Marseille Forum

La "bobologie"... ou symbolique et messages du corps et de nos bobos

Invité · 76 · 62192

Marianne21

  • Invité
Nouche,

ce n'est pas uniquement le symptome qu'il faut traiter mais aussi et surtout ce qui le déclenche !!
moi aussi je suis "atteinte" de bronchites et laryngites depuis qq années.. etrangement, ça a commencé à l'age qu'avait ma mere quand elle m'a eut..  :roll: une mere un peu tantaculaire que je laisse en partie faire (c'est ma part de responsabilité, car on en a tous, meme en tant que "victime"..).
Et comme ça ne suffisait pas je me suis mise à fumer !!!!

tout ça est lié à l'air, à l'espace, au territoire... et je me sentais de partout étouffée, envahie par les autres, pas en sécurité dans mon espace à moi (en moi car pas capable de me "défendre" et au-dehors par ces "attaques").. la bronchite est en grande partie lié à ça. Oui, colere qu'on m'envahisse et de ne pas savoir imposer mes limites (de les accepter déjà !). La toux s'ajoute à ça avec le fait que tout ça m'irrite et que je veux le "cracher de moi"..

alors je fais quoi ?
j'oublie d'aller chez le docteur (mais ça c'est mon truc à moi, je le conseille pas forcément !) et me contente de petits médocs si possible naturels ET.......... je me pose la question de ce qui a pu déclencher à nouveau cette bronchite/laryngite. Je ne mets pas longtemps en general à trouver un declencheur flagrant !

alors (puisque j'ai pile là une fin de bronchite/laryngite) maintenant je tente d'évacuer ma colere au mieux selon les circonstances mais sans éclabousser inutilement les autres si ça n'est pas adapté et je m'occupe de moi prioritairement : me faire plaisir !!!!!! et tant pis si l'autre/ les autres ne comblent pas mes désirs : j'en suis responsable en premier chef !!! J'ai fais ça ce we : MON PLAISIR !!! Et ben la laryngite s'est enormement atténuée et la bronchite prend une tournure qui me va bien.
J'ai passé mon we à me recentrer sur moi, sur le moment présent. Et s'il y avait à nouveau une frustration qui pointait je la saisissais au vol en lui disant de cesser de me faire sa loi et je me lancais ou m'appliquais à un truc sympa, meme toute seule !! non mais :lol: ! Et en plus ça m'a rendue joyeuse et prompte à apprecier tout positivement :smt023  et j'en garde encore les bénéfices :D

tout ça ( :lol: ) pour dire que profondément, ces 2 maux trouvent generalement leur origine loin.. et souvent dans la lignee familiale, et se transpose ensuite dans le couple ou les relations proches, intimes.

je ne sais pas si ça te parle mais en tout cas c'est mon experience et elle rejoint ce qui se dit en bobologie...!
C'est là que se trouve la source à guérir tot ou tard :wink:


nouche

  • Invité
Merci Marianne, je vais lire et relire ce que tu me dis. C'est très interessant ............à suivre


NATH

  • Invité
Merci Marianne, je vais lire et relire ce que tu me dis. C'est très interessant ............à suivre


 :cache: je t 'en avais timidement parlé un jour................. :cache:


nouche

  • Invité
Merci Marianne, je vais lire et relire ce que tu me dis. C'est très interessant ............à suivre


 :cache: je t 'en avais timidement parlé un jour................. :cache:


JE N'AVAIS PAS OUBLIE  NATH. :smt058
                   Pourquoi  c'est si compliqué.....ppfftttttt


Marianne21

  • Invité
Bon, j'avais dis que j'allais faire un petit recap... ce sera en deux parties heing !

BOBOLOGIE - 1

Sources :
Jacques Martel : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies
Lise Bourbeau : Ton corps te dit aime-toi
Michel Oudoul : Dis-moi où tu as mal


 :arrow: Maladies en ITE

Selon Jacques Martel :
sont habituellement reliées à de la colère ou de la frustration puisqu'elles sont reliées à des inflammations.

