Marseille Forum

Vivre à Marseille => Transports et vie pratique => Santé => Discussion démarrée par: cestpasunluxe le 12 mars 2008 à 15:43:31

Titre: Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: cestpasunluxe le 12 mars 2008 à 15:43:31
Quatorze ans après la campagne nationale de vaccination contre l’hépatite B, les responsables de deux laboratoires ,Sanofi Pasteur MSD, ayant mis au point et commercialisé le vaccin ont été mis en examen pour " tromperie aggravée ".

"Déjà, en 1994, le Lancet (vol. 344) avait dénoncé : " La vaccination contre l’hépatite B a été associée à une exacerbation ou même un déclenchement de maladies auto-immunes comme des scléroses multiples ou des syndromes de Guillain-Barré."

"1er juillet 1990 et le 31 octobre 1998, le VAERS a dénombré 24 775 effets secondaires du vaccin contre l’hépatite B, dont 9 673 cas très graves et 439 décès, parmi lesquels 180 ont été classés " Mort subite et inexpliquée du Nourrisson. "

"Et entre 1999 et 2002, chez les enfants de moins de 6 ans, chez lesquels il n’existe officiellement " aucun problème " en France, le Vaers a enregistré 13 363 accidents, dont 1 850 hospitalisations et 642 décès pour ce seul vaccin"

"Le 23 mars 1998, le Journal de 20 heures sur la 2 présenta une note interne du laboratoire Pasteur-Mérieux : " Sur le marché de la vaccination, les adolescents sont un segment très porteur... Il faut dramatiser... faire peur avec la maladie ". "  :evil:

"Le Dr Marc Girard, qui fut l’expert nommé par la cour d’Appel de Versailles, estime à plus de 80 000 les cas de sclérose en plaques associés à ce vaccin, ce qui est très loin du chiffre officiel"   #-o

Lire la suite:http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6099 (http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6099)
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Mistral-Nikki le 12 mars 2008 à 16:04:38
en 1994 j'ai ete vacciné, nanie qui est née en fin de cette annee là aussi, maxxou en 2001, mais nous avons du le faire, le papa etant porteur sain.

quand on fait le vaccin, il faut verifié si dans la famill il y a des antecedents de sclérose en plaque.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Mirage le 12 mars 2008 à 16:19:10
Tous les jours on apprend qu'un truc qui nous paraissait anodin se révèle nocif ...
Aprés on s'étonne qu'on ne veuille même plus savoir ...  :?
J'ai pas la volonté de me demander systématiquement si dans ce que j'achète y'a des OGM ou des pesticides ... j'ai pas la volonté de me demander si telle ou telle invention des laboratoires est nocive ou pas ...
Comme dirait une grande dame de ma famille  :wink: , tout est nocif à forte dose et rien ne l'est à petite dose.
Je vais écouter cette dame pour vivre zen.

Merci pour l'info en tout cas  :wink: .
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Traces d Huile le 12 mars 2008 à 16:23:03
De toutes façons, vu les quelques années qu'il nous reste à vivre !  :mrgreen:



 :-|
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: cestpasunluxe le 12 mars 2008 à 16:24:32
C'est tant mieux que ça ait
en 1994 j'ai ete vacciné, nanie qui est née en fin de cette annee là aussi, maxxou en 2001, mais nous avons du le faire, le papa etant porteur sain.

quand on fait le vaccin, il faut verifié si dans la famill il y a des antecedents de sclérose en plaque.
pu vous protéger :D
Le soucis s'est pour les autres qui n'en avaient pas besoins et qui ont été vacciné malgré eux avec l'appui des pouvoirs publics. La médecine ne doit pas être un commerce.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Mistral-Nikki le 12 mars 2008 à 16:36:33
a l'epoque de maxxou les medecins disaient que il vallait mieux vaccinés les enfants bébés :-k
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: cestpasunluxe le 12 mars 2008 à 17:16:45
"l’hépatite B passe inaperçue la plupart du temps* et évolue spontanément vers la guérison dans plus de 95 % des cas et que les sujets sont ensuite immunisés. Parmi les 5 % des autres cas, il n’est pas impossible qu’une une hépatite aiguë se manifeste. Or, d’après Panorama du médecin : " L’hépatite aiguë en règle générale est une affection bénigne pour laquelle il n’est pas indiqué (et même contre-indiqué) de prescrire une quelconque médication. " (cf. n° 4131 - 1995). La complication la plus grave est l’hépatite fulminante, mortelle dans un cas sur deux, mais ce risque ne concerne que 1 % des cas d’hépatites aiguës, c’est-à-dire un chiffre négligeable par rapport aux effets secondaires du vaccin."
Sylvie Simon
Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations - LNPLV http://www.infovaccin.fr/ (http://www.infovaccin.fr/)

