Marseille Forum

Le sommet de la chaîne de l’Estaque ? La tête d’Auguste !

Coco · 16 · 6608

Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Tiens, en classant mes photos pour le fil de CocoB sur les merveilles des quartiers nords, voilà que je viens de retrouver une idée de balade que j’avais oublié de vous soumettre ! 8-[

Bon, on part du début de l’histoire. :mrgreen:

A un moment, j’ai écumé Verduron pour une visite exhaustive du quartier et ce n’est pas simple car c’est un quartier plein d’impasses qui portent toutes le nom de boulevard, va t’en savoir pourquoi ?
En tout cas, c'est pire que les légendaires "rond-points", je me suis perdue au moins cinquante fois ! :roll:
Bref, à un moment donné, j’ai trouvé un grand boulevard, enfin je crois bien au départ que c'est un grand boulevard, c’est le boulevard Marius Brémond cette fois, mais il finit ???! :?: 

Tiens, j’y découvre des lieux de mémoire aussi qui rappellent que Marseille a subi comme tous la 2ème guerre mondiale !


Mais bon, c’était la minute recueillement, une fois faite, il faut continuer car tout au bout du chemin nous attend une sacrée surprise !
Voilà que j’arrive au bout de la route, évidemment, j’aurais dû m’en douter, encore une impasse et cette fois, je suis stoppée par une barrière !


Et vous reconnaissez la tour de radiocommunication qu’on voit de l’autoroute A55 à la sortie de Marseille ?
Elle est en fait sur la tête d’Auguste qui fait en fait partie du massif de la chaîne de l’Estaque et  culmine à 278 m à l'est du massif.
Je ne l’avais jamais vu de si près et de cet angle-là !


Je ne connaissais absolument pas les lieux, je les découvre ce jour-là et je regarde le plan, je suis limite Marseille et les Pennes Mirabeau !
Je n’aurais jamais imaginé qu’il y avait autant d’espace et de verdure en cet endroit !

Et

Et

Et pourtant, on voit bien Marseille au loin !


C’est superbe, pleins de départ de sentiers où on peut balader et se ressourcer !
Et aux portes de la ville, voire même, dans la ville. Alors, je vous conseille donc le détour !

Bon, comme vous êtes sages, je vous donne un secret, ne faites pas comme moi, ne passez pas par les hauts de Verduron, il y a plus simple !
En venant par l’autoroute A7, vous sortez à Saint Antoine et vous prenez plutôt la très large et bien connue avenue de Saint Antoine, au rond-point qui est juste avant le collège Elsa Triolet, vous prenez la traverse de l’Octroi et elle vous conduira directement au bout du boulevard Marius Brémond !
Je vous mets la photo du plan !


Sur ce, bonne balade, si le cœur vous en dit !


Miette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5725
    • Les Fioupélans
Tu devrais faire un livret de balades et hop, on se l'édite et hop, on choisit au hasard et on y va


Mimosaaa

  • Longo mai !
  • *****
    • Messages: 1838
  • Les ailes de géant de l'Albatros...


Miette

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5725
    • Les Fioupélans

stokofish

  • Fada(de) du forum
  • *******
    • Messages: 3597
  • pruch'ella duri !
bravo coco
je crois bien qu'il y a un oppidum làbas avec vue sur Marseille
j'avais lu un circuit de balade, mais je ne l'ai pas conservé


Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Oui, Stoko, tu as raison, il y a bien un oppidum et un sacré oppidum sur Verduron, mais moi, je ne l'ai pas trouvé et jamais visité !

Voici ce que nous en dit le site de la DRAC PACA !