Selon Lise Bourbeau :
une maladie inflammatoire se produit à la suite d'une résolution* d'un conflit biologique (choc violent contre lequel on se sent impuissant et qui est vécu dans l'isolement.Le cerveau résoud le problème et le corps se met en état de guérison
* pour une réelle résolution cela implique amour et pardon, sinon la guérison reste superficielle et la maladie garde des racines en nous et se reproduit dès lors que quelque chose ravive un sentiment similaire, meme moins fort.

 :arrow: Symbolique générale (il existe plus affiné) du corps :

Articulations : ma flexibilité, ma capacité à me plier aux différentes situations de ma vie
Cheveux : ma force // soucis, inquiétude face au monde physique / matériel. ("se faire des cheveux blancs") - Ete soi-meme, avoir confiance, ne pas se laisse dominer par le monde matériel
Cuir chevelu : ma foi en mon côté divin
Tete : mon individualité // Je suis - dévalorisation de soi notament en terme d'intelligence ("ça me prend la tete", "se taper la tete contre les murs", etc), ne pas s'apprécier apres un "coup de tete" ou d' "etre en tete"... - Accepter d'etre ce que l'on est au moment présent, cesser de vouloir "tenir tete" ou tout comprendre...
Yeux : ma capacité de voir // refuser de voir la situation et la perte qu'elle pourrait occasionner, veiller sur tout. Déformer la réalité pour se protéger. Confiance ou méfiance ("avoir l'oeil à tout", "y aller les yeux fermés", etc). Peurs irréaliste qui peut faire "voir la vie en noir". Oeil gauche = ce que l'on voit de soi + appris de notre mère/féminin - Oeil droit = ce que l'on voit de l'extérieur + aspect appris de notre père/masculin. Miroir de l'âme. Oser faire face à ce qui est. Examiner les croyances que l'on a qui ont pu affecter notre vue.
Oreilles : ma capacité d'entendre // trop juger ce que l'on entend, refuser les raisons émotives qui semblent incohérentes et manquer d'intelligence. Se sentir sur la défensive, facilement accusé, refuser la critique. Cesser de se culpabiliser de ce que l'on désir ou non entendre. Apprendre à écouter avec le coeur. Changer notre perception face à ce que l'on nous dit. Cesser de croire que l'on nous aime uniquement si l'on obéi.
Nez : ma capacité de sentir ou ressentir les personnes ou les situations // sentir la vie véritablement ("ça pue"), se couper de son ressenti pour éviter de souffrir ("avoir quelqu'un dans le nez"), méfiance ("ça ne sent pas bon"). Hypersensibilité, peur de l'injustice... Regarder la situation avec plus d'amour/compassion et vérifier si l'expérience/croyance qui a déclenché le probleme est toujours valable aujourd'hui. Cesser de se sentir responsable du bonheur des autres.
Levres : levre supérieure = coté féminin // désirs que nous portons en nous - levre inférieure = coté masculin / environnement dans lequel nous évoluons. Regret face à des paroles ou une expression ("s'en mordre les levres")
Dents : mes décissions, reliées au coté féminin en haut et masculin en bas // Capacité à broyer de nouvelles idées ou situations pour les assimiler ("mordre la vie à pleine dents"), capacité de décider faute de bien analyser les situations. Le détail de chaque dent ou zones en dit aussi long !! Voir le livre "Dictionnaire du langage de vos dents" d'Estelle Vereeck .
Cou : ma flexibilité, ma capacité de voir plusieurs cotés des situations de la vie // souffrance de ne pas pouvoir controler une situation et la croire mauvaise pour nous. Nier ses émotions face à ce que l'on ne peut controler > peur de ne pas pouvoir savoir ce qui se passe dans notre dos... Cesser d'imaginer le pire et de se raidir à cette idée. Vérifier si cela nous empeche de dire "oui" ou "non" de la tete... Ce que cela nous empeche de faire est généré par une attitude négative de nous-meme face à la situation. Oser et se permettre de dire oui ou non, de dire ce que notre raideur nous empeche.
Gorge : l'expression de mon langage verbal et non verbal, ma créativité // Si cela empeche de respirer = difficulté à aspirer la vie (voir poumons). Si cela empeche de parler = voir laryngite*. Si cela provoque un serrement = se sentir "pris à la gorge", contraint de faire ou dire qq chose par une autre personne, se sentir sous pression. Quand ça fait mal quand on déglutit = qu'à-t'on de la difficulté à avaler ? Quel morceau ne passe pas ? Se sentir victime. Se donner le droit de créer nos expériences sans culpabiliser ou avoir peur de déranger les autres. Acceper son induvidualité, sa création. Amour de soi, respect de ses vraies besoins sans se bloquer dans la normalité ou non de la chose.