 *Un pote sénégalais l'a et les médecins consultés m'ont dit la même chose. Il est considéré comme porteur sein :wink: .Lui très religieux n'est pas très content, il aurait préféré porteur Saint. :-P

source:http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6099 (http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article6099)
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: titzou13 le 03 juin 2008 à 14:45:25
je me pose des questions sur tous ces vaccins qu'on impose ( ou pas mais qu'on recommende) aux enfants . et je tombe aujourd'hui sur un film tiré d'une histoire vraie sur le lien entre ROR et autisme . je tape donc ROR sur le net et tombe sur pleins de temoignages sur le pour et le contre evc exemple a l'appui , mauvaises reactions , convulsions , autisme , etc ...

du coup moi qui n'etait deja pas chaude pour l'hepatite B , je me pose des questions quant au ROR ....
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: *celine* le 03 juin 2008 à 14:51:29
Perso, je me suis posée les mêmes questions, j'ai donc choisi de ne pas les vacciner contre l'hépatite B.

Le ROR, je l'ai fais par la force des choses mais bon.... Avoir la rougeole, les oreillons, ça fait partie de la vie non ? La Rubéole, c'est plus risqué pour les filles...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: titzou13 le 03 juin 2008 à 14:57:02
l'hepatite B j'aurais du le faire vacciner le mois dernier mais ce n'est encore pas trop tard .
il est arrivé qu'a la suite de ce vaccin (et j'ai eu l'exemple pour une personne qui a partagé ma vie ) une maladie se soit revelée ( dans son cas ca a ete le diabete ) .
du coup c'est vrai que je suis pas tres chaude ... mon pediatre m'a confirmé que ce n'etait pas une legende , mais c'est vrai aussi que les enfants en collectivité s'echangent facilement ce virus par le biais des bisous etc ... alors dilemne ... :-k

pour le ROR je suis d'accord avec beatrix kiddo ;) keupine , la rougeole je l'ai eue , les oreillons aussi , j'en suis pas morte , ce vaccin a fait de ces maladies des maladies graves alors qu'elles n'etaient que benignes a l'origine (du moins dans nos pays )
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: nonette13 le 03 juin 2008 à 16:06:09
j'ai regardé ce film et je pense que depuis ils ont du changer la formule du vacin (j'ai pas vu la fin a cause d'adonis qui a piquer une crise de folie a cause du celestene)..par contre aucun des deux est vacciné contre l'hépatite B car j'ai une amie de 25 ans qui a attrapé la sclérose en plaque a cause de ce vaccin...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: titzou13 le 03 juin 2008 à 16:17:38
l'hepatite B je peux encore choisir de lui faire mais franchement , je pense pas ceder , il me fait peur ce vaccin ...

le ROR je sais pas franchement j'hesite ...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: supragirl le 03 juin 2008 à 17:16:18
le débat sur les vaccins existe depuis très longtemps, moi je crois qu'il faut utiliser notre bon sens et aller se renseigner au max avant de faire vacciner nos enfants. comme ça on peut prendre une décision "éclairée". par contre, il faut savoir que qui dit vaccin dit des milliards pour les laboratoires et qu'il y a surement un lobby, bcp de sous en jeu pour les médecins etc. comme avec le pétrole quoi...
pour ma part, je n'ai vacciné mes enfants que contre des maladies graves comme le tétanos et la polio. il faut tjrs peser le pour et le contre et voir la probabilité de contracter la maladie par rapport à la possibilité d,avoir des effets secondaires importants à long terme. ce qui est une hérésie pour moi c de vacciner à foison contre plusieurs maladies en même temps des presque nouveaux nés dont le système immunitaire est en construction... pensez vous qu'on puisse avoir en même temps 6 maladies ? non... alors pourquoi les vacciner contre toutes ces maladies d'un coup ? ne pensez vous pas que cela fait un choc pour le système immunitaire du bébé ? il y a aussi eu des corrélations entre vaccination et mort subite du nourrisson mais je pense qu'on tait régulièrement ce genre de choses sinon ça serait la panique chez les parents. d eplus, il n'est pas facile de prouver que cela provienne du vaccin en lui même donc les labos sont protégés.
ma 1ere fille était vaccinée contre plusieurs choses,finalement elle a eu quand même la coqueluche, qui n,a pas été diagnostiquée parce que justement elle était vaccinée et ce fut 6 horribles mois où elle s'étouffait chaque nuit etc. donc le vaccin n'était pas efficace. pareil pour le nouveau vacccin contre le hpv (papillome humain, génital), il ne protège que contre certains virus donc de tte façon il faut se protéger quand même alors à quoi bon...
bonne réflexion ! chacun doit faire ses choix...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Mistral-Nikki le 03 juin 2008 à 21:59:41
le probleme patanok c que si le petit choppe les oreillons adulte, il sera sterile :?
la rubeole c pas grave pour lui, mais si il la et qu'il est en contact avec une femme enceinte( et tu connais je pense le delai d'incubation) la futur maman aura un bébé soit qui meurt in utero, soit malformations..............
la rougeole hummm c grave aussi

