Marseille Forum

Marseille, éternelle ville d’accueil ?

Coco · 27 · 6096

Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
En lisant le journal, je crois que j’ai trouvé la particularité de Marseille, ville unique en son genre !

Alors, les coupin(e)s, maintenant que je le sais, vous voulez que je vous dise pourquoi on est si fier d’être Marseillais ? :-''

Voyons, on en a jamais beaucoup parlé parce qu’il y a toujours des sujets plus ou moins parias, qui ne s’expriment que dans des cercles privés et dans des discussions peu modérées mais j’ose lancer ce sujet car sur MF, j’ose croire qu’il n’y a pas de tabous et qu’on peut aborder le sujet en toute courtoisie et sans se départir de sa bonne humeur… O:)

De toute façon, on va vite le voir ! :twisted:

Et vu la longueur de ce fil, je doute que beaucoup aillent jusqu'au bout !!! :mrgreen: Mais peut-être qu'un ou deux passionnés de Marseille passeront bien par là ???  8-[

Ceci dit, avant de poursuivre, sachant que je marche sur des œufs avec mon propos, je vous invite tout de même pour celles et ceux qui ne l’auraient pas forcément en mémoire, à relire la charte avant de me répondre : il est inconcevable de lire ici la moindre insulte raciale, pas d’injures non plus, et si possible, pas de jugement hâtif ou fermé …
Posons dès le début les conditions, pas de racisme, pas de violence et pas de haine dans nos posts, prenons cela comme un débat philosophique (le titre de la rubrique nous y invite), ou alors comme une conversation entre amis, ou encore tout ce que vous voulez, la seule chose que je vous demande, c’est de sortir des sentiers battus du populisme et d’oublier nos peurs ou nos haines "de l’étranger", sans quoi, je n’hésiterai pas à allègrement supprimer : un homme averti en vaut deux !!!

Voilà, ceci dit, commençons…
Je viens de lire dans "La Provence du net" plusieurs articles qui analysent l'évolution de l'immigration à Marseille, avec ses réussites mais aussi ses échecs, et surtout avec sa spécificité séculaire et étonnante.

La lecture des articles est simple et pourtant passionnante, je vous donne les liens en bas d’article mais çà me donne envie d’en faire un résumé et d’en discuter ensemble si vous voulez bien partager avec moi…

Déjà, pour poser le sujet, on va partir d’un constat : la variété des nouveaux arrivants.
Ainsi, les tous derniers marseillais récemment arrivés parlent souvent rom ou serbo-croate, mais certains échangent en dialecte sahélien alors que d’autres discutent en wenzhounais, dialecte de la mégapole chinoise située peu ou prou vers Shangaï, dans la province du Zhejiang.
Ils côtoient tous allégrement les anciens marseillais, qui sont eux, plutôt comoriens, ou bien magrébins, ou encore italiens mais aussi espagnols pour certains…
Et il y a un point commun entre tous : ils ont plus ou moins pris leurs marques entre Porte d’Aix, Belsunce et Vieux-Port, dans une sorte de triangle historique qui a fait de Marseille l'une des portes d'entrée de l'Europe face à son ancien empire colonial, et qui est toujours d’actualité.

Certes, les politiques migratoires et la crise économique font qu'on ne vient plus ici par vagues pour répondre à un manque de main d’œuvre. Du coup, l’immigration a un nouveau visage : ce sont désormais des familles qui débarquent sans rien, fuyant leur pays en espérant toujours une autre terre promise.
Bien sûr, cette immigration est plus marginale et plus disséminée, elle est plus difficile à appréhender.

Mais c’est là que la conversation devient intéressante : car si l’immigration est aujourd’hui différente, le constat, lui, est toujours le même. Marseille intègre les immigrés toujours mieux et plus vite qu'ailleurs.
Marseille est effectivement aussi bien originale que précurseuse, parce qu'elle a une spécificité.
C'est la seule ville où on peut y affirmer une triple appartenance.
Ici, on peut dire je suis Arménien, Français et Marseillais sans que cela ne choque, ni que ces identités ne s'opposent.
S'il est un fait que l'on ne peut pas contester à notre ville, c'est celui d'avoir produit des Marseillais, l'attachement de ces derniers à leur cité est particulièrement prononcé.

A titre d’exemple, quelques 500 adolescents des quartiers nord de la ville, d'origines comorienne, algérienne et française, questionnés sur le sujet, annoncent tous qu’ils se sentent clairement Marseillais sans pour autant renier leurs origines ni la terre d'accueil ou celle de leurs aïeux, et qu'elles que soient leurs couleurs ou religions, tous s'assimilent prioritairement à l'image des autres Marseillais de leurs âges.