Epaules : ma capactité de porter une charge, des responsabilités // ("en avoir trop sur les épaules"), vouloir trop en faire pour les autres en mettant nos besoins propres au second plan. Le faire avec amour ou moins en faire car cela déresponsabilise les autres de leur vie. Accepter nos limites et s'occuper aussi de soi-même. Se respecter apprend aux autres à nous respecter aussi.
Bras : ma capacité de prendre les personnes ou les situations de la vie (de les "embrasser"), d'exprimer notre amour. Ils sont le prolongement du coeur, servent à executer les ordres, sont reliés à ce que je fais dans ma vie // Ne pas se sentir assez utiles ou douter de ses capacités. Tristesse qui nous fait nous replier sur nous-meme et nous appitoyer sur nos souffrances. Difficulté à "embrasser" la vie, les gens, les prendre dans nos bras. Bras droit = donner, faire, vivre mal de se sentir le "bras droit" de quelqu'un / bras gauche = recevoir, accueillir. S'empecher de passer à l'action par influencabilité.
Coudes : ma flexibilité dans les changements de directions de ma vie // Se référer à Bras dans une approche de flexibilté. Liberté d'agir ("Avoir les coudées franches") = se raidir par peur d'être coincé. Lâcher prise et prendre son espace.
Doigts : les petits détails du quotidien // Recherche de précision (si douleur = mauvaise motivation). Regret ("s'en mordre les doigts") ou sentiment de ne pas etre assez doué ("ne rien savoir faire de ses dix doigts"). Cesser de rester figer sur les détails, d'etre trop perfectionniste.
Pouce : relié aux soucis ou à mon intellect ou à mon audition // partie responsable et volontaire. Demande de pause ("pouce !") que l'on ne s'autorise pas. Aide que l'on ne veut pas donner ("donner un coup de pouce") pour de mauvaises raisons ou qui nous fait culpabiliser. Désir de controle.
Index : relié à des peurs ou à ma personnalité (égo) ou à mon orodorat // force de caractere et puissance de décision. Ordonner, juger ("montrer du doigt"). Autorité (se sentir trop pointé du doigt par un "supérieur").
Majeur : relié à de la colère ou à ma sexualité ou à ma vision // Restriction, vie intérieure. Recherche de perfection alors que l'on se sent facilement rejeté dans son intimité.
Annulaire : relié à du chagrin ou à l'union (avec quelqu'un ou entre différents aspects de notre vie) ou à mon toucher // Idéal révé dans une union, dépendance à quelqu'un pour atteindre cet idéal. Chagrin face à sa vie intime car on reste coincé sur certains détails au lieu d'appréhender globalement les choses.
Auriculaire : relié à de la prétention ou à ma famille ou au goût // Agilité mentale, facilité de communication, intuition ("mon petit doigt m'a dit"). Indépendance et curiosité naturelle. Peur de déranger en suivant nos intuitions et assumant notre indépendance.
Coeur : mon amour // Harmonie, joie, amour. S'aimer soi-meme au lieu de "prendre les choses trop à coeur", penser à nos besoins en cessant de trop en faire pour les autres pour se faire aimer d'eux. Se complimenter régulièrement (avec modérations quand meme !). Faire pour le plaisir et pas pour obtenir l'amour des autres.
Sang : la joie qui circule dans ma vie // administration de sa vie selon nos vrais besoins. Vivre dans l'acceptation et la joie en cessant de dramatiser ("se faire du mauvais sang"). Grande émotivité, boquage de sa sensibilité. Besoin d'amour inconditionnel. Etre froid pour se protéger de nos émotions ("avoir du sang froid"). Sang = sans > peur d'un manque dans sa vie. Croire en soi autrement et avec plus d'estime et de respect pour nos valeurs. Croire en notre capacité de gérer notre vie.
Poumons : mon besoin d'espace, d'autonomie. Relié à mon sentiment et désir de vivre // Tristesse, découragement, désespoir. Se sentir étouffé par une situation ou par une personne, manquer d'espace pour vivre selon nos besoins et désirs profonds. Peur de la mort (la notre, celle de quelqu'un d'autre ou la fin d'une situation pour une autre). Désirs suicidaires. Il est vital d' "aspirer la vie à pleins poumons", de retrouver le désir de vivre en changeant d'attitude face à celle-ci. Voir le bon coté des choses et ses potentiels à notre portée. Reprendre une vie plus sociale et active, respirer !
Estomac : ma capactié à digérer de nouvelles idées // Acceptation et digestion d'une situation ou personne. Intolérance et peur face à ce qui n'est pas à "notre goût". Résistance face à la nouveauté surtout si elle ne vient pas de nous-meme. Difficulté à nous y ajuster. Fort critique intérieur qui empeche de lacher-prise et de laisser parler son coeur (nausée). Manque d'audace. Cesser de vouloir tout controler de ce qui vient des autres. Prendre conscience de notre puissance à créer. Faire plus confiance aux autres. Accepter avec amour (région du coeur).