fait ce qui te semble le mieux, ce que tu ressents, mais perso je prendrai pas le risque,mes 3 sont vaccinés et emma va avoir le BCG tres bientot, meme si c plus obligatoire.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: stokofish le 04 juin 2008 à 11:16:39
pas de risques pour nous et les enfants
je me suis vacciner lundi DTP , faut pas rigoler avec tétanos, on peut l'attraper de plein de manières, bricolage, animaux, jardinage...et une fois attrapé...c'est cuit...
en plus maintenant ils refont la coqueluche aux adultes, avec ce même vaccin car ils se sont aperçus que trés fréquemment c'étaient les grands parents qui donnaient coqueluche aux petits enfants en les gardant.
j'ai un sacré mal d'épaule depuis 3 jours je vous dis pas, impossible de pécher correctement, mon lancé s'en ressent  ;)
personnellement je ne joue ni dans le camps des "contre-vaccinations" (témoins de j...que je respecte néanmoins ayant des amis proches) et qui finalement sont protégés par les autres enfants vaccinés, jusqu'à ce que...un jour; Ni dans le camps de ceux qui pensent ou disent qu'il peut y avoir un risque d'avoir telle ou telle maladie ou conséquences suite vaccination.
on prends partout des risques, et il y plus de % de risque de choper la maladie sans être vacciné, que d'avoir une autre maladie suite à vaccin.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: nonette13 le 04 juin 2008 à 11:18:27
j ai fait le dtp y  pas longtemps suite a une griffure avec un rosier ( g t plus a jour)et effectivement c tres douloureux....
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: *celine* le 04 juin 2008 à 11:27:30
le probleme patanok c que si le petit choppe les oreillons adulte, il sera sterile :?
la rubeole c pas grave pour lui, mais si il la et qu'il est en contact avec une femme enceinte( et tu connais je pense le delai d'incubation) la futur maman aura un bébé soit qui meurt in utero, soit malformations..............
la rougeole hummm c grave aussi

fait ce qui te semble le mieux, ce que tu ressents, mais perso je prendrai pas le risque,mes 3 sont vaccinés et emma va avoir le BCG tres bientot, meme si c plus obligatoire.