Citer
Situé à l’extrémité de la chaîne de l’Estaque, il domine toute la rade de Marseille. D’accès difficile, il contrôlait une voie protohistorique menant à Saint-Blaise et à l’étang de Berre.
Le site présente un plan original, unique en Provence : de taille modeste, il est caractérisé par un enclos rectangulaire de 40 m x 24 m, parcouru par 2 rues parallèles donnant au sud sur une rue desservant l’entrée du site et son chemin d’accès. L’urbanisme régulier s’organise suivant une succession de petites terrasses, sur lesquelles sont installées des cases de 10 à 20 m2. Au nord, une excroissance du rempart délimite un espace plus réduit occupé par des cases ouvrant sur une aire de circulation centrale.
L’architecture de pierres sèches liées à la terre est bien conservée ; les cases étaient couvertes de lauzes en calcaire de grandes dimensions. A l’intérieur, elles présentent souvent un seul sol en argile et quelques aménagements domestiques, foyers et banquettes, et de stockage.

Le mobilier est composé principalement de céramique indigène du milieu du IIIe siècle av. J.-C., confirmant le caractère indigène de cet habitat du second Age du Fer. Le site porte la marque d’une destruction violente, sans doute vers le milieu du IIe siècle av. J.-C., dont témoigne une importante collection de catapultes en fer et de javelots provenant des fouilles anciennes.
L’habitat du Verduron apparaît comme l’un des sites essentiels à la compréhension du fonctionnement de la cité grecque de Marseille et de son territoire. Cet habitat fortifié associe un urbanisme clairement influencé par les modèles grecs à des matériaux et techniques de construction typiquement indigènes, tout comme le mode d’occupation du site, qui évoque une ferme fortifiée. L’occupation du site, de courte durée et réduite à une seule phase terminée par une destruction violente, permet d’avoir une vision instantanée de cet habitat gaulois du second Age du Fer.
Source : http://www.paca.culture.gouv.fr/dossiers/actualites_mh/classement/13/marseille/verduron/oppidum.htm

Dans le tome 2 de ses promenades, Chaumelin parle de la chaine de l'Estaque, c'est là qu'il situe la bataille des Ségobriges contre les phocéens.
« Modifié: 11 mars 2011 à 14:49:52 par Coco »



massalia

  • Collègue qui boulègue
  • ****
    • Messages: 1183
  • super nounou qui dechire !!!!!!
    • marsiho massalia marseille
Oui, Stoko, tu as raison, il y a bien un oppidum et un sacré oppidum sur Verduron, mais moi, je ne l'ai pas trouvé et jamais visité !

Voici ce que nous en dit le site de la DRAC PACA !


Citer
Situé à l’extrémité de la chaîne de l’Estaque, il domine toute la rade de Marseille. D’accès difficile, il contrôlait une voie protohistorique menant à Saint-Blaise et à l’étang de Berre.
Le site présente un plan original, unique en Provence : de taille modeste, il est caractérisé par un enclos rectangulaire de 40 m x 24 m, parcouru par 2 rues parallèles donnant au sud sur une rue desservant l’entrée du site et son chemin d’accès. L’urbanisme régulier s’organise suivant une succession de petites terrasses, sur lesquelles sont installées des cases de 10 à 20 m2. Au nord, une excroissance du rempart délimite un espace plus réduit occupé par des cases ouvrant sur une aire de circulation centrale.
L’architecture de pierres sèches liées à la terre est bien conservée ; les cases étaient couvertes de lauzes en calcaire de grandes dimensions. A l’intérieur, elles présentent souvent un seul sol en argile et quelques aménagements domestiques, foyers et banquettes, et de stockage.

Le mobilier est composé principalement de céramique indigène du milieu du IIIe siècle av. J.-C., confirmant le caractère indigène de cet habitat du second Age du Fer. Le site porte la marque d’une destruction violente, sans doute vers le milieu du IIe siècle av. J.-C., dont témoigne une importante collection de catapultes en fer et de javelots provenant des fouilles anciennes.
L’habitat du Verduron apparaît comme l’un des sites essentiels à la compréhension du fonctionnement de la cité grecque de Marseille et de son territoire. Cet habitat fortifié associe un urbanisme clairement influencé par les modèles grecs à des matériaux et techniques de construction typiquement indigènes, tout comme le mode d’occupation du site, qui évoque une ferme fortifiée. L’occupation du site, de courte durée et réduite à une seule phase terminée par une destruction violente, permet d’avoir une vision instantanée de cet habitat gaulois du second Age du Fer.
Source : http://www.paca.culture.gouv.fr/dossiers/actualites_mh/classement/13/marseille/verduron/oppidum.htm