La suite bientot.... !


fauvette des jardins

  • Invité
Waou,  :shock: c'est vachement parlant pour moi   :smt023 ... (nez et épaules ....  :wink: )
 t'as rien sur le pied doit ???  :mrgreen:


Marianne21

  • Invité
ça vient, ça vient (c'est du taf !!!) !

juste ça sous le coude (si je puis dire :lol: ) :
Pieds : ma direction (piétiner sur place...), ma compréhension de moi-même et de la vie (passé, présent, futur) // .....
je dirais que dans la logique, le pied est egalement un appui. Marchons-nous "sur des oeufs" ?
comme il est aussi ce qui nous ancre au sol, sommes-nous ancrés ?
mais ça, se sont des definitions personnelles :wink:
je mets le reste avec la suite de cette liste qui couve...

pour la droite et la gauche, ça depend des bouquins :?
- la gauche est généralement concernée par les aspects féminins, les femmes, soi-meme si on est une femme
- la droite par les aspects féminins, les hommes et soi-meme si on est un homme.
Pour les transexuels, je sais po :lol:

mais pareil, je vais replonger dans les bouquins pour plus d'infos


fauvette des jardins

  • Invité
 :-k  alors là, je suis sciée ! Tout s'éclaire  :mrgreen:   :idea:
Mais je rassure tout le monde, je n'ai pas de soucis avec ma direction de vie, et je n'ai pas de problème avec la gente masculine  :mrgreen:  (c'est plus lointain ...)
En tout cas merci Marianne  :smt058


Marianne21

  • Invité
ah bah nous v'la en plein suspens alors !!! :lol:
mais l'essentiel c'est que tu comprennes toi :wink:


nothernrose

  • Invité
bon coude , chevilles , yeux , tension, ect ... on peut me faire un prix ou mon surnom de chèvre se justifie !


Ermione

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1710
 :-k  le corps qui parle effectivement
Cette semaine est la fin d'un long combat avec des Lyonnais  :twisted:  :smt039

Et je déclenche : une infection dentaire, un torticoli qui passe et revient, des douleurs osseuses aux tibias
Ké ça veut dire ?  :-k  :-k
Les dents : je ne veux plus mordre (pendant quelques temps du moins  :mrgreen: )
Le cou : je dois regarder maintenant droit devant
Les tibias : la course a été dure, besoin de me poser
???????