Effectivement, dans le temps, on devenait stérile (enfin... Les hommes) en cas d'oreillons. Sauf qu'on est en 2008 et que maintenant les oreillons se soignent mieux qu'avant parce que la médecine a évolué. PS : Mon père a eu les oreillons enfant, et il a eu 3 enfants en bonne santé ;)
Moi ce qui me fait rire, c'est qu'on cherche à éradiquer des maladies infantiles "normales", mais à côté de ça on nous fait bouffer des poisons dans toute notre nourriture.
Encore du grand n'importe quoi....
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Fauvette le 04 juin 2008 à 11:43:12
Tout à fait d'accord avec toi Beatrix.
Même contre la varicelle maintenant ...
On en reviens au topic de "vivre dans un monde stérile", de plus en plus on empeche le corp d'utiliser son propre systeme imunitaire, et à côté de ça, on nous envoie les pire saloperies. Les vaccins sont une invention extra pour les maladies dont on meurt encore (tetanos ...), mais il me semble qu'au vu de l'évolution du monde, il est bon de laisser le corp apprendre à réagir et à se défendre...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: nonette13 le 04 juin 2008 à 11:43:41
je crois qu encore maintenant les oreillons chez un homme ADULTE sont encore dangereuses enfin pour la sterilité ...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: stokofish le 04 juin 2008 à 11:51:01
oui Béatrix, les oreillons c'est grâve pour un adulte, il faut les avoir enfants tant qu'à faire, là pas de risque de stérilité, donc ton père a eu...la même chose que la majorité des petits français, moi itou.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Mistral-Nikki le 04 juin 2008 à 15:00:51
beatrixtrucchose
je parlais pas de l'enfant mâle qui les a enfant, mais de l'adulte mâle qui les attrapent adulte, et là c sterilité
il suffit qu'il les choppe adulte et là a ce jour y a aucun remede encore, donc dans le doute je dirai vaccine le .
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Coco le 13 juin 2008 à 08:47:36
Bon, voilà ce que je lis dans la presse, à prendre des renseignements auprès de son médecin avant tout affolement car j'en sais pas plus qu'une brève dans le 20 minutes !
Donc, les faits : le vaccin DTPolio de Sanofi Pasteur MSD a été suspendu temporairement à la suite d'une augmentation importante du signalement de réactions allergiques depuis le début de l'année.
A suivre de près !
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: stokofish le 13 juin 2008 à 09:05:22
je ne sais plus avec quelle marque j'ai fait le DTP ya 15 jours
ma femme n'a rien senti car elle était en parallèle sous traitement quotidien doliprane 1000, mais moi j'ai vraiment eu mal 1 semaine épaule, bas et dos, c'est la première fois que je ressens cela lors d'un vaccin, même à l'armée les grosse piquouzes ça m'avait rien fait.
bon je pense pas que ce soit allergique, plutot le doc à piqué un nerf ???
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: nonette13 le 13 juin 2008 à 10:07:06
stoko g fait le vaccin aussi y a qq temps et g eu super mal j pouvias a peine me servir de mon bras...il est plus douloureux adulte que chez les petits enfin c la pharmacienne qui m avait dit ça...j pense pas que ca soit une reaction allergique moi j avais meme un e grosse boule tellement c t gonflée...
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: *celine* le 13 juin 2008 à 16:57:28
J'ai lu ce matin que des vaccins qu'on fait dès le + jeune âge, fabriqués par un gros laboratoire, ont été retirés du marché car ils provoquaient des allergies.

a part ça tout va bien ...............

A part ça, continuons à servir de cobayes...............
Titre: Re : Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Coco le 13 juin 2008 à 21:21:26
 :-k

Bon, voilà ce que je lis dans la presse, à prendre des renseignements auprès de son médecin avant tout affolement car j'en sais pas plus qu'une brève dans le 20 minutes !
Donc, les faits : le vaccin DTPolio de Sanofi Pasteur MSD a été suspendu temporairement à la suite d'une augmentation importante du signalement de réactions allergiques depuis le début de l'année.
A suivre de près !

 :-''

J'ai lu ce matin que des vaccins qu'on fait dès le + jeune âge, fabriqués par un gros laboratoire, ont été retirés du marché car ils provoquaient des allergies.

a part ça tout va bien ...............

A part ça, continuons à servir de cobayes...............

On se demande bien à quoi çà sert que je poste trois messages plus haut !
 :smt102
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: *celine* le 14 juin 2008 à 15:37:37
Désolée Coco, je suis rarement là en ce moment et je ne vois pas toujours les messages postés, sinon les tous derniers   :oops:  :smt102
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: paquita le 15 juin 2008 à 22:11:06
Moi, le ROR je veux bien

Cela m'a surpris d'apprendre que le BCG n'était plus obligatoire et renseignement pris sur internet (site gouvernemental apparemment ils arrêtent parce que le vaccin ne fonctionnait pas  :? ni les test tuberculiniques. Ceux qui ont de belles cicatrices sur les bras a cause des bagues de notre enfance apprécieront...)

Mais le pédiatre me tanne pour qu'ils fasse le vaccin pour la méningite. La je me demande parce quand j'habitais au Brésil, il y avait chaque année des petits qui l'attrapaient sur la plage. Ici aussi il y a des plages, que faire ??
OK il a surement un petit bonus du fabricant mais quand même, je me tâte. :?
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: darcussia le 22 novembre 2012 à 10:11:49
Je relance un tres tres vieux post  :smt102

Vous le savez tous les vaccins sont un des bienfaits de la science pour l'humanité. =D>

Mais d'après certains, la vaccination à tout va n'a pas de sens  [-X , et peut même être non souhaitable  :smt102 , sans effet, préjudiciable voire même dangereuse  :smt011 . La question divise une certaine partie de la population et même certains chercheurs, scientifiques et médecins.  :smt102

Si l'on en croit notre gouvernement, le doute n'a pas lieu d'être [-X , comme la crainte du nuage de Tchernobyl ou la soi-disante contamination du sang de transfusion n’avaient pas lieu d’être  :cache: 
Les sceptiques ne sont donc que des marginaux ou des manipulés par un ordre sectaire !

