Marseille Forum

les Halles Delacroix

Rillette · 26 · 7960

Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
je ne les pas connu....

Hélas :smt102

Il y a t il parmi vous des gens qui auraient des photos de l'extérieur ou même l'intérieur de cet édifice ? Des étales des marchands ?

Je serais curieuse d'en savoir plus.

Pour l'instant j'ai trouvé un lien seulement :arrow: http://quartier-noailles.org/index.php?option=com_content&view=article&id=52%3Ahistoire-rapide&catid=9%3Amicroblog&Itemid=29





Les Halles Delacroix ont été érigées au début du XIXe siècle dans le but d'abriter un marché aux poissons initialement installé sur le cours Saint-Louis. Celui-ci fut déplacé en raison des odeurs pestilentielles qu'il dégageait à proximité de La Canebière et de ses grands hôtels prestigieux. D'après les plans d'origine, le bâtiment des Halles devait être conçu sur une architecture "opulente", mais il n'en fut pas ainsi. Rapidement devenues insalubres, les halles Delacroix furent démolies en 1981.


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846
Démolies en 1981 ..... pfffffffffffffffffff ...... c'est pas vieux. ](*,)  :smt011


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8881
  • Le seul le vrai !!!
Moi en tant que dinosaure du forum je les ai connu, c'était folklorique avec toutes ces poissonnières qui appelaient les clients, du Pagnol tout authentique, je revois encore le sol carrelé et brillant et surtout l'entrée qui était belle, c'était le bon temps.  :cry:  :smt005


Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
Moi en tant que dinosaure du forum je les ai connu, c'était folklorique avec toutes ces poissonnières qui appelaient les clients, du Pagnol tout authentique, je revois encore le sol carrelé et brillant et surtout l'entrée qui était belle, c'était le bon temps.  :cry:  :smt005

Pourtant les rares descriptions évoquent surtout les mauvaises odeurs et de l'insalubrité :smt102

On y vendait vraiment "que" du poisson ? Ce n'était donc pas un marché couvert :cache: ? :cache:

Et pourquoi, bien que sans ces halles, le marché aux poissons a encore déménagé ? C'était plus pittoresque que de vendre sa pêche au "cul" du pointu ? Personne n'avait envisagé que la place aurait devenir aussi un beau marché "complet" avec des maraîchers ? C'était déjà un quartier maghrébins & africains "paupérisé" à la fin des années 70 ?


chris4

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1231
Je me souviens de ce hall, mais avant 1981 je mettais rarement les pieds du côté de Noailles et de la rue Longue.

Pourtant le quartier n'était pas encore dans l'état d'extrême saleté actuelle.


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8881
  • Le seul le vrai !!!
Je n'ai pas dit que le poisson était super frais, ni que les halles sentaient bon, mais c'était pittoresque et marseillais, plus du tout comme aujourd'hui. Tout le monde allait faire ses courses rue Longue, mais les partisanes comme on les appelait t’arnaquaient à tous les coups, devant en gros monticules les fruits et les légumes étaient magnifiques mais pour te servir elles prenaient toujours ceux qui étaient derrière, résultat très souvent ils étaient minables, mais vu le prix on était content.

Je ne sais pas si c'est toujours pareil aujourd'hui à Noailles car je n'y mets plus les pieds depuis belle lurette.


hector

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 7154
De mon temps... :vieuxsage: ...on appelait ce quartier "rue longue"

=> Alors...comme j'allas au Lycée Thiers....tout proche....

- ma môman me disait....=> ramène nous un peu de safran...pour le riz.... :smt102 et quelques anchois au "tonneau" (tout esquichés dans leur sel).... :-''

=> Bref....çà me fait tout drôle....de lire qualifié de "Noailles"...(par ailleurs un somptueux "Hôtel "...fleuron de la Canebière à l'époque...) ce quartier ..... :oops:

=> ki....a fort influé ma décision de venir vivre une retraite fort heureuse :smt045 ....en not' cité phocéenne.....(comme k'ils disent  :smt005  :smt082  :smt005 )


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Waouh, une trouvaille !  :smt023
Mais encore un petit trésor qui a disparu !  :-(
Je ne sais pas si je les ai connu, pour tout dire : 1981, je devrais, et d'ailleurs, çà me parle, mais franchement, je ne me souviens pas bien, je crois en effet que c'était drôlement insalubre et qu'on y passait sans grand plaisir... :?


chris4

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1231
ET oui, Hector, étant né dans les lointaines années 50, j'ai connu l'appellation de rue Longue et des "Capucins". C'est vrai que l'on ne disait pas Noailles qui évoquait un bel hôtel sur le bd d'Athéne.

La station de métro (enfin à l'époque il n'y avait que les trams) était connue sous le nom pompeux de gare de l'Est.

Pour les achats, les remarques que faisaient mes parents et surtout mes grand-parents, étaient les mêmes que celles que rapporte Fanny13.
En résumé :  marchandises belles en apparence, mais fort risque de se faire refiler de la saloperie en pratique.

Un souvenir amusant : le type qui vendait des élastique de culotte en gueulant :
"Mesdames ne perdez plus la culotte, etc".

Pour les jeunes: le quartier à l'époque n'était pas un quartier africain comme il est devenu.

