associations, commerçants)" et d'habitants du quartier.
"Nous avons voulu aller plus loin cette fois-ci en réduisant la part des politiques à un tiers, les deux autres tiers étant formés par un collège d'habitants et par un autre collège de forces vives", a expliqué le maire de Lille.

Présidés par un élu municipal, les conseillers siègent bénévolement durant trois ans au sein du conseil qui se réunit environ une fois par mois. En France, différents instruments participatifs ont été créés comme les conseils de quartier que la loi, dite loi Vaillant du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, a rendus obligatoires pour les communes de plus de 80.000 habitants.

Ca bouge chez les Ch'tis ! Qu'en est-il à Marseille ?



Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12131
Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur cette excellente idée de démocratie participative, il y a un site internet :

http://www.conseils-quartiers.net/

Déjà, l'idée du tirage au sort me séduit beaucoup. C'est l'arme efficace contre les "rentes de situation":  députation de père en fils, député devenu sénateur et conseiller municipal perpétuel.

Mais Marseille ce n'est pas Lille .. :-k


*celine*

  • Invité
Effectivement c'est un concept génial.
On a une équivalence à Marseille : Les C.I.Q. n'importe qui peut faire partie du C.I.Q de son quartier, maintenant, il est certain que les attributions ne sont pas les mêmes qu'un Conseiller municipal... Mais c'est avoir un pied dans "les petits papiers" de son quartier, pouvoir s'opposer à un permis, soulever un problème de voirie...

Bien que créés par Gaston Deferre afin de promouvoir sa politique, les CIQ aujourd'hui sont APOLITIQUES et sont un excellent intermédiaire entre la population et la mairie du quartier...


 

SMF spam blocked by CleanTalk