Mais j'ai "gagné"  :lol:  \:D/  :smt007  :smt007
Je laisse mon corps s'exprimer encore quelques jours, et je "m'attaque" ensuite aux Marseillais  :mrgreen:

« Modifié: 28 août 2008 à 10:55:54 par Ermione »


Mildiou

  • Administrateur
  • Empégué(e) du forum
  • **********
    • Messages: 8759
    • Marseille Forum ;-)
Ca veut dire que le stress et la pression retombent et que ton corps est passé de la phase "résistance" à la phase "fatigue"... Quelques nuits de sommeil et tu seras prête pour l'attaque des marseillais :smt082  ;)


Marianne21_bis

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 681
  • Si si je vis toujours ;-)
    • Sol'So créations
en effet, apres tant de tensions il y a une phase de relache et je lisais que parfois la douleur se manifeste en phase de convalescence, la douleur est le signe que le corps lutte pour se reparer... ça depend des maladies mais tout ce qui concerne les inflamations et les maladies qui se finissent en "ites" en font partie, en y ajoutant la colere qui peut y etre liée.

Pour les dents, j'ai eu ça apres une decision qui m'était incontournable mais que j'avais peine à accepter et qui me prennait des forces pour rester fidele à mon choix et mes valeurs.
J'avais ecris un sujet là-dessus dans un autre espace internet que tu/vous peux/pouvez lire ici (il y a des liens interessants aussi : http://fr.netlog.com/Crea_Thera/blog/blogid=2499322#blog

Hum... suite de la reponse, quoique tu aies à mon avis assez bien analysé la chose ;) ) apres l'apéro  :mrgreen:


Rillette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 6144
Je ne sais pas si je poste au bon endroit....

Mais comment se libérer d'une culpabilité* qui doit me ronger de l'intérieur. Que je refoule, bien que je tente de me convaincre au final que je l'ai surmontée. Que neni, sinon, un film bête comme "aime, mange & prie" ne m'aurait pas fait couler de grosses larmes de crocodiles comme ce soir :-&

Comment s'en libérer, l'évacuer ?
Plus le temps passe, plus je me dis que c'est elle qui doit être la cause de ma "stérilité" :-k
Et en ce moment, je n'arrive plus à aborder ce sujet, sans que cela me fasse sangloter. Je n'arrive plus à faire semblant, à paraître insensible à ne pas me faire submerger par mes émotions.

 :smt100



* que j'éprouve vis à vis de mon ex mari de l'avoir quitté et laissé tombé.


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Si en parler avec les coupines ne te soulage pas, un professionnel de santé pourrait t'aider. Un psychologue ou alors, une méthode douce, genre sophrologie ou hypnose, ou autre, t'es tu renseignée ?


manou

  • Marius/Fanny du Forum
  • ***
    • Messages: 327
  • merci JF je l'aime ma girouette
merdoum j'avais fait un beau message et  il a beuguer ... :pckc:

Bon je recommence  :mrgreen:

Je penserai comme coco il te faut une aide psy .
 Depuis quelques mois j'en suis une et si parfois j'ai l'impression que ça ne sert à rien et bien je ne loupe aucune scéance comme quoi notre subconscient, lui, il nous dit de ne pas lacher qu'il faut encrer peu à peu du positif en nous pour nous faire avancer.

De plus il me semble que tu es un peu légèrement dépressive , la petite larme qui vient pour un oui et pour un non est là pour donner le signal . Surtout ne pas laisser ton blues t'envahir, crois moi je sais de quoi je parle et j'en ai fait les frais et m^me des gros .

La culpabilité c'est pas bon  [-X  peut être ton blocage vient de là  :-k  enfin je sais pas je ne suis pas psy.

courage et avance , regarde en avant pas en arrière

 :bouquet:


 

SMF spam blocked by CleanTalk