Or ON NE NOUS DIT PAS TOUT  :smt100 : si vous lisez attentivement le guide vaccination destinés aux médecins et publié par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé), vous trouvez page 12 la phrase suivante :

« D’autre part, en 2005, une étude9 auprès d’un échantillon représentatif de 400 médecins généralistes et pédiatres montrait qu’une majorité d’entre eux (58%) se posait des questions sur l’opportunité de certains vaccins donnés aux enfants et 31% faisaient part de leurs craintes par rapport à la sécurité de ces produits. »

L'appel de note 9 renvoie à l'étude en question, mais OH comme c'est bizarre  :!: , cette étude est confidentielle car NON PUBLIEE et ne le sera jamais #-o 

Bizarre, Bizarre, n'est-ce-pas ?

9 : BVA. Étude sur les vaccins pédiatriques auprès des médecins généralistes et
des pédiatres. 2005 : p. 31– non publiée.

58 % des médecins et pédiâtres se sont fait endoctrinés par de méchants gourous, mais CHUT  :!:  :smt005  :smt005

http://www.inpes.sante.fr/50000/OM/pdf/vaccination/09vod_guide-medecin.pdf
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Grenouille le 14 septembre 2013 à 12:26:23
Je relance ce vieux post car la vie me donne raison

http://actuwiki.fr/2/6439/ (http://actuwiki.fr/2/6439/)

Ce qui est éloquent c'est cette phrase : Le conseil d’État vient de reconnaître un lien de cause à effet entre l’aluminium utilisé comme adjuvant dans un vaccin contre l’hépatite B et la survenue d’une myofasciite à macrophages chez un agent de la ville de Paris. Actuellement, il n’y sur le marché aucun vaccin sans aluminium
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Grenouille le 19 octobre 2014 à 11:46:08
Bon ben.... me voilà soumise aux vives critiques de certaines personnes de mon entourage amical qui me traite de "meurtrière" et "d'irresponsable" parce que je ne veux pas faire d'autres vaccinations que celles qui sont obligatoires pour la vie en collectivité.

Après tout ce qu'on a entendu à droite à gauche, vous feriez vacciner vos enfants contre la méningite ? La papillomatrucchose, l'hepatite B  ?

Titre: Re : Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Charito le 19 octobre 2014 à 14:01:28

Après tout ce qu'on a entendu à droite à gauche, vous feriez vacciner vos enfants contre la méningite ? La papillomatrucchose, l'hepatite B  ?


 [-X

J'aimerais bien qu'on puisse faire confiance à tous les organismes de santé existants - malheureusement trop de conflits d'intérêts et ce même au sein de l'OMS  :?
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: cmn13 le 19 octobre 2014 à 14:02:37
en tout cas.. cette année encore je vais PAS me faire vacciner contre la grippe  :-''
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Belphegor le 19 octobre 2014 à 14:03:41
Franchement, il n'y a que toi pour decider..avec le papa voire le medecin... les gens .. faut arreter de les ecouter des fois.. moi si j'étais toi la seule personne à qui je donnerais credit, c'est le medecin...meurtriere... ma fois pas deconner.. les gens dont parfois un peu trop radicaux des fois bref..
Titre: Re : Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Marielabeille le 20 octobre 2014 à 08:38:05
Après tout ce qu'on a entendu à droite à gauche, vous feriez vacciner vos enfants contre la méningite ? La papillomatrucchose, l'hepatite B  ?
C'est peut-être bête de ma part mais je suis l'avis de ma toubib. Elle est jeune, elle a deux petites filles qui vont encore à l'école. Elle a donc fait sa petite recherche personnelle là-dessus il n'y a pas longtemps. Et j'ai toute confiance en elle, elle n'a pas le discours ni le train de vie d'une vendue aux laboratoires.
Or pour ma toubib, il n'y a aucun vaccin qui craigne dans le carnet de santé. Du coup on les a tous faits, y compris un non obligatoire contre les gastro-entérites. Les seuls que nous ne ferons pas, c'est ceux qui sont inscrits dans les vieux carnets de santé pour les 16 mois de bébé, qui ont sauté du calendrier recommandé par les autorités.

