Marseille Forum

Vivre à Marseille => Marseille hier, aujourd'hui et demain => Discussion démarrée par: Coco le 17 novembre 2008 à 09:07:09

Titre: Petite histoire de l’argousier et d'un entrepreneur local
Posté par: Coco le 17 novembre 2008 à 09:07:09
Voici le résumé d’un article paru dans les Echos du 10 novembre 2008

Déjà, pour planter le décor, c’est une petite histoire de l’argousier et d’un homme passionné par ses montagnes du Champsaur, et çà devient une jolie réussite professionnelle qui mérite d’être contée !

Voilà, ceci dit, vous connaissez ce petit fruit orange qui pousse à l’état sauvage par chez nous, dans les montagnes des Alpes précisément mais dont les branches piquent quand on essaie de le cueillir ?

Ben, dans la région, les anciens connaissent les vertus tonifiantes de cette petite baie totalement gratuite puisqu’elle pousse à l’état sauvage, et dont ils vendent parfois quelques poignées sur les marchés.

Ben oui, parce que l’argousier sauvage est réputé pour sa forte concentration en vitamines A, C et E, d’acides aminés, et d’oligo-éléments.

Ben, certaines entreprises régionales ne manquent pas d’idée !
En parvenant à le domestiquer dans son Champsaur natal (Hautes-Alpes), le directeur de la société Alti-Flore fait son bénéfice de la baie sauvage et Jean-François Gonfard, ancien pharmacien reconverti dans cet agro-commerce depuis 2001, a investi les pharmacies et les grandes surfaces.
Mais avant d’en arriver là, il aura fallu pas moins de dix-huit ans de recherche et de persévérance à ce cultivateur pour parvenir à apprivoiser cet arbuste sauvage qui produit cette petite baie sur-vitaminée avide de soleil et de sols rocailleux.

Allons-y pour l’histoire : son rêve à Jean-François Gonfard, était d’exploiter les terres familiales incultes.
Inlassablement, il a arpenté les montagnes à la recherche des spécimens les plus fructifères, armé de patience, il a prélevé des boutures qu’il a mis en serre plusieurs années pour sélectionner les baies les plus sucrées.
Sur la vingtaine de variétés qu’il identifie, deux seulement répondent aux critères qu’il s’est fixés pour leur commercialisation.
En 2000 enfin, il effectue sa première récolte et démarre l’année suivante une petite unité de fabrication baptisée Alti-Flore.
Les débuts sont difficiles : non content d’être récalcitrant à la culture, l’argousier est aussi difficile à cueillir car il est protégé par une armure d’épines rigides qui franchement lacèrent carrément les mains quand on est trop gourmand et qu’on fait pas attention.
Bref, cela ne décourage pas notre chef d’entreprise inventif car dans l’espoir de parvenir un jour à une exploitation industrielle, le cultivateur fait appel à une école d’ingénieurs qui met au point un robot séparant automatiquement les fruits des branches.

Et comme quoi la patience paie, l’investissement porte aujourd’hui ses fruits : installée à Chabottes, tout près de Gap, son exploitation emploie aujourd’hui 8 personnes, couvre désormais 7 hectares qui produisent chaque année plus de 8 tonnes de baies oranges certifiées bio.
Pour les détails culinaires, pressé à froid, puis pasteurisé, le fruit se consomme comme un sirop mélangé à de l’eau pure, additionné de sucre pour adoucir son goût acidulé. La société conditionne le nectar en petits flacons qu’elle distribue dans les circuits pharmaceutiques.

Et pour finir sur quelques chiffres, il s’en consomme 8 000 bouteilles par an dans les Hautes-Alpes avec une croissance de 40% par an.
Le fruit se décline aussi en confitures, en pâtes de fruits et en sorbets artisanaux très prisés des grandes surfaces.

Et comme l’histoire n’est pas finie, Jean-François Gonfard étudie maintenant comment valoriser les résidus du pressage, graines et peau, en huile de soins riche en antioxydants pour l’industrie cosmétique. La demande est en plein essor, selon lui.
Dans tous les cas, il est très optimiste et prévoit de quadrupler son chiffre d’affaires (qui est aujourd’hui de 800 000 euros) par quatre d’ici à cinq ans.

Voilà, c’est un peu l’histoire de l’argousier et beaucoup l’histoire d’une belle idée qui a marché, souhaitons bonne chance à cet entrepreneur local !
Titre: Re : Petite histoire de l’argousier et d'un entrepreneur local
Posté par: Born_to_be_Marseillaise le 17 novembre 2008 à 09:18:53
Je voulais savoir si l'argousier était le "gratte-cul" traditionnel qu'on trouve beaucoup aussi dans les Alpes et du coup, je suis tombée sur la Revue des applications médicales de la plante et l'historique de son utilisation (http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=argousier_ps) ! Très intéressant  :smt023
Titre: Re : Petite histoire de l’argousier et d'un entrepreneur local
Posté par: fanette le 18 novembre 2008 à 12:34:24

Le sirot se vend dans les biocop ! Je vérifierai si c'est le même producteur ! Il me semble que l'argousier est riche de bien d'autres vitamines encore !
En  hiver, pour se requinquer, c'est parfait !
Je ne savais pas que c'était ça l'argousier ! Minote, un voisin en avait chez lui et ils dépassaient de la barrière ! Je mangeais les graines en laissant le petit milieu qui était noir ! Je ne savais pas le bien que je me faisais !  :shock:
Merci Coco ! C'est sympa !



Titre: Re : Petite histoire de l’argousier et d'un entrepreneur local
Posté par: Coco le 18 novembre 2008 à 13:36:12
Ben, c'est vrai qu'on presque tous, on a déjà vu l'argousier dans la nature, mais tout comme toi, je ne connaissais pas ses vertus, et franchement, je trouvais qu'il payait pas de mine ce petit fruit !
Mais désormais, je le regarderai d'un autre oeil, et franchement (bis), j'ai mis le post car je trouve çà génial de la part de ce monsieur que d'exploiter une ressource locale et d'en tirer des bienfaits et de créer des emplois en plus !
 :smt023  
Titre: Re : Petite histoire de l’argousier et d'un entrepreneur local
Posté par: Coco le 21 novembre 2008 à 20:46:27
C'est amusant, comme j'ai ouvert ce topic, du coup, j'ai fait plus attention à l'argousier !
 ;)
Et surprise, dans une grande surface, ce soir, j'ai trouvé des bonbons de la marque Ricola qui sont aromatisés à l'argousier !
 :-k
Je sais pas s'ils sont nouveaux ou si j'avais jamais fait attention avant, mais le fait est que je les ai acheté pour gouter : c'est étrange, çà a un peu le goût des jus de fruits Orange/Carotte/Citron !
C'est bon mais franchement, de cette marque, c'est trop sucré !
 :smt102