Marseille Forum

de l'origine du riz en camargue ...les immigrés de force ...

Invité · 1 · 4239

vanillablue

  • Invité
De 1939 à 1952, l’Etat français à fait venir 20 000 Indochinois afin qu’ils travaillent dans les usines d’armement (pendant la guerre, ils ont donc travaillé pour l’Allemagne, contre la France !) après la guerre, on a « oublié » de les renvoyer chez eux et l’Etat a même « sous-loué » ces personnes à des industriels, et, dans notre région, à des exploitants agricoles ; d’où l’origine de la culture du riz en Camargue ; certains sont restés ; les derniers sont repartis en 1952.


« immigrés de force » éditions Actes sud.


le mercredi 9 décembre 2009
18 h Chapelle du Mejean, Place Massillon, 13200
Débat avec Pierre Daum
« Immigrés de force »
LDH-Arles
Pierre Daum, Immigrés de force. Les travailleurs indochinois en France (1939 - 1952), Éditions Actes SUD, 2009
En présence de Gilles Manceron, historien spécialiste de la colonisation, et d’anciens travailleurs indochinois vivant en France.

« Pour les travaux les plus pénibles, comme ceux du maniement des poudres dans les usines d’armement, la France fit venir en 1939 vingt mille Indochinois de sa lointaine colonie d’Extrême-Orient. Recrutés pour la plupart de force, débarqués à la prison des Baumettes à Marseille, ces hommes furent répartis à travers la France dans les entreprises relevant de la Défense nationale. Bloqués en Métropole pendant toute la durée de l’occupation allemande, logés dans des camps à la discipline très sévère, ils furent loués, pendant plusieurs années, par l’Etat français à des sociétés publiques ou privées – on leur doit le riz de Camargue –, sans qu’aucun réel salaire ne leur soit versé.
Ce scandale se prolongea bien après la Libération. Renvoyés vers le Viêtnam au compte-gouttes à partir de 1946, ce n’est qu’en 1952 que les derniers de ces hommes purent enfin revoir leur patrie. Un millier fit le choix de rester en France. »

Un hommage sera rendu par la ville d’Arles aux anciens travailleurs indochinois

jeudi 10 décembre 2009 à 11h
salle d’Honneur de l’Hôtel de Ville
en présence de Bui Van Diêm, Dinh Phung Kieu, Le Ba Dang, Le Chau, Le Van Phu, Pham Van Nhân, Thiêu Vân Mûu,Tran Van Tan, Tran Van Trinh, Trong Nguyen Hoan, anciens travailleurs indochinois, et de Pierre Daum


 

SMF spam blocked by CleanTalk