Ce qui est remarquable, c’est cette attache locale forte et unique en Europe qui se situe à l'inverse du communautarisme qui gagne petit à petit la société française.

Et c’est là que le sujet devient passionnant !!!
Comment expliquer cette identification singulière?
Plusieurs choses naturellement y concourrent !
Il y a le sport et l'école, bien sûr... et puis il y a surtout l’OM !!!
Mais il y a aussi l’architecture de la ville !
(sisi, je vous assure que c’est pas mon obsession pour les vieilles pierres qui me fait délirer).
Je m’explique :
- Marseille, ce n'est pas Rome par exemple, et elle n'est pas jalonnée de monuments grandioses qui rappellent en permanence au nouvel arrivant que la ville a été construite avant lui.
- De plus, sa dimension est à l’échelle humaine : il suffit de parcourir à pieds son centre pour se l'approprier, ici, il n’y a pas de banlieues mais des quartiers tous intégrés dans la ville.
- Enfin, il y a eu tellement de brassage qu'il est facile de se fondre dans la ville, à la limite, chez nous, on remarque plus facilement le touriste que l’Etranger.

Bon, bien sûr, comme il me faudra en finir avec le sujet, et que d’aucun nous rappelle sans cesse qu’on vit quand même pas au pays des bisounours, je dois bien préciser que tout ne se fait pas sans douleur, et que si la solidarité existe, elle se nourrit aussi d'antagonismes.
Tiens, à titre d’exemple, on en avait parlé sur MF, du coup, on peut facilement rappeler la vague d'hostilité subie, en juin 2008, par les Roms et majoritairement déclenchée par des adultes d'origine maghrébine, sur la foi d'une rumeur d'enlèvement sans fondement et sur fond de règlement de comptes.
Peut-être parce qu’à un moment donné, le nouveau venu renvoie un effet miroir au migrant précédent, qui n'a pas envie de se revoir dans ces moments douloureux, et qui est souvent le premier à reproduire le schéma d'exclusion comme une manière de valider sa propre intégration par le rejet de l'autre.

Toujours est-il puisqu’il me faut conclure que c’est un bien curieux paradoxe dans notre histoire longue et complexe, que cette immigration, avec ses réussites et ses échecs, mais avec un résultat évident, chez nous, la richesse de l'aventure n'est pas économique mais humaine.

Depuis des siècles, chaque personne qui arrive apporte un peu de sa culture, sa manière d'être et sa façon de parler et Marseille en est le tabernacle, elle brasse tout cela et réussit le pari d’en faire une richesse, en sommes-nous toujours conscient ? :-k


Sources :
http://www.laprovence.com/print/2009/05/04/article_806715.html 04/05/2009
et/ou
http://www.laprovence.com/articles/2009/05/09/811080-A-la-une-Comment-l-immigration-a-peu-a-peu-faconne-la-ville.php


hermine

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4817
  • Marseillaise.
De toute façon, on va vite le voir ! :twisted:
Et vu la longueur de ce fil, je doute que beaucoup aillent jusqu'au bout !!! :mrgreen: Mais peut-être qu'un ou deux passionnés de Marseille passeront bien par là ???  8-[

J'en connais. ;)

Edité le : 27 Mai 2009 à 10:23:59
- Enfin, il y a eu tellement de brassage qu'il est facile de se fondre dans la ville, à la limite, chez nous, on remarque plus facilement le touriste que l’Etranger.
Naaaaaaaaaaaaan :smt088  :smt088  :smt088

Merci Coco pour ce post sans parti-pris et très instructif. :smt023
J'avais notamment été choquée l'année dernière par une conversation avec des marseillais "de souche" rencontrés au restau, qui m'avaient fait tout un laïus sur les "enlèvements par les Roms", le squat des appartements temporairement vides par ces mêmes populations etc. Le pire est que je crois qu'ils en étaient intimement convaincus...
Tu m'as fait re-réfléchir à cette chose là, c'est bien. :smt045
« Modifié: 27 mai 2009 à 10:32:10 par hermine »


isayun

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2379
Isayun, première fan de Coco  ;)

Vraiment intéressant!

Je te cite:

De plus, sa dimension est à l’échelle humaine : il suffit de parcourir à pieds son centre pour se l'approprier, ici, il n’y a pas de banlieues mais des quartiers tous intégrés dans la ville.

Bon, je n'ai jamais vécu dans une ville aussi importante que Marseille (et de loin!!) Alors cette affirmation là m'interroge car je pensais que les quartiers nord étaient considérés comme la banlieue de Marseille...
Je fais erreur? Ou je n'ai pas bien compris...? :cache:


Charito

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 12146
Un facteur d'intégration de premièr ordre : la beauté du site ( la méditerranée, les calanques, le port, le soleil et même le vent ! )

Cette beauté de notre Marseille rallie forcément toutes les populations sur son rivage. 8-)


hermine

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4817
  • Marseillaise.

Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
je retiens ces phrases qui pour moi sont les plus importantes :



Citer
Marseille intègre les immigrés toujours mieux et plus vite qu'ailleurs.

 :arrow: C'est la seule ville où on peut y affirmer une triple appartenance

 :arrow: A titre d’exemple, quelques 500 adolescents des quartiers nord de la ville,
 d'origines comorienne, algérienne et française, questionnés sur le sujet,
 annoncent tous qu’ils se sentent clairement Marseillais

 :arrow: Il y a le sport et l'école, bien sûr... et puis il y a surtout l’OM !!!
:smt023  :smt023  :smt023

Je plussoie Charito, :smt023 , sauf pour le Mistralou :smt011 .

le mistral ont est bien content de savoir que quand il souffle la pluie partira :tirelangue:
 :mrgreen:


hermine

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 4817
  • Marseillaise.
Qué pluie Nikki?
Par rapport à chez moi, il pleut quasi-jamais à Marseille. ;)


Traces d Huile

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 13444
  • En route pour l'aventure...
    • Concentration motos et motards à Marseille Plan de Campagne
Marseillais avant d'être français, algérien, comorien, italien, espagnol etc etc... c'est ce que j'aime le plus ici !

Certains à l'esprit peu ouvert et formaté par des années de répression policière et médiatique (là je parle de politique, j'attaque pas les hommes en uniforme ni les présentateurs tv) ont réussi le tour de force à se persuader qu'avant la vague d'immigration maghrébine tout allait bien à Marseille et que Marseille était blanche, propre, et sentait bon la France...

Non, Marseille a toujours été une terre d'accueil, un melting-pot de toutes races et cultures, ça s'est toujours plus ou moins bien passé, plutôt plus que moins quand on compare aux autres grandes villes du pays, avec toutefois la même tendance à la montée des violences qu'ailleurs, mais ça, pour moi, ça n'a rien à voir avec la couleur de la peau, c'est aussi une question politique globale.

Si l'Homme a réussi à devenir l'espèce dominante de la planète par son intelligence mais aussi et surtout grâce au brassage génétique issu des mélanges suivant les grandes migrations. Les consanguins on sait ce que ça finit par donner... L'ADN s'enrichit du mélange, la culture et l'art s'enrichissent du mélange, la paix s'enrichit du mélange...

Alors pourquoi se laisser berner par des discours haineux, pourquoi ne retenir que les difficulté et oublier tout ce qu'il y a de positif à vivre avec des gens de cultures différentes ? Comment justifier la peur des autres si ce n'est par un tapage médiatique incessant et par quelques mésaventures vécues de ci de là ? Sans tomber dans le bisounoursisme du "embrassez vos voisins !", n'oubliez jamais que s'enfermer rime avec se scléroser alors que s'ouvrir rime avec sourire...


nico3010

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 757
Mais peut-être qu'un ou deux passionnés de Marseille passeront bien par là ???  8-[

on est déjà un peu plus nombreux!

À propos du potentiel d'intégration de Marseille, quelque chose m'a toujours agréablement surpris :
L'illumination des visages quand vous parlez à une personne d'origine étrangère vivant en France, mais pas à Marseille et que vous lui dites que vous venez de Marseille.
Ce regard je l'ai tellement croisé depuis mes quelques années passées loin de Marseille (pas plus tard qu'hier d'ailleurs).



Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Isayun, première fan de Coco  ;)
A la queue comme les autres  :mrgreen:

Coco, tu sais tellement bien dire les choses que c'est un plaisir de te lire :-)


isayun

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2379
Isayun, première fan de Coco  ;)
A la queue comme les autres  :mrgreen:

  =D> :smt005

 :-k Euh... je sais que je raconte souvent des conneries mais personne ne peut répondre à mon interrogation sur les quartiers nord? :roll:
« Modifié: 27 mai 2009 à 13:25:05 par BtbM »


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Alors cette affirmation là m'interroge car je pensais que les quartiers nord étaient considérés comme la banlieue de Marseille...
Je fais erreur? Ou je n'ai pas bien compris...? :cache:

Justement, c'est une bonne question, Isa, c'est même la question essentielle, celle qui nous distingue justement. Alors que partout ailleurs, on parle de banlieue, à Marseille, on cite encore et toujours les quartiers, et même si on rajoute Nord, par opposition à ceux du Sud, on est dans la rubrique quartiers et jamais dans la banlieue, c'est une différence de taille !