Il s'agit d'une décision personnelle. Je t'avouerais que je ne comprends pas les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants. Je ne comprendrais pas non plus qu'on me reproche d'avoir fait vacciner le mien. Et je ne comprends pas non plus - et je n'admets pas ! - qu'on puisse te culpabiliser comme ça parce que tu ne veux pas faire vacciner ton enfant. Surtout que les gens qui te disent ça n'ont sans doute pas fait médecine, leurs seules connaissances, c'est ce qu'ils ont lu dans Biba au sujet des vaccins.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: fmbr le 20 octobre 2014 à 13:46:41
J'ai beaucoup balladé dans des pays divers et variés, ce qui m'a valu un kyrielle de vaccins parfois exotiques, Jamais eu aucun soucis si ce n'est une ou deux fois un peu de fièvre. Quand je bossais dans certains pays et que je voyais l'état sanitaire de la population, je réalisais la chance d'être protégée des maladies qui les avaient mis dans cet état physique.

Je me fais aussi vacciner contre la grippe toutes les années depuis que j'en ai attrapé une bonne il y a 20 ans. 2 fois 3 jours de fièvre à 39/40° plus les nausées, les courbatures et le mois pour m'en remettre m'ont définitivement convaincu de l'interêt.

 Mon père a failli mourir de la diphtérie à 3 ans. Mon oncle est mort à 65 ans d'une hépatite qui a dégénéré en cyrhose et cancer du foie. Je vous dis pas l'agonie d'une personne qui perd ses fonctions hépatiques,

 Quand j'étais gamin, j'avais un coiffeur qui avait eu la polio, son appareillage m'impressionnait.  Quand je subis la douleur d'une crampe, au mollet, je peux imaginer ce que ressentaient les gens qui se choppaient  le tétanos et mourraient d'une crampe de 2 semaines qui allait du bout des orteils aux oreilles.

Quand je promène dans les Alpes ou en Auvergne et que je vois sur les hauteurs ces sanotoriums abandonnés, je pense à tous ces jeunes gens et autre dame aux camélias qui mouraient à 30 ans en crachant leurs poumons.

Quand j'étais au Royaume Uni et qu'on accusait en France les vaccins hépatite B de déclencher des scléroses en plaque,  certains anglais accusaient le vaccin anti oreillon de déclencher l'autisme.  

Plus prosaiquement, si l'espérance de vie a doublé en 50 ans, c'est aux progrès de la médecine dont les vaccins qu'on le doit.

Conclusion, aluminium, huile de requin ou pas, je me fais vacciner, je continue à faire mes rappels et mes gamins pareils, ce qui leurs a évité d'attraper les maladies qui assassinaient un enfant sur deux, il y a 150 ans.  Et j'espère de tout coeur que l'on mettra au point des vaccins contre le SIDA, le paludisme, la dengue, l'ébola et les autres virus qui amènent à des cancers. Je me les ferai inoculer bien volontiers.
Titre: Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: vabe le 31 octobre 2014 à 13:19:44

Il ne faut jamais accepté un traitement sans savoir pourquoi on le prend
Il est de votre devoir de vous informer des bénéfices et des risques de chaque médicament auprès de votre médecin, sur internet on trouve toutes sortes d'infos contradictoires pro et antivaccins sans qu'elles ne soient fondées sur des études sérieuses.
 
La polémique sur le lien vaccination anti hépatite B- SEP  n'existe qu'en France, il est d'ailleurs reconnu qu'il n'y a pas d'augmentation signficative de SEP après la vaccination.
Si je prends l'exemple du Guillain barré, maladie auto immune, elle est plus souvent secondaire à une infection (par ex la grippe) qu'à une vaccination (notamment antigrippale)

Comme un "simple" doliprane ou advil peu avoir des effets indésirables,  c'est également le cas des chimiothérapies ou des vaccins, entant que médecin nous évaluons la balance bénéfices/risques avant de proposer un traitement.
Posez vos questions à votre médecin
Si vous n'avez pas confiance en votre médecin,  changez en

Titre: Re : Re : Les vaccins : dilemme et questions
Posté par: Marielabeille le 31 octobre 2014 à 15:44:31
sur internet on trouve toutes sortes d'infos contradictoires pro et antivaccins sans qu'elles ne soient fondées sur des études sérieuses.
C'est très vrai. C'est aussi vrai pour les conversations qu'on peut avoir avec son entourage. Y'en a toujours un pour avoir envie de sortir la dernière info lue dans je ne sais quelle revue, et mal comprise, ou mal retenue, c'est incroyable comme ça peut mettre le bazar quand on porte un vrai questionnement là-dessus !