Dans le tome 2 de ses promenades, Chaumelin parle de la chaine de l'Estaque, c'est là qu'il situe la bataille des Ségobriges contre les phocéens.

moi je le connait cet oppidum on allait s'y ballader lorsque j'etait petite  avec les copains un peu plus bas on pouvait voir des ruines  qu'on appeler les ruines du chateau c'etait le bon temps et on passait nos dimanche a la colline  :smt007  :smt007  :smt007  :smt007


oppidum



ruines du chateau



Coco

  • Forumeu(r)/(se) aïolisé
  • **********
    • Messages: 29764
Géniales tes images, Massalia !  :smt023

Ce qu'il y a, c'est que j'arrive pas à le situer exactement cet oppidum sur la carte topo !  :smt102


cricri2

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2191
Géniales tes images, Massalia !  :smt023

Ce qu'il y a, c'est que j'arrive pas à le situer exactement cet oppidum sur la carte topo !  :smt102


idem!!j'vois pas du tout ou ca se trouve!! :smt102


chris3

  • Figure du forum
  • ******
    • Messages: 2308
  • Adiu a totes !
Merci pour les photo et le récit.

A priori, je ne vais jamais me balader du côté de la chaine de l'Estaque (trop d'autoroutes, de traces d'incendies), mais je vois qu'il y a quand même quelques jolis coins.


Jo balda

  • Oh jeune !
    • Messages: 2
Bien que ce message date d'il y a 6 ans, je te remercie coco pour ton post. En effet je suis allé hier à la tête d Auguste. J'ai habité l estaque et je ne connaissais pas cet endroit. L'antenne réemettrice est visible depuis les hauteurs des quartiers nord de Marseille : chemin des Bourrelly, cités la Savine, La Solidarité). En réalité c'est en observant l'antenne l'an dernier depuis l'hôpital Nord que j'ai aperçu une petite rangée de pins calcinés qui n'existait pas avant... Et j'ai compris qu'il s'agissait du grand incendie de l'an dernier.
En me rendant sur les lieux hier, j'ai pu le constater. Le feu de Rognac s'est arrêté au pied de l oppidum Tete-d'auguste. 😢 heureusement que la végétation reprend à certains endroits.
Je conseille vivement cette randonnée par temps splendide ! En effet, arrivé au niveau de l'antenne, le panorama est dantesque : rade de Marseille et calanques, massif de l'étoile, montagne Sainte victoire, gardanne et son activité minière, mont ventoux, le Luberon et même la montagne de Lure ! Si vous continuez le chemin, vous vous retrouvez sur le plateau des pennes Mirabeau où l'on aperçoit l'étang de Berre, et les alpilles en toile de fond.
Merci coco pour le tuyau, il faut bien longer le boulevard Marius Bremond. Mon rêve serait d'être un oiseau et de me poser tout en haut de l'antenne pour veiller aux bouches du Rhône et à ses massifs lointains. En espérant que quelqu'un lise ce message. Jo balda, un randonneur inconditionnel 🚶


Marielabeille

  • Frit Confit du forum
  • ********
    • Messages: 5797
  • Si tu veux que Marseille soit belle, fais ta part
Merci pour ce complément, tu donneras sans doute envie à d'autres de faire la même promenade  :smt023


nardos

  • Oh jeune !
    • Messages: 1

Jo balda

  • Oh jeune !
    • Messages: 2
De rien Marielabeille !   \:D/

Edité le : 13 Octobre 2017 à 21:28:20
C'est génial   :smt023  :smt023  :smt023


Oui c'est clair que c'est génial !  \:D/




 

SMF spam blocked by CleanTalk