Edité le : 27 Mai 2009 à 13:11:11
Mais peut-être qu'un ou deux passionnés de Marseille passeront bien par là ???  8-[

on est déjà un peu plus nombreux!


Pétard, j'en suis contente !!! :smt023

Edité le : 27 Mai 2009 à 13:14:04
PS : j'aime bien les témoignages de TDH et Nico3010, c'est émouvant !


fortuna

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2004
  • bon il arrive quand le beau temps?????
MFiens et Mfiennes..à l'unanimité des votes Coco a été désignée ambassadrice de Marseille... :mrgreen: ...

Coco ..merci pour ce sujet tellement bien exprimé , écrit et toujours avec pleins d'infos passionnantes...

 :smt023

quand je pense à Marseille, je pense brassage..mélange ...et c'est toute la richesse de cette ville...des difficultés il y en a comme dans toutes les villes... :smt102


isayun

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2379
Quartiers/Banlieue c'est juste une question de termes? :-k

Dans mon travail, je cotoie beaucoup de jeunes adultes des quartiers nord, ils ressentent une nette distinction entre eux et les personnes du Sud justement... Comment cela s'explique t'il?


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Facile d'expliquer cette distinction, Isa : en règle générale mais qui comme toute règle comporte bien sûr des exceptions, les quartiers nords se caractérisent par une population populaire et de revenus modestes avec du coup un accès moindre à la culture et aux loisirs couteux, alors que les quartiers suds concentrent les gros revenus et la classe moyenne à supérieure, avec sortie à l'opéra, vacances à Cannes ou à Megève pour les plus démunis, et grosses Audi dans les garages...
Partant de là, même si on vit à Marseille, on ne peut que constater la différence et donc la cassure, ce n'est pas la même culture et ces deux mondes ont des difficultés à trouver des sujets communs...

En ce qui concerne les quartiers qui, à Marseille, ne sont pas considérés comme des banlieues, ce n'est pas qu'une question de termes mais de la représentation qu'on s'en fait. Un quartier, qu'il soit pauvre, populaire, voire les deux ou même pire... on vit avec, il est intégré à la ville même s'il y a une distinction comme tu l'as souligné, alors qu'une banlieue, ce n'est pas pareil, il y a une rupture, on la place en dehors de la ville, elle n'est pas intégrée... c'est là que se trouve la différence !


Born_to_be_Marseillaise

  • Invité
Quartiers/Banlieue c'est juste une question de termes? :-k

Dans mon travail, je cotoie beaucoup de jeunes adultes des quartiers nord, ils ressentent une nette distinction entre eux et les personnes du Sud justement... Comment cela s'explique t'il?
Il n'y a pas à Marseille un clivage aussi important que dans d'autres villes...A Marseille, tu as des cités même dans les beaux quartiers...du coup, on peut pas dire que les gens se sentent isolés ou rejetés (dans l'absolu bien sûr, parce que dans le détail, on pourrait voir les manifestation de mécontentements) ! Ils font partie intégrante de la ville, quel que soit leur quartier !


isayun

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2379
Je comprends... Je perçois cette disctinction clivage/cassure

Toutefois j'ai aussi rencontré des personnes des quartiers Sud qui avaient cette représentation là (celle de banlieue) pour les quartiers Nord

Alors c'est peut-être moins marquant que dans les autres villes, mais on ne peut pas trop "enjoliver" les choses...

Je ne remets pas en cause tout ton résumé évidemment ;) , mais cette phrase (que j'ai citée) continue de m'interpeller... :smt102


Traces d Huile

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 13444
  • En route pour l'aventure...
    • Concentration motos et motards à Marseille Plan de Campagne
Quartier = intérieur à la ville.
Banlieue = extérieur à la ville.

Un banlieusard ne sera jamais un parisien.
Un mec des quartiers nord est autant marseillais que celui qui vit sur la Corniche.

En terme d'identité, c'est je jour et la nuit.


fortuna

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2004
  • bon il arrive quand le beau temps?????
Banlieue.

Le mot qui faisait envie, le mot qui fait peur.
Qu'est-ce qui se cache dans ces immeubles vieux et usés ?
Qu'est-ce qu'on cache dans ces quartiers vieux et mal famés ?

On a peur, mais de quoi ? De voir brûler les voitures ou la flamme de la révolte ? La misère n'est pas la poussière, on ne le met pas sous le tapis éternellement.


j'ai trouver ce petit texte ....

....je trouve ces quelques mots très intéressants...


Mistral-Nikki

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 14094
les quartiers nords on ne les trouve pas qu'a marseille ;)
exemple: chez moi a aubagne on appel quartiers nord ceux qui vivent au charrel, et pourtant aubagne st est sud ;)


 

SMF spam blocked by CleanTalk