Edité le : 09 Janvier 2012 à 14:07:23
La rue du musée (perpendiculaire à la rue Longue) le 28 octobre 20111 vers 10h. Une bonne partie du quartier était dégueulasse. Quelle tristesse !
« Modifié: 09 janvier 2012 à 16:58:29 par chris4 »


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846

Un souvenir amusant : le type qui vendait des élastique de culotte en gueulant :
"Mesdames ne perdez plus la culotte, etc".


 :smt005  :smt005  :smt005  :smt005  :smt005  :smt005 Nooooooooooon !!!!! C'est pas vrai ?!!! :smt082


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8881
  • Le seul le vrai !!!
Et oui que c'est vrai, car à l'époque les culottes avaient l’élastique de la taille qui passait dans un petit ourlet, pour les changer on l'enfilait dans l'ourlet avec une épingle à nourrice, mais le pire c'est quand l'élastique cassait d'un coup et que la culotte commençait à descendre lentement mais surement, et en règle générale ça arrivait toujours quand on était dans la rue et jamais à la maison.  :smt005

A cette époque on aimait vivre dangereusement.  :smt082 


chris4

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1231
Et oui que c'est vrai, car à l'époque les culottes avaient l’élastique de la taille qui passait dans un petit ourlet, pour les changer on l'enfilait dans l'ourlet avec une épingle à nourrice, mais le pire c'est quand l'élastique cassait d'un coup et que la culotte commençait à descendre lentement mais surement, et en règle générale ça arrivait toujours quand on était dans la rue et jamais à la maison.  :smt005

A cette époque on aimait vivre dangereusement.  :smt082 

Mais je sais toujours réparer les shorts (pour les culottes, désormais  elles ont rarement des ourlets)  avec le coup de l'épingle anglaise !

Pour les élastiques des années 50 et 60 :

-  il y avait plusieurs qualités dont l'extraforte. Je suppose que ce dernier choix exposait moins à des pertes brutales de culotte en plein rue.


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8881
  • Le seul le vrai !!!
Oui mais elles étaient moins souples que les normales.  :smt005


chris4

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1231

Un souvenir amusant : le type qui vendait des élastique de culotte en gueulant :
"Mesdames ne perdez plus la culotte, etc".


 :smt005  :smt005  :smt005  :smt005  :smt005  :smt005 Nooooooooooon !!!!! C'est pas vrai ?!!! :smt082

ET oui, tout est vrai : le vendeur existait vraiment et le risque de perte de culotte aussi.

Je peux ajouter que le sauveur des culottes arpentait les abords de la rue de Rome en brandissant une sorte de  manche à balai sur lequel il avait punaisé un tas d'élastiques.

A propos de culottes, certains Marseillais n'ont pas perdu leur verve  si j'en crois  un dialogue entendu il y a peu de temps sur le marché du Prado.

Une dame qui ne faisait pas pitié farfouillait dans un étalage de culottes.

Intervention à très haute voix du vendeur en pointant la dame du doigt :

- quarante- six.

La dame :

- oui, c'est ma taille.

Le vendeur, toujours à très haute voix:

- c'est que je les connais mes culottes !
« Modifié: 09 janvier 2012 à 19:16:14 par chris4 »


Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
Zimagez fonctionne pas.....

Du coup, voici provisoirement un scan de 2 photos trouvées dans l'ouvrage "Marseille dans les années 30" par Alex Mattalia

[Fichier joint supprimé par l'administrateur]


CocoB

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6846
Et oui que c'est vrai, car à l'époque les culottes avaient l’élastique de la taille qui passait dans un petit ourlet, pour les changer on l'enfilait dans l'ourlet avec une épingle à nourrice, mais le pire c'est quand l'élastique cassait d'un coup et que la culotte commençait à descendre lentement mais surement, et en règle générale ça arrivait toujours quand on était dans la rue et jamais à la maison.  :smt005

A cette époque on aimait vivre dangereusement.  :smt082 

C'est le genre de details que j'adooooore et qui rendent vivantes les vieilles cartes postales !!! :smt007  :smt023


Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
Au salon d'Aubagne de la carte postale, j'ai trouvé deux beaux vieux ouvrages qui contiennent des photos :






Source : Marseille naguere 1859-1939, Gérard Détaille
Une merveille


marcel

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 367
Tellement vraice que raconte Fanny 13 dans cette rubrique,j'ai les memes souvenirs qu'elle concernant ces halles et je me rappelle bien ce coeur de Marseille vivant,coloré,typique...Ca puait le poisson,mais c'était tellement folklorique!On ne peut que regretter le passé quant on voit comme c'est devenu...


fanny13

  • Empégué(e) du forum
  • *********
    • Messages: 8881
  • Le seul le vrai !!!

chris4

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1231
Tellement vraice que raconte Fanny 13 dans cette rubrique,j'ai les memes souvenirs qu'elle concernant ces halles et je me rappelle bien ce coeur de Marseille vivant,coloré,typique...Ca puait le poisson,mais c'était tellement folklorique!On ne peut que regretter le passé quant on voit comme c'est devenu...

Je ne parlerais pas de folklore, mais de vie et d'authenticité.

Pour les halles, je m'en souviens, mais je n'y suis que très peu allé.


 

SMF spam blocked by CleanTalk